L’Émergence

Publication du Réseau Tara Canada (Québec)                Bulletin de juin 2004


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm

Pour vous désabonner cliquez sur le lien qui précède


Prochaines conférences de Benjamin Creme

 

Le 15 juin à Londres, Grande-Bretagne

Le 13 juillet à Londres, Grande-Bretagne

Le 24 juillet à New York, Etats-Unis

Le 1er août à Los Angeles, Etats-Unis

Le 6 août à San Francisco, Etats-Unis

Le 9 septembre à Londres, Grande-Bretagne

 (voir plus bas pour des informations plus précises)


Prochaines conférences au Québec

 

le 14 juin à Trois-Rivières, Québec, Canada

Le 22 juin à Montréal, Québec, Canada

Le 6 juillet à Montréal, Québec, Canada

(voir plus bas pour des informations plus précises)


LE CHOIX ULTIME  

 

« Quand l’humanité comprendra enfin que sa fascination actuelle pour la violence et la guerre est pure folie, et qu’elle renoncera aux armes de toute nature qui lui permettent de perpétrer cette violence, elle subira une remarqua­ble transformation. L’on peut voir les premiers si­gnes de ce changement éminemment souhaitable du comportement humain dans les manifestations de dénonciation de la guerre et les appels à la paix et la justice qui réunissent des millions de personnes. …... »

 

Extrait de l’article du Maître, Partage international de juin 2004 (voir l’article complet  plus bas)


Visites de Benjamin Creme en Suisse et en France

 

En mars 2004, Benjamin Creme s’est rendu à Berne, une ville de taille plus modeste que Zurich où se déroulent habituellement ses conférences en Suisse. La conférence a attiré un public de 300 personnes et 250 ont participé à la méditation de transmission. A l’occasion de cette visite, la plus grande librairie de Berne avait exposé les ouvrages de Benjamin Creme, ce qui a permis la vente de plusieurs centaines d’exemplaires.

 

Le 17 avril, à Paris, la conférence annuelle a réuni plus de 500 personnes, dont au moins les trois-quarts étaient venues pour la première fois. La méditation de transmission publique a connu un succès particulier, avec environ 300 participants. Nombre de nouveaux venus se sont montrés intéressés par les rencontres organisées régulièrement par les groupes de Paris et ont exprimé le désir de se joindre à un groupe de méditation de transmission. Le nouvel ouvrage de Benjamin Creme qui vient de paraître en français, l’Art de la Coopération, a été très bien ac­cueilli et tous les numéros disponibles de la revue Partage in­ternational ont été vendus.

A Paris comme à Berne, Maitreya et le Maître Jésus étaient présents au début de la conférence sous l’apparence d’un couple.

Benjamin Creme a donné une longue interview, à Radio Ici et Maintenant, l’avant-veille de la conférence. A la fin de l’émis­sion, Maitreya a donné une bénédiction et communiqué un message réconfortant. Benjamin Creme a déclaré par la suite que ce message était particulièrement destiné au public français et à la mentalité française.

 

Message de Maitreya, le 15 avril 2004, à la fin de l’interview de Benjamin Creme au poste de radio « Radio Ici et Maintenant »

 

Mes amis, je ne suis pas éloigné de vos vies.

Je prends en considération chaque pensée et chaque aspiration.

Cherchez-moi tout simplement comme un homme

qui peut répondre à vos questions profondes et difficiles.

Cherchez au fond de votre cœur

de quelles façons manifester l’amour.

Je suis venu dans vos vies ni trop tôt, ni trop tard,

mais au bon moment.

Cherchez-moi, donc, dans l’avenir immédiat,

et si je touche votre cœur, suivez-moi.


Le tout dernier livre de Benjamin Creme

L’art de la coopération

Le tout dernier ouvrage de Benjamin Creme, The Art of Co-operation, vient de paraître en français sous le titre L’art de la coopération. Il aborde les problèmes les plus pressants de notre époque. Les solutions qu’il propose s’appuient sur les enseignements de la Sagesse éternelle qui, depuis des millénaires, ont révélés l’existence de forces sous-jacentes au monde extérieur.

Cet ouvrage considère l’état du monde, figé dans la compétition, essayant de résoudre ses problèmes par des méthodes surannées, alors que la réponse – la coopération – est entre nos mains. Il nous montre la voie d’un monde de justice, de liberté et de paix, qui naîtra d’une perception croissante de l’unité qui sous-tend toute vie.

Par son inspiration, Maitreya fera grandir en nous cette prise de conscience.

320 pages, dont 8 pages couleurs de « Signes des temps ».
ISBN : 2-95 10974-6-8

France : 18,35 € (port inclus) par chèque ou mandat postal en euros ainsi que votre nom et adresse à Partage, BP 242, 42014 Saint-Etienne Cedex 2, France

Belgique : 21,83 € (port inclus) par virement en euros sur le compte de l’Asbl Transmissions, no 001-2148397-20 en Belgique, et expédier la commande à Asbl Transmissions, BP 50, 1060 Saint-Gilles 2, Belgique.

Suisse : vous informer du prix et de la procédure à Partage international, case postale 2400, Le Locle, Suisse

Il est également possible de commander cet ouvrage en Librairie.

