L’Émergence

Publication du Réseau Tara Canada (Québec)      Bulletin de février 2005


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm

Pour vous désabonner cliquez sur le lien qui précède


Prochaines conférences de Benjamin Creme

 

Le 10 février 2005 à Londres, Grande-Bretagne

Le 19 février 2005 à Barcelone, Espagne

Le 16 avril 2005 à Paris, France

(voir plus bas pour des informations plus précises)

 


La fin des ténèbres

De temps à autre, les forces naturelles de la planète manifestent leur irrésistible puissance sur un mode destructeur et inopportun pour les hommes. Ainsi de la récente catastrophe dans l’océan Indien.

 

La mort soudaine de milliers de personnes et les immenses dommages causés aux habitations et infrastructures ont bouleversé le monde, et suscité une réponse remarquable : pour la première fois toutes les nations, à l’Est comme à l’Ouest, au Nord comme au Sud, se sont rassemblées dans un mouvement d’aide spontané.

 

Les peuples poussent leur gouvernement à faire preuve de générosité, et à annuler les arriérés de la dette des pays les plus pauvres. Cette vague de compassion pour les victimes du cataclysme s’est traduite aussi par un élan de solidarité envers tous les démunis du tiers monde, ce qui indique clairement que les peuples sont prêts pour Maitreya… […]

 

Extrait de l’article du Maître de janvier/février 2005, inclus plus bas.


Conférences de Benjamin Creme en 2005 (partiel)

Toutes les conférences sont en anglais. Des traductions sont réalisées en direct pour les pays non anglophones.

·        GRANDE-BRETAGNE

Londres :

Les conférences publiques y sont données à Friends House, 173/177 Euston Road, London NW1 (en face de la Station Euston).

Horaire conférences: 19 h à 21h30 (portes 18h30)

Renseignements: Share International, PO Box 3677, London NW5 1RU. Tél. 0044-207-482-1113; Fax. 0044-207-267-2881

Prochaine conférence : le 10 février 2005.

Entrée libre.

  ESPAGNE

Barcelone : conférence le 19 février 2005 ;  Transmission le 20 février  2005. 

Renseignements : tél. 0034935891968.   

 FRANCE

Paris : conférence le 16 avril 2005 ;  Transmission le 17 avril.

Emission en direct sur Radio Ici et Maintenant, le jeudi 14 avril.

Des précisions seront données ultérieurement


L’article du Maître du numéro de janvier/février 2005

La fin des ténèbres

par le Maître --, à travers Benjamin Creme

Le Maître est un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n’est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

 

De temps à autre, les forces naturelles de la planète manifestent leur irrésistible puissance sur un mode destructeur et inopportun pour les hommes. Ainsi de la récente catastrophe dans l’océan Indien.

 

La mort soudaine de milliers de personnes et les immenses dommages causés aux habitations et infrastructures ont bouleversé le monde, et suscité une réponse remarquable : pour la première fois toutes les nations, à l’Est comme à l’Ouest, au Nord comme au Sud, se sont rassemblées dans un mouvement d’aide spontané.

Les peuples poussent leur gouvernement à faire preuve de générosité, et à annuler les arriérés de la dette des pays les plus pauvres. Cette vague de compassion pour les victimes du cataclysme s’est traduite aussi par un élan de solidarité envers tous les démunis du tiers monde, ce qui indique clairement que les peuples sont prêts pour Maitreya.

 

Il ne saurait y avoir de signe plus sûr qu’il en est ainsi. Nul ne peut douter de la sincérité de cette préoccupation pour les déshérités ; la tragédie du tsunami a touché les multitudes, les incitant à demander l’instauration de la justice et la transformation du monde.

 

L’aspiration des peuples

 

Enfin, l’on prête attention à leur voix. Enfin, les énergies bénéfiques de Maitreya suscitent une réaction dans le cœur d’un grand nombre d’hommes qui ignorent encore sa présence. Enfin, les gouvernements des pays riches répondent à l’aspiration de leur peuple à la justice et à la paix. Ils pressentent que leur propre avenir dépend de l’attention qu’ils prêteront à la voix du peuple, qui se fait entendre toujours plus clairement et plus puissamment.

 

Que les gouvernements le comprennent : la voix du peuple est celle de la sagesse. Il s’agit d’un appel au réalisme et à la vérité, aux seules décisions susceptibles d’amener un monde meilleur et plus sensé. Les gouvernements qui ignoreront cette voix sont condamnés, car ils perdront leur autorité et la confiance de leur peuple.

 

Le moment de  l’émergence

 

Pour l’heure, Maitreya attend le moment d’émerger et évalue avec le plus grand soin le pour et le contre. Il se réjouit des signes qui montrent que les hommes sont prêts, et sait que la date est proche. Il se réjouit de cette opportunité de travailler au grand jour pour l’humanité et le Plan.

 

Ainsi, sa puissance et son efficacité seront immensément accrues. Ainsi, il pourra travailler directement avec les hommes, montrer l’importance qu’il accorde à leur bien-être, sa compréhension de leurs besoins et de leurs difficultés, sa conscience de leurs problèmes et de la manière dont ils peuvent être résolus. Il souhaite être perçu comme un frère et ami, un père plein de sagesse aux conseils bénéfiques et fondés, un aide et un partenaire sur le chemin de cet avenir radieux qui attend tous les hommes.

