ÉMERGENCE

Publication du Réseau Tara Canada (Québec)      Bulletin de février 2009


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm


LE SIGNE DE L’ÉTOILE

 

L'Instructeur mondial est sur le point de débuter sa mission publique.

 

 

Photo prise à Montréal, Canada, le 3 février 2009.

Confirmé par le Maître de Benjamin Creme.


La première interview de Maitreya

« Dans un avenir très proche, les gens auront partout l'opportunité d'observer un signe extraordinaire, et d'une grande portée. L'unique occasion, au fil de l'histoire, où un signe semblable se soit manifesté, a été la naissance de Jésus. Selon la tradition chrétienne, dans les cieux est alors apparue une étoile qui a guidé trois mages venus d'Orient jusqu'à son berceau. Bientôt, une fois encore, on verra autour du monde une source de lumière d'un puissant éclat, ressemblant à une étoile. Qu'est-ce que cela veut dire ? Comment est-ce possible ? »

Extrait de l’article du Maître, Partage international, janvier/février 2009

 (voir l’article complet  plus loin)


Partage internationalCOMMUNIQUE DE PRESSE N°88  (extraits)

Partage international, 25e année

Service de presse de Share International/Partage international - janvier 2009

Une étoile annonce l’émergence de Maitreya, l’Instructeur mondial

 

Oslo

Photo prise à Oslo, Norvège, le 27 Janvier 2009 à 20 h.

Depuis plus de trente ans, l’écrivain et conférencier Benjamin Creme s’emploie à préparer le monde à l’émergence de Maitreya, l’Instructeur mondial.

Le 12 décembre 2008, Partage international a envoyé un communiqué de presse annonçant que, dans un avenir très proche, une grande étoile particulièrement brillante allait apparaître dans le ciel, visible partout dans le monde, de jour comme de nuit.

Ce communiqué précisait également qu’environ une semaine plus tard Maitreya donnerait sa première interview sur l’une des plus grandes chaînes de télévision des États-unis.

Depuis début janvier 2009, cette étoile est apparue dans le ciel de Norvège, d’Afrique du Sud, des États-unis, du Canada, de Dubaï et du Qatar.

On peut s’attendre à des témoignages de plus en plus nombreux à son sujet. Des journaux norvégiens lui ont déjà consacré des articles. Un nouvel article du Maître de Benjamin Creme, basé dans l’Himalaya, révèle à quel point nous sommes proches du moment où nous-mêmes serons témoins de ce signe et des événements historiques qui s’ensuivront. La première interview de Maitreya en amènera de nombreuses autres aux États-unis, au Japon et dans d’autres pays.


COURRIER DES LECTEURS, TÉMOIGNAGES ET PHOTOGRAPHIES

Nous publions sur notre site Internet des témoignages et des photographies adressées à la rédaction de Share International (Partage international) et provenant de diverses parties du monde. Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que les faits mentionnés sont en rapport avec le « signe de l’étoile », et qu’il s’agissait bien de photographies de l’étoile.

Voici quelques unes de ces photographies :

                  

Pour lire les témoignages et regarder les photographies, visitez le site Internet à http://taraquebec.org/m-signeetoile.html . Lorsque de nouveaux témoignages et de nouvelles photographies auront été confirmés par le Maître, ces documents seront ajoutés à cette page.


L’article du Maître du numéro de janvier/février 2009 de la revue Partage international

La première interview de Maitreya

par le Maître --, par l’entremise de Benjamin Creme le 11 janvier 2009

 

Dans un avenir très proche, les gens auront partout l'opportunité d'observer un signe extraordinaire, et d'une grande portée. L'unique occasion, au fil de l'histoire, où un signe semblable se soit manifesté, a été la naissance de Jésus. Selon la tradition chrétienne, dans les cieux est alors apparue une étoile qui a guidé trois mages venus d'Orient jusqu'à son berceau. Bientôt, une fois encore, on verra autour du monde une source de lumière d'un puissant éclat, ressemblant à une étoile. Qu'est-ce que cela veut dire ? Comment est-ce possible ?

