Émergence


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm

Pour vous désabonner cliquez sur le lien qui précède


Prochaines conférences de Benjamin Creme

 

Le 15 mai 2004 à Tokyo, Japon

Le 22 mai 2004 à Osaka, Japon

Le 25 mai 2004 à Nagoya, Japon

Le 15 juin à Londres, Grande-Bretagne

Le 13 juillet à Londres, Grande-Bretagne

Le 24 juillet à New York, Etats-Unis

Le 1er août à Los Angeles, Etats-Unis

Le 6 août à San Francisco, Etats-Unis

Le 9 septembre à Londres, Grande-Bretagne

 (voir plus bas pour des informations plus précises)


Prochaines conférences au Québec

 

Le 15 mai à St-Ferdinand, Québec, Canada

Le 22 juin à Montréal, Québec, Canada

Le 6 juillet à Montréal, Québec, Canada

(voir plus bas pour des informations plus précises)


LE SENTIER DU SOLEIL  

 

« Souvent on constate que les gens ne croient pas à ce qu’ils voient de leurs propres yeux. Ils rejettent ainsi nombre d’expériences qui leur seraient précieuses pour donner du sens et un but à leur vie. Par exemple, alors même que l’allure générale des ovnis est connue du public, il est fréquent que les gens refusent de croire qu’ils en ont vu bien que tout soit là, au contraire, pour le leur confirmer…... »

 

Extrait de l’article du Maître, Partage international de mai 2004 (voir l’article complet  plus bas)


Les mensonges dévoilés

Le 15 février 2003, à Londres, Maitreya a été vu et filmé sous les traits d’un Antillais, lors de la marche pour la paix (voir PI, avril 2003). « Je suis fier aujourd’hui d’entendre mes frères et mes sœurs dire la vérité et dénoncer les mensonges. C’est tellement magnifique ! » a-t-il déclaré. Un an plus tard, les mensonges sont de plus en plus dénoncés.

Une programmation de longue date

Dans une interview donnée au magazine américain Vanity Fair, en avril 2004, sir Christopher Meyer, ancien ambassadeur britannique à Washington, relate une conversation assez extraordinaire qui eut lieu entre George Bush et Tony Blair, lors d’un dîner privé à la Maison Blanche, neuf jours après le 11 septembre. Cette conversation confirme, une fois de plus, les révélations d’un ancien conseiller de G. Bush pour les questions de terrorisme, Richard Clarke, qui affirme que G. Bush était décidé de manière quasi obsessionnelle à faire de l’Irak sa principale cible de représailles.

Selon C. Meyer, qui assistait à ce dîner, T. Blair a conseillé à G. Bush de ne pas se laisser détourner de son but initial, qui était de combattre le terrorisme – plus précisément les Talibans et El-Qaïda en Afghanistan. A quoi G. Bush aurait répondu : « Je suis d’accord avec vous, Tony. Nous devons nous occuper d’abord de cela. Mais une fois cette question réglée, nous devrons retourner en Irak. » L’Administration américaine avait déjà en tête le changement de régime du pays. Il était clair, selon C. Meyer, que « lorsque nous serions revenus en Irak, ce ne serait pas pour discuter d’un réajustement des sanctions. »

C. Meyer poursuit en déclarant que T. Blair a toujours cru qu’il y avait peu de chances de renverser Saddam ni de lui faire abandonner ses armes de destruction massive à moins de lancer une guerre. Face à la perspective d’une nouvelle guerre, ajoute C. Meyer, T. Blair n’éleva aucune objection.

Commentant cet article, David Rose écrit dans The Observer : « Les conséquences de ces révélations pourraient être encore plus explosives pour T. Blair. Car cette conversation montre qu’il connaissait avant même les bombardements sur l’Afghanistan les intentions américaines de s’en prendre ensuite à l’Irak, alors qu’il a toujours prétendu que la décision d’attaquer le pays n’avait été prise qu’à la veille de l’invasion, en mars 2003. Nul doute que cet interview va pousser les critiques du premier ministre à lui demander de préciser quand il a décidé d’apporter le soutien que recherchait G. Bush. »

[Source : The Observer, Grande-Bretagne]

David Kay appelle les Etats-unis à reconnaître leurs erreurs

David Kay, ancien inspecteur en chef américain des armements en Irak, a demandé aux autorités de son pays de reconnaître leurs erreurs en Irak. Convaincu qu’il n’existait plus d’ADM et plus que sceptique sur la qualité des rapports remis avant l’entrée en guerre par les services de renseignement, il a démissionné de son poste en janvier 2004. Dans un discours prononcé à l’Ecole de Gouvernement John Kennedy d’Harvard, il avertit l’Administration américaine que si elle ne reconnaissait pas avoir donné de fausses raisons à son entrée en guerre, c’est l’ensemble de sa politique extérieure à venir qui s’en trouverait décrédibilisée.

