L’Émergence

Publication du Réseau Tara Canada (Québec)      Bulletin de juillet/août 2008


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm


L’unité du genre humain

« L'heure approche à grands pas où les hommes comprendront d'eux-mêmes qu'ils se sont engagés dans une direction erronée et stérile, préjudiciable à leur bonheur à venir, et qui les condamne à l'échec. Surgiront alors les questions : pourquoi ce vide ? Pourquoi ne parvenons-nous pas à la paix que nous appelons de nos vœux ? Où avons-nous fait fausse route ? Ils se tourneront ainsi vers Maitreya pour évaluer ses idées en les mesurant à l'aune de leurs préoccupations, et ils découvriront la place centrale qu'occupe dans sa pensée le concept d'unité. »

Extrait de l’article du Maître, Partage international, juillet/août 2008

 (voir l’article complet  plus loin)


 

Prochaines conférences de Benjamin Creme

 

Le 11 septembre 2008 à Londres, Grande-Bretagne

Le 17 septembre 2008 à Amsterdam, Pays-Bas

Le 7 octobre 2008 à Londres, Grande-Bretagne

Le 25 octobre 2008 à Munich, Allemagne

Le 13 novembre 2008 à Londres, Grande-Bretagne

Le 2 décembre 2008 à Londres, Grande-Bretagne

  


 

Nos prochaines conférences au Québec

http://taraquebec.org/ac-conferences.html

Le jeudi 16 octobre à Montréal, Québec, Canada

Le jeudi 23 octobre à Montréal, Québec, Canada

Lors de salons en septembre, octobre et novembre

à Trois-Rivières, Montréal et Québec

(voir plus bas pour des informations plus précises)


CONFÉRENCES AU QUÉBEC

À Montréal : au Centre Saint-Pierre, salle 200, 1212 Panet, métro Beaudry

- Le jeudi 16 octobre 2008, 19 h 30 : Titre : Créez un monde nouveau par le partage


À Montréal : à L’Université Concordia, salle à déterminer

- Le jeudi 23 octobre 2008, 19 h 30 : Présentation de la vidéo d’une conférence en anglais de Benjamin Creme présentée à Paris en 2007.

 

Pour information :

Ligne sans frais : 1-888-886- 8272
Site Internet :
http://taraquebec.org/ac-conferences.html

 


 

Nous serons présents et animerons un kiosque

et présenterons une conférence aux

 

Salon Santé, Beauté et Mieux-être de Trois-Rivières

Lieu : à Trois-Rivières, Centre des Foires de Trois-Rivières, 20 et 21 septembre 2008

Conférence : date et heure à déterminer


Salon Santé, Beauté et Mieux-être de Montréal

Lieu : à Montréal, Palais des Congrès, 159, Place d'Armes, Métro Place d'Armes, 31 octobre, 1 et 2 novembre 2008

Conférence : date et heure à déterminer


Salon Santé, Beauté et Mieux-être de Québec

Lieu : à Québec, Espace Dalhousie, Port de Québec, 84, rue Dalhousie, 22 et 23 novembre 2008

Conférence : date et heure à déterminer

Notez ces activités à votre agenda !

Visitez notre site http://taraquebec.org/ac-kiosques.html  ou téléphonez sans frais 1-888-886-8272

 


 

« Beaucoup attendent avec iopatience de voir le visage de Maitreya, d’entendre le son de sa voix, de découvrir son enseignement. Qu’ils en soient conscients ou non, des milliers d’hommes à travers le monde l’ont déjà vu ; ils ont entendu son appel et ressenti la chaleur de son amour. Chaque jour, cet amour se répand sur la Terre et embrase l’homme d’un amour  identique, sa véritable nature, transportant dans la grâce tous ceux qui peuvent y répondre en actes. Ainsi œuvre le Grand Seigneur. Ainsi fait-il jaillier le feu qui couve dans le cœur de tous. »

Le Maître de Benjamin Creme, Le feu qui couve dans le livre Un Maître parle.


