L’Émergence

Publication du Réseau Tara Canada (Québec)                Bulletin de juillet/août 2004


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm

Pour vous désabonner cliquez sur le lien qui précède


Prochaines conférences de Benjamin Creme

 

Le 1er août à Los Angeles, Etats-Unis

Le 6 août à San Francisco, Etats-Unis

Le 9 septembre à Londres, Grande-Bretagne

Le 22 septembre à Amsterdam, Pays-Bas

Le 12 octobre à Londres, Grande-Bretagne

Le 23 0ctobre à  Münich, Allemagne

Le 9 novembre à Londres, Grande-Bretagne

 (voir plus bas pour des informations plus précises)


Prochaines conférences au Québec

 

Durant l’automne

Dates et lieux à déterminer

Visitez régulièrement le site : http://taraquebec.org/conferences/conferen.htm


ENSEIGNANTS ET ENSEIGNÉS  

 

« ….En cette période de crise, beaucoup ont perdu toute espérance et, habités par la peur, attendent la fin de tout. Ils ne savent rien de l’avenir plein d’espoir qui s’offre à eux et s’abandonnent à l’inaction tandis que tout change autour d’eux. Bien plus nombreux sont ceux qui s’impatientent et, las du statu quo, recherchent le changement à n’importe quel prix. Ils sentent confusément que le futur recèle quelque chose qui les attire, et rongent leur frein dans l’attente de l’expérience du renouveau. Tous sont soumis aux tensions et au stress qui caractérisent cette époque de changement, et répondent à ces influences selon leur état d’esprit…... »

 

Extrait de l’article du Maître, Partage international de juillet/août 2004 (voir l’article complet  plus bas)


Tournée de Benjamin Creme au Japon

 

La tournée de Benjamin Creme au Japon en mai 2004, a connu, comme à l’accoutumée, un immense succès. Des conférences et des rencontres de méditation de transmission se sont déroulées à Tokyo, Osaka et Nagoya, et la tournée s’est terminée par une rencontre des groupes de méditation de transmission à Shiga. Les salles étaient combles (parfois près de 1 000 personnes), remplies de gens de tous âges, dont bon nombre étaient venus pour la première fois.

 


L’article du Maître du mois de juillet/août 2004

Enseignants et enseignés  

par le Maître, à travers Benjamin Creme

Le Maître est un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n’est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

 

Au cours de sa longue histoire, l’homme a perdu son chemin à moult reprises, mais jamais jusqu’à présent il ne s’était égaré si loin du sentier de sa destinée. Jamais auparavant il n’avait eu un si grand besoin d’être secouru, et jamais il n’avait pu trouver de l’aide aussi facilement qu’aujourd’hui. Depuis des temps très anciens, la Loi imposait des limites au soutien susceptible de lui être accordé ; le libre arbitre humain est sacro-saint, et on ne peut l’enfreindre. Aujourd’hui, pour la première fois depuis des siècles sans nombre, l’homme peut librement recevoir plus d’aide que jamais auparavant. A l’heure où il est plongé dans le plus profond des désespoirs, ses Frères aînés peuvent lui tendre les bras et lui fournir en abondance le secours et l’assistance qu’il appelle de ses vœux.
Pour qu’il en soit ainsi, il suffit que l’homme lui-même en fasse la demande. Il faut simplement qu’il soit disposé à reconnaître la sagesse de la Fraternité, à accepter ses conseils et à changer de direction.

En période de crise

En cette période de crise, beaucoup ont perdu toute espérance et, habités par la peur, attendent la fin de tout. Ils ne savent rien de l’avenir plein d’espoir qui s’offre à eux et s’abandonnent à l’inaction tandis que tout change autour d’eux. Bien plus nombreux sont ceux qui s’impatientent et, las du statu quo, recherchent le changement à n’importe quel prix. Ils sentent confusément que le futur recèle quelque chose qui les attire, et rongent leur frein dans l’attente de l’expérience du renouveau. Tous sont soumis aux tensions et au stress qui caractérisent cette époque de changement, et répondent à ces influences selon leur état d’esprit.
Dans cette situation complexe, les Maîtres se rapprochent de l’humanité. Ils doivent agir d’une manière telle que le libre arbitre humain ne soit pas transgressé, pourtant ils aspirent à se rendre utiles par tous les moyens que permet la Loi. Il leur faudra faire preuve d’un grand discernement en de nombreuses circonstances, jusqu¹à ce que se mette en place un modus operandi acceptable pour tous.