« La solution, c’est d’admettre que vous vous êtes trompés. Ce qui me trouble le plus à Washington, c’est que vous croyez que vous ne devez jamais admettre vos erreurs. »

[Source : Reuters]


Le tout dernier livre de Benjamin Creme

L’art de la coopération

Le tout dernier ouvrage de Benjamin Creme, The Art of Co-operation, vient de paraître en français sous le titre L’art de la coopération. Il aborde les problèmes les plus pressants de notre époque. Les solutions qu’il propose s’appuient sur les enseignements de la Sagesse éternelle qui, depuis des millénaires, ont révélés l’existence de forces sous-jacentes au monde extérieur.

Dans ses précédents livres, Benjamin Creme a actualisé ces enseignements, préparant ainsi la voie pour l’émergence imminente de Maitreya, l’Instructeur mondial, et de son groupe de Maîtres de Sagesse.

Cet ouvrage considère l’état du monde, figé dans la compétition, essayant de résoudre ses problèmes par des méthodes surannées, alors que la réponse – la coopération – est entre nos mains. Il nous montre la voie d’un monde de justice, de liberté et de paix, qui naîtra d’une perception croissante de l’unité qui sous-tend toute vie.

Par son inspiration, Maitreya fera grandir en nous cette prise de conscience.

Voici un extrait du sommaire :

Première partie : L’art de la coopération

La nécessité de la coopération – La surproduction – Le conditionnement – La bonne volonté, aspect divin – Le rêve américain – Vous appelez cela la liberté ? – Des réalisations – Une existence subhumaine – Inculquer la coopération aux groupes – Des super-robots – Coopérer dès le berceau –  De justes relations – Le sport et la coopération – La coopération en politique et en économie – La peur de manquer – Une maturité nouvelle – Les Etats-Unis et la compétition  – L’énergie d’amour – La coopération et le travail de groupe – La motivation – L’opportunité de service –Le détachement – Comment inculquer une attitude coopératrice – Coopération et flexibilité – Le libre arbitre – Compétition versus coopération.

Deuxième partie : Le problème du mirage

Le mirage –Le problème du mirage – L’impatience, un mirage important – Le mirage de la taille –  Les écueils de l’organisation – Mirage et évolution – Prendre conscience de ses mirages – La critique, un mirage destructeur – Le mirage de masse – La maîtrise de la parole – Le problème du mirage – Un organisme plutôt qu’une organisation – Mettre l’accent sur les priorités – Le mirage destructeur de la critique – Le mirage des groupes américains – De fausses persona – « Porter une cagoule » – Comment vaincre les mirages – Le courage et le détachement – Le mirage et l’initiation de groupe – Exigences requises pour l’initiation de groupe – Une explosion de mirages – Rencontres avec les Maîtres – Les nombreux déguisements de Maitreya – Le manque d’intuition spirituelle – Une explosion de mirages – La réponse du cœur de préférence à celle du mental – Courir après Maitreya – Les rayons et les mirages – Les rayons de l’âme – Comment les Maîtres enseignent.

Appendice : Courriers des lecteurs

L’anneau perdu – L’anneau retrouvé – Une histoire identique – Un invité – Une promesse est une promesse.

Troisième partie : L’Unité

Le besoin d’unité – – L’unité : le but de la vie – L’unité est une qualité de l’âme – Tous les hommes recherchent l’unité – Le dévouement – L’autosatisfaction – L’interconnection de tous les atomes – L’unité : le but de la vie – L’unité dans la diversité – Le consensus – La priorité – La confiance – Le discernement – L’unité de groupe.

Appendice : La méditation de transmission – Une prière pour le nouvel âge – La Grande Invocation.