L’article du Maître du numéro de juillet/août 2008 de la revue Partage international

L’unité du genre humain

par le Maître --, par l’entremise de Benjamin Creme

L'heure approche à grands pas où les hommes comprendront d'eux-mêmes qu'ils
se sont engagés dans une direction erronée et stérile, préjudiciable à leur bonheur à venir, et qui les condamne à l'échec. Surgiront alors les questions : pourquoi ce vide ? Pourquoi ne parvenons-nous pas à la paix que nous appelons de nos vœux ? Où avons-nous fait fausse route ? Ils se tourneront ainsi vers Maitreya pour évaluer ses idées en les mesurant à l'aune de leurs préoccupations, et ils découvriront la place centrale qu'occupe dans sa pensée le concept d'unité.

La famille humaine

Il leur parlera en ces termes : les hommes doivent comprendre qu'ils ne font qu'un, chacun d'eux faisant partie intégrante d'un tout uni — la famille humaine —, et que cette unité doit se refléter dans tous leurs actes. Notre incapacité actuelle à appréhender cette réalité, soutiendra-t-il, est responsable de tous nos ennuis et difficultés, désaccords et peurs, conflits et guerres. « Voyez votre frère comme un autre vous-même », dit Maitreya. « Créez une réserve internationale de ressources, dans laquelle tous pourront puiser. C'est seulement ainsi, par le partage, que le monde peut se renouveler ; seulement ainsi, par le partage, que les hommes trouveront le bonheur auquel ils aspirent. Le partage, et lui seul, amènera justice et paix. »

Ainsi Maitreya guidera-t-il les pensées des hommes vers la vérité qu'il apporte et qu'il incarne. Ainsi leur montrera-t-il les erreurs qu'ils ont faites, et la solution de leur dilemme. Ainsi les hommes feront-ils le point de leur situation et prendront-ils conscience, en nombre croissant, du bien-fondé de ses conseils.

Progressivement, ils s'apercevront que seules les directives de Maitreya peuvent leur assurer le bonheur et la paix dont, intérieurement, tous ont soif. Longtemps entravés par la peur, ils trouveront alors dans la simplicité de son enseignement la réponse à toutes leurs craintes et à tous leurs malheurs.

Bien entendu, tous ne verront pas en Maitreya le guide auquel ils aspirent. A vrai dire, nombreux sont ceux qui trouveront dans son enseignement tout ce qu'ils redoutent et qu'ils haïssent. Peu à peu cependant, ses paroles simples et vraies trouveront un écho chez ceux qui peuvent y répondre, et leur ardeur entraînera le plus grand nombre à épouser sa cause de justice et de paix. Son enseignement, pour simple qu'il soit, pénétrera le cœur de tous ceux en qui la flamme de l'amour ne s'est pas encore éteinte.

Un nouveau départ

Ainsi Maitreya œuvrera-t-il dans le monde entier, amenant à ses côtés tous ceux qui aspirent à prendre un nouveau départ vers un monde plus simple et plus heureux, où ils élèveront leurs enfants dans la paix et l'harmonie.

Le jour de Déclaration donnera le signal de ce nouveau départ pour la planète Terre. Lors de cet événement sans précédent, les hommes feront l'expérience de l'unité dont parle Maitreya. Ils se rendront compte que toute l'humanité vit cette même expérience. Ils ressentiront l'humble fierté d'être membres d'une immense famille de frères et sœurs dont le cœur bat ensemble d'un amour totalement nouveau. Comme en une vaste étreinte, ce sentiment d'appartenance et d'union les fera pleurer, chacun et tous, d'une joie longtemps oubliée.