Au Québec ce livre sera disponible sous peu. Consultez régulièrement http://taraquebec.org/tarabook.htm


L’article du Maître du mois de juin 2004

Le choix ultime  

par le Maître, à travers Benjamin Creme

Le Maître est un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n’est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

 

Quand l’humanité comprendra enfin que sa fascination actuelle pour la violence et la guerre est pure folie, et qu’elle renoncera aux armes de toute nature qui lui permettent de perpétrer cette violence, elle subira une remarqua­ble transformation. L’on peut voir les premiers si­gnes de ce changement éminemment souhaitable du comportement humain dans les manifestations de dénonciation de la guerre et les appels à la paix et la justice qui réunissent des millions de personnes. De telles manifestations spontanées à travers le monde indiquent sans l’ombre d’un doute que l’humanité est prête à renoncer au passé et, quand elle sera guidée convenablement, à changer de direction. Ce moment approche à grands pas.

Au milieu des circonstances traumatiques et stressantes qui prévalent actuellement une nouvelle vision du futur s’offre au cœur et à l’esprit de mil­lions d’hommes qui, à des degrés divers, y répon­dent, prenant conscience de la nécessité de la paix si 1 ‘humanité doit survivre. Peu nombreux sont ceux qui en doutent au fond d’eux-mêmes, quelle que puisse être leur propre implication dans la guerre. Tel est donc le contexte dans lequel l’hu­manité devra faire son choix ultime.

 

Une ère nouvelle de paix

 

Pour la majorité des gens, ce monde déchiré est sous la domination de ceux qui ne partagent pas cette vision de paix, et qui ne voient dans les conflagra­tions que des opportunités d’enrichissement et d’ac­croissement de leur pouvoir. S’il est vrai que ceux -ci sont nombreux, la plupart des hommes sont las de la guerre et de son inutilité, et recherchent des straté­gies qui leur permettraient de mettre fin pour tou­jours à cette démence. Ils portent dans leur cœur l’espoir d’une ère nouvelle de paix et de progrès pour tous. Ce sont ces hommes qui, dans tous les pays, représentent l’espoir du monde.

C’est à eux que s’adressera Maitreya quand il émergera. C’est à eux qu’il présente, d’ores et déjà, sa vision de l’avenir. Sous peu ils seront des millions et des millions à répondre à son plaidoyer, ravivant ainsi l’espoir de tous.

Ainsi Maitreya convaincra-t-il les hommes qu’il serait vain et dangereux de persister dans des con­flits sans fondement. Que les problèmes d’aujour­d’hui sont de nature globale, et ne peuvent être résolus par la guerre. Que seule la coopération amènera paix et prospérité aux hommes. Que ce n’est qu’en frères, main dans la main, qu’ils pour­ront entrer dans le monde nouveau qui demande leur attention.

 

Une ère nouvelle de paix

 

Ainsi les hommes prendront-ils leur décision, et se détourneront-ils de l’abîme. Ainsi manifesteront-ils leur choix de la vie et du bonheur et, le regard brillant d’espoir, entreprendront-ils ensemble la tâche de reconstruction de ce monde.

L’heure de la décision est proche, nous y sommes presque. Maitreya se tient prêt et il lui tarde de montrer la voie, d’indiquer la nouvelle direction à suivre. Les multitudes attendent ses conseils et son inspiration, sa sagesse et son amour. Il garantira l’avenir de tous.

 

Partage international, juin 2004


CONFÉRENCES À MONTRÉAL

 

À l’UQAM, 315, rue Sainte-Catherine Est, Pavillon Sciences de la gestion, Salle RM 150 (niveau du métro), métro Berri-UQAM

 

-         Le mardi le 22 juin à 19:30 :

« Le retour des Maîtres de Sagesse » 

Cette conférence sera consacrée au plus grand événement de l’Histoire : le retour dans le monde des Maîtres de Sagesse, ces hommes qui ont réalisé pleinement leur potentiel spirituel. Depuis la fin de l’Atlantide, il y a 98 000 ans, ils s’étaient retirés dans les régions les plus reculées de la planète, et ce n’est qu’au XIXe siècle que leur existence a commencé à être révélé au public, pour le préparer à leur retour.

Les Maîtres reviennent aujourd’hui dans le monde moderne avec à leur tête Maitreya, L’Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d’une nouvelle civilisation où règneront la justice et la liberté.

-         Admission gratuite

 

À l’UQAM, 315, rue Sainte-Catherine Est, Pavillon Sciences de la gestion, Salle RM 150 (niveau du métro), métro Berri-UQAM

 

-         le mardi 6 juillet à 19 h 30  : 

 

«  La Méditation de Transmission : conférence suivie d’un exercice de méditation »

 

La méditation de Transmission constitue une puissante forme de service, simple et efficace. Elle produit des résultats remarquables pour la planète, et stimule l’évolution personnelle de ceux qui la pratiquent.

 

La Transmission est une méditation de groupe qui s’effectue en coopération avec les Maîtres de Sagesse. Le groupe agit comme « transformateur », réduisant l’intensité des énergies spirituelles afin de les rendre plus facilement utilisable par l’humanité.

