Emergence


 JUIN 2001 - EXTRAITS


Nous ne sommes reliés à aucun groupe religieux, mais nous respectons la Vérité qui est présente dans toutes les cultures spirituelles. Nous vous présentons ce message d'espoir en tant qu'information seulement. S'il vous apparaît vrai ou digne d'intérêt, nous vous invitons à le partager avec vos amis (es).


Benjamin Creme, peintre et ésotériste de nationalité britannique, rédacteur en chef de la revue mensuelle anglaise Share international, diffuse depuis 1975 des informations concernant Maitreya et sa prochaine apparition publique à la tête de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse.

Share international porte un regard synthétique sur les transformations politiques, économiques et sociales qui se déroulent sur la planète, et met en évidence leurs origines spirituelles. Il préconise l'instauration du principe du partage, qui se trouve à la base des enseignements de Maitreya.

Il existe des versions abrégées de cette revue, en français (Partage international), allemand, espagnol, néerlandais et japonais. Elles paraissent dix fois par an et réunissent les extraits les plus significatifs de la version anglaise.

Si vous désirez vous y abonner, retournez-nous le bon à imprimer. Voir sous abonnements ou, pour le Québec, contactez-nous à partage@cam.org .

Les revues Share international et Partage international sont publiées par la Fondation Stichting Share International, PO Box 41877, 1009 DB Amsterdam, Pays-Bas.


Sommaire (en rouge = sélection du mois,

en bleu foncé = ajouts concernant les nouvelles et activités du groupe du Québec)

La Terre-Mère - par le Maître --, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.  

POINT DE VUE - L’espace en voie d’américanisation - par Mark Sommer

Droits de l’homme et culture de la paix - par Federico Mayor Zaragoza

FAITS ET PREVISIONS - La crise mondiale de l’eau

La voix des enfants - Des enfants contre la pauvreté

Honnêteté, sincérité et détachement - enseignements de Maitreya

Une once de précautions - par Donella Meadows

Signes des temps - Des croix de lumière en Nouvelle-Zélande

les  prioritEs de maitreya

Représailles financières des Etats-Unis contre les Nations unies

Courrier des lecteurs - Une image inoubliable

TENDANCES - Coopération en Asie centrale et du Sud-Est

Questions-REponses - par Benjamin Creme

BENJAMIN CREME À NEW YORK

LE LIVRE DE WAYNE PETERSON " EXTRAORDINARY TIMES EXTRAORDINARY BEINGS "

LE LIVRE D'ECKHART TOLLE, " LE POUVOIR DU MOMENT PRÉSENT "

UNE EXPOSITION DE MIRACLES (EN ANGLAIS) / ENGLISH EXHIBITION ON MIRACLES

UNE EXPOSITION DE LA REVUE PARTAGE INTERNATIONAL

CALENDRIER DES EXPOSITIONS

MANQUE D'APPUI FINANCIER POUR LE TRAVAIL DE L'ÉMERGENCE

LA REVUE PARTAGE INTERNATIONAL

GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION

**PROCHAINES CONFÉRENCES** ( http://www.cam.org/~partage/conf.htm )


La Terre-Mère

par le Maître --, à travers Benjamin Creme

Quoi que l’on puisse en penser, le monde change pour le meilleur. En dépit des nuées menaçantes qui, de temps à autre, se propagent à travers le globe, la tendance générale des événements porte à l’optimisme. Pour prendre la mesure de cette évolution positive, dont il ne transparaît que peu de chose pour l’humanité, il faut disposer des diverses méthodes que seule connaît la Hiérarchie.

Il subsiste toutefois de graves sujets de préoccupation, que l’on ne saurait ignorer sans risques. Le principal a trait à l’environnement, que les hommes — ils doivent le savoir — dégradent chaque jour davantage. Cette destruction de la nature menace maintenant le bien-être de tous, et ne présage rien de bon pour les générations à venir. La pollution de la planète atteint désormais des proportions inquiétantes, au point de représenter une menace pour la vie elle-même. Le système immunitaire de l’homme s’en trouve affaibli, et l’on voit réapparaître des maladies qu’on aurait pu croire à jamais vaincues.

La munificence de la nature

Les hommes doivent prendre conscience de leur responsabilité envers la planète sur laquelle ils vivent. Ils doivent comprendre qu’ils sont les régisseurs d’un organisme puissant mais vulnérable, et qu’il leur appartient de le protéger. Il en est peu qui, aujourd’hui, puissent prétendre agir ainsi. A l’inverse, faisant peu de cas de la munificence de la nature, la plupart se livrent au pillage de ses dons, indifférents aux lendemains comme aux besoins de leurs enfants. Il est vrai que beaucoup en prennent aujourd’hui conscience, mais on ne peut s’attendre à de véritables progrès, ni à un réel changement de direction, avant que ce problème ne devienne la préoccupation de tous, et ne fasse l’objet de mesures globales.

Soyez certains que Maitreya n’est pas sans se soucier des dangers auxquels s’expose l’humanité, si elle persiste à ignorer l’urgence de la situation. Il exhortera tous les hommes à œuvrer pour la restauration de la planète, et montrera la voie d’une vie plus simple, et plus heureuse.

Une fois sa santé rétablie, la planète continuera à donner en abondance à ceux qui l’aiment et la respectent. Les élémentaux des règnes inférieurs connaissent bien leur tâche ; quand ils ne seront plus soumis à l’influence des désordres de la pensée humaine, ces constructeurs industrieux sauront créer, dans l’harmonie, un monde nouveau et meilleur.

Quand l’homme saura voir en la nature la grande Mère de tous, il lui rendra hommage et la vénérera. Dès lors, elle lui révélera ses secrets et ses lois. Armés de cette connaissance nouvelle, les hommes se manifesteront en vérité comme des dieux.

L’homme est un creuset

L’homme est un creuset à l’intérieur duquel se crée un Etre nouveau. Dans le feu de l’expérience, il apprend graduellement à connaître Dieu. Peut-être ses premiers pas sont-ils lents et difficiles, mais avec le temps son progrès se fera plus rapide. Sa conscience s’élargira de révélation en révélation, sa connaissance et sa créativité ne cesseront de s’accroître, et il apparaîtra au grand jour en tant que fils de Dieu.

Il lui faut commencer par s’apercevoir des dangers de la situation présente. Les choses sont en bonne voie, et nombreux sont ceux qui cherchent à susciter un changement de cap au plan mondial. Comme tant d’autres choses, un tel changement attend une réorientation des grandes nations — principales coupables de la pollution de la planète.

Maitreya prendra part au débat à venir ; il y présentera ses vues, étayées par une connaissance séculaire, et se fera le porte-parole de ceux qui n’ont pas voix au chapitre et souffrent en silence.


FAITS ET PREVISIONS

La crise mondiale de l'eau

« Il n’y aura de changement que lorsque nous aurons cessé de mal employer les ressources de la planète et commencé à mettre en œuvre le principe de partage, créant ainsi un nouvel équilibre dans le monde. » [Partage international, novembre 1993]

Selon un récent rapport de l’organisation britannique Tearfund, il existe une disproportion croissante entre les ressources et la demande en eau. Cela pourrait avoir pour conséquences, entre autres, de rendre la nourriture inabordable pour plus d’un milliard d’individus, par suite de la hausse des coûts de production.