La réponse tient au fait que ce mystérieux événement est un signe, qui annonce le début de la mission publique de Maitreya. Peu après l'apparition de ce signe dans notre ciel, Maitreya entrera sur la scène médiatique en donnant à la télévision américaine sa première interview.

En cette circonstance, sans encore révéler son nom, l'Instructeur mondial présentera publiquement, au grand jour, son point de vue sur le chaos économique et financier qui accable aujourd'hui le monde. Il en expliquera l'origine et les conséquences ultimes, et dressera une première esquisse de ses recommandations pour alléger le lourd fardeau que portent actuellement les pauvres du monde. Ainsi préparera-t-il la voie à un exposé plus détaillé et plus précis de ses idées.

La réaction du public

Comment les téléspectateurs réagiront-ils ? Ils ne connaîtront pas ses antécédents ni son statut. Prêteront-ils attention à ses propos ? Il est trop tôt pour le savoir précisément, mais il est possible de dire ceci : jamais auparavant ils n'auront vu ou entendu parler Maitreya  ; jamais non plus ils n'auront eu l'expérience de cette énergie extraordinaire, de cœur à cœur, que l'on ressent en l'écoutant. Nous sommes aussi à un moment unique dans l'histoire, où des nations entières sont tétanisées face à un avenir qu'elles appréhendent. On peut donc supposer que beaucoup de ceux qui entendront Maitreya seront ouverts à ses propos, et voudront en savoir davantage. Ce n'est pas pour rien qu'il a patiemment attendu ce moment pour entrer dans le débat public : l'Amérique, pour ne mentionner qu'elle, n'aurait pas écouté plus tôt. Aujourd'hui, pour la première fois depuis de longues années, un nouveau gouvernement devra faire face au chaos financier, à un chômage massif et à des troubles sociaux de grande ampleur. Pour l'Amérique et le monde, l'heure de vérité a sonné.

Les gens s'éveillent

Ce n'est pas seulement en Amérique mais dans le monde entier que les gens s'éveillent à la nécessité et à la possibilité du changement. Pour qualifier la situation actuelle, politiciens et économistes parlent de « ralentissement » et de « récession ». En vérité, nous sommes témoins des derniers soubresauts d'un ordre mourant. Les hommes prennent massivement conscience que la cupidité et la compétition sans frein ne sont pas le chemin le plus sûr, que les doctrines matérialistes créent une « pente savonneuse » pour les inconscients et finissent par engendrer des crises internationales comme celle que nous connaissons aujourd'hui.

Bien sûr, nombre de nouveaux venus à la fortune sont épargnés par cette perte de confiance ; persuadés de pouvoir reprendre les activités par lesquelles ils se sont enrichis, ils croient que la prospérité reviendra et que ce n'est qu'une affaire de temps.

Prêteront-ils attention à Maitreya, et reconnaîtront-ils le bien-fondé de ses arguments ? Il se peut que non, égarés qu'ils sont par leur arrogance et leur suffisance.

Cependant, beaucoup sont moins optimistes sur un retour au statu quo. Beaucoup ont subi des pertes douloureuses, et perdu confiance dans les anciennes méthodes. Les peuples des nations sont mûrs, et prêts pour le changement. Ils réclament ce changement et une vie qui ait du sens. Maitreya leur rappellera les fondements sans lesquels il n'y a pas d'avenir pour l'homme : la justice et la paix. Et le seul chemin qui conduise à l'une comme à l'autre est celui du partage.

Partage international janvier/février 2009


 

«… Les événements du Golfe persique ont enfin mis l’accent sur la nécessité d’une solution globale aux problèmes de cette région. Aucune solution de la situation actuelle n’es possible sans un accord arobo-israélien et sans la fin de l’hostilité amère qui empoisonne cette partie du monde depuis la fondation de l’état d’Israël. Le peuple paslestinien doit avoir et aura sa propre patrie. Rien d’autre ne pourrait satisfaire les aspirations légitimes de ce peuple qui souffre depuis tant d’années, et rien d’autre ne pourra mettre un terme aux crises récurrentes qui maintiennent la tension et menacent ainsi la paix mondiale depuis longtemps... »

Le Maître de Benjamin Creme, La nécessité d’agir.