320 pages, dont 8 pages couleurs de « Signes des temps ».
ISBN : 2-95 10974-6-8

France : 18,35 € (port inclus) par chèque ou mandat postal en euros ainsi que nom et adresse à Partage, BP 242, 42014 Saint-Etienne Cedex 2, France

Belgique : 21,83 € (port inclus) par virement en euros sur le compte de l’Asbl Transmissions, no 001-2148397-20 en Belgique, et expédier la commande à Asbl Transmissions, BP 50, 1060 Saint-Gilles 2, Belgique.

Suisse : vous informer du prix et de la procédure à Partage international, case postale 2400, Le Locle, Suisse

Il est également possible de commander cet ouvrage en Librairie.

Au Québec ce livre sera disponible sous peu. Consultez régulièrement http://taraquebec.org/tarabook.htm


L’article du Maître du mois de mai 2004

Le sentier du Soleil  

par le Maître, à travers Benjamin Creme

Le Maître est un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

Souvent on constate que les gens ne croient pas à ce qu’ils voient de leurs propres yeux. Ils rejettent ainsi nombre d’expériences qui leur seraient précieuses pour donner du sens et un but à leur vie. Par exemple alors même que l’allure générale des ovnis est connue du public, il est fréquent que les gens refusent de croire qu’ils en ont vu bien que tout soit là, au contraire, pour le leur confirmer. Ils rechignent à accepter ce qui est inédit et inconnu, peu importe combien cela pourrait leur être profitable. Et ce faisant, ils inhibent le développement de leur conscience.

Des services incommensurables

Depuis de longues années déjà, des engins en provenance de planètes sœurs parcourent nos cieux, nous rendent des services incommensurables et, de temps à autre, nous fournissent des preuves aussi certaines qu’inspirantes de la réalité de leur présence. Voyageant seuls, par groupes de deux ou en grand nombre, ils donnent d’eux-mêmes sans relâche pour atténuer, dans les limites de la loi karmique, les conséquences nocives de notre sottise et de notre ignorance.

Nombreux sont ceux qui, sur Terre, les ont vus, ont été impressionnés et émerveillés par leur formidable maîtrise de l’espace mais, par crainte du ridicule, ont gardé le silence. De sorte que les hommes n’ont pu connaître leur réalité, ni apprendre avec gratitude les raisons de leur présence. Pourquoi donc faut-il qu’il en soit ainsi ? Pourquoi les hommes devraient-ils rejeter ce qu’il leur serait si bénéfique d’accepter et de comprendre ?

Plusieurs facteurs contribuent à ce comportement aberrant de leur part. Le plus important est la peur. Dans les profondeurs du psychisme humain réside la crainte paralysante d’une éventuelle destruction. Cette grande peur, toujours prête à surgir, conditionne toutes les réactions, inhibe tous les élans spontanés d’espoir et d’émerveillement. Il en a hélas toujours été ainsi pour beaucoup d’hommes.

L’innocuité des ovnis

Dans la majorité des pays, le gouvernement et les médias ont manqué à leur obligation d’éduquer et d’éclairer les masses. Dans de nombreuses instances gouvernementales on sait beaucoup de choses que l’on dissimule au public. En premier lieu l’innocuité des ovnis et de leurs occupants, même lorsqu’elle est connue, n’est jamais affirmée. Bien au contraire tout ce qui les concerne, bien qu’enveloppé d’un vague mystère, est présenté sous l’angle de la menace.

Les gens qui détiennent le pouvoir et contrôlent les populations savent que si ces dernières connaissaient la véritable nature du phénomène ovni, si elles comprenaient que les vaisseaux spatiaux viennent de civilisations beaucoup plus avancées que la nôtre, elles cesseraient d’accepter dans un silence passif les conditions qui prévalent sur Terre. Elles exigeraient que leurs leaders invitent les visiteurs de l’espace à se faire connaître pour nous enseigner leur manière de vivre et nous guider vers un accomplissement semblable au leur.

Le moment où cela se produira n’est pas si éloigné. Nous approchons d’une époque où la véritable nature de la vie sur les planètes autres que la Terre sera connue de tous. Où les hommes commenceront à considérer le système solaire comme un tout formé de planètes à divers degrés d’évolution qui établissent entre elles des relations de coopération pour réaliser le plan du Logos solaire, s’entraidant et se soutenant mutuellement sur ce sentier.