Intitulé Vivre sans eau (ou gérer la pénurie), ce rapport prévoit que d’ici 2025, cette pénurie menacera deux personnes sur trois et pourrait même faire apparaître une nouvelle catégorie de réfugiés : les « réfugiés de l’eau », qui quitteront par millions leurs terres desséchées à la recherche d’eau potable.

La pénurie en eau devient alarmante. On constate déjà, en effet, que :

– Vingt millions de personnes appartenant à six pays d’Afrique centrale et occidentale dépendent du lac Tchad, un lac qui s’est rétréci de 95 % en 38 ans.

– Deux villes chinoises sur trois font face à de sévères pénuries d’eau.

– En Iran, la sécheresse pourrait provoquer un exode de 60 % de la population rurale.

– Le niveau de la Mer d’Aral, autrefois l’une des plus grandes mers intérieures au monde, a vu son niveau baisser de 16 mètres, et sa superficie divisée par deux.

Plus d’un milliard d’êtres humains, soit 18 % de la population mondiale, n’ont pas accès à l’eau salubre. Conséquence directe, 2,2 millions de personnes meurent chaque année de diarrhée – pour la plupart des enfants des pays en développement.

« L’eau fait partie des droits fondamentaux de l’homme. Sans elle, les sociétés péri-clitent et les hommes meurent, déclare Joanne Green, de Tearfund. Or, nous sommes aujourd’hui au bord d’une crise mondiale qui pourrait priver d’eau potable des milliards d’êtres humains. »

Le rapport cite un certain nombre de causes à cette crise imminente ; en premier lieu vient l’échec de nombre de pays en développement à gérer leurs ressources en eau et à investir dans les équipements nécessaires. L’exemple le plus flagrant est celui de l’Inde, où Delhi pourrait avoir épuisé ses réserves dans les 15 ans à venir. Autre cause, la croissance démographique, comme en Chine, où l’on prévoit un passage de la population de 1,2 à 1,5 milliard d’habitants en dix ans, avec un accroissement de la demande en eau de 66 % pour la même période. A quoi il faut ajouter le réchauffement planétaire, qui s’accompagnera d’une augmentation de la sécheresse et d’une extension des déserts.

Tearfund se félicite de l’action menée pour parer à cette crise par le gouvernement britannique, qui s’est donné pour objectif de diviser de moitié, d’ici 2015, le nombre des personnes privées d’eau potable. Elle demande que ce problème soit mis parmi les priorités lors du Sommet mondial du développement durable qui se tiendra en 2002.

[Sources : BBC, News Online. Pnue]

 

Protection de la Mer de Chine

« La pollution de l’air, des mers et du sol constitue la grande menace actuelle. C’est le risque numéro un pour l’humanité, qui frappe déjà dans leur santé des millions d’individus et est responsable de centaines de milliers de morts prématurées. La population mondiale est victime d’un lent empoisonnement, et seul l’extraordinaire résistance du biosystème humain lui permet de survivre à ce degré de pollution. » [Le Maître, PI, septembre 1993]

Oubliant leurs querelles, les sept pays riverains du sud de la Mer de Chine ont signé un accord sur la protection de leur environnement. Les gouvernements du Cambodge, de Chine, d’Indonésie, de Malaisie, des Philippines, de Thaïlande et du Vietnam vont participer à un plan de 32 millions de dollars pour protéger l’environnement marin.

Première cause de la dégradation environnementale de la région, la densité et la croissance de la population côtière, qu’on s’attend à voir doubler d’ici 32 ans. Elle dépasse déjà les 270 millions (près de 5 % de la population mondiale). Le sud de la Mer de Chine fournit 10 % de la pêche mondiale, et compte parmi les cinq plus importants producteurs de crevettes. Selon les experts, les deux-tiers des principales espèces de poissons ainsi que plusieurs des grandes zones de pêche de la région sont soit exploitées au maximum de leurs capacités de renouvellement, soit surexploitées. A cela, il faut ajouter la menace que font peser sur les récifs coralliens de la région le changement climatique, la pollution croissante, la surexploitation et la pêche au cyanure et à la dynamite. Sans parler de la mangrove, dont seul un tiers reste pour l’instant épargné.

Les sept pays signataires élaboreront un programme d’action et proposeront un plan à la Coopération régionale pour la gestion de l’environnement marin. Le programme vise à lancer, dans les deux ans à venir, neuf projets pilotes sur le développement durable des ressources marines, qui seront ensuite étendus à l’ensemble de la région. 

[Source : Environment News Service]

 

Le Forum mondial de l’eau

Si les 4 000 délégués (venus de 150 pays) du second Forum mondial de l’eau, qui s’est tenu au mois de mars, aux Pays-Bas, se sont engagés à préserver les ressources en eau pour le XXIe siècle, nombre d’entre eux ont cependant critiqué l’insuffisance de la prise en compte de la situation spécifique des plus pauvres – même si une déclaration ministérielle publiée à la fin de la Conférence l’a reconnue : « Les ressources en eau, et les écosystèmes qui les assurent sont menacés par la pollution, le gaspillage et la mauvaise gestion, les modifications dans l’utilisation des sols et les changements climatiques, pour ne citer que quelques facteurs. Ces menaces concernent d’abord les plus pauvres, car ils sont touchés les premiers. Nous avons un objectif commun : assurer la sécurité en eau pour le XXIe siècle. »

On estime à un milliard la population mondiale qui ne dispose pas d’eau salubre, et à deux milliards celle qui  manque des facilités sanitaires de base. L’humanité ne dispose que de moins de 0,08 % de l’eau présente sur la planète. Et l’on s’attend à une hausse de près de 40 % de la demande dans les deux prochaines décennies.

Cette crise de l’eau a plusieurs raisons. La première est l’augmentation de la population et le désir d’élévation du niveau de vie. Une seconde tient à la mauvaise utilisation que nous faisons de l’eau. L’irrigation, en particulier, est à la source d’un immense gaspillage, l’eau s’écoulant lentement et s’évaporant avant même d’avoir atteint le sol. Une troisième est la pollution, qui rend inutilisable une partie de l’eau restante, comme le montre de manière frappante la Mer d’Aral, exemple flagrant des dommages que peut causer ce fléau, tant au sol qu’à l’eau.

Le Forum a identifié cinq défis à relever pour faire face aux besoins fondamentaux en eau, notamment le partage des ressources, et la fixation de prix au plus près des coûts de production. Mais il a été incapable de suggérer des sources de financement, publiques ou privées, bien que cette question ait précisément fait l’objet d’un débat animé : selon la Commission mondiale de l’Eau, appuyée par les Nations unies, l’investissement en eau devra doubler et passer à 180 millions de dollars par an si l’on veut atteindre les objectifs, et seul le secteur privé est en mesure d’apporter un tel capital. Mais un point de vue adverse, représenté par le directeur des Eaux et Forêts d’Afrique du Sud, Mike Muller, soutenait que l’on ne pouvait mettre la satisfaction de ce droit fondamental qu’est l’eau à la merci du secteur privé, c’est-à-dire du marché, qui sera conduit à faire payer ses services au prix fort.

