L’ÉMERGENCE

Publication gratuite du Réseau Tara Canada (Québec)

Bulletin d’information de janvier 2003

Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm

Pour vous désabonner cliquez sur le lien qui précède ou allez à la fin du bulletin.


Nous ne sommes reliés à aucun groupe religieux, mais nous respectons la Vérité qui est présente dans toutes les cultures spirituelles.  Nous vous présentons ce message d'espoir en tant qu'information seulement. S'il vous apparaît vrai ou digne d'intérêt, nous vous invitons à le partager avec vos amis (es).


Les trois grandes fêtes spirituelles du printemps

Il existe trois importantes fêtes spirituelles qui forment le point cul­minant du cycle annuel. Ce sont : la fête de Pâques, à la pleine lune du Bélier, la fête de Wesak, à la pleine lune du Taureau, et la fête de l'Humanité, à la pleine lune des Gé­meaux. Par le travail de médi­tation ferme et continu de nom­breux individus et groupes de toutes les par­ties du monde, ces fêtes accom­plis­sent actuel­lement un ancrage sub­jectif dans la conscience de l'humani­té. Elles représentent un Dessein divin de base, qui commence à s'implan­ter alors que les diverses religions recon­naissent et obser­vent simultané­ment, chacune à sa manière, l'appro­che uni­que annuelle de l'homme vers Dieu et de Dieu vers l'homme.

 


Sommaire des principales activités des bénévoles du Réseau au Québec en 2002

Conférences présentées au Québec en 2002

39 conférences sur la présence de l’Instructeur mondial et sur la méditation de Transmission furent présentées au Québec en 2002, dont 16 conférences à Montréal et 23 conférences en région.

Notre site Internet québécois http://taraquebec.org

Nous avons durant l’année restructuré notre site et augmenté son contenu, qui comprend maintenant 172 pages et plus de 700 écrans. La fréquentation du site a augmenté pour se situer à 67,387 visites durant l’année, dont 40,594 visites par environ 20,000 visiteurs ayant visité le site à plusieurs reprises.

Le site Internet francophone international http://partageinternational.org

Quelques personnes du Québec ont poursuivi leur collaboration avec une équipe internationale francophone, qui œuvre depuis plusieurs années à la création d’un site international francophone. Ce site sera officiellement inauguré au début de 2003.

Groupes de méditation de Transmission

Plusieurs groupes de méditation ont été créés en 2002. Il existe maintenant 23 groupes de méditation en opération au Québec et plusieurs autres groupes sont en période de planification.

Méditations de 8 heures lors des 3 fêtes spirituelles du printemps 2002

Le Réseau a organisé 3 méditations d’une durée de 8 heures lors des fêtes spirituelles du printemps 2002 ; Pâques, le Wesak et la fête de l’Humanité. Une cinquantaine de personnes ont participé à cette activité à chaque occasion.

Distribution de Bulletins d’information

Le Réseau a créé et distribué 2 Bulletins d’information en format papier à sa liste de diffusion de 425 personnes inscrites.

Il a aussi créé et expédié 10 Bulletins d’information par courriel (email) à une liste de ± 385 inscrits durant l’année qui vient de se terminer.

Expositions et salons

Nous avons organisé plusieurs expositions de photos tirées de Partage international et de Share International sur la nécessité du « Partage » ainsi qu’une exposition sur les « Signes et les miracles ».

Nous avons animé un kiosque au « Salon de l’ésotérisme » de Montréal où nous avons rencontré et échangé avec des centaines de personnes, distribué beaucoup de documentation et présenté des conférences.

Dons de livres, de revues et de vidéos

Le Réseau a poursuivi sa politique de dons de livres, de revues et de vidéos aux bibliothèques publiques et universitaires qui n’en avaient pas ou dont les copies en leur possession étaient devenues inutilisables.

Médias

Nous avons expédié plusieurs communiqués aux journalistes des journaux, de la radio et de la télévision, en particulier sur l’interprétation spirituelle de l’attentat du 11 septembre 2001, ainsi que sur nos diverses conférences.

Publicité

Annonces dans plus de 20 journaux hebdomadaires et 10 journaux quotidiens.

Distribution de dizaines de millier d’affiches et de dépliants.