 

Patientez donc encore un peu et sachez que, en dépit des problèmes et des difficultés, des pertes et des déchirements, le Plan de transformation du monde et de salut des hommes est en bonne voie vers la victoire, et tout ira pour le mieux.

 


Un élan de solidarité sans précédent

 

Les organisations humanitaires considèrent que l’extraordinaire élan de solidarité ayant suivi le tsunami a prouvé aux politiciens que le public était très sensible à la souffrance humaine. Cela pourrait  faciliter la lutte contre la misère dans le monde.

 

Comme l’a déclaré Anne Macdonald, directrice des relations publiques d’Oxfam, « des millions de gens ont vu à la télévision des familles entières entassées dans des logements minuscules. Des milliers et des milliers de gens nous ont appelés, et nous nous sommes aperçus en parlant avec eux qu’ils sont conscients que la misère aggrave les conséquences des désastres de ce genre. Ils se sentent vraiment solidaires avec la souffrance de ces malheureux qui vivent pourtant presque à l’autre bout du monde. Si un nombre suffisant d’entre eux font pression sur leurs gouvernements, de grands pas peuvent être réalisés vers la résolution du problème de la dette des pays pauvres ou émergeants, ainsi que des discriminations commerciales et environnementales dont ces pays sont victimes. »

 

D’autres personnalités ont réagi dans ce sens, comme Tony Benn, député du Royaume Uni : « Ce désastre fait prendre conscience aux gens que les Nations unies ont besoin de davantage de fonds et d’équipements. Nous possédons la technologie nécessaire et l’argent, si les peuples contraignent les gouvernements à utiliser une partie de l’argent qu’ils consacrent aux armes et à la guerre. »

 

Kanya King, fondateur du Prix de la musique africaine, a affirmé : « Nous ne pouvons plus vivre isolément tout en assistant à la destruction de vies et de moyens d’existence. Nous devons tous prendre des initiatives pour changer les choses. Nous avons apporté la preuve que l’opinion publique et les médias peuvent influencer les gouvernements. »

 

Le Dr Ghayasuddin Siddiqui, leader du Parlement musulman, a déclaré : « La compassion et la solidarité envers l’humanité unissent chacun d’entre nous, par-delà nos croyances ou nos ethnies. Cette tragédie a démontré que tous les hommes pouvaient s’unir pour s’entraider. L’humanité a fait un pas en avant. »

[Source : The Independent, G.-B.]


CONFÉRENCES À MONTRÉAL

À Montréal, à l'UQAM, 315 Ste-Catherine Est, Pavillon des Sciences de la Gestion, salle R-R130, rez-de-chaussée, métro Berri-UQAM :

- le mardi 1er mars 2005 à 19 h 30: Le retour des Maîtres de Sagesse

Cette conférence sera consacrée au plus grand événement de l'Histoire : le retour dans le monde des Maîtres de Sagesse, ces hommes qui ont réalisé pleinement leur potentiel spirituel. Depuis la fin de l'Atlantide, il y a 98 000 ans, ils s'étaient retirés dans les régions les plus reculées de la planète, et ce n'est qu'au XIXe siècle que leur existence a commencé à être révélée au public, pour le préparer à leur retour.

Les Maîtres reviennent aujourd'hui dans le monde moderne avec à leur tête Maitreya, l'Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d'une nouvelle civilisation où règneront la justice et la liberté, et où l'être humain connaîtra un accomplissement sans précédant.


Entrée gratuite

Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : 1-877-384-1921
Site Internet : http://taraquebec.org

À Montréal, à l'UQAM, 440 Ste-Catherine Est, 2ième étage, Pavillon Judith-Jasmin, salle J-1050, métro Berri-UQAM :

- le mardi 8 mars 2005 à 19 h 30 : La Méditation de Transmission : une méditation de groupe au service de l'humanité

Nombre de personnes cherchent actuellement à servir. La méditation de Transmission constitue précisément une puissante forme de service, simple et efficace. Elle produit des résultats remarquables pour la planète, et stimule l'évolution personnelle de ceux qui la pratiquent.

La Transmission est une méditation de groupe qui s'effectue en coopération avec les Maîtres de Sagesse. Le groupe agit comme « transformateur », réduisant l'intensité des énergies spirituelles afin de les rendre plus facilement utilisables par l'humanité.

Cette activité est non confessionnelle, entièrement compatible avec toute autre pratique religieuse ou spirituelle. Plusieurs centaines de groupes travaillent déjà de cette manière dans le monde.

Entrée gratuite

Pour information :

Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : 1-877-384-1921
Site Internet : http://taraquebec.org


Exposition photographique à Montréal :

Les réflexions urbaines, un phénomène mystérieux

 

Depuis 1997, plusieurs personnes ont remarqué des reflets lumineux ayant l'apparence de cercles marqués d'un X au centre. L'éditeur en chef de Share International,  Benjamin Creme, considère ce phénomène comme un signe non religieux. Les cercles seraient la signature d'Êtres ayant acquis un niveau de conscience supérieur à celui de l'être humain.