Si rien ne change, c’est la moitié de la population mondiale qui n’aura plus accès à l’eau potable d’ici 2025. Selon l’ONU, les principaux conflits que connaîtra l’Afrique dans les 25 prochaines années tourneront autour de ce problème.

Le prochain Forum mondial de l’eau se tiendra au Japon en 2003.

[Source : BBC News Online, G.-B.]

 

La technologie de l’espace à la rescousse

Une étude récente montre que les technologies du plastique nées de la recherche spatiale pourraient contribuer à résoudre ces défis immenses du nouveau millénaire que sont la pénurie et la gestion de l’eau, ainsi que les changements climatiques.

L’eau contaminée est responsable dans les pays en développement de plus de 35 millions de décès. Certaines études  montrent que si rien ne change, c’est plus d’un quart de la population mondiale qui aurait à souffrir des conséquences de la pénurie.

Les systèmes de filtrage et de recyclage de l’eau, fabriqués à partir des nouveaux matériaux plastiques mis au point pour les stations spatiales, peuvent aisément s’adapter au traitement de l’eau sur la planète. Utilisés sur une large échelle, ces systèmes ont déjà donné des résultats très encourageants. Très simples, ils sont constitués d’un filtre (une membrane de polymère de fluor), et n’utilisent pas d’électricité.

[Source : La Revue Polytechnique, Suisse]


ENSEIGNEMENTS DE MAITREYA

 

Honnêteté, sincérité, détachement

 

L’honnêteté du mental

« Si vous pensez une chose, en exprimez une autre, et en exécutez encore une troisième, vous êtes perdu. L’honnêteté du mental conduit à un discours honnête et à des actes honnêtes. Cette harmonie conduit à la paix et au bonheur. Maitreya déclare : « Que vous soyez un voleur ou un saint, vous pouvez commencer dès maintenant. » [Partage international, décembre 1988]

« Les qualités requises sont une motivation juste, mais aussi un empressement à servir la cause de la vérité. » [septembre 1988]

« Si vous êtes honnête avec vous-même, vous êtes honnête avec le Seigneur. » [décembre 1990]

La sincérité de l’esprit

« Si vous êtes sincère avec vous-même, vous êtes sincère avec le Seigneur. »  [décembre 1990]

« Certaines personnes ont demandé : « Par où commencer ? Comment pouvons-nous pratiquer la sincérité ? » Examinons une expression fréquemment utilisée : « Avoir une conversation à cœur ouvert » avec quelqu’un. Cette expression signifie que vous vous exprimez alors tel que vous êtes réellement, que vous communiquez à partir du centre, de votre centre, le Soi. Pratiquez cette attitude. Elle vous transformera, vous et votre entourage. » [décembre 1988]

Le détachement

« Lorsqu’il y a détachement, c’est le Soi qui utilise l’énergie. » [décembre 1989]

« Le détachement est la méthode par laquelle l’homme cesse de s’identifier au corps (l’aspect matériel), au mental (l’aspect de la pensée) et à l’esprit (l’aspect du pouvoir ou de l’énergie). Il en vient ainsi à connaître et à être le Soi véritable.

Vous devriez accomplir toute action selon les trois principes suivants : avec honnêteté du mental, sincérité de l’esprit et détachement. Toute action accomplie avec un mental malhonnête, avec un esprit dépourvu de sincérité et avec attachement, est destructrice. » [octobre 1988]

 

« Le Soi n’a pas de limites. La conscience non plus. Le mental, l’esprit et le corps ont un commencement et une fin. Le Soi peut faire l’expérience de prodiges au niveau du mental, de l’esprit et du corps tout en restant détaché, et il ne s’attache pas aux pouvoirs miraculeux dont sont capables le mental, l’esprit et le corps.

Les lois de la création se trouvent dans le mental. L’énergie universelle se trouve dans l’esprit, et le centre pour la matérialisation de la création se trouve dans le corps physique. En fait, lorsque le Soi observe les pouvoirs de Dieu, c’est le détachement qui sauve le Soi en l’aidant à ne pas s’emprisonner dans les liens de la vie.

Le détachement est la « drogue » la plus puissante. Il est tellement efficace qu’il immunise le Soi contre les opérations et les actes du mental, de l’esprit et du corps.

Apprendre le détachement est tout un art. En restant détaché, le scientifique apprendra les lois de la physique et de la chimie (les lois de la création) et les appliquera, créant les choses qui constituent le travail de Dieu. L’artiste, en restant détaché, sera à même de décrire Dieu à travers ses propres expériences.

La destinée de chacun est d’être un jour libéré du mental, de l’esprit et du corps, afin d’obtenir le salut. » [septembre 1989]

 

« Lorsque vous êtes détachés, le Soi expérimente les pouvoirs matériels, mentaux ou spirituels et permet la réalisation du dessein divin. Posséder ce n’est pas seulement mal utiliser, c’est aussi mal orienter et s’interposer. » [décembre 1988]

 

Maitreya a déclaré : « Le jour où vous ferez l’expérience de ma présence avec détachement, vous me respecterez sous mes aspects différents. Vous ne pleurerez plus sur la forme ; vous pleurez seulement lorsque vous êtes possessif. » [septembre 1989]

 

« Pendant l’enfance, on est détaché. Mais quand on grandit, si l’on s’attache, on perd la beauté de la vie. Le Seigneur vient à nouveau, dans nos vieux jours, afin de nous libérer. » [décembre 1989]

« Tout comme le corps a besoin d’être baigné, le détachement est le « bain » du mental, et la conscience est le « bain » de l’esprit. Lorsque vous errez dans le mental, dans l’esprit et dans le corps, rappelez-vous que votre espace de repos se trouve dans la conscience du Soi. Quand vous dormez, si vous dormez « dans le mental », vous vous réveillerez épuisé. Si vous dormez « dans l’esprit », il se peut que vous expérimentiez des choses extraordinaires. Mais si vous dormez dans la conscience du Soi, alors vous dormez d’un bon sommeil. Maitreya a déclaré : « Je ne vous abandonne jamais. » [décembre 1989]

 

« Des changements se produisent si rapidement, à chaque seconde, qu’il n’y a aucun intérêt à se cramponner aux anciens moyens de contrôle politique et religieux. Rien ne peut stagner, et personne ne connaît la direction que les changements vont prendre. C’est pourquoi il est vital de ne pas se cramponner aux vieilles idées, mais d’être détaché. » [mars 1990]

 « Qu’arrive-t-il à celui qui, au moment de la mort, croit ardemment en une idéologie particulière ? Quelqu’un peut-il répondre à cette question ? Sur son lit de mort, on laisse tout derrière soi. A nouveau, à ce moment-là, la discipline du détachement agit sur le mental, l’esprit et le corps. Aussi le détachement est-il un facteur très significatif de la vie. »