Distribution de 5,000 copies du journal « Emergence ».

Présentation de vidéos à la télévision communautaire.

Divers

La vente de livres, de cassettes et de documents thématiques s’est poursuivie en 2002.

Collaboration à la publicité et à la procédure d’abonnement à la revue « Partage international »

Important travail de traduction et de secrétariat.


Dans quelques semaines, le calendrier de nos conférences de l’hiver et du printemps 2003 au Québec pourra être consulté à l’adresse qui suit

 

http://taraquebec.org/conferences/conferen.htm

 



Surmonter la peur du changement

par le Maître, à travers Benjamin Creme

Le Maître est un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

Nombreux sont ceux qui attendent l’Instructeur mondial avec une foi grandissante, persuadés qu’il saura résoudre les problèmes que les hommes trouvent irréductibles. Ils pressentent qu’ils pourront s’en remettre à son expérience, et à la sagesse de son jugement. Nul ne pourrait nier qu’il en soit ainsi. Maitreya est en vérité un sage conseiller, et c’est avec confiance qu’on peut prêter l’oreille à ses avis.

 

La Loi, toutefois, impose des limites à son intervention dans les affaires humaines. Il faut savoir qu’elle interdit l’usage de la force – le libre arbitre humain ne peut être contrevenu. C’est donc l’homme, et lui seul, qui doit prendre la décision du changement ; comme l’a dit Maitreya : « Je suis seulement l’architecte du Plan. Vous, mes amis et frères, vous êtes les bâtisseurs volontaires du temple radieux de la vérité. »

 

Quand les hommes verront l’Instructeur, il leur enseignera la voie de la paix et de l’amour : ce n’est que par la manifestation du partage et de la justice qu’amour et paix peuvent être connus. Ainsi, c’est dans les termes les plus simples qu’il apportera une solution au dilemme de l’homme.

 

Des structures déficientes

 

Déjà, l’homme s’aperçoit que ses structures sont déficientes. Il ne parvient pas à comprendre comment, au milieu de l’abondance, la criminalité sévit et se développe dans de telles proportions. Il ne comprend pas non plus comment, dans une telle abondance, tous ne connaissent pas le bonheur. Il ne peut voir que les hommes vivent dans la peur et, en conséquence, ne connaissent pas l’espoir.

 

La peur et la réticence au changement font entrave au réalisme. Tandis que les hommes se débattent avec des structures surannées et qui déjà s’effondrent, les problèmes réels et urgents leur échappent, les entraînant vers l’abîme.

 

La peur imprègne toutes les pensées et les actions des hommes ; cela suffit à rendre le changement à la fois plus difficile, et plus nécessaire que jamais. 

 

Comme vous le verrez, Maitreya préconisera le changement, mais c’est en l’homme lui-même que devra résider le désir de changer. Ainsi l’homme conditionnera-t-il lui-même la vitesse et la portée des transformations, ainsi la Loi restera-t-elle souveraine.

 

Surmonter la peur

 

Maitreya abordera le problème de la peur, et aidera les hommes à terrasser ce monstre aux têtes multiples. Il leur montrera qu’ils n’ont rien d’autre à craindre que la peur elle-même, dans leur construction du monde nouveau.

 

Beaucoup, actuellement, doutent peut-être que de telles choses puissent s’accomplir, pourtant Maitreya sait que par milliards les hommes aspirent aux changements qu’il préconise, aux possibilités qu’il envisage pour le monde. Ils n’attendent rien d’autre que ses paroles, sa voix, son appel à la justice. Vers la construction de ce monde nouveau afflueront les espoirs des hommes et femmes du monde entier. Leur éternel désir de paix et de justice sera enfin exaucé. Ces désirs et ces pensées descendent déjà sur les hommes, emplissant leur cœur et leur esprit, et ils façonnent maintenant l’avenir.

 

Le monde est prêt, comme jamais auparavant, pour l’émergence du Christ. Rien ne peut empêcher cet événement capital. D’ores et déjà, les ultimes préparatifs sont en cours. Bientôt le Christ, Maitreya, l’Instructeur mondial, le Seigneur d’amour lui-même, vivra ouvertement parmi nous.

 

Partage international, janvier-février 2001

 


Conférences de Benjamin Creme en 2003 (partiel)

Toutes les conférences sont en anglais. Des traductions sont réalisées en direct pour les pays non anglophones.