 

Cette exposition rassemble des photos de cercles de lumière provenant de plusieurs parties du monde, en autre des États-Unis. d'Allemagne, de Suède, de Norvège, de Slovénie et du Canada.

 

Date et lieu : du 1er au 31 juillet 2005 au St-Viateur Bagel & Café, 1127 Mont-Royal Est

Date et lieu : du 1er au 31 août 2005 au Mousse Café, 2522, rue Beaubien Est

 

Visitez régulièrement notre site pour connaître les dates et les lieux des autres expositions à

http://taraquebec.org/exhibition/index.htm ou téléphonez au secrétariat au (514) 384-1921

 

 

         

 


 

 

Série de 6 émissions télévisées en création  au Québec

 

Projet d’été à la télévision communautaire

 

 

Vos suggestions sur le contenu de ces émissions sont les bienvenues.

 

Télévision et radio publique et privée

 

 

 

Aidez-nous à diffuser notre message. N’hésitez pas à communiquer avec Christian Tremblay au 514-527-6817, télécopieur 514-527-8392, courriel : tremblc@cam.org ou téléphonez au secrétariat du Réseau, sans frais de l’extérieur du grand Montréal, au 1-877-384-1921.


Une mondialisation pour le bien commun de l’humanité :

de la Commission Brandt à la Commission pour l’Afrique

 

Il y a plus de vingt ans, la Commission Brandt, ayant à sa tête l’ancien chancelier allemand Willy Brandt, proposait des mesures pour réduire l'énorme et injuste fossé économique existant entre les pays développés et ceux en voie de l'être. Les recommandations de la Commission, publiées en 1980 sous le titre « Nord-Sud : un pro­gram­me pour la survie » n’ont jamais été appliquées, et la plupart des économies mondiales sont actuellement dans un « état critique ». Le chaos qui en résulte contribue présentement à réanimer de vielles tensions, à inspirer des actes terroristes particuliè­rement violents et à allumer de nouveaux conflits à travers le monde.

 

Tony Blair réclame une seconde Commission Brandt

 

Le premier ministre britannique, Tony Blair, souhaite convoquer une Commission sur le déve­lop­pe­ment international, mettant l’accent sur la pauvreté en Afrique. Trevor Manuel et Gordon Brown, ministres des Finances d’Afrique du Sud et du Royaume Uni, ont été choisis pour conduire la recherche qui portera sur l’aide internationale, l’allègement de la dette, le sida, le commerce et les questions monétaires, financières et de gouvernance. Selon l’agenda annoncé à Londres, par T. Blair, le premier ministre d’Ethiopie Meles Zenawi et la secrétaire britannique du Développement international, Hilary Benn, la nouvelle équipe entreprendra ses travaux cette année et produira un rapport en 2005 (25e anniversaire du Rapport Nord-Sud : un programme pour la survie, de la Commission Brandt).

 

La Commission Brandt, présidée par l’ancien chancelier ouest-allemand Willy Brandt, avait proposé une restructuration majeure de l’économie mondiale afin de permettre aux pays pauvres de bénéficier d’un développement équitable, de devenir compétitifs sur les marchés mondiaux, assurant ainsi la stabilité et la prospérité de toutes les nations. Aujourd’hui, T. Blair espère éviter les obstacles qui ont entravé le rapport Brandt.

 

Le Rapport Nord-Sud, vendu à près d’un million d’exemplaires, avait été unanimement approuvé par les Nations unies et avait fait l’objet de discussions en 1981, aussi bien lors du Sommet du G‑7 que d’une rencontre au sommet des chefs d’État. Mais rapidement, les gouvernements occidentaux ont interrompu le dialogue sur le développement mondial, et aucune négociation significative n’est intervenue jusqu’au Sommet du Millénaire (Onu, 2000) et la Conférence de l’Onu sur le financement du développement (2002).

 

En 2005, la Grande-Bretagne présidera aussi bien le G-8 que l’Union européenne, offrant à Tony Blair une assise plus large pour influencer l’agenda de la politique internationale et soutenir les intérêts des populations en matière de pauvreté et d’inégalité. Il projette d’attirer l’attention du monde sur l’Afrique, où le manque d’éducation, le sida et la pauvreté sont chroniques.

Zone de Texte:  
En Afrique, le manque d'éducation, le sida et la pauvreté sont chroniques. Photo FAO J. van Acker

L’aide mondiale à l’Afrique se monte aujourd’hui à 13 milliards de dollars par an, soit un peu moins qu’en 1980. La Commission Brandt avait appelé les pays développés à accroître leur aide étrangère jusqu’à 1% de leur PNB avant 2000, mais depuis 1980, l’aide aux pays pauvres a diminué de 0,35 à 0,21% du PNB des pays riches.