 Partage international, juillet/août 2008


Tournée 2008 de Benjamin Creme au Japon

 par Michiko Ishikawa

Les conférences de Benjamin Creme au Japon ont attiré un public plus nombreux que jamais dans les trois villes de Tokyo, Osaka et Nagoya, dépassant la capacité de places assises dans chaque salle. Ce vaste public est le résultat des efforts de publicité très importants que chaque groupe a mené cette année.

L'aspect le plus intéressant en ce qui concerne la publicité dans les journaux est l'aide apportée par Maitreya. Comme il a été relaté dans le Courrier des lecteurs du numéro de mai 2008 de Partage international , un membre du groupe de la région d'Osaka a reçu un appel téléphonique de Maitreya, qui s'est fait passé pour un employé d'une agence de publicité et lui a offert une réduction extraordinaire pour une annonce pleine page dans l'édition locale du journal Sankei Shimbun. Le groupe d'Osaka craignait que l'annonce ne soit victime de la politique de censure pratiquée par le journal, concernant les sujets orientés vers la religion ou la politique, et était prêt à en modifier le texte si nécessaire, mais à sa grande surprise, l'annonce fut publiée sans le moindre changement.

Environ 1 150 personnes ont assisté à la conférence d'Osaka et bon nombre d'autres ont suivi la conférence sur un écran dans le hall.

Lorsque le groupe de Tokyo (de la région de Kanto) apprit l'histoire de l'annonce, il eut l'inspiration de faire paraître une annonce en pleine page dans Asahi Shimbun, le journal le plus important et le plus respecté du Japon. Le groupe réunit rapidement les fonds nécessaires et l'annonce atteignit quatre à cinq millions de foyers dans la moitié nord du Japon. Il en résulta que plus de 2 100 personnes se rendirent au Hibiya Public Hall de Tokyo pour assister à la conférence de Benjamin Creme. Les gens commencèrent à faire la queue sous la pluie dès 11 h 30 alors que la conférence commençait à 14 h.

La conférence de Tokyo, la première de la tournée, reçut un accueil extrêmement attentif du public. La rencontre dura cinq heures et demie et cependant la plupart des personnes présentes restèrent jusqu'à la fin.

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que Maitreya et le Maître Jésus étaient également présents, sous un déguisement, et étaient restés jusqu'à la fin de la conférence. Le lendemain de la méditation de transmission ouverte au public attira 600 personnes dont 150 nouveaux venus.

Le groupe de Nagoya se focalisa également sur les annonces dans les journaux et leur public fut plus nombreux que jamais auparavant – environ 760 personnes.

Comme à l'accoutumée, le Maître de Benjamin Creme confirma la présence de Maitreya, du Maître Jésus et du Maître de Tokyo à différentes rencontres, notamment au séminaire de Share Japon, et ils furent reconnus par des membres du groupe (voir notre Courrier des lecteurs).

Au séminaire de Share Japon, qui s'est déroulée à la fin de la tournée, Benjamin Creme a exprimé son approbation pour le travail intelligent, concentré et dévoué des groupes japonais, qui lui avait permis de s'exprimer devant plus de 4 000 personnes. Les groupes commencent déjà à chercher des salles de conférence encore plus grandes pour l'année prochaine.


Questions - réponses de Benjamin Creme dans la revue Partage international juillet/août 2008 (extraits)


Benjamin Creme traite, dans cette rubrique, toutes questions ayant trait aux activités de Maitreya et de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, ainsi qu’aux enseignements de la Sagesse éternelle, auxquelles il n’a pas répondu dans ses livres. Benjamin Creme ne souhaite pas se poser en arbitre de l’au­thenticité de l’activité et des communications des autres groupes. Veuillez donc vous abstenir de poser des questions sur ces sujets.

Les questions doivent être adressées à : Share Internatio­nal/Questions, PO Box 36-77, London NW5 IRU, G.-B.