GRANDE-BRETAGNE

Londres :

Attention: changement de lieu : Les conférences publiques y sont données à Friends House, 173/177 Euston Road, London NW1 (en face de la Station Euston). Entrée libre. 2881.

Horaire conférences: 19 h à 21h30 (portes 18h30)

Renseignements: Share International, PO Box 3677, London NW5 1RU. Tél. 0044-207-482-1113; Fax. 0044-207-267-2881

Prochaines conférences :  les 7 janvier, 6 février, 4 mars et 10 avril 2003.

Entrée libre.

ESPAGNE

Barcelone :

Conférence le 15 février 2003, Transmission le 16 février 2003. 

Valence

Transmission le 17 février, conférence le 18 février 2003. 

Renseignements : tél/fax 00 34 93 589 1968.

 FRANCE

Paris :

Conférence le 22 mars 2003. La soirée débutera à 19 h.

Transmission le 23 mars, à 15 h.

Maison de la Mutualité, 24 rue Saint-Victor, Paris Ve (Métro Maubert-Mutualité, ligne 10)

Renseignements : tél 01 42 50 71 56

Pas de réservations.


Intensification du mouvement mondial en faveur de la paix

« Ce que Maitreya peut faire, c’est éduquer, informer, inspirer, créer un véhicule fiable – la voix des peuples – une masse structurée à laquelle aucun pays  ne pourra résister. Nous avons besoin d’une opinion mondiale informée, éduquée en faveur de la paix, de la justice et de la liberté. C’est ainsi que les choses changeront. » [B. Creme, PI, nov. 2002]

Un grand mouvement international d’opposition à la guerre s’est manifesté à travers le monde, en octobre 2002. Dans l’ensemble des pays occidentaux, mais également dans des pays comme Porto Rico, les Philippines ou la Turquie, des dizaines de milliers de manifestants ont exprimé l’opposition mondiale croissante à une guerre contre l’Irak. Aux Etats-Unis, le 26 octobre, se sont tenues quelques-unes des plus importantes manifestations de paix depuis la guerre du Vietnam. Les marcheurs, à Washington, se sont comptés par centaines de milliers, alors qu’une manifestation semblable se tenait à San Francisco, regroupant plus de 50 000 personnes, ainsi que des rassemblements de moindre importance dans des villes telles qu’Augusta, dans le Maine et Austin, au Texas.

A Washington, la participation a de loin dépassé les attentes des organisateurs. Les manifestants constituaient un échantillon assez représentatif de la population américaine, depuis les femmes au foyer et les collégiens, jusqu’aux activistes engagés. De nombreux participants n’avaient jamais assisté à un rassemblement politique auparavant. Selon une femme présente : « C’était très énergétisant d’être ici à Washington, et de réaliser que d’autres partagent les mêmes sentiments. » La foule a entendu le révérend Jesse Jackson et d’autres conférenciers appelant à voter en faveur de candidats qui privilégient la paix, et s’opposent à une guerre contre l’Irak.

Une coalition de groupes appelée International Answer (Réponse internationale) a invité les gens à voter via Internet dans le cadre d’un référendum appelé votenowar.com (votezcontrelaguerre.com), dont ils espèrent qu’il contrebalancera le vote du Congrès en faveur d’une action militaire. En outre, moveon.org, un groupe d’activistes en ligne, a lancé une campagne de pétitions, et recueilli des millions de dollars en faveur de candidats au Congrès favorables à la paix.

Le pouvoir du peuple montre sa réalité. Ainsi, le New York Times et la National Public Radio ont été forcés de se rétracter publiquement, leurs premiers reportages biaisés des manifestations ayant été contestés par une avalanche de courriers électroniques et d’appels provenant de citoyens indignés.

[Source : New York Times, Etats-Unis.]


La méditation de Transmission

 

La méditation de transmission est la méthode la plus simple pour parvenir à un contact avec l'âme. Beaucoup de méditations, en effet, demandent une puissance de concentration mentale bien au-dessus de celle dont la plupart des individus sont capables. D'ailleurs, ce que l'on appelle généralement méditation, n'est souvent guère plus qu'un exercice de concentration, quand ce n'est pas tout simplement de la rêverie. Car la véritable méditation comporte cinq étapes successives : la concentration, la méditation proprement dite, la contemplation, l'illumination et l'inspiration. La pratique de la méditation de transmission renforce chacune d'elles.