Maitreya a ajouté : « Invitez les politiciens, les philosophes et les scientifiques à répondre à la question suivante : le détachement a-t-il une importance dans la vie ? Et si c’est le cas, pourquoi conditionnez-vous les individus avec des idéologies, ne créant ainsi rien d’autre que la confusion ? » [novembre 1990]

Maitreya a déclaré : « Ce que vous avez aujourd’hui pourrait vous être ôté dans l’instant. C’est la raison pour laquelle le détachement est très important. Celui qui pratique l’attachement ne peut atteindre le salut. » [décembre 1990]

« Il n’y a pas de salut sans détachement. » [décembre 1988]

 

« Certains disciples ont suivi un maître spirituel et n’ont pas atteint le but ultime de liberté et de salut, bien qu’ils se soient entraînés jours et nuits. Selon Maitreya, ils retournent alors dans la société, mais pas à la normalité. Leur vie est comme un bateau sans gouvernail. Ils créent leur propre classe ou leur groupe.

De la même façon, dès les années soixante, les écoles et les universités ne répondaient pas aux attentes des individus. De jeunes gens commencèrent à vivre au jour le jour et en communauté. Ils devinrent des « hippies ». Nombre d’entre eux ont été incapables d’un retour réussi dans la société.

C’est pourquoi Maitreya a déclaré : « Le détachement est l’eau divine qui nous conduit à la liberté et au salut divins. » Il a ajouté : « L’attachement est la cause première de la destruction. Si vous vous attachez, même à un principe spirituel, vous serez détruits. La possessivité, dans ce domaine, conduit à la sorcellerie. »

Les enseignements de Jésus concernent le détachement. « Aimez votre prochain comme vous-même », signifie que bien que votre voisin vous ait mis en colère, cette colère disparaîtra grâce à l’amour. Vous réaliserez que vous n’êtes pas cette colère. De cette manière, les nuages viennent et s’en vont, mais vous restez le même.

Vous n’êtes ni conditionné, ni emprisonné. C’est la liberté divine dans la création. Maitreya affirme : « Vous êtes dans la lumière, et la lumière est en vous. » [janvier/février 1991]    

 

Les activités humaines conditionnées, appelées « karmas », sont soumises aux lois de cause et d’effet. Maitreya dit : « Si vous ne pratiquez pas le détachement dans vos activités, vous connaîtrez des obstacles, la stagnation et l’emprisonnement. La vie deviendra cyclique, répétitive, et restera liée aux lois de cause et d’effet. Vous ne connaîtrez ni paix, ni grâce, ni bonheur, ni liberté, ni salut. C’est pourquoi le détachement constitue une discipline si importante de la vie. »

Maitreya a déclaré : « Une vie sans détachement est comme un serpent sans tête. Dans les temps anciens, le serpent était devenu un puissant symbole : soit vous le matiez, soit il vous tuait. » [mars 1991]

 

Lorsque le cycle de la confusion, du chaos et de la destruction sera épuisé, vous expérimenterez le vide et l’isolement. Cela constitue le prélude d’une vie paisible et constructive – une vie de bonheur.

Lorsque vous abandonnerez la lutte futile, vous expérimenterez une vie libre de fardeaux. Vous expérimenterez une légèreté à l’intérieur de vous-même (c’est-à-dire une légèreté qui apparaît lorsque vous vous trouvez libre de tout attachement). Vous découvrirez la nouveauté, l’espoir, le bonheur et l’absence d’obstacles. (Le collaborateur de Maitreya attire l’attention sur le fait que l’enseignement sur le détachement se retrouve dans les écritures védiques, islamiques et chrétiennes. Ce principe peut être appliqué dès maintenant par chacun.)   [mars 1991]

 

Maitreya a déclaré : « Je bénis le poison et le nectar en toute équanimité. Je ne me trouve ni du côté du oui, ni du côté du non. Je ne m’implique pas dans les événements. Que voyez-vous lorsque vous vous trouvez au pied d’une montagne ?  Vous voyez la montagne dans sa diversité. Mais lorsque vous vous placez au sommet, tout paraît identique, vous n’êtes mené ni par la religion, ni par la politique, car vous considérez tout avec un égal détachement. » [mai 1991]

 

 « Si vous êtes détaché, vous commencerez à mener une vie de plénitude, à expérimenter l’unicité. Si vous êtes attaché, quelque chose vous tient enfermé et vous expérimentez cet enfermement. » [décembre 1991]

 

« C’est le détachement qui vous libère de la souffrance. » [ avril 1989]

 

« Lorsque vous êtes détaché au niveau du mental, de l’esprit et du corps, alors, tout ce qui peut se passer autour de vous et en vous ne vous touche pas. Vous êtes protégé. Cela est le salut. Aussi longtemps que vous êtes attaché, vous ferez l’expérience du conflit, des hauts et des bas de la vie.

La connaissance et la sagesse engendrent les pires attachements. Voilà pourquoi Mai-treya conseille : « Soyez ce que vous êtes. Vous n’êtes pas la connaissance. Vous n’êtes pas la sagesse. Vous (le Soi) et Moi (le Soi) sommes Un. (Il ne s’agit pas d’une formule visant à préserver l’ignorance, mais plutôt d’une mise en garde contre un certain sentiment de possession vis-à-vis de la connaissance et de la sagesse. Cette possessivité nourrit l’orgueil et crée l’attachement.)

Maitreya dit : « Qui que vous soyez, quoi que vous soyez, où que vous soyez, entrez dans le courant divin de la pureté que constitue le détachement. Je ne suis pas venu pour vous enseigner quelque chose de nouveau. Soyez honnête et sincère envers vous-même, et soyez détaché. Cette méthode est si simple ; elle n’implique aucune appartenance à une quelconque religion, idéologie ou politique. Elle permet à chacun de faire l’expérience de ce qui est. Accomplissez votre rôle, cependant soyez libre. » [juin 1992]

 

« Si vous vous attachez, même si c’est envers la divinité, cela vous détruira. Ce qui est réellement divin, c’est le détachement. Dans le détachement vous contemplerez les pouvoirs divins du Seigneur, mais vous en serez détachés. » [juin 1992]

 

« Maitreya enseigne que lorsque vous êtes détaché et dès lors conscient, vous êtes un avec Dieu. Vos doutes disparaissent. » [octobre 1993]


SIGNES DES TEMPS

Les croix de lumière en Nouvelle-Zélande

Les croix de lumière sont apparues pour la première fois aux Etats-Unis en 1988, et bien d’autres ont été découvertes depuis dans de nombreux pays tels que les Philippines, le Japon, l’Allemagne, la Slovénie, la France, le Canada et la Nouvelle-Zélande.

Ces croix sont constituées selon un motif bien particulier : une croix brillante aux bras d’égale longueur, le tout s’insérant dans un motif en forme de diamant. Elles apparaissent dans des vitres en verre dépoli et donnent l’impression de flotter comme si elles étaient suspendues en l’air entre le verre et la source de lumière. Parmi les personnes témoins de ces croix, beaucoup reçoivent une guérison, voient leur foi et leur espoir en l’avenir se renforcer.