Q. Les informations quotidiennes semble indiquer que des protestations populaires ont lieu dans le monde entier, donnant l'impression que le pouvoir du peuple grandit. Est-ce une fausse impression ? Pour certains critiques, les marches, les protestations, les manifestations sont des actions anarchiques qui sapent le véritable mécanisme de la démocratie. Qu'en pensez-vous ?

R. Ce n'est pas une fausse impression. Il est vrai que la montée des prix de la nourriture et du pétrole, et la pénurie d'aliments de base dans certains endroits en sont pour l'instant le motif principal, plutôt que des causes internationales plus abstraites comme la Justice et la Paix, mais c'est un pas dans la bonne direction.

Q. Le Vatican semble dire publiquement que la vie pourrait exister sur d'autres planètes. Est-ce que le Vatican pousse doucement ses ouailles à l'idée que la vie existe sur d'autres planètes, que les ovnis et tous les phénomènes qui les accompagnent sont réels ? Qu'est-ce qui se cache derrière cette politique ?

R. Oui, tout à fait ! La vérité commence à se faire jour et le Vatican ne peut se permettre d'ignorer l'évidence.

Q. Maitreya a déclaré que nous sommes « les gardiens de nos frères ». Ceci s'applique-t-il à l'échelle internationale ? Par exemple : le reste du monde devrait-il se tenir en retrait alors qu'un pays comme le Zimbabwe s'enfonce d'une manière de plus en plus incontrôlée dans un chaos dévastateur ? Certains appellent le peuple zimbabwéen à se révolter et à renverser le gouvernement corrompu. Le monde attend que les dirigeants africains agissent. Pendant ce temps, on assiste à une escalade de la violence, de la misère et de la faim.

R. Les Nations unies devraient être invitées par les dirigeants africains à faire une enquête approfondie et à agir si nécessaire.

Q. Les gens qui souffrent de la faim, ou ont pour le moins des difficultés pour nourrir leurs enfants, proposent une réponse simple à l'augmentation des prix de la nourriture et du pétrole : « Baissez les prix et alors nous pourrons à nouveau tous manger, nous déplacer, vaquer à nos affaires et gagner notre vie ». Est-ce aussi simple que cela ?

R. Non, le système économique actuel ne fonctionne pas. Ces événements en sont les symptômes. Il n'y a pas une pénurie réelle de nourriture ou de pétrole. La réponse est simple – seul le partage réparera les torts du passé et du présent.

Q. Israël construit davantage d'implantations, ce qui en doublera le nombre actuel. Des plans ambitieux d'expansion viennent d'être approuvés pour de nouvelles implantations israéliennes à Jérusalem Est, qui fut conquise par Israël pendant la guerre israélo-arabe de 1967. Quelles sont les obligations de la communauté internationale vis-à-vis de ce conflit qui se prolonge ?

R. Il y a déjà plus de soixante résolutions des Nations unies, prises à l'encontre des infractions d'Israël, qui sont tout simplement ignorées par Israël, protégé par le veto des États-unis au Conseil de sécurité. Il est nécessaire que le Conseil de sécurité soit aboli. Il n'est plus utile depuis longtemps. La communauté internationale doit également résister à l'abus de pouvoir des États-unis.

Q. Le cyclone qui a dévasté la Birmanie et les tremblements de terre en Chine étaient-ils naturels ou provoqués par l'homme ? [Question posée à Benjamin Creme lors de sa conférence à Nagoya, en mai 2008]

R. Non, ces catastrophes n'étaient pas naturelles et elles n'étaient pas non plus directement provoquées par l'homme. Elles ne sont pas non plus le résultat karmique de méfaits du gouvernement birman ou chinois. Elles sont le résultat des tensions et du stress qui en découle et qui libère des forces qui ne peuvent être contenues.