Partage international, mai 2004


CONFÉRENCES À MONTRÉAL

 

À l'UQAM, 400, rue Sainte-Catherine Est, coin St-Denis,

Pavillon Hubert-Aquin, Salle à déterminer, métro Berri-UQAM

 

-         Le mardi le 22 juin à 19:30 :

« Le retour des Maîtres de Sagesse » 

Cette conférence sera consacrée au plus grand événement de l’Histoire : le retour dans le monde des Maîtres de Sagesse, ces hommes qui ont réalisé pleinement leur potentiel spirituel. Depuis la fin de l’Atlantide, il y a 98 000 ans, ils s’étaient retirés dans les régions les plus reculées de la planète, et ce n’est qu’au XIXe siècle que leur existence a commencé à être révélé au public, pour le préparer à leur retour.

Les Maîtres reviennent aujourd’hui dans le monde moderne avec à leur tête Maitreya, L’Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d’une nouvelle civilisation où règneront la justice et la liberté.

-         Admission gratuite

 

À l'UQAM, 400, rue Sainte-Catherine Est, coin St-Denis,

Pavillon Hubert-Aquin, Salle à déterminer, métro Berri-UQAM

 

-         le mardi 6 juillet à 19 h 30  : 

 

«  La Méditation de Transmission : conférence suivie d’un exercice de méditation »

 

La méditation de Transmission constitue une puissante forme de service, simple et efficace. Elle produit des résultats remarquables pour la planète, et stimule l’évolution personnelle de ceux qui la pratiquent.

 

La Transmission est une méditation de groupe qui s’effectue en coopération avec les Maîtres de Sagesse. Le groupe agit comme « transformateur », réduisant l’intensité des énergies spirituelles afin de les rendre plus facilement utilisable par l’humanité.

 

Admission gratuite

 

Pour information : région de Montréal 514- 384-1921 ou à l’extérieur de la région de Montréal (sans frais) 1-877-384-1921

 


CONFÉRENCES EN RÉGIONS

À St-Ferdinand, à l’Oasis Lune Soleil, salle principale, 828, rang 10 Nord, St-Ferdinand, Québec

-         Le samedi 15 mai à 19:30 :

« Perspective spirituelle sur la mondialisation » 

Placer l’humanité, la personne, au cœur des priorités de la mondialisation.

Sans partage, il n’y a pas de justice.

Sans justice, il n’y a pas de paix.

Sans paix, il n’y a pas d’avenir.

New York Times : « La deuxième super-puissance s’est fait entendre : la voix du peuple »

Admission gratuite


Pour information :
Sherbrooke : (819) 569-3416
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : (877) 384-1921

Visitez régulièrement http://taraquebec.org/conferences/conferen.htm  pour prendre connaissance des modifications et des ajouts au calendrier.

 


 

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES DE CERCLES DE LUMIÈRE

 

Depuis quelques années déjà, des cercles de lumière apparaissent fréquemment un peu partout à travers le monde. Les revues Share International et Partage international ont publié dans plusieurs de leurs numéros des photographies montrant ces cercles de lumière, que le Maître de Benjamin Creme a certifié avoir été créés par Maitreya en collaboration avec les frères de l'espace

 

Des expositions de photographies en couleur sur les cercles de lumière sera réalisée au cours de l'année 2004 par une personne du groupe de Montréal. Des photos de cercles provenant de plusieurs pays du monde seront rassemblés : Allemagne, Autriche, Slovénie, États-Unis, Canada, Norvège, Suède et Grande-Bretagne.

 

1- Du 15 mai au 15 juin 2004
   Au Café Pie, 4127 Boul. St-Laurent, Montréal        (514 286-4828)

2- En juillet (dates à déterminer)
   Aux Vivres, cuisine végétale extranationale
   4631, Boul. St-Laurent, Montréal                          (514-842-3479)

 

Visitez régulièrement notre site pour connaître les dates et les lieux de ces expositions à http://taraquebec.org/exhibition/index.htm  ou téléphonez au (514) 384-1921

 


 

­BÉNÉDICTIONS SPÉCIALES DE MAITREYA

 

LORS DES FÊTES DU PRINTEMPS

 

À l'occasion des trois Fê­tes spiri­tuelles du prin­temps, il y aura une béné­diction spéciale de Maitreya à 15 heures (heure locale), les di­man­ches 9 mai et 6 juin 2003. Nous vous invi­tons à profiter de cette énergie d'a­mour, spé­ciale­ment of­ferte par Maitreya.