 

Admission gratuite

 

Pour information : région de Montréal 514- 384-1921 ou à l’extérieur de la région de Montréal (sans frais) 1-877-384-1921

 


CONFÉRENCES EN RÉGIONS

 

À Trois-Rivières, au Centre de santé Pauline Gagnon, 466A Bonnaventure, Trois-Rivières, Québec

        

- le lundi 14 juin, à 19 h 30 : « Le retour des Maîtres de Sagesse et la méditation de Transmission » 

 

Les Maîtres reviennent aujourd’hui dans le monde moderne avec à leur tête Maitreya, L’Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d’une nouvelle civilisation où règneront la justice et la liberté, et où l’être humain connaîtra un accomplissement sans précédant.

Nombre de personnes cherchent actuellement une voie de service. La méditation de Transmission constitue précisément une puissante forme de service, simple et efficace. Elle produit des résultats remarquables pour la planète, et stimule l’évolution personnelle de ceux qui la pratiquent.

La Transmission est une méditation de groupe qui s’effectue en coopération avec les Maîtres de Sagesse. Le groupe agit comme "transformateur", réduisant l’intensité des énergies spirituelles afin de les rendre plus facilement utilisable par l’humanité.

Entrée gratuite

Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : (877) 384-1921

 

Visitez régulièrement http://taraquebec.org/conferences/conferen.htm pour prendre connaissance des modifications et des ajouts au calendrier.


 

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES DE CERCLES DE LUMIÈRE

 

Depuis quelques années déjà, des cercles de lumière apparaissent fréquemment un peu partout à travers le monde. Les revues Share International et Partage international ont publié dans plusieurs de leurs numéros des photographies montrant ces cercles de lumière, que le Maître de Benjamin Creme a certifié avoir été créés par Maitreya en collaboration avec les frères de l’espace

 

Des expositions de photographies en couleur sur les cercles de lumière sera réalisée au cours de l’année 2004 par une personne du groupe de Montréal. Des photos de cercles provenant de plusieurs pays du monde seront rassemblés : Allemagne, Autriche, Slovénie, États-Unis, Canada, Norvège, Suède et Grande-Bretagne.

 

1- Du 15 mai au 15 juin 2004
   Au Café Pie, 4127 Boul. St-Laurent, Montréal        (514 286-4828)

2- Du 28 juin au 2 août 2004
   Aux Vivres, cuisine végétale extranationale
   4631, Boul. St-Laurent, Montréal                          (514-842-3479)

 

Visitez régulièrement notre site pour connaître les dates et les lieux de ces expositions à http://taraquebec.org/exhibition/index.htm  ou téléphonez au (514) 384-1921

 


 

­Pour les lecteurs du Québec

 

Nous sollicitons votre aide dans notre approche auprès des médias

 

À la suite d’une consultation des membres du Réseau quant à l’utilisation des médias pour annoncer nos conférences, nous avons décidé de publiciser davantage nos conférences et nos activités, entre autres par des annonces dans les journaux, et en rejoignant directement les médias par des démarches personnelles auprès de recherchistes, de réalisateurs, de chroniqueurs et autres intervenants, choisis pour leur intérêt journalistique ou par les thèmes qu’ils abordent.  Nous voulons ainsi établir des relations régulières avec certains représentants des médias et les maintenir.

 

Nous désirons intensifier cette démarche auprès des médias et nous sollicitons votre collaboration pour atteindre cet objectif. Voici quelques suggestions d’activités que nous vous proposons :

           

 

           

 

 

 

À cet effet, et pour ce projet, n’hésitez pas à communiquer avec Christian Tremblay au 514-527-6817, télécopieur 514-527-8392, courriel : tremblc@cam.org ou téléphonez au secrétariat du Réseau, sans frais de l’extérieur du grand Montréal, au 1-877-384-1921.


LES ENSEIGNEMENTS DE MAITREYA

 

Entre 1988 et 1993, Maitreya, l’Instructeur mondial, a communiqué une série de prévisions et d’analyses sur l’état du monde, ainsi que des fragments de ses enseignements.

L’un de ses plus proches collaborateurs de la communauté asiatique de Londres les a transmis à Partage international pour publication et diffusion sous forme de communiqués de presse aux médias du monde entier. Exprimés dans les termes de ce collaborateur, les enseignements spirituels de Maitreya sont ici regroupés par thèmes, dans le but d’en faciliter l’étude et leur application dans la vie quotidienne.

 

Nous poursuivons en juin 2004 la présentation de certains enseignements de Maitreya. Chaque mois, nous présenterons un thème différent. Les thèmes « le Soi », « le Partage », « Honnêteté, sincérité et détachement », « Cause et effet », « la Lumière » et « le respect de soi et la réalisation du Soi » ont déjà été abordés.