CONFERENCE DE BENJAMIN CREME À PARIS LE 28 MARS 2009

 

Dans un monde en crise

le choix de la coopération

et du partage

 

Samedi 28 mars 2009 à 15 h

 

ESPACE CHARENTON

5 rue Théodore Hamont - Paris 12e

 

M° Porte de Charenton à 100 m

 

 

Entrée gratuite pour les professionnels de l'information, sur présentation de leur carte de presse

 

Confrontée à de nombreux défis, l’humanité devra bientôt faire des choix décisifs. Des Etres d’une envergure exceptionnelle, les Maîtres de Sagesse, sont d’ores et déjà dans le monde pour l’y aider.

 

Le monde se tient aujourd'hui à la croisée des chemins et les défis à relever sont d’une ampleur inégalée. Ce qu’ignore l’humanité, c’est que la crise qu’elle traverse est de nature spirituelle. Cette crise se focalise dans les domaines politique et économique, et c’est là qu’elle doit être résolue.

 

Le seul moyen d’avancer pour l’humanité est de prendre conscience de son unité, de sa véritable nature et de manifester la fraternité entre les hommes par le partage et la coopération.

 

En cette époque charnière, les Maîtres de Sagesse se tiennent prêts à conseiller les hommes et à faciliter leur entrée dans une nouvelle ère, où l'être humain connaîtra un accomplissement sans précédent.

 

Le plus grand d'entre eux, connu sous le nom de Maitreya, l'Instructeur mondial, se fera bientôt connaître ouvertement. De nombreux signes confirment l'imminence de cet événement.

 

BENJAMIN CREME, CONFÉRENCIER INTERNATIONAL, est aussi l’auteur de nombreux ouvrages et le rédacteur en chef de la revue Partage international. Les informations qu’il nous présente sont le fruit de son expérience et de ses contacts avec l’un des Maîtres de Sagesse.

 

www.partageinternational.org

 

Participation aux frais: 10 euros - Pas de réservations

Ouverture des portes à partir de 14 h.

La conférence sera traduite de l'anglais et se terminera vers 19 h.

Le conférencier et les organisateurs sont bénévoles.

 

 

Une méditation de transmission en présence de Benjamin Creme aura lieu le dimanche dans la même salle : informations données lors de la conférence.

 


Prochaines conférences de Benjamin Creme

 

Le 21 février 2009 à Barcelone, Espagne

Le 3 mars 2009 à Londres, Grande-Bretagne

Le 28 mars 2009 à Paris, France

Le 23 avril 2009 à Londres, Grande-Bretagne

Le 16 mai 2009 à Osaka, Japon

Le 23 mai 2009 à Tokyo, Japon

Le 26 mai 2009 à Nagoya, Japon,

 Le 18 juin 2009 à Londres, Grande-Bretagne


Conférences, salons et programmes de radio en Europe

Visitez http://www.source77.net/agenda/index.html 

(Visitez ce site régulièrement pour être au courant des derniers développements)

 


 

2008 : l’effondrement des bourses

 « Comme nous l'avons déjà annoncé (Partage international, décembre 1988), un krach boursier prendra naissance au Japon. Maitreya l'a répété : le krach boursier est inévitable. [PI, mai 1989]

De nombreuses places boursières ont connu leurs pires pertes en 2008 tandis que les autres ont conclu l'année sur des niveaux très bas. Le principal indice boursier américain, le Dow Jones, a baissé de 33,8 %, sa pire chute depuis 1931 et sa troisième plus mauvaise année. Une richesse évaluée à 6 900 milliards de dollars s'est évaporée des marchés boursiers des États-unis. Les actions japonaises ont connu leur pire perte annuelle avec la chute de 42 % du Nikkei. L'indice britannique FTSE 100 a connu sa plus mauvaise année (31,3 %). Paris et Frankfort ont subi des pertes similaires. Shanghai a été l'une des places les plus touchées avec une perte record de 65 %.