En février 1994, alors que Benjamin Creme se trouvait à Auckland (Nouvelle-Zélande) afin d’y donner une conférence et y conduire une méditation de transmission, des croix de lumière sont apparues sur les trois fenêtres de la salle de bains d’une maison située à Auckland, juste après que Benjamin Creme y ait séjourné. Les propriétaires de la maison ont déposé les fenêtres et fait porter une vitre et la moitié d’une autre à un professeur de physique de l’université d’Auckland. L’une des vitres se brisa en morceaux au cours de son démontage et la dernière moitié de vitre fut donnée aux membres d’un groupe de méditation de transmission local (depuis cette vitre s’est également brisée et les morceaux qui contiennent tous la forme de la croix ont été offerts aux différents groupes de Nouvelle-Zélande et d’Australie).

Depuis 1994, d’autres croix ont été découvertes aux alentours d’Auckland :

– Beachhaven (1997) : Une croix, apparue dans la fenêtre d’une salle de bains, aide le propriétaire de la maison dans son travail de guérison avec ses patients.

– Devenport (1997) : Une croix apparaît chez l’un des membres du groupe de Transmission qui s’en sert aussi dans le cadre de son travail de guérison. Un morceau de la vitre est exposé lors de salons New Age, afin de partager ce « miracle » avec le public.

– Glenn Innes en (1998) : Une croix apparaît sur une porte vitrée, chez la fille de l’un des membres du groupe de Transmission.

– Balmoral (1998) : Dans les toilettes d’un cinéma qui passe des films en langue indienne, une croix de lumière est découverte par une femme qui avait photographié certaines des croix de lumière précédentes.

– Buckland Beach (1999) : Une croix de lumière apparaît sur une porte vitrée, chez des personnes qui organisent un grand nombre des salons New Age de Nouvelle-Zélande. La source de lumière provient d’un téléviseur situé derrière elle, ce qui la fait continuellement changer de couleur.

– Epsom (2000) : le dimanche de Pâques, lors d’une promenade, l’un des membres d’un groupe de Transmission découvre une croix de lumière sur la fenêtre de la salle de bains d’une maison de retraite proche du lieu de la Transmission.

– Newton (août 2000) : Des croix de lumière sont découvertes par le membre du groupe qui vit une croix apparaître chez lui, à Davenport, en 1997. Elles se trouvent sur les deux fenêtres de la salle de bains d’une dame qui loge dans le presbytère de l’église catholique St Benedict.

[Pour plus d’informations, écrire à : Auckland Transmission Meditation group PO Box 24-344, Royal Oak, Auckland, Nouvelle-Zélande. Une sélection de photographies des croix de lumière se trouve sur le site web : <http : wwwTheMiraclesPage. org>]    

Découverte de la maison de saint Jean-Baptiste

A l’aube du nouveau millénaire, il est tout à fait légitime de se demander si la découverte de la demeure de saint Jean-Baptiste faite par des archéologues est une simple coïncidence. Alors que nombreux sont ceux qui attendent le retour du Christ, les archéologues travaillant sur la rive Est du jourdain ont découvert une cave qu’ils affirment être la maison de Jean, le cousin de Jésus. Elle est située sous les ruines d’une église byzantine du IVe siècle. Les experts enquêtent sur un crâne découvert près de la maison, qui pourrait bien être celui de Jean.

Les ruines de trois autres églises ont été retrouvées dans la région, près de la ville de Wadi Kharrar où, selon le ministre jordanien du tourisme, Jean a baptisé Jésus. Connu dans le passé sous le nom de Betharra, Wadi Kharrar se trouve près de Jéricho sur la rive Est du Jourdain. D’après l’Evangile selon saint Jean, Jésus s’est rendu à l’est du Jourdain pour être baptisé.

[Sources : Agence France Presse, France ; Le Matin, Suisse]

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que les découvertes archéologiques sont authentiques et que le crâne est effectivement celui de Jean-Baptiste.]

Eau sacrée

L’histoire commence au Xe siècle à l’abbaye de Sainte Marie d’Arles-sur-Tech située aux pieds des Pyrénées françaises, près de Perpignan. Les habitants s’estimaient terrorisés par des « simiots », sortes de monstres locaux. Aussi, afin de soulager leur peine, Arnufle, l’abbé supérieur  de l’abbaye, partit pour Rome où il obtint la permission du pape Jean XIII de ramener les reliques de deux martyrs, saint Abdon et saint Sennen, à  Arles-sur-Tech.

Pour protéger les reliques des pillards au cours du voyage, Arnufle construisit un tonnelet à trois compartiments. Il déposa les reliques dans le compartiment central, tandis qu’il remplissait les compartiments supérieurs et inférieurs avec de l’eau et du vin. Les monstres disparurent à jamais lorsque Arnufle et les reliques arrivèrent à Arles. Arnufle décida de déposer les reliques et le tonnelet dans un sarcophage. Depuis lors, une eau limpide s’écoule du sarcophage.

Tous les ans, le 30 juillet, le jour de la fête des saints Abdon et Sennen, l’eau est tirée au moyen d’une pompe en cuivre, pour être offerte aux fidèles. L’eau aurait des propriétés curatives. Certains scientifiques ont fourni nombre d’explications possibles au phénomène, mais aucune n’explique vraiment pourquoi l’eau continue de s’écouler de la tombe sacrée.

[Source : L’Impartial, Suisse] [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l’eau est manifestée par le Maître Jésus.]

Croix de lumière en Australie

Depuis des années, Maitreya crée des croix de lumière dans différents pays du monde. La première de ces croix à être découverte en Australie est apparue en mai 2000 sur la fenêtre de la salle de bains d’une ferme, à Baringhup, un village de moins de 200 habitants, dans le centre de Victoria.

La croix est apparue sur une double fenêtre de verre dépoli ; chaque vitre mesure 90 cm sur 1 m 20 et la croix peut être vue dans les deux vitres en même temps, suivant l’angle sous lequel on regarde la fenêtre.

Les propriétaires de la maison, un couple d’âge moyen, qui avaient mis la maison en vente près de deux mois avant que la croix n’apparaisse, ont maintenant renoncé à la vendre. Ce sont des gens bienveillants, non croyants. Ils s’interrogent sur le sens de cette croix de lumière qui est apparue chez eux, et se demandent quoi faire. Bien qu’ils essaient d’éviter toute publicité, le nombre de personnes souhaitant voir la croix ne cesse de croître, et beaucoup d’autres seront mises au courant de cette histoire en lisant le prochain numéro de Spiritual Links (Liens spirituels), une revue qui circule dans toute l’Australie.

[Le Maître de B. Creme a indiqué que la croix était matérialisée par Maitreya.]

Des croix de lumière découvertes au sud de la Californie

Depuis fin mars 2000, Naomi et John Bradley voient ce qu’ils considèrent comme un signe de Dieu. Chaque soir, au coucher du soleil, environ sept croix se mettent à briller sur la fenêtre de leur salle de bains.