L'humanité ne comprend pas la loi de cause et d'effet, la loi d'innocuité. Il existe une énorme tension dans le monde d'aujourd'hui à cause de l'invasion de l'Irak – une guerre néfaste, totalement illégale, dépourvue de nécessité et coûteuse en vies humaines. Cette guerre, l'invasion par les Américains et les Britanniques, a créé une extraordinaire tension dans le monde. Cette guerre, ainsi que la guerre en Afghanistan et la pression américaine sur l'Iran, cause une peur inévitable dans le monde. Les gens vivent dans un état de tension en partie à cause des grandes énergies cosmiques, mais également à cause des actions d'individus puissants. Et les gens observent en silence. Ce pays (le Japon) observe en silence car vous êtes des alliés des Américains. Mais toutes les nations du monde doivent faire entendre leur voix contre cette manière qu'ont les États-unis de piétiner les autres pays.

Les États-unis sont une grande nation et deviendront une nation plus grande encore, mais cette nation s'est malheureusement écartée de sa destinée. Elle joue avec des forces qu'elle ne comprend pas. C'est une nation jeune, puissante et extrêmement arrogante. C'est l'arrogance de la jeunesse, particulièrement d'une jeunesse forte. Il est temps que les nations plus âgées, plus sages, élèvent leurs voix contre la manière d'agir des États-unis.

La meilleure façon de le faire est d'encourager l'acceptation du partage. Le partage et la justice apporteront la tranquillité et l'équilibre dans le monde.

Lorsque nous sommes en déséquilibre comme c'est le cas actuellement, les forces élémentales subhumaines, qui organisent les cyclones, les tremblements de terre, etc., les forces de la planète elle-même, perdent leur équilibre. Là où il y a régulièrement des tornades – elles deviennent catastrophiques ; là où vous avez régulièrement des séismes ils deviennent également catastrophiques. Les forces élémentales répondent à notre stress. L'humanité ne comprend pas la connexion qui existe entre toutes les forces et tous les aspects de la planète.

Q. Dans un article de Partage international qui remonte à mars 2006, vous avez déclaré que le monde se dirigeait vers un « pic pétrolier » qui provoquerait un krach boursier mondial atteignant les proportions de celui de 1929. Tout ce que j'ai lu récemment à ce sujet semble indiquer qu'un pic pétrolier va se produire bientôt – est-ce réellement le cas ? Les scénarios de pic pétrolier dépeignent une image grimaçante de famine mondiale, de guerres pour le pétrole, etc. Tout ceci est-il susceptible de se produire ou le jour de la Déclaration de Maitreya arrivera-t-il avant (c'est-à-dire très bientôt) pour prévenir toute calamité majeure ?

R. « Pic pétrolier » est une expression que je n'ai jamais utilisée et le scénario que vous décrivez semble éloigné de tout ce que j'ai pu écrire. Il me semble donc que vous confondez mes articles avec ceux de quelqu'un d'autre que vous avez lu. Quoi qu'il en soit, je ne vois pas l'avenir de cette façon. Il n'existe en fait aucune pénurie de nourriture ni de pétrole. La crise actuelle est le résultat de la manipulation et de l'exploitation de la crainte d'une telle pénurie. Selon mon Maître, il y a encore dans le monde du pétrole pour 78 ans au taux de consommation actuel et pas de réelle pénurie de nourriture si celle-ci est correctement distribuée.

.


 

Les vétérans d’Irak manifestent pour la paix

Le 31 mai 2008, des centaines de vétérans américains de la guerre en Irak ont organisé une manifestation dans les rues de Seattle, tandis que se déroulait à travers les États-unis une série d'auditions de vétérans ayant servi en Irak et en Afghanistan.

Cette manifestation était parrainée par l'association Vétérans d'Irak contre la guerre. Au nombre des manifestants se trouvait Christophe Diggins, psychothérapeute bénévole aidant les soldats et leurs familles. « Je veux manifester ma solidarité avec les vétérans hostiles à la guerre, a-t-il déclaré, car c'est le seul moyen de la faire cesser. C'est difficile de mener une guerre si personne ne veut combattre. »

Pour sa part, un autre manifestant a expliqué que « c'est un excellent moyen de s'informer directement auprès des vétérans, de soutenir le mouvement de résistance des soldats, et d'essayer de faire cesser cette guerre ».