 

Rappel pour les membres des groupes de Transmission : l'atten­tion doit à ce moment être main­tenue au sommet du crâne, au chakra coronaire, et non au centre ajna, comme durant une Transmission


 

INVITATION À DES MÉDITATION DE TRANSMISSION DE 3, 6 ET 8 HEURES À MONTRÉAL ET EN RÉGION, LORS DES FÊTES SPIRITUELLES DU PRINTEMPS

 

De nombreux groupes de transmission cé­lébreront les trois Fêtes du printemps en organisant des Transmissions d’une durée de trois, six, huit, douze ou vingt-quatre heures. Au moment des plei­nes lunes du printemps, les énergies spiri­tuelles sont au summum de leur puissance, en raison de l'alignement Terre-Lune-So­leil et du pouvoir de ces anciennes fêtes, ce qui fournit une opportunité unique pour le service spirituel.

 

1.      À Montréal (Ahuntsic), les samedis 8 mai et 5 juin, entre 10 heures (du matin) et 18 h 00 (du soir), nous invitons tous les mem­bres des groupes de Trans­mission et tous les amis du Réseau Tara Canada (Québec) à se joindre au groupe d’Ahuntsic pour une médita­tion qui se pour­sui­vra durant une période de 8 heures consécutives. Tél. (514) 384-1921 (répon­deur) pour connaître l’adresse du local où se tiendra la méditation.

 

2.      À Montréal (Côte-des-neiges), les samedis 8 mai et 5 juin, entre 18 h 00 et 24 h 00 (du soir), il y aura une méditation d’une duré de 6 heures. Téléphonez au 514-731-2594 pour connaître l’adresse du local où se tiendra la méditation.

 

3.      À Sherbrooke, les samedis 8 mai et 5 juin, entre 14 h 00 et 17 h 00 (de l’après-midi), il y aura méditation de Transmission d’une durée de 3 heures. Téléphonez au 819-569-3416 (Sherbrooke, de jour ou de soir) pour connaître l’adresse du local où se tiendra la méditation.

 

4.      À Ste-Sophie près Victoriaville - Des méditations de 3 heures se tiendront les jeudis 6 mai et 3 juin de 18h à 21h. Téléphonez au 819-364-3724  pour connaître l’adresse du local où se tiendra la méditation

 

Il est bien entendu que chaque indivi­du n'est pas obligé de méditer pendant 3, 6 ou 8 heures consécutives, et qu'il sera loisible à chacun de se joindre au grou­pe à n'importe quel moment durant cette médita­tion, de la quitter, et même d'y revenir à plusieurs reprises s'il le désire.

 


LES ENSEIGNEMENTS DE MAITREYA

 

Entre 1988 et 1993, Maitreya, l'Instructeur mondial, a communiqué une série de prévisions et d'analyses sur l'état du monde, ainsi que des fragments de ses enseignements.

L'un de ses plus proches collaborateurs de la communauté asiatique de Londres les a transmis à Partage international pour publication et diffusion sous forme de communiqués de presse aux médias du monde entier. Exprimés dans les termes de ce collaborateur, les enseignements spirituels de Maitreya sont ici regroupés par thèmes, dans le but d'en faciliter l'étude et leur application dans la vie quotidienne.

 

Nous poursuivons en mai 2004 la présentation de certains enseignements de Maitreya. Chaque mois, nous présenterons un thème différent. Les thèmes « le Soi », « le Partage », « Honnêteté, sincérité et détachement », « Cause et effet » et « la Lumière » ont déjà été abordés.

 

Le respect de soi et la réalisation du Soi

Le respect de soi est la graine de la cons­cience. [Share International, juin 1988]

 

Le message adressé à chacun et à tous est de générer le respect de soi.

Les temples les plus importants dans la vie sont l'esprit qui doit être nourri de sincé­rité, le mental qui doit être nourri d'honnêteté et le corps qui doit être nourri d'une nourriture saine. Ceci créera l'harmonie dans le mental, le corps et l'esprit. [SI, juin 1988]

 

Le Seigneur Maitreya inspire à chacun le développement, à travers le mental, l'esprit et le corps, du respect de soi avant tout, d'où émergeront les bienfaits du salut qui ren­dront la vie pleine de sens pour tout un cha­cun. [SI, juin 1988]

 

Quel que puisse être la gravité de votre cri­me, vous pouvez cultiver le respect de vous­-même en pratiquant la sincérité de l'esprit, l'honnêteté du mental et en nourrissant votre corps d'une nourriture saine. Tel est votre héritage naturel. Utilisez‑le. [SI, juin 1988]