Birdon, le petit-fils de Naomi Bradley, a vu les croix pour la première fois le 23 mars, de bonne heure le matin, mais il n’en a parlé que quelques jours plus tard. Il a dit alors à Naomi (qu’il appelle « Gammy  ») : « Gammy, va regarder par la fenêtre de la salle de bains et dis-moi ce que tu vois. » Naomi poursuit : « J’ai regardé par la fenêtre de la salle de bains et j’ai dit : O mon Dieu. Toutes ces croix ! Lorsque je les ai vues pour la première fois, j’eus l’impression de quelque chose de surnaturel. Je me suis interrogée : Qu’est-ce que cela signifie ? Est-ce un présage ? Le Seigneur essaierait-il de me communiquer quelque chose ? »

Les Bradley vivent dans leur maison à Monrovia, en Californie, depuis six ans, mais ils n’avaient jamais vu de croix auparavant. « Il y a six ans que j’habite ici et je regarde par cette fenêtre tous les jours », a déclaré Naomi. « Aucun d’entre nous n’avait jamais rien vu de tel, mais les gens qui vivaient ici auparavant disent avoir déjà vu des croix. » D’après Birdon, les croix ont attiré les voisins et également des étrangers chez eux ; l’expérience a rapproché la famille et quant à Birdon, cela lui a permis de reconsidérer sa relation avec Dieu.

[Source : Pasadena Star-News, E.-U.]

[Le Maître de B. Creme a indiqué que les croix étaient matérialisées par Maitreya.]

Un fromage miraculeux

Au nord de Londres, en Angleterre, une image miraculeuse de lord Nemirath, le 22e prophète de la religion jaïn, est apparue sur un pot de fromage à tartiner. Bhavni Shah avait acheté le pot au supermarché Sains-bury, à Edgware, et elle découvrit l’image en enlevant la protection aluminium. « Je pense que c’est un miracle, déclare-t-elle. Il y a de nombreuses religions différentes avec des noms divers, mais je pense que c’est un signe d’un Etre supérieur, ou de Dieu, pour nous dire que nous devrions nous respecter davantage les uns les autres. C’est un avertissement,  en ce début de XXIe siècle, concernant l’environnement, la nourriture, les désastres et les guerres. » A ce jour, 2 500 personnes sont venues chez elle voir le fromage.

[Le Maître de B. Creme a déclaré que ce miracle a été accompli par Maitreya.]


QUESTIONS - REPONSES

Q. Pouvez-vous donner plus d’informations au sujet de l’apparition de Maitreya du 8 avril dernier ?

R. La ville où Maitreya est apparu le dimanche 8 avril, au Brésil, à un groupe d’environ 400 chrétiens, est Rio de Janeiro.

 

Q. En cas de guerre, est-il possible que de vastes groupes de méditants, qui pratiquent le kryia yoga, la méditation de transmission ou la méditation transcendantale, soient capables de transformer un environnement hostile en un environnement plus stable et plus pacifique ? Par vastes groupes j’entends des groupes de 1 000 personnes ou plus, ou plusieurs groupes importants.

R. Seulement de manière très indirecte. L’énergie générée par le kriya yoga et la méditation transcendantale vient de l’âme des méditants. Bien qu’utile, elle n’est pas nécessairement ce qui convient dans une situation de conflit. L’énergie transmise dans la méditation de transmission vient de la Hiérarchie, donc de sources cosmiques, solaires et extra-planétaires, et elle est distribuée de manière scientifique par la Hiérarchie. Même ainsi, en cas de guerre, la Hiérarchie a tendance à retirer l’énergie de la zone de conflit, réduisant ainsi l’action destructrice des belligérants. L’envoi  d’énergie « spirituelle » (ce qu’implique la question posée) pourrait être tout à fait erronée.

 

Q. La vibhuti et la crème élaborées à partir de l’eau de Tlacote sont-elles utiles en tant qu’adjuvant sur le troisième œil pendant la méditation de transmission ?

R. Non. De toutes manières la plupart des gens n’ont pas encore développé le troisième œil. Je pense que notre correspondant veut parler du centre ajna entre les sourcils.

 

Q. Dans certaines circonstances sociales, plutôt que d’offenser la personne qui vous invite, est-il préférable de manger occasionnellement de la viande plutôt que de s’en tenir à un végétarisme rigide ?

R. Nous jouissons du libre arbitre et chacun est libre de faire ce qu’il veut. Pour ma part, je n’aurais pas l’impression d’offenser quelqu’un en refusant de manger de la viande (ce que je ferais).

 

Q. La persécution de la secte Falun Gong, en Chine, constitue une violation évidente des droits de l’homme, mais je me demande si les membres de ce mouvement ne transgressent pas la recommandation de ne pas s’immiscer dans les affaires politiques. S’agit-il d’une confrontation nécessaire qui vise au bien de toute l’humanité, une volonté de faire face aux systèmes de gouvernement oppressifs, ou les membres de cette secte ont-ils tout simplement tort de ne pas avoir fait preuve de plus de discrétion et de s’être engagés dans une épreuve de force malencontreuse contre leur gouvernement ?

R. Les deux.

 

Q. Pourquoi les anges suscitent-ils actuellement un tel intérêt ? S’agit-il seulement d’un engouement passager ?

R. Ce n’est nullement un engouement passager. C’est le résultat du nombre croissant d’apparitions des Maîtres à diverses personnes, sous la forme ou l’apparence « d’anges ». Chacun de ces anges est un Maître, ou, plus souvent, une forme-pensée créée par un Maître. Cela va dans le sens de l’énorme expansion des miracles, promise par Maitreya. Les anges (dévas) existent : ce sont des membres, à des niveaux variés, subhumains ou surhumains, d’une évolution séparée, parallèle à l’évolution humaine. Mais, en dépit des affirmations de différents individus ou groupes, ils n’ont pas de contact direct avec l’humanité à notre époque.

 

Q. Pensez-vous que la plupart des chrétiens reconnaîtront le Maître Jésus et l’accepteront, surmontant ainsi leur crainte que Maitreya soit l’antéchrist ?

R. Oui, c’est ce que je pense. Jésus est sans doute le plus connu de tous les Maîtres et des millions de personnes le suivront sans doute en premier, et continueront peut-être à lui accorder leur préférence. C’est très bien ainsi car le but de Maitreya et celui du Maître Jésus sont identiques.

 

Q. Votre Maître peut-il affirmer que quelque chose est vrai même s’il sait que ce n’est pas le cas ?

R. Non.

 

Q. Je comprends que l’on devrait essayer de développer son intuition. [1] Comment faire ? [2] Est-ce la même chose que d’examiner un problème de manière rationnelle et claire ? [3] Qu’est-ce qui peut retarder le développement de l’intuition ?