 

Connaître Maitreya

 

Maitreya est en vous et vous êtes en lui. [Partage international, avril 90]

 

Le message de Maitreya¨est le suivant : Voici l’une des façons les plus aisées pour me con­naître : Soyez honnête dans votre mental, soyez sincère dans votre esprit, nourrissez votre corps avec une nourriture appropriée. Alors votre conscience ira croissant. Lors­que vous faites quelque chose avec détache­ment, si c’est dans le cours naturel de l’ac­tion, je suis avec vous. L’attachement et la possessivité ne sont pas divins. Dans ces cas-­là, je ne peux pas être avec vous. [PI, juin 1988]

 

Si vous voulez me connaître, vous devez renoncer à tout. Quel que soit votre expé­rience dans la vie, soyez toujours détaché et vous resterez avec moi, parce que vous n’êtes attaché à rien. [PI, juin 1988]

 

Maitreya a déclaré : « Je viens tout d’a­bord à vous « comme un voleur dans la nuit », afin que vous ne soyez pas trop surexcités. Lentement, à mesure que vo­tre conscience s’éveille, vous pouvez « digérer » ce qui a été « absorbé ». En élargissant votre conscience, vous me connaîtrez. Prisonniers des idéologies en « isme », vous me combattrez. »  [PI, juin 1989]

 

Jusqu’à présent, j’ai agi depuis les cou­lisses, de manière dissimulée, afin de permettre à ceux qui détiennent le pou­voir de changer leurs manières de faire et de servir la volonté du peuple. Mais dé­sormais, le moment est imminent où je me lèverai afin que les individus puis­sent converger vers moi et chercher des conseils auprès de moi. [PI, novembre 1990]

 

Maitreya a déclaré : « Me connaître ne demande aucun sacrifice. On doit seule­ment faire l’expérience de ce qu’est la création. Me comprendre et me ressentir est le destin de tous. Les gourous, les saints et les chefs religieux qui parlent de sacrifice pour réaliser le Seigneur n’expriment pas la Vérité. Me connaître n’est pas se sacrifier. Me connaître c’est se réaliser. [PI, sept. 1990]

 

Maitreya dit: « Ne me glorifiez pas. Si vous essayer de le faire, vous ne provoquerez que la confusion et le chaos dans le mental, l’es­prit et le corps. Au lieu de cela, sachez que je suis en vous. C’est le Soi qui doit faire l’ex­périence du Seigneur dans la pensée, dans le discours et dans les actions. » [PI, septembre 1989]

 

Maitreya a déclaré : « Regardez en vous et vous vous apercevrez que je suis en vous, vous guidant en permanence. » [PI, nov. 1989]

 

Maitreya a déclaré: « Personne ne peut me comprendre, mais on peut faire l’expérience de moi. Je suis celui qui vous défend et vous nourrit. Votre destin est d’hériter de la ri­chesse et de la santé que le Seigneur vous a léguées. Regardez en vous, puis regardez à l’extérieur. Ne craignez personne. » [PI, no­vembre 1990]

 

La dernière fois qu’il vint, il fut crucifié sur une croix. Cette fois, on ne peut encore le trouver, mais cela ne signifie pas qu’il a peur. « Nul ne peut me détruire, a déclaré le Maître aux politiciens. Mon armée est par­tout, dans chaque pays et dans chaque indi­vidu, car je réside dans le cœur de chacun et de tous. » [PI, janvier/février 1991]

 

Maitreya affirme souvent: « Je ne veux pas que vous croyiez en moi. Je veux que vous fassiez l’expérience de moi. Les doutes rendent une personne faible. » [PI, janvier/février 1991]

 

Maitreya a déclaré: « Ceux qui doutent de moi s’apercevront que je me présen­terai devant eux et leur parlerai. Quel­ques jours plus tard, ils se rendront peut-être compte que quelque chose s’est passé. » [PI, novembre 1990]

 

Maitreya poursuit : « Je suis le nectar, je suis le poison. L’immortalité survient lorsque vous réalisez que nous n’êtes ni le mental, ni l’esprit, ni le corps, ni même la force de vie. A ce moment-là, vous pouvez prendre en charge votre propre destinée. Vous êtes une étincelle du Tout-puissant. Je suis avec chacun, continue Maitreya, aussi bien avec une prostituée qu’avec un soi-disant saint. Je n’abandonne personne. » [PI, mai 1991]

 

Maitreya a déclaré : « Je m’intéresse à tout le monde. Le jour où vous ferez l’expérience de ma présence vous connaîtrez la vérité. Le détachement s’accroîtra. Le Soi n’est pas concerné ni par la louange ni par le blâme. Ne faites pas mon éloge. Vous n’avez pas à me faire plaisir. Faites-vous plaisir à vous-même en respectant votre Soi. » [PI, oc­tobre 1991]

 

Maitreya affirme : « Si vous faites un pas vers moi, j’en ferai deux vers vous. Je vous prêterai ma force. Je suis toujours avec vous. » [PI, mars 1992]

 

On a souvent du mal à comprendre que, même si Maitreya se trouve parmi nous, personne ne puisse le faire sortir de l’ombre. Il a lui-même déclaré: « Sans déranger qui­conque, je choisirai mon moment. » [PI, dé­cembre 1990]

 

La onzième heure

 

Maitreya dit : « Je viens à la onzième heure pour sauver mes étincelles de vie. Les étincel­les de vie sont tout et chaque Soi individuel. Si quelqu’un a des soucis et s’il est un de mes disciples, je viens le consoler et le guider. » (« Mon disciple », c’est celui qui met en pratique l’enseignement.) [PI, septembre 1989]