 

La Commission pour l’Afrique

 

La Commission pour l’Afrique est une initiative britannique lancée par le premier ministre Tony Blair en février 2004 afin d’examiner sous un angle nouveau les défis auxquels l’Afrique est confrontée au XXIe siècle. La Commission a pour but de susciter un soutien accru pour le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique et de donner l’élan à l’année du Sommet du G-8 au Royaume-Uni et à la présidence de l’Union européenne en 2005. Le dépôt du rapport final est prévu pour avril 2005.

 

La Commission a centré ses travaux sur six thèmes principaux : le développement humain (la santé, plus particulièrement le SIDA et l’éducation); la paix et la sécurité; les ressources naturelles (y compris l’environnement); la gouvernance; l’économie (notamment le financement du développement, la croissance économique et le commerce); et la culture et la participation. Les travaux se poursuivent dans chacun de ces six dossiers. Une vaste gamme de dossiers inter­sectoriels sont également abordés, entre autres tous les aspects du VIH/SIDA, l’égalité des sexes et l’inclusion, et la migration.

 

La Commission pour l’Afrique devra également explorer de nouveaux moyens d’accroître le commerce et les investissements et de réduire la dette des pays en développement. K. Y. Amoako (Ghana), Michael Camdessus (France), Nancy Kassebaum Bayer (États-Unis) et Sir Bob Geldof (Grande-Bretagne) se joindront à Trevor Manuel, Gordon Brown, Meles Zenawi et Hilary Benn dans l’équipe pour le développement de l’Afrique.

 

Par ses travaux, la Commission essaye de poser un nouveau regard sur le passé et le présent de l'Afrique ainsi que sur le rôle de la communauté internationale. Son but est de convenir de recommandations précises pour l'avenir. La Commission a l'intention de réaliser des travaux complets et ambitieux mais aussi de s'attaquer aux questions difficiles, lorsque nécessaire.

 

James B. Quilligan visite Montréal du 15 au 20 mars prochain

 

James B. Quilligan, conseiller de la nouvelle Commission pour l’Afrique, a accompagné M. Willy Brandt, ex-chancelier d’Allemagne de l’Ouest, alors président de la Commission indépendante sur les questions du développement international, dont les rapports (Nord-Sud : un programme de survie), publiés en 1980 et 1983, ont été entérinés par l’Assemblée générale des Nations-unies.  Aujourd’hui, M. Quilligan conseille toujours plusieurs présidents de pays, ministres et experts internationaux, en s’inspi­rant de ces mêmes rapports.

 

M. Quilligan a récemment été invité par le directeur du Secrétariat de la Commission pour l’Afrique à soumettre ses recommandations à la Commission quant au plan général de travail à adopter (la Commission pour l’Afrique a été lancée par le premier ministre britannique Tony Blair en février 2004 et s’est réunie pour la première fois le 4 mai 2004 ).

 

M. Quilligan sera présent à Montréal du 15 au 20 mars prochain et expliquera cette politique macroéconomique inédite à l’échelle mondiale, politique qui favorise la reprise économique, le développement durable et l’intégration de plein droit des pays du tiers-monde au commerce international. Il présentera ces données lors de sa conférence intitulée : « Une mondialisation conçue pour le bien de l’humanité : de la Commission Brandt à la Commission pour l’Afrique ».  Cette commission sur l’Afrique, présidée par M. Tony Blair, réunit de nombreux experts dont M. Quilligan, ainsi que des présidents et ministres de différents pays, dont le Canada.

 

Lors de sa visite à Montréal, M. Quilligan sera l’invité des groupes suivants : le CORIM (Conseil des relations internationales de Montréal); le Club Rotary de Westmount; le St-James Club; un groupe de recherches à l’Énap (École nationale d’administration publique; le Department of Political Science de l’Université McGill; les étudiants de l’Université Concordia (sans frais); et plusieurs autres.

M. Quilligan est disponible pour des entrevues.

 

 Conférence publique à l’Université Concordia, Montréal

 

Les internautes québécois sont invités à assister à la présentation publique de M. Quilligan, le vendredi 18 mars à 12 h 00, à l'Amphithéâtre de l'Université Concordia, 1400, boul. de Maisonneuve Ouest, Montréal, 1er étage, local 125.


Message récent de Maitreya

 

Une conférence téléphonique entre des membres de certains groupes canadiens et des États-Unis oeuvrant pour la réapparition et pratiquant la méditation de Transmission et Benjamin Creme, s’est tenue récemment vers la fin du mois de janvier.

 

 A la fin de cette conférence téléphonique, lors d’une bénédiction par Maitreya, celui-ci a donné un message s’adressant à tous les « participants » au travail sur la réapparition et à la méditation de transmission :

 

«  My love flows to you all.

You shall see Me so soon now that it will surprise you indeed.

Be not afraid, but speak with your heart and good man will listen to you.

My heart is filled with the love which will bring us all the new world.

Good night, or good day, My friends. »  


La révolution orange et pacifique

Les récentes élections présidentielles en Ukraine ont finalement vu la victoire du candidat de l’opposition Viktor Yushchenko, de la Coalition des forces du peuple, face au premier ministre en place, Viktor Yanukovich, considéré comme le « candidat du Kremlin ».