R. L’intuition vient de l’âme. Par conséquent, ce qui invoque l’âme développe l’intuition. La méditation et le service sont depuis toujours la voie royale vers l’âme. Je vous recommande la lecture des ouvrages d’Alice Bailey (Lucis Press). Ils ont été écrits par le Maître Djwhal Khul de manière à éveiller l’intuition. [2] Non. C’est voir le problème du point de vue de l’âme. [3] Certains rayons (2, 4, 6) sont plus propices au développement de l’intuition car ils donnent un accès à l’âme plus rapide et plus facile.

 

Q. Etant donné que les chrétiens vont être le groupe le plus hostile à Maitreya, existe-
t-il certains plans visant à les déplacer vers une
autre dimension ?

R. Les chrétiens (excepté les groupes les plus fondamentalistes) ne vont pas nécessairement être vigoureusement hostiles à Maitreya. Aucun groupe ni aucun individu ne sera déplacé vers une « autre dimension ». Le libre arbitre de l’humanité est sacro-saint pour la Hiérarchie.

 

Q. Les frères de l’espace sont-ils impliqués dans les énergies spirituelles (notamment dans celles de la méditation de transmission) ?

R. Oui. Dans la méditation de transmission, les énergies viennent de sources cosmiques, solaires et extra-planétaires. Elles sont distribuées par les frères de l’espace à notre Hiérarchie planétaire et ensuite à travers les groupes de méditation de transmission.

 

Q. Tandis que les frères de l’espace sont aimablement occupés à veiller sur notre planète que font les sœurs de l’espace ?

R. Nombre des frères de l’espace sont des sœurs de l’espace !

 

Q. Comment faire pour continuer à recevoir chaque jour les puissantes énergies que je ressens à votre conférence ce soir ?

R. Ces énergies sont le résultat de mon adombrement par Maitreya. Elles sont distribuées lors de toutes mes conférences et séminaires. Continuez de venir à mes conférences ! Si vous voulez accéder à ces énergies de manière régulière (si ce n’est chaque jour) vous pourriez vous en rapprocher en rejoignant un groupe de transmission à proximité de votre domicile.

 

Q. Comment devenir un « channel » pour Maitreya ?

R. Si vous voulez dire comment devenir un « channel » permettant à Maitreya de s’exprimer à travers vous, je ne puis vous aider. Maitreya ne cherche pas de tels « channels ». Si vous voulez dire comment faire pour focaliser son amour et servir le monde, laissez s’écouler votre amour vers vos frères et sœurs partout dans le monde et il le renforcera.


Conférences de Benjamin Creme à New York

Etats-Unis New York : conférence le 18 juillet, Transmission le 19. Tél. 718 951 7295 ou 718 852 8679. – Los Angeles : conférence le 24 juillet, Transmission le 26. Tél. 818 785 6300. – San Francisco : conférence le 29 juillet, Transmission le 1er août. Tél. 510 841 3738. – Tara Center : séminaire du 3 au 5 août. Tél. 510 841 3738.

D'autres conférences de Banjamin Creme : http://www.partageinternational.ch/creme/conferen.htm

Conférences données pas par d'autres personnes au Québec : http://www.cam.org/~partage/conf.htm


 

Le livre de Wayne Peterson
" Extraordinary Times
Extraordinary Beings
"


Pour plus de détails sur les expériences de M. Peterson, nous vous recommandons la lecture de son livre : Extraordinary Times, Extraordinary Beings, que vous pouvez vous procurer par notre entremise. Ce livre sera sûrement traduit en français, mais il ne sera pas disponible avant l'automne. (pour commander: http://www.cam.org/~partage/catalog.htm).

 

Au coût de 20.00$, pour cet envoi-ci seulement, si vous mentionnez être sur la liste. Frais de poste de 5$ pour une commande (ce montant reste le même que vous nous achetiez un livre ou plusieurs).

 


 

Le livre d'Eckhart Tolle

" Le pouvoir du moment présent "

 

Le pouvoir du moment présent nous invite à reprendre le contrôle de nos propres vies - un contrôle que nous avons entièrement laissé au mental - en devenant conscient de notre véritable identité d'Être divin. Ceci devient possible si nous vivons constamment dans le présent (ou dans la Présence...) et non, comme nous avons souvent tendance à le faire, dans le passé ou le futur.

 

Ce livre peut être commandé, pour un temps limité, par notre entremise, au prix de 17.50$ (TPS incluse), ou acheté dans la plupart des librairies, au montant de 20.00$. L'auteur en est Eckhart Tolle, et il est publié dans sa traduction française par les Éditions Ariane. Frais de poste de 5$ pour une commande (ce montant reste le même que vous nous achetiez un livre ou plusieurs). Allez voir le catalogue pour savoir comment commander: http://www.cam.org/~partage/catalog.htm (mais le livre n'est pas au catalogue).

 

Deux liens anglophones:

http://www.namastepublishing.com/

http://www.eckharttolle.com/

 

Courte explication française :

http://www.inner-quest.org/Livres_7.htm#Eckhart%20Tolle

 


 

UNE EXPOSITION DE MIRACLES (en anglais)/

ENGLISH EXHIBITION ON MIRACLES

 

L’Âge des miracles / An Age of Miracle


Exposition de photos documentée par des articles en anglais

 

« Les quelques dernières années ont été un âge de miracles… Des événements inimaginables se sont succédés, comme si le Créateur avait décidé de recréer un monde nouveau. » (TIME magazine)

 

Des phénomènes inexpliqués, que plusieurs appellent des miracles, se manifestent quotidiennement. Des miracles spirituels comme :

 

Des apparitions du Christ

Des manifestations de la vierge

Des croix de lumière

Des sources curatives

Des formations géométriques dans les champs

Des expériences personnelles

L’accomplissement de prophéties

 

Les recherches les plus récentes de l’artiste Josephine Harrison sur ces phénomènes inexpliqués l’ont conduite à des conclusions remarquables. À son avis, ces miracles ne sont pas le fruit du hasard, mais proviennent du travail d’un groupe d’êtres spirituels hautement évolués qui sont sur le point de se faire connaître mondialement. Avec l’Instructeur mondial, Maitreya, ils nous montreront la voie afin de construire une nouvelle civilisation basée sur le partage, la justice économique et sociale ainsi que la coopération globale.

 

Elle nous présente ses recherches dans l’exposition « An Age of Miracle », exposition rassemblant de nombreuses photos couleurs ainsi que des articles en anglais concernant des miracles modernes appartenant à tous les groupes d’individu religieux ou non religieux.

 

Nous vous invitons à expérimenter par vous-mêmes la beauté et l’énergie des photos.

 

L’exposition « l’Âge des miracles » présentée :

 

Du 3 au 15 juillet à l’université de Concordia,

1400 de Maisonneuve Ouest (entre les rues Mckay et Bishop).

Dans l'atrium (plancher principal) de l'édifice "McConnel library" ( Édifice LB sur cette carte : http://www.concordia.ca/maps/sgw.shtml ).