Une expérience séculaire

Nous, vos Frères aînés, vous conseillons le processus démocratique avec la pleine participation de tous, pour apporter liberté et justice à chacun. Toutefois, en de nombreuses circonstances il sera profitable et bénéfique pour l’humanité d’accepter les fruits de notre expérience séculaire, et de notre perspective sur l’évolution.
Ainsi travaillerons-nous ensemble, enseignants et enseignés, dans l’harmonie et la confiance ; ainsi les hommes apprendront-ils à connaître le sentier suivi dans le passé par leurs ancêtres, pour accorder leur aspiration au but prédestiné de leur vie.
Ainsi en sera-t-il. Ainsi l’homme commencera-t-il à se rendre compte de ce qui est essentiel dans la vie, et à éliminer cette myriade d’attachements inutiles qui aujourd’hui déforment sa vision, le rendent malheureux et vont jusqu’à le menacer dans son existence même.
Bientôt Maitreya, le Maître des Maîtres, commencera sa mission publique. Bientôt, les hommes pourront entendre son enseignement et l’évaluer par eux-mêmes. Beaucoup y trouveront une vérité si évidente et si simple qu’ils se joindront bien vite à son groupe de guerriers, et partageront son fardeau. Puissent tous ceux qui lisent ces lignes être de ceux-là.

 

Partage international, juillet/août 2004


 

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES DE CERCLES DE LUMIÈRE

 

Depuis quelques années déjà, des cercles de lumière apparaissent fréquemment un peu partout à travers le monde. Les revues Share International et Partage international ont publié dans plusieurs de leurs numéros des photographies montrant ces cercles de lumière, que le Maître de Benjamin Creme a certifié avoir été créés par Maitreya en collaboration avec les frères de l’espace

 

Des expositions de photographies en couleur sur les cercles de lumière sera réalisée au cours de l’année 2004 par une personne du groupe de Montréal. Des photos de cercles provenant de plusieurs pays du monde seront rassemblés : Allemagne, Autriche, Slovénie, États-Unis, Canada, Norvège, Suède et Grande-Bretagne.

 

Du 28 juin au 2 août 2004
Aux Vivres, cuisine végétale extranationale
4631, Boul. St-Laurent, Montréal                          (514-842-3479)

 

Visitez régulièrement notre site pour connaître les dates et les lieux de ces expositions à http://taraquebec.org/exhibition/index.htm  ou téléphonez au (514) 384-1921

 


 

Signes des temps

 

De mystérieux « cercles féeriques » au sud de l’Afrique

Selon le magazine New Scientist, les botanistes affirment ne pas pouvoir expliquer les mystérieuses plaques circulaires de terre sablonneuse, dépourvues de végétation, découvertes dans certaines prairies, au sud de l’Afrique. Ils ont étudié les causes possibles de ces « cercles féeriques » : radioactivité du sol, protéines toxiques laissées par des plantes empoisonnées, et action des termites mangeant les graines. Mais les analyses ne confirment aucune de ces hypothèses pour des cercles de deux à dix mètres de diamètre.

Ces cercles sont situés à la lisière ouest du désert de Namibie, sur une bande côtière allant du sud de l’Angola jusqu’au fleuve Orange, en Afrique du Sud. Ils sont facilement repérables car ils sont stériles en leur milieu et de hautes herbes luxuriantes poussent à leur périphérie. Au début des années 1970, des chercheurs ont commencé à s’intéresser à ces « cercles féeriques » qui sont devenus si célèbres qu’ils sont inclus dans les circuits touristiques.