 

Ces élections ont été marquées par d’importantes manifestations, organisées par le mouvement Pora (C’est l’Heure), composé principalement de jeunes dynamiques, efficaces, très motivés, et parfaitement formés aux technologies informatiques.

Lié à aucun parti politique, Pora s’était fixé pour objectifs d’encourager la démocratie en Ukraine et d’assurer des élections libres et équitables.

 

Le premier tour de ces élections, le 21 novembre dernier, ayant donné Viktor Yanukovich gagnant, des centaines de milliers d’Ukrainiens, arborant des écharpes oranges, le signe distinctif de Pora, ont protesté jour et nuit contre un scrutin entaché de multiples cas de fraude.

 

Finalement, face à la pression populaire, la Cour suprême (traditionnellement suspectée de subir les pressions du pouvoir en place et de manquer d’indépendance et d’intégrité), a imposé un second tour, qui a donné une facile victoire au candidat de l’opposition.

 

Après 17 jours de protestation ininterrompus, les manifestants de Pora ont pu célébrer le triomphe de la démocratie en Ukraine. Financé par de multiples dons émanant de tout le territoire, le mouvement Pora avait pu organiser un véritable village de tentes avec un service de restauration, des sanitaires, une infirmerie, et des vestiaires pour se changer. Un service d’ordre assurait en permanence la sécurité des manifestants et des installations.

 

Longtemps considéré comme les « petits frères » de l’empire soviétique, les Ukrainiens ont, dans ce grand « moment de vérité », clairement démontré leur in-dépendance politique et leur unité face à la fraude électorale.

 

[Sources : The New York Times, Associated Press, Etats-Unis ; BBC, Grande-Bretagne ; www.pora .org]


LES TROIS GRANDES FÊTES SPIRITUELLES DU PRINTEMPS APPROCHENT

 

Il existe trois importantes fêtes spirituelles qui forment le point cul­minant du cycle annuel. Ce sont : la fête de Pâques, à la pleine lune du Bélier, la fête de Wesak, à la pleine lune du Taureau, et la fête de l'Humanité, à la pleine lune des Gé­meaux. Par le travail de médi­tation ferme et continu de nom­breux individus et groupes de toutes les par­ties du monde, ces fêtes accom­plis­sent actuel­lement un ancrage sub­jectif dans la conscience de l'humani­té. Elles représentent un Dessein divin de base, qui commence à s'implan­ter alors que les diverses religions recon­naissent et obser­vent simultané­ment, chacune à sa manière, l'appro­che uni­que annuelle de l'homme vers Dieu et de Dieu vers l'homme. La reconnais­sance simulta­née est fondamentale pour la nou­velle religion mondia­le.

LA FÊTE DE PÂQUES

C'est la fête du Christ vivant et ressuscité, MAI­TREYA, Instructeur de tous les hommes et Chef de la Hiérarchie spirituelle. Il est l'expres­sion de l'Amour de Dieu. Ce jour-là, on reconnaît l'exis­­tence de la Hiérarchie qu'il guide et qu'il dirige, et l'on insiste sur la nature de l'A­mour divin.

 

Cette fête est toujours déterminée par la date de la première pleine lune du printemps, la pleine lune du Bélier, et elle est la grande fête des Chrétiens et de l'Occi­dent. En 2005, la fête de Pâques (fête spirituel­le) sera cé­lébrée le 25 mars. Cette pleine lune aura lieu exac­tement à 16 h 00, heure normale de l'Est pour le Québec. Nos lecteurs européens vérifieront l’heure pour leurs pays respectifs.

LA FÊTE DE WESAK

C'est la fête du Bouddha, intermé­diaire spirituel entre le Centre spiri­tuel suprême, Shamballa, et la Hiérar­chie. Le Bouddha est l'expression de la Sagesse de Dieu, l'incarnation de la Lumière et le représentant du Plan di­vin. Cette fête est fixée annuellement par rapport à la Pleine Lune du Taureau. C'est la grande fête de l'Orient. En 2005, le fête de Wesak sera célé­brée le 24 avril à 6 h 08, heure avan­cée de l'Est pour le Québec. Nos lecteurs européens vérifieront l’heure pour leurs pays respectifs.

 

 

LA FÊTE DE L'HUMANITÉ OU FÊTE DE LA BON­NE VOLONTÉ

 

C'est la fête de l'Humanité qui aspire à Dieu, qui cherche à se conformer à sa Volonté, et se con­sa­cre à l'éta­blisse­ment de justes rapports hu­mains. C'est le jour où la nature spirituelle et divine de l'homme est reconnue. Depuis 2,000 ans, le jour de cette fête, le  Christ repré­sente l'humani­té, se tenant devant la Hiérarchie et près de Shambal­la. Chaque année, à cette occa­sion, il prêche le dernier sermon du Boud­dha devant la Hiérarchie assem­­blée. Cette fête est donc un jour d'intense invoca­tion, exprimant l'aspiration fonda­mentale à la fraternité et à l'u­nité spirituelle et humaine. Elle re­présente l'effet produit dans la cons­cience des hommes par les efforts con­ju­gués du Bouddha et du Christ.