 

La différence entre la onzième et la dou­zième heure est telle qu’elle peut transfor­mer le cours de l’évolution. Selon le colla­borateur de Maitreya, celui qui vient avec les pouvoirs du Seigneur arrive à la onzième heure pour révéler et racheter. Nous atten­dons tous. La onzième heure n’est pas loin. [PI, janvier/février 1992]

 

« Je viens à la onzième heure, dit Maitreya. Il explique ces mots par le symbolisme des nombres : onze (11) s’entend en tant que un plus un (1+1). Ainsi, « à la onzième heure il n’y a personne excepté toi et moi. »

A la douzième heure, la Création com­mença. Douze (12) se comprend ici dans son sens symbolique de un plus deux (1+2). En réalité, cela fait trois, la Trinité. En Orient, on connaît la Trinité comme Shiva-­Vishnou‑Brahma. En Occident, on la con­naît comme le Père, le Fils et le Saint‑Esprit.

Maitreya poursuit: « Quand il n’y a per­sonne excepté toi et moi, tout se dissout autour de toi. Règnent alors la tranquillité, la paix, la grâce. Tout karma (les activités conditionnées) cesse. » [PI, mars 1992]


 Faits et prévisions

 

Au fil des années, Partage international a régulièrement publié des articles soulignant les attentes de Maitreya, telles qu’elles ont été présentées par l’un de ses collaborateurs vivant à Londres au sein de la même communauté, à propos d’un certain nombre de changements politiques, sociaux, écologiques et spirituels devant se produire dans le monde. Périodiquement, Benjamin Creme et son Maître ont également partagé leur point de vue sur les développements à venir. Dans cette rubrique intitulée « Faits et prévisions », notre rédaction analyse les nouvelles, les événements et les déclarations ayant un rapport avec ces prévisions et points de vue.

 

Révélations sur une mission secrète: écraser Saddam sous les bombes

 

« D’après mes informations, Saddam Hus­sein a été grièvement blessé dans le bom­bardement de Bagdad du 20 mars, et il est mort des suites de ses blessures. » [Benjamin Creme, Partage international, mai 2003]

 

(Ndlr) Le George Tenet, cité plus bas, vient de démissionner de son poste de directeur de la CIA cette semaine.

 

The Washington Post a publié un extrait de l’ouvrage de Bob Woodward, Plan of At­tack (Plan d’attaque). L’auteur y décrit en détail, avec des comptes-rendus de témoins oculaires, la planification et l’exécution de la mission de bombardement des 19 et 20 mars 2003, visant Saddam et ses deux fils.

George Tenet, directeur de la CIA, te­nait régulièrement le président Bush au courant des informations transmises par un groupe connu sous le nom de code de « rockstars », un réseau d’indicateurs que la CIA avait mis en place en Irak dès l’automne 2002. Ces indicateurs étaient sur le point de localiser Saddam Hussein. Le 19 mars 2003, plusieurs « rockstars » avaient signalé avec des détails de plus en plus précis la possibilité que Saddam Hussein et sa famille se trouvent, ou soient sur le point de se rendre, à Dora Farm, un complexe au sud-est de Bagdad, sur la rive du Tigre.

La CIA reçut le rapport d’un « rock­star » qui, en tant que membre du service de sécurité de Saddam, avait accès aux moyens de communication utilisés par Saddam Hus­sein lorsqu’il se déplaçait. Cet indicateur disait qu’il venait d’apprendre que des stocks de nourriture avaient été apportés à Dora Farm, en prévision de ce qui semblait être une réunion de famille. Utilisant des images aériennes, la CIA constata la pré­sence de 36 véhicules de sécurité sous les palmiers de Dora Farm, ce qui indiquait un haut niveau de sécurité.

Plus tard dans la même journée, la CIA reçut un rapport selon lequel un « rock­star » dirigeant le service de sécurité à Dora Farm avait vu Saddam Hussein quitter la ferme huit heures auparavant pour assister à des réunions, mais qu’il serait de retour pour y dormir, ainsi que ses fils Qusay et Uday. Le rapport indiquait qu’il était certain à 100 % que Saddam Hussein « devait » y revenir. La CIA était en communication di­recte avec les deux sources d’information et G. Tenet informa le président Bush et un groupe de responsables de haut niveau que des « rockstars » proches de Saddam Hus­sein avaient indiqué que Qusay et Uday se trouvaient à la ferme et que Saddam y était attendu vers 3 h du matin, heure irakienne.

Le président Bush décida que, bien que l’ultimatum de quarante-huit heures qu’il avait donné à Saddam Hussein et ses fils pour quitter l’Irak n’avait pas encore expi­ré, les Etats-Unis bombarderaient Dora Farm. La CIA pensant qu’il pouvait y avoir un bunker dans la ferme, il fut décidé d’uti­liser des bombes d’une tonne, ainsi que des missiles de croisière. Alors que les bombar­diers étaient en route pour leur mission, G. Bush apprit par sa conseillère en matière de Sécurité nationale, Condoleeza Rice, que l’on avait reçu un rapport d’une personne sur place indiquant qu’un convoi était ar­rivé à Dora Farm.