Selon Gretel van Rooyen, botaniste à l’Université de Pretoria, qui a dirigé une équipe explorant l’hypothèse selon laquelle des éléments toxiques seraient déposés à l’intérieur des formations, rendant impossible toute végétation à cet endroit : « Ils resteront un mystère, car même si nous le prouvons, reste à savoir comment ils sont arrivés là – pour le moment, nous en restons à l’hypothèse des fées. »

[Source : BBC, New Scientist, G.-B.]

[Le Maître de B. Creme a indiqué que ces cercles sont les traces d’atterrissage produites par des ovnis, parfois des vaisseaux éclaireurs (les plus grands cercles) ou des disques de surveillance. Les centres dénudés sont causés par la radiation à haute vibration du vaisseau. Les herbes luxuriantes des périmètres sont stimulées par
la libération d’une haute énergie. Ces engins sont transportés à bord de « vaisseaux mères », provenant principalement de Mars et de Vénus.]

Un poireau miraculeux

Asif Hamid, de Preston, dans le Lancashire (Grande-Bretagne), essaie de conserver un poireau qu’il a acheté récemment. Pour quelle raison ? Sur ce légume on peut lire l’inscription « Allah » en écriture arabe. A. Hamid pense que le destin l’a guidé à acheter ce « légume miraculeux ». Il a examiné un grand nombre de poireaux avant de choisir celui-là.

[Source : The Citizen, Grande-Bretagne]

[Le Maître de B. Creme a indiqué que ce miracle a été manifesté par Maitreya.]

Des statues versent des larmes

En mars 2004, dans une église catholique romaine à Medford, Massachussets (E.-U.), des paroissiens ont rapporté avoir vu une statue de la Vierge Marie verser des larmes.

En Sicile, des pratiquants racontent avoir vu des larmes de sang sur une statue en bronze du Padre Pio, le prêtre catholique canonisé en 2002 qui porta les stigmates, ou blessures du Christ, sur les mains.

[Source : mcall.com]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que les larmes de la Vierge ont été manifestées par le Maître qui fut Marie. Les larmes de sang sur la statue de bronze ont été manifestées par Padre Pio lui-même.]

De l’huile suinte d’un portrait de Jésus

A Bethlehem, en Pennsylvanie (Etats-Unis), de l’huile suinte d’un portrait du Christ crucifié, dans l’Eglise grecque orthodoxe Saint Nicolas. Cela commença lors du congé du carême grec orthodoxe.

Derrière l’autel se trouve une croix de trois mètres, sur laquelle le visage peint de Jésus scintille sous les lumières, alors que des traînées d’huile suintent de sa tête, de son torse et des ses pieds. Le révérend Michael Varvarelis a précisé que cette icône, en place dans cette église depuis vingt-cinq ans, a commencé à exsuder de l’huile incolore et inodore en février 2004. Depuis, ce suintement a légèrement diminué, mais il ne s’est jamais arrêté.

Metropolitan Maximos, évêque du diocèse grec orthodoxe de Pittsburgh, dont dépend l’église, a examiné la croix et a déclaré que c’était une bénédiction. Il explique que l’huile attirerait l’attention sur la croix et sa signification. Tandis qu’il se retient tout juste d’appeler cela un miracle, certains parmi les 700 familles que rassemble cette église, sont enclins à penser que c’en est bien un. « Quel message essaie-t-il de nous envoyer ? demande le révérend Varvarelis à sa femme Maria, qui croit que cette huile est d’origine divine. Parfois, un petit signe comme celui-ci vous rend nerveux, car vous ne savez pas ce qui pourrait arriver. Mais nous sommes impatients de le savoir. » Il précise qu’il est informé de nombreux évènements concernant des icônes grecques orthodoxes exsudant des larmes d’huile.