 

Le respect de soi est la pierre angulaire du renouveau social, et sans lui rien ne peut être construit. [SI, juillet/août 1988]

 

Maitreya déclare: « Rien ne sera imposé de l'extérieur. Tout fleurira de l'intérieur. » [SI, juillet/août 1988]

 

Un processus intérieur de développement du respect de soi et la conscience qui en résulte sont le prélude nécessaire du succès. [SI, juillet/août 1988]

 

Il est impossible de se substituer à une autre personne pour ce qui touche à son univers intérieur. Si sa vie n'a pas de sens, alors ce « sens » doit être restauré. Pour que cela soit possible, il est nécessaire que la personne ait une autre perception d'elle‑même, qu'elle fasse l'expérience du sentiment de sa propre valeur. Lorsque cela arrive elle peut dévelop­per la conscience du Soi. [SI, juillet 1988]

 

Maitreya déclare: « Soyez ce que vous êtes. N'abandonnez pas le respect de vous-­même, ne livrez pas votre dignité aux autres. Lorsque vous vous abandonnez à un autre soi, vous devenez un zombie. Ne permettez pas même à une ombre de vous posséder. Votre destin est d'être libre. »  [PI, octobre 1988]

 

Lorsqu'une résistance est créée dans le mental, dans l'esprit et dans le corps, la vie perd son sens. Pour échapper à cette situa­tion, certains individus prennent de la dro­gue et en deviennent dépendants. C'est uniquement lorsque le Soi est libéré de ces tumeurs que sont les « ismes » que ce pro­blème peut être résolu. Un tel problème ne peut trouver de solution que lorsque le res­pect de soi est accordé au Soi. L'art de la communication joue une part importante dans ce processus. [PI, juillet/août 1989]

 

Si vous respectez votre Soi, vous respectez la création toute entière. Il n'y a alors ni « ami », ni « ennemi » . Les disputes entre individus ne se produisent pas dans le Soi, mais dans le mental, l'esprit et le corps. Ce qui compte, c'est le Soi, l'étincelle du Tout-puissant. Maitreya a déclaré: « Si vous êtes un voleur, je suis avec vous. Si vous êtes un roi, je suis avec vous. » [PI, janvier/février 1990]

 

Toute souffrance est provoquée par un man­que de respect pour le Soi. Dès que vous respectez vraiment le Soi, vous goûtez à la liberté et au bonheur. Dès que vous manifes­tez les principes d'honnêteté, de sincérité et de détachement, la vie cesse d'être une lutte. [PI, mars 1991]

 

Maitreya déclare: « Ne trichez pas avec vous-­même. Respectez‑vous. » [PI, mars 1990]

 

 

La réalisation du Soi

 

La réalisation du Soi est la réalisation de Dieu. Réaliser le Soi n'a rien à voir avec la religion, la politique, ou une quelconque forme d'idéologie. [PI, septembre 19881

 

La réalisation du Soi, qui est un processus graduel entraînant la non identification à la colère et aux autres idées et émotions des­tructrices, conduit à l'équilibre dans le men­tal, l'esprit et le corps. [PI, janvier/février 1991]

 

Chacun, à n'importe quel moment, peut ap­prendre l'art de la réalisation du Soi et se rendre compte qu'il aime la vie. Ceci doit être fait avec détachement. [PI, septembre 1989]

 

Chacun a sa propre richesse, que personne ne peut lui prendre. Cette richesse, c'est la réalisation du Soi. [PI, septembre 1989]

 

La prise de conscience de l'environnement est le premier pas vers la réalisation du Soi. [PI, septembre 1989]

 

Maitreya déclare: « Je ne suis pas venu pour fonder une nouvelle religion. Chacun d'en­tre vous devrait poursuivre son développe­ment au sein de sa propre tradition reli­gieuse. Je ne suis pas venu pour créer des disciples. Même lorsque vous me verrez, ne courrez pas après moi. Si vous courrez après moi, vous me perdrez. »

Il ajoute: « Je suis venu pour enseigner l'art de la réalisation du Soi. » Il souligne qu'il ne s'agit ni d'une idéologie, ni de reli­gion, et que cette réalisation profitera aux adeptes de toutes les religions ainsi qu'à ceux qui n'en ont pas. C'est la raison pour laquelle il déclare: « J'appartiens à tous. » [ PI, décembre 1988]