 

Cette fête est fixée annuellement par rapport à la Pleine Lune des Gémeaux. C'est la grande fête de l'Humanité. En 2005, cette Fête se­ra célé­brée le 23 mai. Cette pleine lune aura lieu exactement à 16 h 19, heure avancée de l'Est pour le Québec. Nos lecteurs européens vérifieront l’heure pour leurs pays respectifs.

 

 


INVITATION À DES MÉDITATION DE TRANSMISSION DE 3, 6 et DE 8 HEURES À MONTRÉAL ET EN RÉGION AU QUÉBEC, LORS DES FÊTES SPIRITUELLES DU PRINTEMPS

 

De nombreux groupes de transmission répartis dans le monde cé­lébreront les trois Fêtes du printemps en organisant des Transmissions d’une durée de trois, six, huit, douze ou vingt-quatre heures. Au moment des plei­nes lunes du printemps, les énergies spiri­tuelles sont au summum de leur puissance, en raison de l'alignement Terre-Lune-So­leil et du pouvoir de ces anciennes fêtes, ce qui fournit une opportunité unique pour le service spirituel.

 

  1. À Montréal (Ahuntsic) au Québec, les samedis 26 mars, 23 avril et 21 mai, entre 10 heures (du matin) et 18 h 00 (6 h 00 pm), nous invitons les mem­bres des groupes de Trans­mission et tous les amis du Réseau Tara Canada (Québec) à se joindre au groupe d’Ahuntsic pour une médita­tion qui se pour­sui­vra durant une période de 8 heures. Tél. (514) 384-1921 (répon­deur) pour connaître l’adresse du local où se tiendra la méditation.

 

2.      À Montréal (Côte-des-neiges) au Québec, les samedis 26 mars, 23 avril et 21 mai, entre 16 h 00 et 22 h 00, nous invitons les mem­bres des groupes de Trans­mission et tous les amis du Réseau Tara Canada (Québec) à se joindre au groupe de Côte-des-neiges pour une méditation d’une duré de 6 heures. Téléphonez au 514-731-2594 pour connaître l’adresse du local où se tiendra la méditation.

 

3.      À Sherbrooke au Québec, les samedis 26 mars, 23 avril et 21 mai, entre 14 h 00 et 17 h 00, il y aura méditation de Transmission d’une durée de 3 heures. Téléphonez à René Ross au 819-569-3416 (Sherbrooke, de jour ou de soir) pour connaître l’adresse du local où se tiendra la méditation.

 

4.      À Ste-Sphie d’Halifax au Québec, les jeudis 24 mars, 21 avril et 19 mai, entre 18 h 00 et 21 h 00, il y aura méditation de Transmission d’une durée de 3 heures. Téléphonez au 819-364-3724 pour connaître l’adresse du local où se tiendra la méditation.

 

Il sera possible à chacun de se joindre au grou­pe à n'importe quel moment durant cette médita­tion, de la quitter, et même d'y revenir à plusieurs reprises s'il le désire.

 


Le dernier livre de Benjamin Creme : L’art de la coopération

Le tout dernier ouvrage de Benjamin Creme, The Art of Co-operation, est paru en français sous le titre L’art de la coopération. Il aborde les problèmes les plus pressants de notre époque. Les solutions qu’il propose s’appuient sur les enseignements de la Sagesse éternelle qui, depuis des millénaires, ont révélés l’existence de forces sous-jacentes au monde extérieur.

Cet ouvrage considère l’état du monde, figé dans la compétition, essayant de résoudre ses problèmes par des méthodes surannées, alors que la réponse – la coopération – est entre nos mains. Il nous montre la voie d’un monde de justice, de liberté et de paix, qui naîtra d’une perception croissante de l’unité qui sous-tend toute vie.

Par son inspiration, Maitreya fera grandir en nous cette prise de conscience.

320 pages, dont 8 pages couleurs de « Signes des temps ».
ISBN : 2-95 10974-6-8

Pour commander ce livre par la poste au Québec ou en Europe visitez http://partageinternational.org/06_07.htm


La méditation de Transmission

 

La Transmission est une forme de méditation de groupe ayant pour objet de transmettre des énergies spirituelles, au bénéfice de l’humanité. Il s’agit d’un acte de service, qui s’effectue en coo­pération avec les Maîtres de Sagesse. Les Maîtres de Sagesse sont les êtres éclairés qui nous ont précédés sur le chemin de l’évolution. Ils ont atteint un degré d’évolution spirituelle tel que, de notre point de vue, ce sont des êtres parfaits. Ils servent le Plan d’évolution, travaillant avec de grands flux d’énergies qu’ils équilibrent et dirigent dans le monde selon les nécessités. Ils font ainsi progresser l’humanité sur le sentier de l’évolution, puisque c’est grâce au stimulus de ces énergies que toute vie évolue. Certaines énergies spirituelles sont d’une puissance telle qu’elles doivent être réduites en intensité pour que l’humanité puisse les assimiler. Le but des groupes de transmission est pré­cisément de réduire l’intensité de ces énergies. Ainsi ces groupes agissent-ils comme des « transformateurs ».