George Fillipakis, célèbre iconographe, qui a créé des tableaux religieux pour 55 églises orthodoxes, aux Etats-Unis, depuis qu’il a émigré de Grèce, en 1969, précise que cette croix est constituée de bois (un contreplaqué ordinaire), recouvert de toiles peintes. Les peintures sont mélangées à des pigments secs et des blancs d’œufs. Il suppose que l’exsudation d’huile est peut-être une sorte de réaction chimique ou atmosphérique, « mais pourquoi cela se produit-il sur cette icône plutôt que sur une autre ? Peut-être, est-ce un coup de pouce du Divin vers plus de dévotion, en ce temps de carême. Je ne sais pas exactement ce que signifie ce message, mais je crois que cette huile est une huile sainte. Si vous êtes religieux, vous devez accepter cette huile comme un miracle. »

Larry Chapp, président du département de théologie et de philosophie à l’Université De Sales à Center Valley (Pennsylvanie), déclare qu’une multitude d’évènements semblables se sont produits dans le monde entier ces dernières années. Pour de nombreux croyants, « la situation mondiale frise l’apocalypse », dit-il.

[Source : www.mcall.com]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu’il s’agit d’un miracle manifesté par Maitreya.]

Le retour de l’apparition de la Madone

Sur le lieu de pèlerinage de Notre Dame de Toledo, en Oregon, (Etats-Unis), la visionnaire « Sally » Steadman voit et parle avec la Madone chaque année, le 25 mars, fête de l’Annonciation de l’Eglise catholique, ainsi que le premier samedi de chaque mois. Chaque année, l’apparition publique de la Mère bénie marque le retour des pèlerins à Notre Dame de Toledo, après le long hiver.

S. Steadman, retraitée de 83 ans, a commencé à avoir des apparitions mariales en 1992. Le lieu de pèlerinage ouvrit en juin 1997, mais il n’est pas officiellement reconnu par l’Eglise catholique. Les apparitions, vues seulement par S. Steadman, qui décrit à la foule ce qu’elle voit, se produisent toute l’année, le premier samedi de chaque mois. Mais quand les fidèles – par centaines pour les sessions mensuelles – commencent à grelotter à l’approche de l’hiver, Sally leur dit que la Madone a déclaré qu’elle n’apparaîtrait plus durant l’hiver par souci de la santé de ses fidèles.

« Quand l’apparition se produit, la sensation est indescriptible », raconte M. Lewinski, 74 ans, propriétaire retraité d’une société de construction, membre de la paroisse de l’Immaculée Conception.

Sally Steadman fut effrayée quand la Madone lui apparut pour la première fois, en 1992, mais elle se familiarisa progressivement à ces visites, qui se produisent régulièrement en privé, et mensuellement pour le public se réunissant en pèlerinage. Certains de ces rassemblements publics ont attiré plus de 1 600 personnes en pèlerinage à Notre Dame de Toledo.

[Source : The Toledo Blade, Ohio, E.-U.]

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé l’authenticité de ces apparitions du Maître qui fut la Vierge Marie.]

 


Conférences de Benjamin Creme en 2004 (partiel)

Toutes les conférences sont en anglais. Des traductions sont réalisées en direct pour les pays non anglophones.

GRANDE BRETAGNE

Londres

Les conférences publiques y sont données à Friends House, 173/177 Euston Road, London NW1 (en face de la Station Euston). Horaire  des conférences: 19 h à 21h30 (portes 18h30)

Renseignements: Share International, PO Box 3677, London NW5 1RU. Tél. 0044-207-482-1113; Fax. 0044-207-267-2881

Prochaines conférences : le 9 septembre, le 12 octobre 2004 et le 9 novembre 2004. Ouverture de la salle 18 h 30.

Une méditation de Transmission se tiendra le 27 novembre, de13 à 16 h, Cecil Sharp House, 2 Regent’s Park Road, London, NW1 (près de la station Camden Town).

Entrée libre.

ETATS-UNIS

Los Angeles : conférence le 31 juillet. Transmission le 2 août. 

Renseignements : tél.  818-785-6300 

San Francisco : conférence le 8 août 2004. Transmission le 9 août. 

Séminaire de Transmission du 13 au 15 août. 

Renseignements : tél.  510-841-3738. 

PAYS-BAS

Amsterdam : Conférence le 22 septembre 2004

Kerkrade : 17e rencontre internationale de Transmission, du 24 au 26 septembre 2004

Renseignements : tél. 0031 20 665 76 10 ou 0031 20 694 62 62. 