La crise financière internationale de 2008 a conduit plusieurs économies de premier plan vers la récession : les banques ont été particulièrement touchées et nombre d'entre elles ont dû faire appel à des plans de sauvetage publics. L'effondrement du marché immobilier aux États-unis a conduit à une réduction générale de la consommation des ménages et de la production industrielle. « Personne n'avait anticipé une fin à cette croissance des marchés, affirme Kirby Daley du Newedge Group, une firme de courtage de Hong Kong. La plupart n'ont pas perçu la fin de partie, dans ce jeu à effet de levier dans lequel nous vivions ; ni la fin de l'économie de consommation dans laquelle le monde s'était engouffré. »

[Sources : BBC ; Associated Press, E.-U. ]


Une aggravation de la faim dans le monde

En dépit des récoltes exceptionnellement bonnes de 2008, on s'attend à ce qu'un milliard de personnes souffrent de malnutrition dans le monde en 2009, parce qu'elles n'auront pas les moyens d'acheter les nourritures de base. En effet, en 2008, les prix du blé, du maïs et du riz ont atteint des niveaux record. La crise financière mondiale ne fait qu'aggraver cette situation, tout comme les promesses d'aide non tenues.

La FAO prévoit une augmentation régulière du nombre des mal nourris, risquant d'annuler les progrès réalisés ces dernières années dans la lutte contre la faim. Jusqu'en 2006, en dépit de l'augmentation régulière de la population mondiale, le nombre de personnes souffrant de malnutrition était resté à peu près constant. En 2000, de nombreux chefs de gouvernement de la planète avaient signé les Objectifs de développement du millénaire, s'engageant entre autres à diminuer de moitié le nombre de personnes souffrant de la faim entre 1990 et 2015. En fait, nombre de pays pauvres étaient en passe d'atteindre les objectifs en avance sur le calendrier. Mais la situation s'est détériorée au cours des trois dernières années.

Une série de facteurs ont créé de terribles problèmes : le prix des denrées alimentaires a augmenté bien au-delà du pouvoir d'achat des pauvres ; les monnaies des pays en voie de développement se sont dépréciées ; dans les pays pauvres, l'appauvrissement des fermiers ne leur permet plus d'acheter des semences et des engrais ; les pays riches importent de moins en moins en raison de leur affaiblissement économique ; l'augmentation du chômage dans les pays développés réduit les sommes envoyées par les émigrés à leurs familles demeurées dans les pays pauvres… Enfin, l'aide consentie par les pays riches s'amenuise au point de disparaître : en juin 2008, les gouvernements des pays riches ont promis 12,3 milliards de dollars pour combattre la crise alimentaire mondiale, mais n'ont donné jusqu'à présent qu'un milliard, tout en octroyant des milliers de milliards aux banques pour les sauver de la faillite.

Le ministre britannique de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales, Hilary Benn, est persuadé que cette crise alimentaire ne pourra se résoudre qu'à l'aide d'un programme aussi radical que celui de Kyoto. « En fait, nous avons les connaissances et la technologie nécessaires pour y parvenir, a-t-il déclaré,  mais le changement climatique, la dégradation de l'environnement et la rareté de l'eau et du pétrole risquent de nous en empêcher. »

[Sources : The Independent, Financial Times, BBC , Grande-Bretagne]


 

Questions - réponses de Benjamin Creme dans la revue Partage international janvier/février 2009 (extraits)


 

Benjamin Creme traite, dans cette rubrique, toutes questions ayant trait aux activités de Maitreya et de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, ainsi qu’aux enseignements de la Sagesse éternelle, auxquelles il n’a pas répondu dans ses livres. Benjamin Creme ne souhaite pas se poser en arbitre de l’au­thenticité de l’activité et des communications des autres groupes. Veuillez donc vous abstenir de poser des questions sur ces sujets.

 

Les questions doivent être adressées à  : Share Internatio­nal/Questions,

PO Box 36-77, London NW5 IRU, G.-B.

 

Q. On attend beaucoup, peut-être trop, du nouveau président américain. Pensez-vous que le monde est trop optimiste ? On attend que Barak Obama résolve les crises mondiales majeures : la crise économique, les problèmes d'environnement, le chômage, l'effondrement des industries, le nombre grandissant de sans-logis, l'augmentation de la pauvreté, le conflit au Moyen Orient et le terrorisme. Une telle tâche exigerait un superman pour en venir à bout.