 Cette méditation ne demande rien d'autre que de se mettre à la disposition des Maîtres, tels des instruments, et d'agir en tant que canal mental positif et stable. Les Maîtres pourront alors transmettre de manière hautement scientifique l'énergie à travers nos chakras, et la diriger mentalement là où elle sera le plus utile et le plus nécessaire. Ils sont sans cesse à la recherche des personnes susceptibles de servir de canaux, d'agir consciemment comme transmetteurs de leurs énergies.

 

POUR CONSULTER LA LISTE DES GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION DU QUÉBEC ET D’OTTAWA CLIQUEZ ICI

 

http://www.taraquebec.org/groupes_mdt/index.htm

 

PÒUR CRÉER OU VOUS JOINDRE À UN GROUPE DE TRANSMISSION

 

Nous voulons rappeler à nos lecteurs l’importance de la Transmission comme outil de service et méthode d’alignement avec l’âme. Si vous ne vous êtes pas encore engagés dans cette forme de service, mais que vous désirez faire un essai, entrez en contact avec nous.

 

Pour les internautes québécois  qui désirent de l’information sur la Transmission et créer ou se joindre à un groupe, expédiez un courriel (email) transmission@taraquebec.org 

 

Pour les internautes européens qui désirent de l’information sur la Transmission et créer ou se joindre à un groupe, expédiez un courriel (email) à transmission@partageinternational.org.

 


Dans "Questions-Réponses" de la revue Partage international, Benjamin Creme répond aux lecteurs

 



Q. Lorsque Maitreya se présentera ouvertement, quelle sera à votre avis la réaction des gens à son égard ?


R. Cela dépend des personnes. Cela dépend de leur environnement religieux. Cela dépend, à mon avis, si leur manière de penser s’accorde avec l’ère des Poissons ou celle du Verseau. Le monde est divisé en deux : ceux qui font de la compétition et ceux qui coopèrent. Maitreya est pour la coopération, mais ceux qui ne peuvent vivre sans compétition, ceux qui ont une conscience influencée par le signe des Poissons, auront tendance à rejeter l’idée de partage et de justice dans le monde, en tant que condition préalable à l’instauration de la paix.

Cela ne veut pas dire qu’ils veulent la guerre, mais ils ne veulent pas de la paix si cela signifie qu’ils doivent renoncer à quoi que ce soit. Ils ne réalisent pas qu’il ne pourra jamais exister de société juste quelque part si dans certaines parties du monde prévaut l’injustice. Le monde est un, et plus tôt les peuples dans leur ensemble en prendront conscience, plus tôt nous aurons un monde où il sera possible d’avoir une vie décente.

Cela dépend des personnes. Si vous êtes affamés, si vous avez faim – Maitreya parle de nourrir ceux qui ont faim, de partager les ressources du monde – allez-vous le suivre ou non ? Il est évident que vous le suivrez. Il est possible que les dépossédés, qui forment les deux-tiers de la population mondiale, seront les premiers à se rallier autour de lui. Alors se lèvera en sa faveur une grande opinion publique mondiale. Cette opinion publique galvanisée, éduquée, énergétisée, correctement menée sera une force à laquelle aucun pays ne saurait résister. Il ne faudra pas longtemps avant que le monde soit réellement un et que nous commencions à créer les institutions qui traceront les grandes lignes de cette nouvelle société.

Q. Maitreya a-t-il certains contacts avec le pape à Rome ? Et comment le pape et l’Eglise catholique réagissent-ils à ces contacts ?