Le 20 mars, après que les bombardiers eurent accompli leur mission, le principal « rockstar » rapporta aux responsables de la CIA en opération en Irak que Saddam et ses fils se trouvaient à Dora Farm lorsque les bombes et les missiles avaient été lâchés, mais qu’il ignorait s’ils avaient été touchés. Par la suite, les responsables de la CIA reçurent un rapport plus détaillé.

Selon l’extrait du livre cité dans The Washington Post.. « Rokan, leur source [de la CIA] avait été tué par un missile de croisière. Un des fils de Saddam Hussein, était sorti en criant.. « Nous avons été trahis », et il avait tiré une balle dans le genou d’un autre « rock­star ». L’autre fils avait émergé des dé­combres, ensanglanté et désorienté. Sad­dam Hussein avait été tiré des décombres. Le teint gris et cyanosé, il avait été allon­gé sur un brancard, mis sous oxygène, et chargé à l’arrière d’une ambulance qui resta sur place pendant une demi-heure. »

Quelques heures plus tard, G. Tenet, le directeur de la CIA, appela la Maison Blanche et déclara: « Dites au président que nous avons eu le fils de pute. » Mais par la suite, les responsables américains n’étaient pas totalement certains d’avoir tué Saddam Hussein.

[Source: The Washington Post, Etats-Unis]

 

Les Etats-Unis réclament l’aide de l’Onu

« Quand enfin le gouvernement des Etats­-Unis comprendra la démence de cette guerre hasardeuse et sans nécessité, il se gardera bien sûr de le reconnaître devant le monde. Il recherchera plutôt le soutien des Nations unies pour échapper tant bien que mal aux conséquences d’une bévue embarrassante et, si possible, en rejeter  ailleurs les torts. » [Le Maître de Benjamin Creme, Partage international, avril 2004]

 

Le président Bush a annoncé qu’il passait la direction de la transition politique ira­kienne à l’émissaire spécial des Nations unies en Irak. George Bush a accepté « l’es­quisse » de l’émissaire Lakhdar Brahimi pour un gouvernement irakien souverain.

George Bush et Tony Blair ont déclaré qu’ils allaient demander au Conseil de sé­curité de voter une résolution précisant le rôle de l’Organisation dans la formation du gouvernement in­térimaire en Irak, dans les mois qui viennent. Les deux diri­geants ont aussi demandé l’aide internationale de l’Otan et des pays du G8.

Le 30 juin 2004, l’Autorité provisoire de la coalition en Irak, dirigée par Paul Bremer, n’exis­tera plus, même si les troupes américaines resteront sur place. L. Brahimi est responsable de l’organisation d’un gouverne­ment irakien intérimaire, devant assurer une transition jusqu’à ce que des élections puissent avoir lieu en janvier 2005.

Selon les analystes politi­ques, le geste de G. Bush reflète l’inquiétude grandissante de Washington face à un tournant dans la situation en Irak. C’est aussi l’avis de l’ancien diplo­mate américain James Dobbins.. « C’est un changement de cap important, la vraie question est.. l’ont-ils fait à temps ou est-­ce trop tard, la situation s’est-­elle détériorée au point qu’on ne puisse plus la contourner? »

« Nous nous tournons maintenant vers l’Onu en demandant.. « Aidez-nous car nous ne sommes pas en mesure de résoudre le problème, a déclaré Bathsheba Crocker, co-directeur du Center for Strategic and International Studies et ancienne respon­sable de département d’Etat américain. Depuis le début, ils [l’administration Bush] ont refusé à donner à l’Onu un véritable rôle dans l’édification du processus politique. »

Les analystes disent que les Etats-Unis devraient également lancer une vaste cam­pagne diplomatique pour obtenir le plein soutien militaire et politique de la France, de l’Allemagne et de la Russie, ainsi que des gouvernements voisins du Moyen-Orient. [Source: San Francisco Chronicle, B.-U.]


Conférences de Benjamin Creme en 2004 (partiel)

Toutes les conférences sont en anglais. Des traductions sont réalisées en direct pour les pays non anglophones.

GRANDE BRETAGNE

Londres

Les conférences publiques y sont données à Friends House, 173/177 Euston Road, London NW1 (en face de la Station Euston). Horaire  des conférences: 19 h à 21h30 (portes 18h30)

Renseignements: Share International, PO Box 3677, London NW5 1RU. Tél. 0044-207-482-1113; Fax. 0044-207-267-2881

Prochaines conférences :  le 15 juin , le 13 juillet et le 9 septembre 2004. Ouverture de la salle
à 18 h 30.

Entrée libre.

ETATS-UNIS

New York : conférence le 24 juillet 2004; Transmission le 25. 

Renseignements : tél.  212-665-9959 ou 718-951-7295 

Los Angeles : conférence le 31 juillet. Transmission le 2 août. 

Renseignements : tél.  818-785-6300 

San Francisco : conférence le 8 août 2004. Transmission le 9 août. 

Séminaire de Transmission du 13 au 15 août. 

Renseignements : tél.  510-841-3738. 