 

R. C'est tout à fait vrai. Par chance, nous avons un superman qui peut réellement nous montrer comment résoudre ces problèmes – son nom est Maitreya. Le reste dépend de nous. Nous devons prendre les décisions justes à la lumière des idées de Maitreya. La voix de B. Obama pourrait être décisive pour une Amérique « renouvelée » – coopérative et prête à écouter les autres – dans le monde.

Q. Les élections et la perspective d'une nouvelle ère dans la politique des États-unis avec Barak Obama comme président semblent avoir remonté le moral des Américains et de nombreuses autres personnes dans le monde. Vous attendez-vous à ce qu'une nouvelle phase de modération et de négociation vienne remplacer le bellicisme actuel ?

R. Oui. Barak Obama ne retirera probablement pas immédiatement les troupes américaines de l'Irak ou de l'Afghanistan mais dès que possible, ce qui reste imprécis ; cependant nous pouvons nous attendre à avoir affaire à un président qui ne semble pas parler ni agir sous l'emprise d'une démagogie idéologique, qui fait preuve d'empirisme et de modération et qui a un pays très malade à restaurer. Il a ceci en sa faveur : Maitreya et sa vision, son énergie et son amour. Quel exemple à suivre pour lui !

Q. Le pouvoir militaire d'Israël dépend du financement et de l'approvisionnement américains. L'effondrement économique aux États-unis et dans le monde entier aura-t-il un impact positif sur le conflit entre Israël et la Palestine  ?

R. Barak Obama a déjà laissé entendre que l'Amérique se tiendrait derrière Israël, mais les pressions financières peuvent causer une diminution du soutien financier des États-unis. De toute façon, je suis certain qu'il faudra la présence de Maitreya pour réconcilier les deux camps.

 Q. De nombreux pays commencent à souffrir des retombées de l'effondrement économique. D'importantes sommes d'argent sont promises pour renflouer les industries chancelantes et le secteur financier, mais ce sont certainement les petites gens qui souffrent encore plus que d'habitude. Que peuvent faire les Maîtres pour aider ceux qui sont déjà frappés par la pauvreté et ceux qui sombrent maintenant dans l'endettement, perdent leur logement et leur emploi ?

R. Les Maîtres n'ont pas à résoudre les problèmes à notre place. Nous sommes responsables du chaos. Intervenir directement serait enfreindre notre libre arbitre. Pendant les « périodes prospères » la plupart des gens ne pensait guère aux pauvres et aux sans-logis. Les Maîtres donnent les enseignements qui débarrasseraient d'un seul coup le monde de la pauvreté et de la guerre.

Q. Beaucoup de gens semblent inquiets actuellement face à la santé économique de leur pays, mais il existe encore des financiers qui promettent qu'un revirement va se produire rapidement, que tout ceci est simplement « un ajustement sain ». Les gens ne savent pas comment agir au mieux – faire des économies, investir ou se conduire normalement. Qu'en pensez-vous ?

R. Comme le Maître le dit clairement, ce n'est pas à un « revirement » ou un « ajustement sain » que nous assistons tous, mais à l'effondrement d'un vieux système injuste. C'est nécessaire, et également inévitable, c'est le résultait logique de notre avidité et de notre égoïsme. Mon conseil, qui vaut ce qu'il vaut, est d'épargner et d'apprendre à vivre plus simplement. C'est ce que nous devrons tous faire pour que les autres puissent tout simplement vivre.

Q. Si toutes nos économies et nos fonds de pension sont sur le point de partir en fumée et si personne n'est plus capable d'acheter quoi que ce soit en raison de la crise économique actuelle, comment le monde peut-il continuer à tourner ?

R. La perspective n'est pas aussi sombre et extrême que vous le pensez. Les produits de base continueront à être produits et vendus – et Maitreya montrera une manière de vivre meilleure, plus juste et plus équitable. Vous pouvez voir maintenant pourquoi Maitreya a dû attendre si longtemps pour parler en public. L'humanité, mis à part les pays en développement, a vécu dans l'illusion pendant des années, pensant qu'un système économique totalement corrompu et injuste pourrait perdurer à jamais. On oublie l'effet toujours grandissant des énergies du Verseau.