R. Des contacts directs et personnels, non. Cependant Maitreya est en contact avec certains des plus hauts dignitaires de l’Eglise de Rome. Ceux-ci ont l’occasion de rencontrer le pape et celui-ci a entendu parler du message que nous diffusons. Mes livres lui sont adressés depuis plus de vingt ans. Ils ne vont sans doute pas plus loin que le huitième secrétaire, mais certains d’entre eux ont été mis entre les mains du pape par des prêtres et il y a jeté un coup d’œil. Il ne croit pas à cette information, mais au moins il est au courant. Il a déclaré, dans un ouvrage publié il y a quelques années, qu’il était possible qu’un nouveau Bouddha soit dans le monde, mais il a ajouté : « Ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas de notre Jésus Christ. » Il ne fait aucun doute qu’il a entendu parler de Maitreya, mais il a été élevé au sein de la religion catholique romaine, il n’a jamais assisté à une conférence, et cette histoire est tout à fait invraisemblable pour lui. C’est un vieil homme. 

Q. Que pense Maitreya du clonage des embryons humains ?


R. Il n’en a pas parlé. Mon Maître s’est exprimé sur ce sujet, et tous les Maîtres ont une intelligence et une sagesse similaires. Il ne servirait à rien de cloner des embryons humains car l’âme serait laissée de côté. Nous sommes des âmes en incarnation. On ne peut fabriquer un être humain. On peut fabriquer un corps humain à partir d’un embryon humain, c’est tout. Sans âme il n’y a pas de principe vital.

Q. Existe-t-il actuellement douze disciples comme vous qui se sont proposés pour divulguer ce message au monde ?


R. Non. A l’origine, cinq disciples avaient pour tâche d’initier le public au sujet de la Réapparition : un à New York, un à Londres (moi-même), un à Genève, un à Darjeeling et un à Tokyo. Parmi ces cinq, je suis le seul à avoir accepté cette mission – excepté le disciple de Tokyo (une femme) qui, malheureusement, croit qu’elle est Maitreya.

Q. Que pouvez-vous dire au sujet de l’Antéchrist ? Est-il déjà dans le monde ou va-t-il venir ?


R. L’« Antéchrist » n’est pas un homme mais une énergie destructrice, libérée à dessein pour vaincre l’ordre établi et préparer le chemin pour le Christ. Ainsi, elle fut libérée à travers l’empereur Néron pour mettre fin à l’hégémonie de Rome et préparer la voie à la Chrétienté. A notre époque, elle fut libérée à travers Hitler, un groupe de militaires japonais et un groupe proche de Mussolini en Italie. La défaite de l’Axe par les Alliées pendant la guerre de 1939-1945 représente la défaite de l’« Antéchrist ». Ceci permit à Maitreya, en juin 1945, d’annoncer son intention de revenir dans notre monde avec son groupe.

Q. J’ai lu récemment un livre captivant de George Adamski intitulé "A l’intérieur des vaisseaux spatiaux". Sa description de l’amour, de la sagesse et de l’intelligence supérieure des frères de l’espace nous fait prendre conscience de notre propre insuffisance ; leur capacité à vivre en harmonie avec les principes universels, avec le sentiment du Divin dans tous les êtres et dans toute forme de vie, est extraordinaire. Je me pose cependant cette question : Est-ce qu’une partie des informations données par G. Adamski (peut-être quelques détails seulement) est imaginaire ?


R. Non, tout ce qu’il raconte est le fruit direct de son expérience à l’intérieur de l’un de ces vaisseaux. La seule chose qu’il a omis de dire (probablement parce qu’il n’en avait pas conscience) est qu’il a vécu cette expérience hors de son corps. Ces vaisseaux spatiaux et leurs équipages sont essentiellement composés non pas de matière physique dense mais de matière physique éthérique. Les équipages peuvent abaisser leur taux de vibration pour entrer dans notre champ de vision, mais seulement de manière temporaire. Le vaisseau mère dont parle George Adamski était un vaisseau vénusien, dirigé par des Maîtres venant de Vénus, mais construit sur Mars.

 Partage international, avril 2002

 




Les Cercles de lumière

Depuis 1997, on recense une nouvelle forme de miracle : le cercle de lumière. Ces cercles apparaissent généralement sur les murs extérieurs des bâtiments, et l'on a pu en observer toute une variété dans plus de soixante endroits différents, dans le Vermont, ainsi que dans d'autres villes, toujours au nord-est des Etats-Unis.

Les revues Share International et Partage international ont publié dans plusieurs de leurs numéros des photographies montrant des cercles de lumière, que le Maître de Benjamin Creme a certifié avoir été créés par Maitreya en collaboration avec les frères de l'espace.