Des enfants ont également pris part à cette manifestation. Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il manifestait, Wes Cunningham – neuf ans – a répondu : « C'est mal de tuer d'autres êtres humains. »

[Source: Inter Press Service]

Manifestation contre la faim

Appuyés par le Programme alimentaire mondial (Pam) des Nations unies, les Nicaraguayens ont manifesté dans les rues de Matagalpa. De hauts responsables du gouvernement, dont les ministres de l'Agriculture, de l'Education, de la Santé et des Affaires étrangères, ainsi que plus d'un millier d'enfants de Matagalpa ont pris part à cette manifestation contre la faim et la pauvreté au Nicaragua. La région de Matagalpa est l'une des plus durement frappée par la famine et la malnutrition chronique.

Le Pam encourage des actions similaires dans 70 autres villes dans le monde. Au Nicaragua seul, ce programme aide à nourrir plus d'un million de personnes, dont 400 000 écoliers dans le département de Matagalpa.

Selon le Pam, environ six millions d'enfants meurent chaque année de mal-nutrition dans le monde, pendant que 840 millions de personnes souffrent de la faim. [Source : Xinhuanet.com]

Protestations internationales

L'Espagne, le Portugal, la France, l'Italie, les Pays-Bas, la Belgique et la Grande-Bretagne figurent parmi les pays les plus affectés par la montée des prix du carburant, et au même moment en Asie, la Malaisie, les Philippines, l'Inde, la Corée du Sud, le Népal et la Thaïlande sont le théâtre de grèves et protestations similaires.

Partout en Europe, des travailleurs organisent des débrayages, des opérations escargots, des grèves perlées et des manifestations pour protester contre le prix du carburant.

Les pêcheurs espagnols, italiens et français, les chauffeurs routiers belges et néerlandais ainsi que les agriculteurs à travers l'Europe ont manifesté ces dernières semaines pour exiger des gouvernements une aide pour compenser le coût élevé du carburant qui, disent-ils, menace leur subsistance.

En mai, des milliers de pécheurs espagnols ont investi les rues de Madrid et appelé à des mesures urgentes pour contrer l'envolée du prix du baril. L'industrie de la pêche représentant encore un élément important de l'économie espagnole, les manifestants dénoncent l'augmentation de 320 % du prix du gazole ces cinq dernières années, tandis que le prix du poisson demeure le même depuis vingt ans. Dans une lettre adressée au gouvernement, les marins-pêcheurs précisent que le carburant représente entre 50 et 60 % de leurs coûts d'exploitation et que cet état de fait porte sérieusement atteinte à leur emploi et à l'industrie halieutique espagnole.

« Le poisson en lui-même n'est pas cher, affirme un pêcheur du Ghana travaillant sur la côte nord de l'Espagne, mais les gouvernements abusent du prix des matières premières. Je suis entièrement d'accord avec Nicolas Sarkozy, quand il propose de supprimer les taxes sur tous les carburants. » Des pêcheurs en colère ont manifesté devant le siège de l'Union européenne à Bruxelles. Ils réclament que le prix du gazole maritime soit réduit de 50 %, alors qu'il a doublé ces dernières semaines. On pouvait lire sur certaines de leurs banderoles : « Bruxelles, tu nous tues ! »

La frustration gagne rapidement d'autres secteurs, en particulier les transports et l'agriculture, également lourdement touchés par l'augmentation des prix. La montée des prix de l'alimentaire est à la base de la détresse financière des citoyens européens les plus pauvres. Cette question figurait en tête de l'agenda du Conseil européen du 19 juin 2008 à Bruxelles. Cependant, l'Union européenne a les mains liées car les prix des matières premières sont surtout entraînés par l'accroissement de la demande et la spéculation hors de ses frontières.