Q. Nous entendons beaucoup parler ces temps-ci des plans de relance destinés à faire redémarrer les économies, et de l'accroissement des investissements publics dans l'infrastructure, afin de créer des emplois. Par ailleurs des pays ayant déjà une dette nationale et étrangère énorme continuent à imprimer de la monnaie. Ceci rendra-t-il encore plus difficile le démarrage d'une économie basée sur le partage ? Les dettes ne doivent-elles pas d'abord être payées ? 

R. Ces politiques dispendieuses ne marcheront pas. Ce n'est pas un New Deal à la manière de Roosevelt. Les temps sont très différents, même si la situation actuelle ressemble à celle des années 1930. C'est la fin d'une ère, et l'ordre (ou le désordre) n'est pas un orage passager. Cela aidera les gens à considérer le partage comme la seule manière de restructurer l'économie mondiale.

Q. [1] Y a-t-il réellement eu des personnages historiques connus sous le nom de « Rois Mages » ? [2] Qui étaient-ils ? [3] Pourquoi cherchaient-ils Jésus ?

R. [1] Oui. [2] C'étaient des Maîtres. [3] Ils ne « cherchaient pas » Jésus. Ils venaient présenter leurs hommages à celui qui serait adombré par le Christ.


La méditation de Transmission

 

La Transmission est une forme de méditation de groupe ayant pour objet de transmettre des énergies spirituelles, au bénéfice de l’humanité. Il s’agit d’un acte de service, qui s’effectue en coo­pération avec les Maîtres de Sagesse. Les Maîtres de Sagesse sont les êtres éclairés qui nous ont précédés sur le chemin de l’évolution. Ils ont atteint un degré d’évolution spirituelle tel que, de notre point de vue, ce sont des êtres parfaits. Ils servent le Plan d’évolution, travaillant avec de grands flux d’énergies qu’ils équilibrent et dirigent dans le monde selon les nécessités. Ils font ainsi progresser l’humanité sur le sentier de l’évolution, puisque c’est grâce au stimulus de ces énergies que toute vie évolue.

On trouvera quelques recommandations, utiles et simples, sur la manière de conduire une Transmission dans le livre de Benjamin Creme : la Transmission, une méditation pour le nouvel âge.

Il existe des groupes de transmission actifs, ouverts à tous, dans de nombreux pays. Aucune participation financière n’est demandée.

Pour des informations sur la méditation de transmission :

http://partageinternational.org/decouvrir/14_4-groupes.php


ABONNEMENT À La revue Partage International

Vous abonner à la revue Partage international constitue aussi un excellent moyen d’être au courant des dernières nouvelles sur l’Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l’an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

La revue Partage international est depuis janvier 2002 une traduction intégrale de la revue en anglais Share International, et du même format de 8½ x 11 pouces.

 

Chacun des liens qui suivent ouvriront une deuxième fenêtre avec un bon de commande pré-adressé que vous pourrez imprimer et compléter ensuite à la main. Pour les commandes en France, une possibilité d'achat par carte bancaire vous est aussi offerte.

 

Commande pour la Belgique cliquez ICI :

Commande pour la France cliquez ICI :

Commande pour la Suisse cliquez ICI :

Commande pour tous les Autres pays cliquez ICI :

 

Pour lire des extraits du dernier numéro de la revue Partage international visitez

 http://partageinternational.org/revue_Partage_International/numero-PI_en-cours.php 


 Inscrivez-vous A LA LETTRE D’INFORMATION de la revue Partage international

 

Visitez http://partageinternational.org  et inscrivez-vous au bas du menu.


 

DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT PAR COURRIEL, L’Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

     Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  « L’ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm

 


Réseau Tara Canada (Québec), C.P. 156, Succursale Ahuntsic, Montréal, (Québec) H3L 3N7


Téléphone sans frais  1-888-886-tara (8272)

Envoi d’un courrier : http://taraquebec.org/phorm/forme1.htm

Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

Sites en d’autres langues : http://taraquebec.org/langues.html


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné au Bulletin de nouvelles mensuel L’Émergence du Réseau Tara Canada Québec.

 

Pour vous désabonner allez à  http://taraquebec.org/inscription.htm