Ces cercles de lumière ont maintenant été signalés en grand nombre dans de nombreux pays, tels le Canada, la France, la
Grande-Bretagne, le Japon, la Slovénie, la Hollande, l’Allemagne, la Suisse, etc., et apparaissent, en reflet, sur les murs, les routes et autres surfaces lorsque le soleil brille.

Voici quelques sites Internet qui présentent quelques photographies de ces « cercles de lumière »

http://www.partageinternational.ch/miracles/cerclum.htm

http://www.taraquebec.org/CerclesLumiere/cerclelu.htm

http://www.share-berlin.de/index.htm?lichtkreis.htm

http://www.cdk.si/grz/sv_krogi_e.htm




Un nouveau départ

Une célèbre politicienne néerlandaise a décrit la façon dont une expérience spirituelle a transformé sa vie.

Yvette Eersel, porte-parole au franc-parler des opprimés et des démunis, a connu une enfance traumatisante à laquelle elle doit une compassion universelle qui a fait d’elle une politicienne du peuple.

Arrivée, enfant, aux Pays-Bas, des circonstances malheureuses l’ont conduite à quitter le foyer familial. Devenue toxicomane, elle a failli perdre la vie dans un accident de voiture pour finir comme prostituée à Amsterdam. Alors qu’elle luttait pour rompre ce cycle infernal, elle s’aperçut qu’elle était enceinte. Horrifiée à l’idée que son enfant naisse intoxiqué, elle a tenté de renoncer à la drogue. Pendant que sa mère s’occupait de son fils, Yvette décidait régulièrement de suivre le droit chemin, mais au bout de quelques heures, sa raison sombrait sous l’influence de la drogue. Une nuit, alors qu’elle errait dans les rues d’Amsterdam, elle prit conscience de gâcher sa vie et lança un appel désespéré : « Dieu, si tu existes, aide-moi ! Je me suis alors sentie envahie par le flot d’une puissante énergie et quelque chose en moi s’est tout simplement brisé. Le lendemain, j’ai téléphoné à ma mère et je lui ai demandé de me pardonner – un mot que je n’avais jamais employé auparavant. »

Admise dans un service de rééducation, sa vie est rentrée peu à peu dans l’ordre. « Ce fut une renaissance intérieure ! J’avais un cœur de pierre, déclare-t-elle, mais maintenant, je ne suis plus égocentrique, je m’intéresse aux autres et je peux les aider. »

Yvette aurait dû être arrêtée et jugée pour revente et trafic de stupéfiants, mais on ne donna pas suite à l’affaire après la disparition de documents cruciaux : « C’est un miracle, déclare-t-elle, maintenant, je vis totalement libre. »

Âgée de 46 ans, Yvette Eersel est mariée et mère de deux enfants. Politicienne respectée et populaire, elle travaille pour un institut multiculturel et obtiendra bientôt son diplôme de psychothérapeute. Elle pense que Jésus l’a aidée et continue de le faire.

[Source : Zondags Nieuwsblad, Pays-Bas]

[Le Maître de B. Creme confirme que le Maître Jésus a répondu à la prière de Y. Eersel.]


ABONNEZ-VOUS À La revue

Partage International

 

Vous abonner à la revue Partage International constitue un excellent moyen d'être au courant des dernières nouvelles sur l'Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l'an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

Si vous êtes du Québec et que vous désirez vous y abonner, retournez-nous le bon de commande que vous trouverez à

 http://taraquebec.org/catalog.htm  avec votre paiement (60.00$ pour 1an).

 

Pour les internautes européens qui désirent s’y abonner allez à

 http://www.partageinternational.ch/revuepi/piabonne.htm

 

 


DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT L'Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  «L'ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm

 


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais)  1-877-384-1921

courriel : bulletin@taraquebec.org
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

 

Collaborateurs(trices) au bulletin: 
Andrée Trépanier,  Christian Tremblay,  Martin Payette,  Dominique Sirois

 


Si vous désirez recevoir une version 'texte brut' plutôt qu'une version 'html' (comme celle-ci), envoyez un courriel (email) à bulletin@taraquebec.org le spécifiant

 

Pour vous désabonner allez à

 http://taraquebec.org/inscription.htm

 

Retour au menu des archives des Bulletins de nouvelles