On trouvera quelques recommandations, utiles et simples, sur la manière de conduire une Transmission dans le livre de Benjamin Creme : la Transmission, une méditation pour le nouvel âge.

Il existe des groupes de transmission actifs, ouverts à tous, dans de nombreux pays. Aucune participation financière n’est demandée.

 

POUR CONSULTER LA LISTE DES GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION DU QUÉBEC ET D’OTTAWA, OU  PÒUR CRÉER OU VOUS JOINDRE À UN GROUPE DE TRANSMISSION, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.taraquebec.org/groupes_mdt/index.htm

 

Pour les internautes européens qui désirent de l’information sur la Transmission et créer ou se joindre à un groupe, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.partageinternational.org/05_02.htm

 


Questions - réponses de Benjamin Creme dans la revue Partage international,  décembre 2004


 

Benjamin Creme traite, dans cette rubrique, toutes questions ayant trait aux activités de Maitreya et de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, ainsi qu’aux enseignements de la Sagesse éternelle, auxquelles il n’a pas répondu dans ses livres. Benjamin Creme ne souhaite pas se poser en arbitre de l’au­thenticité de l’activité et des communications des autres groupes. Veuillez donc vous abstenir de poser des questions sur ces sujets.

Les questions doivent être adressées à : Share Internatio­nal/Questions, PO Box 36-77, London NW5 IRU, G.-B.

Q. Pourquoi les Maîtres n’ont-ils pas averti toutes ces personnes innocentes avant le tsunami ? En quoi les souffrances prédites par Maitreya pour le peuple américain en raison de la réélection de George W. Bush pourraient-elles être comparées avec celles des Asiatiques emportés par la vague du tsunami ?

R. Les Maîtres ont sauvé des milliers de personnes d’une mort certaine. Ce sont des Maîtres de Sagesse et des Seigneurs de la Compassion. Ils font ce qu’il leur est possible de faire. Des avertissements ont été donnés aux spécialistes concernés, mais dans de nombreux cas ils ont été ignorés afin de « protéger l’industrie touristique ».

Ce n’est pas Maitreya, mais mon Maître, qui a prédit les suites de l’élection américaine. Il ne s’agit pas de comparer. Dans chaque cas, les événements sont le résultat de la loi de cause et d’effet – la loi du karma.

Q. [1] Maitreya avait-il la possibilité d’arrêter le tsunami ? [2] Se rendra-t-il dans les régions touchées et [3] veillera-t-il à ce que les femmes et les enfants ne soient pas violés au milieu de cette catastrophe ?

R. [1] Non. Les forces de la nature devaient être libérées. [2] Il s’y est rendu et il a sauvé de nombreuses vies. [3] Les Maîtres font tout ce qu’il leur est possible de faire dans les limites de la loi du karma.

Q. Le désastre qui a dévasté plusieurs pays pauvres et également touché des touristes de plusieurs pays riches pourrait-il être considéré comme un appel au «  réveil » pour l’humanité ?

R. Oui, au sens où cela montre que l’humanité est une seule famille et devrait partager, comme on le fait dans une famille. S’il s’agit d’investir dans la création de systèmes d’alerte aux tsunamis dans les pays pauvres, tout le monde doit participer aux frais.

Q. L’immense afflux d’aide, émanant non seulement des pays riches mais également des pays les plus pauvres, peut-il être considéré comme la réaction d’un monde uni comme jamais auparavant ?

R. Oui, sans aucun doute.

Q. La réponse rapide et généreuse des gens du monde entier à la dévastation causée par le tsunami asiatique aura-t-elle pour effet de hâter l’émergence de Maitreya ?

R. Je ne pense pas, mais elle montre (comme le dit mon Maître dans l’article de ce numéro) que les gens sont prêts à partager (et pas seulement en cas d’urgence) et, par conséquent, prêts pour les enseignements de Maitreya.

Q. Beaucoup de gens se demandent comment, si Dieu existe, il a pu permettre le terrible tsunami d’Asie qui a causé tant de mort et de destruction.

R. La réponse est que ce tsunami a pour origine l’action des forces vivantes de la Terre, le mouvement des plaques tectoniques dans la région, et qu’il n’a aucun lien direct avec « Dieu ». Il est dans la nature de la planète d’être animée de secousses sismiques et lorsque celles-ci se produisent sous l’océan elles provoquent des tsunamis. Les Maîtres avaient averti plusieurs spécialistes du danger. Malheureusement, les avertissements sont restés ignorés pour des raisons commerciales, touristiques. Les Maîtres ont sauvé la vie de milliers et de milliers de personnes qui, sinon, auraient péri dans la tragédie. Les Maîtres avaient également averti de l’éventualité des événements du 11 septembre mais, une fois encore, aucune action n’avait été entreprise.

Q. Dans votre ouvrage la Mission de Maitreya, tome II, vous dites que Maitreya, agissant en tant qu’Agent d’intervention divine, peut atténuer les effets des tremblements de terre de manière à ce que le nombre de morts soit peu élevé. Mais cela ne semble pas avoir été le cas ? Pour quelle raison ?