La méditation de Transmission

 

La Transmission est une forme de méditation de groupe ayant pour objet de transmettre des énergies spirituelles, au bénéfice de l’humanité. Il s’agit d’un acte de service, qui s’effectue en coo­pération avec les Maîtres de Sagesse. Les Maîtres de Sagesse sont les êtres éclairés qui nous ont précédés sur le chemin de l’évolution. Ils ont atteint un degré d’évolution spirituelle tel que, de notre point de vue, ce sont des êtres parfaits. Ils servent le Plan d’évolution, travaillant avec de grands flux d’énergies qu’ils équilibrent et dirigent dans le monde selon les nécessités. Ils font ainsi progresser l’humanité sur le sentier de l’évolution, puisque c’est grâce au stimulus de ces énergies que toute vie évolue. Certaines énergies spirituelles sont d’une puissance telle qu’elles doivent être réduites en intensité pour que l’humanité puisse les assimiler. Le but des groupes de transmission est pré­cisément de réduire l’intensité de ces énergies. Ainsi ces groupes agissent-ils comme des « transformateurs ».

On trouvera quelques recommandations, utiles et simples, sur la manière de conduire une Transmission dans le livre de Benjamin Creme : la Transmission, une méditation pour le nouvel âge.

La Transmission constitue un moyen de travailler avec la Hiérarchie spirituelle des Maîtres de Sagesse, et se déroule sous sa direction. Aussi est-il recommandé de s’en tenir à la méthode de base indiquée. Au cours d’une Transmission, on ne reçoit aucun message, et il n’y a pas d’exception à cette règle. Quiconque prétendrait en recevoir serait alors en contact avec le plan astral.

Il existe des groupes de transmission actifs, ouverts à tous, dans de nombreux pays. Aucune participation financière n’est demandée.

 

POUR CONSULTER LA LISTE DES GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION DU QUÉBEC ET D’OTTAWA, OU  PÒUR CRÉER OU VOUS JOINDRE À UN GROUPE DE TRANSMISSION, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.taraquebec.org/groupes_mdt/index.htm

 

Pour les internautes européens qui désirent de l’information sur la Transmission et créer ou se joindre à un groupe, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.partageinternational.org/05_02.htm

 


Extraits des Questions - réponses de Benjamin Creme dans la revue Partage international (juin 2004)


 

Benjamin Creme traite, dans cette rubrique, toutes questions ayant trait aux activités de Maitreya et de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, ainsi qu’aux enseignements de la Sagesse éternelle, auxquelles il n’a pas répondu dans ses livres. Benjamin Creme ne souhaite pas se poser en arbitre de l’au­thenticité de l’activité et des communications des autres groupes. Veuillez donc vous abstenir de poser des questions sur ces sujets.

Les questions doivent être adressées à .. Share Internatio­nal/Questions, PO Box 36-77, London NW5 IRU, G.-B.

 

Q. Le 13 avril 2004, le lendemain du jour où l’armée américaine a tenté d’écraser l’insurrection irakienne à Fallouja, tuant 300 personnes, l’agence de presse iranienne « Mehr » a déclaré que les forces d’occupation étaient en train d’utiliser l’insécurité en Irak pour « détourner l’attention alors qu’elles introduisaient en cachette des armes de destruction massive dans le pays. » Selon une source irakienne proche du bureau du gouverneur de Bassora, des armes de destruction massive auraient été se­crètement acheminées dans le sud et l’ouest de l’Irak au cours du mois dernier, dans des conteneurs portant de fausses éti­quettes de la Maeresk shipping company ou « d’organismes comme la Croix rouge ou de l’USAID, de manière à les faire passer pour du matériel de secours. » Ces allégations sont-elles basées sur des faits réels, c’est-à-dire [1] les Américains introduisent-­ils réellement, ou essaient-ils d’introduire, des armes de destruc­tion massive en Irak? [2] Ou bien s’agit-il de simples accusations visant à discréditer encore plus la présence américaine en Irak?

R [I] Non.[2] Oui.

 

Q. Votre Maître pourrait-il dire si les photographies exposées dans les médias en avril 2004, montrant des soldats américains et britanniques maltraitant des prisonniers irakiens, sont des photographies authentiques ou des faux?

R. D’après mes informations, qu’il s’agisse de soldats américains ou britanniques, les photographies sont malheureusement au­thentiques.

 

Q. Combien faudra-t-il de temps avant que Maitreya prenne sa place en tant que dirigeant du monde? Existe-t-il une force qui s’oppose à lui?

R Tout d’abord, une correction. Maitreya ne prendra pas un poste de « dirigeant du monde ». Il ne vient pas pour diriger, il vient seulement pour enseigner et inspirer. L ‘humanité doit apprendre à se diriger elle-même sous l’inspiration des instructeurs. Le moment exact de son émergence dans les affaires du monde n’est pas fixé, ou connu de manière précise, même par Maitreya. Cela dépend de la réponse de l’humanité à ses enseignements, de l’empressement qu’elle mettra à changer et de l’effondrement des structures éco­nomiques existantes qui seul peut nous mettre en face de la réalité. Maitreya a déclaré que lorsque ce processus de changement serait suffisamment avancé, il ferait assurément connaître sa présence. Cependant, même lorsqu’il parlera pour la première fois à la télévi­sion, il n’utilisera pas le nom de Maitreya, laissant ainsi à l’humanité l’opportunité de répondre à son appel en faveur du partage, de la justice et de la paix par identification avec ses idées, plutôt qu’en raison de son nom ou de sa position.