[Source : El Mundo , Espagne]


 

La méditation de Transmission

 

La Transmission est une forme de méditation de groupe ayant pour objet de transmettre des énergies spirituelles, au bénéfice de l’humanité. Il s’agit d’un acte de service, qui s’effectue en coo­pération avec les Maîtres de Sagesse. Les Maîtres de Sagesse sont les êtres éclairés qui nous ont précédés sur le chemin de l’évolution. Ils ont atteint un degré d’évolution spirituelle tel que, de notre point de vue, ce sont des êtres parfaits. Ils servent le Plan d’évolution, travaillant avec de grands flux d’énergies qu’ils équilibrent et dirigent dans le monde selon les nécessités. Ils font ainsi progresser l’humanité sur le sentier de l’évolution, puisque c’est grâce au stimulus de ces énergies que toute vie évolue.

On trouvera quelques recommandations, utiles et simples, sur la manière de conduire une Transmission dans le livre de Benjamin Creme : la Transmission, une méditation pour le nouvel âge.

Il existe des groupes de transmission actifs, ouverts à tous, dans de nombreux pays. Aucune participation financière n’est demandée.

 

POUR CONSULTER LA LISTE DES GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION DU QUÉBEC ET D’OTTAWA, OU  PÒUR CRÉER OU VOUS JOINDRE À UN GROUPE DE TRANSMISSION, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.taraquebec.org/t-groupes.html


ABONNEMENT À La revue Partage International

Vous abonner à la revue Partage international constitue aussi un excellent moyen d’être au courant des dernières nouvelles sur l’Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l’an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

La revue Partage international est depuis janvier 2002 une traduction intégrale de la revue en anglais Share International, et du même format de 8½ x 11 pouces.

 

Si vous êtes du Québec et que vous désirez vous y abonner, de façon sécurisée, par Paypal ou carte de crédit, visitez

www.taraquebec.org/revue.html

 

ou retournez-nous le bon de commande que vous trouverez à

 http://taraquebec.org/catalog.htm  avec votre paiement (70.00$ pour 1 an - 10 numéros).

 

 

 


AIDEZ-NOUS À ENTRETENIR L’ESPOIR !

Le groupe a plusieurs projets dont des publicités dans des journaux et des revues. Votre aide nous permet de faire connaître davantage à l'humanité le merveilleux message d'espoir du retour des Maîtres de Sagesse et de Maitreya, l’Instructeur mondial.

En 2008, les donateurs et donatrices d’un montant de 50.00$ et plus recevront gratuitement un DVD Vidéo de la conférence de Benjamin Creme à Paris en 2007

Vous pouvez participer à ce parrainage, si vous le désirez. Vous pouvez même faire votre don en ligne par carte de crédit (méthode sécurisée) en visitant notre page

http://taraquebec.org/donnation.html

 

Si vous désirez contribuer financièrement par la poste, utilisez le bon le bon de commande que vous trouverez ici http://taraquebec.org/catalog.htm et expédiez-le avec votre paiement. MERCI !


 

LE RÉSEAU A UN BLOG DE NOUVELLES

 

Vous pouvez visiter ce Blog de nouvelles  " Les défis de l'humanité" au http://taraquebec.org/Wordpress/

 


 

DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT PAR COURRIEL, L’Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

     Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  « L’ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm

 


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Téléphone sans frais  1-888-886-tara (8272)

Envoi d’un courrier : http://taraquebec.org/phorm/forme1.htm
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

Sites en d’autres langues : http://taraquebec.org/langues.html


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné au Bulletin de nouvelles mensuel L’Émergence du Réseau Tara Canada Québec.

 

Pour vous désabonner allez à  http://taraquebec.org/inscription.htm


 

Le Réseau vous souhaite un été rempli de petits plaisirs.