Heure d’ouverture : à confirmer

 

Du 6 au 24 août à la Bibliothèque Fraser-Hickson,

4855 Kensington, (coin Somerlend) Métro V.-Maria, bus #103
Heure d'ouverture: Lundi et mardi entre 11h00 et 20h00

mercredi, jeudi et vendredi entre 11h00 et 18h00

 

P.S.: Cette exposition voyage autour du monde et sera à Montréal que pour cet été. Profitez-en, ce sont probablement les seules fois que vous pourrez voir cette exposition!

 

P.P.S.: Si de nouvelles expositions s'ajoutent, vous pourrez le savoir en allant sur cette page http://taraquebec.org/expomiracles 

 


  

UNE EXPOSITION DE LA REVUE PARTAGE INTERNATIONAL
 http://taraquebec.org/exhibition/fr/

 

Si vous connaissez un endroit qui accepterait de présenter cette exposition, n'hésitez pas à utiliser cet extrait de l'exposition, mis sur des feuilles 8 1/2 par 11, qui ne laisseront pas indifférents les gens voyant cette misère accompagnée de si belles pensées. C'est une façon très efficace de servir l'émergence de Maitreya, et très peu gênante, car elle ne nécessite de vous que d'affirmer que vous soutenez une revue qui parle de l'importance du Partage pour éliminer la famine mondiale. 

 

Pour télécharger l'extrait 81/2x11: http://taraquebec.org/exhibition/Exposition_extrait.pdf 

Pour télécharger la lettre de présentation que nous avons utilisé pour présenter l'exposition (elle n'est qu'une suggestion): http://taraquebec.org/exhibition/Lettre_présentation_expo.rtf

Nous pouvons aussi vous envoyer ces documents par la poste si vous n'avez pas une imprimante suffisamment performante.

 


 

CALENDRIER DES EXPOSITIONS

http://taraquebec.org/exhibition/fr/#calendrier

 

Du 2 juillet au 2 août 2001

À l'X, centre communautaire

182 Ste-Catherine, (coin hôtel de ville)

Métro St-Laurent ou Beaudry 

 

Heure d'ouverture :

De 14h00 à 17h00 (variable)

Téléphonez au (514) 866-4004 

 

Du 1er au 23 juin 2001

Au centre communautaire Champfleury,

2585, boul. des Oiseaux à Ste-Rose, Laval 

 

Heures d’ouverture :

en semaine de 9h à 20h 

tél.450-963-0676

 


 

MANQUE D'APPUI FINANCIER POUR LE TRAVAIL DE L'ÉMERGENCE

 

http://taraquebec.org/argent/

 



La revue Partage International

 

Vous abonner à la revue Partage International constitue aussi un excellent moyen d'être au courant des dernières nouvelles sur l'Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l'an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

Nous vous encourageons à vous abonner et à vous réabonner à la revue Partage International ( partage@cam.org ). Notez que vous pouvez aussi effectuer votre réabonnement par notre entremise, vous n'avez qu'à nous poster votre demande de renouvellement, accompagnée du montant de $45.00, lorsque vous recevrez votre demande de renouvellement de Partage International.

 


 

Les groupes
de Transmission

 

Si vous êtes intéressés à participer à un groupe de Transmission, informez-vous à (514) 384-1921 (répondeur) ou trouvez le groupe le plus près de chez vous en allant à http://taraquebec.org/groupes_mdt/ .

 


 

Prochaines conférences

(été 2001)

Ces conférences seront toutes à l'UQAM, 400 rue Ste-Catherine, pavillon Hubert-Acquin, local A-1875, à 19h30. 

Elles sont toutes gratuites.

 

13 juin

                Serait-il possible qu'ils soient parmi nous? par Sébastien Chagnon-Jean

 

20 juin

                La Méditation de Transmission Introduction théorique et courte pratique de cette méditation de groupe 

                par Sébastien Chagnon-Jean

 

10 juillet

                Celui qui vient, Maitreya, le nouvel instructeur mondial... ...et les signes de son émergence par Christian Tremblay

 

8 août

                Serait-il possible qu'ils soient parmi nous? par Sébastien Chagnon-Jean

 

22 août

                La Méditation de Transmission Introduction théorique et courte pratique de cette méditation de groupe 

                par Sébastien Chagnon-Jean

 

 

Serait-il possible qu'ils soient parmi nous? par Sébastien Chagnon-Jean

Plusieurs groupes et individus au cours de l’histoire ont parlé du retour d’un Instructeur spirituel pour les temps présents. Actuellement, plusieurs personnes sont conscientes de sa présence dans le monde avec un groupe de Maître hautement évolué selon notre point de vue humain. Le conférencier partagera ses convictions personnelles et tentera de faire le tour des différentes sphères de la réalité qui seront affecté par le retour d'un tel groupe d'être. Pourront aussi être cités différents penseurs en la matière comme certains politiciens, diplomates, ésotéristes, philosophes, économistes, etc. Cette conférence se veut une introduction au message d'espoir de l'émergence d'un groupe d'individu hautement évolué et de l'impact que leur présence pourrait avoir sur l'avenir de l'humanité.

Mercredi, le 13 juin et le 8 août 2001 

à l'UQAM, 400 rue Ste-Catherine, pavillon Hubert-Acquin, local A-1875, à 19h30.

 

La Méditation de Transmission Introduction théorique et courte pratique de cette méditation de groupe par Sébastien Chagnon-Jean

Courte présentation des différents aspects de la méditation de transmission. Cette méditation de groupe galvanise évidemment l'évolution personnelle mais elle a comme but premier le service par la transmission d'énergie des Maîtres de Sagesse vers l'Humanité.

Mercredi, le 20 juin et le 22 août 2001

à l'UQAM, 400 rue Ste-Catherine, pavillon Hubert-Acquin, local A-1875, à 19h30.

 

Celui qui vient, Maitreya, le nouvel instructeur mondial... ...et les signes de son émergence par Christian Tremblay

Présentation de diapositives sur des événements rapportés par la presse internationale; documentation gratuite; livres, vidéos et condensés thématiques.

Mardi, le 10 juillet 2001 

à l'UQAM, 400 rue Ste-Catherine, pavillon Hubert-Acquin, local A-1875, à 19h30.

 

 

Ces conférences seront toutes à l'UQAM, 400 rue Ste-Catherine, pavillon Hubert-Acquin, local A-1875, à 19h30. 

Elles sont toutes gratuites.

 

 

D'autres conférences et activités pourraient s'ajouter, à confimer. 

 


 
N'OUBLIEZ PAS D'ASSISTER
À NOS CONFÉRENCES,
NOS PRÉSENTATIONS
DE VIDÉOS
ET NOS EXPOSITIONS !

http://www.cam.org/~partage/activites.htm

 


 

Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7
Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais) 1-877-384-1921
email:
bulletin@taraquebec.org
Internet:
http://www.cam.org/~partage/

 


Si vous désirez recevoir une version à caractères 'brut' plutôt qu'une version 'html' (comme celle-ci), envoyez un courriel à bulletin@taraquebec.org spécifiant cela.

 Pour vous désinscrire, envoyer un email en inscrivant 'retirez-moi' à bulletin@taraquebec.org

 

Retour au menu des archives des Bulletins de nouvelles