 

ALLEMAGNE

Münich : conférence le 23 octobre 2004 ;  Transmission le 24 octobre. 

Renseignements : 0049 89 123 2522 


La méditation de Transmission

 

La Transmission est une forme de méditation de groupe ayant pour objet de transmettre des énergies spirituelles, au bénéfice de l’humanité. Il s’agit d’un acte de service, qui s’effectue en coo­pération avec les Maîtres de Sagesse. Les Maîtres de Sagesse sont les êtres éclairés qui nous ont précédés sur le chemin de l’évolution. Ils ont atteint un degré d’évolution spirituelle tel que, de notre point de vue, ce sont des êtres parfaits. Ils servent le Plan d’évolution, travaillant avec de grands flux d’énergies qu’ils équilibrent et dirigent dans le monde selon les nécessités. Ils font ainsi progresser l’humanité sur le sentier de l’évolution, puisque c’est grâce au stimulus de ces énergies que toute vie évolue. Certaines énergies spirituelles sont d’une puissance telle qu’elles doivent être réduites en intensité pour que l’humanité puisse les assimiler. Le but des groupes de transmission est pré­cisément de réduire l’intensité de ces énergies. Ainsi ces groupes agissent-ils comme des « transformateurs ».

On trouvera quelques recommandations, utiles et simples, sur la manière de conduire une Transmission dans le livre de Benjamin Creme : la Transmission, une méditation pour le nouvel âge.

La Transmission constitue un moyen de travailler avec la Hiérarchie spirituelle des Maîtres de Sagesse, et se déroule sous sa direction. Aussi est-il recommandé de s’en tenir à la méthode de base indiquée. Au cours d’une Transmission, on ne reçoit aucun message, et il n’y a pas d’exception à cette règle. Quiconque prétendrait en recevoir serait alors en contact avec le plan astral.

Il existe des groupes de transmission actifs, ouverts à tous, dans de nombreux pays. Aucune participation financière n’est demandée.

 

POUR CONSULTER LA LISTE DES GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION DU QUÉBEC ET D’OTTAWA, OU  PÒUR CRÉER OU VOUS JOINDRE À UN GROUPE DE TRANSMISSION, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.taraquebec.org/groupes_mdt/index.htm

 

Pour les internautes européens qui désirent de l’information sur la Transmission et créer ou se joindre à un groupe, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.partageinternational.org/05_02.htm

 


Extraits des Questions - réponses de Benjamin Creme dans la revue Partage international (juillet/août 2004)


 

Benjamin Creme traite, dans cette rubrique, toutes questions ayant trait aux activités de Maitreya et de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, ainsi qu’aux enseignements de la Sagesse éternelle, auxquelles il n’a pas répondu dans ses livres. Benjamin Creme ne souhaite pas se poser en arbitre de l’au­thenticité de l’activité et des communications des autres groupes. Veuillez donc vous abstenir de poser des questions sur ces sujets.

Les questions doivent être adressées à : Share Internatio­nal/Questions, PO Box 36-77, London NW5 IRU, G.-B.

 

Q. [1] L’autorisation de torturer, ou la création d’un climat laissant le champ libre à la torture et à la violation des droits de l’homme, vient-elle des échelons supérieurs du gouvernement américain ? [2] Est-ce que G. W. Bush, D. Cheney, D. Rumsfeld, C. Powell, C. Rice, et autres aux Etats-Unis, ainsi que Tony Blair en Grande-Bretagne, étaient au courant de la torture ? [3] Etait-ce également le cas du gouvernement britannique ou d’officiers supérieurs ?

R. [1] Il est certain qu’un climat dans lequel les mauvais traitements étaient acceptables avait été créé. [2] G. W. Bush et D. Rumsfeld savaient qu’une politique très dure, incluant la torture, était en place. [3] Non.