R. Les Maîtres travaillent dans le cadre de la loi karmique et apportent toute l’aide que celle-ci autorise. Cependant, s’ils donnent des avertissements dont nous ne tenons pas compte, ils ne peuvent user de la force pour nous faire réagir. Nous jouissons du libre arbitre.

Q. Le tsunami asiatique a-t-il été causé par des interférences humaines, telles que les bombardements, les explosions nucléaires ou l’extraction off-shore du pétrole ?

R. Non. Il s’agit d’un mouvement parfaitement naturel des plaques tectoniques de la Terre qui a causé le très puissant séisme qui fut à l’origine du tsunami.

Q. Comment les Maîtres considèrent-ils le retrait subit d’incarnation d’un nombre immense d’âmes pendant le tsunami ?

R. Ils le déplorent et sont attristés par cette souffrance et ils font tout ce qui est possible pour l’atténuer.

Q. Dans quelle mesure le karma est-il impliqué ?

R. Il n’y a pas de cause karmique pour un désastre qui résulte d’un mouvement naturel de la Terre, mais de nombreuses personnes ont « miraculeusement » survécu en raison d’un « bénéfice » karmique, tandis que des milliers d’autres sont décédées en conséquence du karma mondial.

Q. Selon certains scientifiques, la catastrophe sismique en Asie a fait « vaciller » la Terre, déplacé des groupes d’îles d’une  trentaine de mètres, incliné l’axe de la Terre et accéléré sa rotation d’un millionième de seconde par jour. Existe-t-il une signification ésotérique à tout cela ? Dans la Mission de Maitreya, tome II, vous déclarez que Maitreya a ralenti la rotation de la Terre de manière à ralentir les énergies et accélérer l’évolution.

R. Non, ces différentes choses se sont produites, mais elles n’ont aucune signification ésotérique.

Q. On a pu lire dans le journal India Daily, que de nombreuses personnes dans les régions touchées par le tsunami asiatique avaient vu des ovnis peu de temps avant la catastrophe. Des habitants de l’Etat indien de Tamil Nadu, des îles indiennes Andaman et Nicobar, et de l’île indonésienne de Sumatra auraient vu dans le ciel d’étranges objets flottants silencieux. A Port Blair, la capitale de l’île Andaman, des touristes ont raconté des phénomènes similaires. On dit également que des apparitions d’ovnis auraient eu lieu dans des régions éloignées du Bangladesh, de Myanmar et du Sri Lanka. Ces apparitions sont-elles authentiques ?

R. Ces comptes rendus témoignent d’une authentique activité d’ovnis. Les vaisseaux spatiaux venaient de Mars et ils évaluaient la tension, la pression sismique croissante et la possibilité d’un tsunami.

Q. Quels conseils donnerait Maitreya à ceux d’entre nous qui, aux Etats-Unis, sont horrifiés des abus du gouvernement, et qui souhaitent agir en faveur de la paix, de la restauration de l’environnement et de la justice sociale ? Je voudrais me rendre utile et être une source de lumière, mais je suis profondément consterné et découragé de voir que tant d’Américains ont été dupés et ont apporté leur soutien à un gouvernement aussi destructeur. Comment engager avec les autres un dialogue significatif alors que nous semblons tellement séparés et incapables de communiquer ? J’aimerais avoir votre avis.

R. Souvenez-vous que vous n’êtes pas seul. Prenez contact (Internet est rempli d’informations) avec des individus et des groupes qui partagent vos sentiments. Vous représentez la moitié de la population des Etats-Unis. Expliquez que le partage et la justice sociale pour tous les peuples sont les seuls moyens de parvenir à la paix.

Q. La situation en Irak, avec toutes ces morts qui se succèdent dans la course aux élections, est si terrible qu’on peut se demander si une partition, comme celle qui a mis fin au conflit en Yougoslavie, ne serait pas la meilleure solution.

R. Il se pourrait qu’une partition soit la seule solution au problème, pas une partition en Etats séparés, comme en Yougoslavie, mais une partition sous forme de zones d’influence (kurde, chiite et sunnite). La coalition américano-britannique est en train de découvrir que seul le dictateur honni, Saddam Hussein, était capable, dans une certaine mesure, d’unifier le pays par une main de fer.


ABONNEMENT

À La revue Partage International

 

Vous abonner à la revue Partage international constitue aussi un excellent moyen d’être au courant des dernières nouvelles sur l’Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l’an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

La revue Partage international est depuis janvier 2002 une traduction intégrale de la revue en anglais Share International, et du même format.

  

Si vous êtes du Québec et que vous désirez vous y abonner, retournez-nous le bon de commande que vous trouverez à

 http://taraquebec.org/catalog.htm  avec votre paiement (70.00$ pour 1 an).

 

Pour les internautes européens qui désirent s’y abonner allez à

 http://www.partageinternational.ch/revuepi/piabonne.htm

 


DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT PAR COURRIEL, L’Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  « L’ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais)  1-877-384-1921

Envoi d’un courrier :
http://taraquebec.org/tara.html
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

Site de la revue Partage international : http://partageinternational.ch

Sites en 20 autres langues : http://taraquebec.org/langues.htm


Pour vous désabonner allez à  http://taraquebec.org/inscription.htm