Les forces qui s’opposent sont nombreuses et extrêmement puissantes. Ce sont les forces profondément ancrées de l’avidité, de l’égoïsme et de l’autosatisfaction. Ce sont également les forces néfastes qui depuis des millénaires asservissent l’humanité à ces mêmes maux. Cependant, il n’y a jamais eu un Instructeur, un Avatar, d’une telle puissance. Comme l’a dit Maitreya lui-même: « La fin est connue depuis le commencement. » Le succès de sa mission est assuré.

 

Q. Quel est l’avenir du Cachemire? Deviendra-t-il un Etat indé­pendant?

R. Oui, tôt ou tard.

 

Q. [1] Pourquoi certains pays sont-ils plus enclins à la paranoïa que d’autres? [2] Pourquoi certaines populations sont-elles plus faciles à manipuler que d’autres?

R. [1] Les pays ont, en tant que nations, un niveau de maturité différent, si bien que leur peuple fait preuve de plus ou moins de maturité de vision, de tolérance, de compréhension et de cons­cience du besoin de coopération entre nations et de la nécessité du respect de la loi dans les affaires internationales. [2] Là où l’on accorde moins d’importance à l’éducation et au maintien du prin­cipe démocratique, la capacité du gouvernement à manipuler la population est accrue. La manipulation par l’intermédiaire de médias contrôlés est bien sûr l’un des moyens les plus dangereux (et les plus efficaces) utilisés par les gouvernements, à l’heure actuelle.

 

Q. J’aimerais avoir votre opinion sur ce qu’affirme le lieutenant-colonel Tom Bearden au sujet de ce qu’il appelle l’énergie élec­tromagnétique longitudinale (scalaire). [1] Tout d’abord, s’agit-il d’une première manifestation de la technologie de la lumière? [2] Des armes sont-elles actuellement fabriquées à partir de cette technologie. [3] Le mental de populations tout entières peut-il être contrôlé par des dispositifs utilisant cette technologie? [4] Les créateurs de cette technologie réussiront-­ils à la commercialiser en 2004 comme ils l’affirment, ou [5] devront-ils attendre l’émergence de Maitreya ?

R. [1] Non. [2] Oui, on commence à utiliser cette technologie dans la fabrication d’armes. Le procédé ne sera guère plus développé qu’il ne l’est actuellement. [3] Non. [4] Non. [5] Maitreya ne con­tribuera pas au développement de cette technologie.

 

Q. Des astronomes ont trouvé une nouvelle planète - Sedna. Certains contestent cette affirmation et prétendent qu’il s’agit d’un astéroïde. S’agit-il d’une véritable planète? Si oui, est-ce une planète sacrée ou non sacrée?

R. Il s’agit d’un astéroïde.

 

Q. Chaque être humain en incarnation a un niveau donné d’évo­lution. Il doit donc exister un niveau moyen d’évolution pour l’humanité dans son ensemble. Quel était ce niveau [1] en l’an 2000, [2] il y a 2000 ans, [3] il y a 4000 ans?

R. [1] 0,25 [2] 0,01 [3] 0,002.

 

Q. Il m’est arrivé parfois, lorsque j’étais enfant, de me réveiller le matin en ressentant un amour tel que je n’en ai plus jamais ressenti depuis. J’aimais absolument tout. C’était un sentiment de réel bonheur. J’aimerais connaître cet état particulier en permanence. Au bout d’un moment, ce sentiment s’estompait, lorsque le conditionnement se remettait en place dans ma cons­cience, j’imagine. Etait-ce l’expérience qui consiste à vivre dans le moment présent, dans « l’Instant » ?

R. Oui. Ce sentiment très fréquent chez les enfants tend à dispa­raître lorsque entrent enjeu les conflits de l’adolescence.

 

Q. [1] Quel effet cela a-t-il sur un groupe d’utiliser le mantra d’unification? [2] Peut-il être prononcé à voix haute?

R. [1] Cela développe le sens de l’unité. [2] Oui.            


ABONNEMENT

À La revue Partage International

 

Vous abonner à la revue Partage international constitue aussi un excellent moyen d’être au courant des dernières nouvelles sur l’Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l’an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

La revue Partage international est depuis janvier 2002 une traduction intégrale de la revue en anglais Share International, et du même format.

  

Si vous êtes du Québec et que vous désirez vous y abonner, retournez-nous le bon de commande que vous trouverez à

 http://taraquebec.org/catalog.htm  avec votre paiement (70.00$ pour 1 an).

 

Pour les internautes européens qui désirent s’y abonner allez à

 http://www.partageinternational.ch/revuepi/piabonne.htm

 


DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT PAR COURRIEL, L’Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  « L’ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais)  1-877-384-1921

Envoi d’un courrier :
http://taraquebec.org/tara.html
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

 

Collaborateurs(trices) au bulletin: 
Andrée Trépanier,  Christian Tremblay,  Martin Payette,  Dominique Sirois, René Ross

 


Pour vous désabonner allez à  http://taraquebec.org/inscription.htm