Q. Au moment où les révélations sur les mauvais traitements infligés aux prisonniers en Irak faisaient la une des médias, fut diffusée sur Internet une vidéo montrant apparemment la décapitation d’un Américain, Nick Berg. Selon certaines rumeurs, il était déjà mort lorsqu’il fut décapité. Le compteur vidéo sur le film montre un montage et des suppressions ; par ailleurs, le corps ne manifeste pas les réactions involontaires habituelles normalement associées à la décapitation. On a dit également que les hommes se tenant derrière N. Berg n’étaient pas des musulmans, mais peut-être des mercenaires russes. [1] S’agit-il d’une mise en scène ? [2] Si oui, qui a tué N. Berg ?

R. [1] Oui. [2] Des Irakiens baasistes.

Q. Le prophète Mahomet était-il lui-même un activiste ?

R. Non, au contraire. Il était, en toute occasion, un homme de paix.

Q. Le concept de jihad est généralement interprété comme signifiant une guerre sainte contre les non croyants, mais n’est-ce pas une interprétation trop littérale ? Le Jihad ne devrait-il pas être considéré comme le symbole de la lutte en soi-même du « supérieur » contre « l’inférieur », tout comme chez les chrétiens on parle de la lutte contre le mal – à vaincre en soi-même ? Pourriez-vous donner votre avis ?

R. Non, le jihad n’est pas un symbole de lutte intérieure, il signifie bien la guerre contre ceux qui ne croient pas à l’islam. L’idée ne vient pas de Mahomet, elle fut introduite plus tard dans les enseignements par des musulmans fanatiques. Lorsque l’islam s’est répandu et a acquis du pouvoir, tout comme le christianisme sous l’action des mêmes pressions et des mêmes ambitions politiques, l’enseignement a été déformé par des éléments fanatiques et adapté à des fins politiques.

Q. Dans quelle proportion l’islam moderne est-il fidèle à l’islam original, tel qu’il a été présenté par le Prophète ?

R. A soixante-dix pour cent environ.

Q. Les écritures saintes ont-elles reçu une certaine « protection » au cours des siècles pour éviter dans la mesure du possible qu’elles soient mal interprétées ou affadies ?

R. Non. Les textes sacrés de toutes les religions ont été déformés dans une mesure plus ou moins grande. L’essentiel est resté.

Q. Ayant consulté votre site Internet que je trouve très intéressant, je me suis demandé pourquoi Maitreya et le Maître Jésus figurent si souvent dans les témoignages de vos lecteurs. Il y a sûrement d’autres Maîtres qui agissent dans le monde. Si oui, pourriez-vous indiquer leurs noms ?

R. Oui, il y a actuellement quatorze Maîtres dans le monde, en plus de Maitreya (pour finir, ils seront quarante) mais ils ne sont pas tous impliqués dans les apparitions quotidiennes que nous sommes en mesure de faire connaître. Maitreya et le Maître Jésus semblent le plus souvent concernés, bien que le Maître de Tokyo (dont le nom n’est jamais donné) apparaisse souvent aux Japonais. Voici quelques noms de Maîtres dont les gens devraient guetter la présence en dehors de Maitreya et du Maître Jésus : le Maître Morya, le Maître Koot Hoomi, le Maître Hilarion, le Maître Sérapis et le Maître Rakoczi.


ABONNEMENT

À La revue Partage International

 

Vous abonner à la revue Partage international constitue aussi un excellent moyen d’être au courant des dernières nouvelles sur l’Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l’an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

La revue Partage international est depuis janvier 2002 une traduction intégrale de la revue en anglais Share International, et du même format.

  

Si vous êtes du Québec et que vous désirez vous y abonner, retournez-nous le bon de commande que vous trouverez à

 http://taraquebec.org/catalog.htm  avec votre paiement (70.00$ pour 1 an).

 

Pour les internautes européens qui désirent s’y abonner allez à

 http://www.partageinternational.ch/revuepi/piabonne.htm

 


DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT PAR COURRIEL, L’Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  « L’ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais)  1-877-384-1921

Envoi d’un courrier :
http://taraquebec.org/tara.html
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

 

Collaborateurs(trices) au bulletin: 
Andrée Trépanier,  Christian Tremblay,  Martin Payette,  Dominique Sirois, René Ross

 


Pour vous désabonner allez à  http://taraquebec.org/inscription.htm