 

Ceux qui apprennent l'art de la réalisation du Soi dans le mental, l'esprit et le corps expérimenteront que tout ce qui se trouve en nous et autour de nous provient d'une seule source que nous appelons Dieu. [PI, sept. 1990]

 

Maitreya déclare : « Tout ce qui est créé au nom de la réalisation du Soi durera éternel­lement. » [SI, juillet/août 1988]


 La voix du peuple

Des manifestations massives pour la paix

Selon le Maître de Benjamin Creme, le 20 mars 2004, 15 millions de personnes ont  marché dans les rues, dans au moins 65 pays,  pour manifester leur réprobation à l’occasion du premier anniversaire de l’offensive américano-britannique en Irak.

Italie : un à deux  millions de manifestants à Rome. – Espagne : 250 000 à Barcelone ; 40 000 à Madrid. – Etats-Unis : manifestations dans plus de 250 villes, 10 000 manifestants ont marché dans les rues de New York. – Grande-Bretagne : 29 600 à Londres. – Japon : 130 000 personnes ont manifestées à travers le  pays, dont 60 000 à Tokyo ; 20 000 à Osaka ; 7 000 à Fukuoka ;  5 500 à Sapporo. Environ 11 000 personnes ont marché dans 12 villes du nord de l’Ile de Hokkaido. – Belgique : 6 000 à Bruxelles. – Danemark : 2 000 à Copenhague. – Finlande : près de 2 000 à Helsinki. – France : 10 000 manifestants à Paris. – Grêce : 10 000 à Athènes. – Islande : 1 000 à Reykjavik. – Allemagne : des milliers de gens ont défilés dans 70 villes. – Inde : nombreuses manifestations à Bangalore, Mumbai, Kolkata, 3 000 manifestants à New Delhi. – Canada : 25 000 à Vancouver ; 7 000 à Montréal. – Brésil : marches dans plus de 20 villes. – Cuba : 10 000 manifestants. – Australie : 6 000 à Sydney. – Corée du Sud : 10 000 à Séoul.

[Sources : The Guardian, , G.-B. ; Reuters, The New York Times, E.-U.]


Conférences de Benjamin Creme en 2004 (partiel)

Toutes les conférences sont en anglais. Des traductions sont réalisées en direct pour les pays non anglophones.

GRANDE BRETAGNE

Londres

Les conférences publiques y sont données à Friends House, 173/177 Euston Road, London NW1 (en face de la Station Euston). Horaire  des conférences: 19 h à 21h30 (portes 18h30)

Renseignements: Share International, PO Box 3677, London NW5 1RU. Tél. 0044-207-482-1113; Fax. 0044-207-267-2881

Prochaines conférences :  le 15 juin , le 13 juillet et le 9 septembre 2004. Ouverture de la salle
à 18 h 30.

Entrée libre.

JAPON

Tokyo : conférence le 15 mai 2004 ;  Transmission le 16 mai

Osaka : conférence le 22 mai 2004 ;  Transmission  le 23 mai. 

Nagoya : conférence le 25 mai 2004 ;  Transmission  le 26 mai.  – Séminaire de méditation de transmission du 28 au 30 mai 2004.


Renseignements : tél. 00 81 42 799 2915.   

ETATS-UNIS

New York : conférence le 24 juillet 2004; Transmission le 25. 

Renseignements : tél.  212-665-9959 ou 718-951-7295 

Los Angeles : conférence le 31 juillet. Transmission le 2 août. 

Renseignements : tél.  818-785-6300 

San Francisco : conférence le 8 août 2004. Transmission le 9 août. 

Séminaire de Transmission du 13 au 15 août. 

Renseignements : tél.  510-841-3738. 


La méditation de Transmission

 

La méditation de transmission est la méthode la plus simple pour parvenir à un contact avec l’âme. Beaucoup de méditations, en effet, demandent une puissance de concentration mentale bien au-dessus de celle dont la plupart des individus sont capables. D’ailleurs, ce que l’on appelle généralement méditation, n’est souvent guère plus qu’un exercice de concentration, quand ce n’est pas tout simplement de la rêverie. Car la véritable méditation comporte cinq étapes successives : la concentration, la méditation proprement dite, la contemplation, l’illumination et l’inspiration. La pratique de la méditation de transmission renforce chacune d’elles.


 Cette méditation ne demande rien d’autre que de se mettre à la disposition des Maîtres, tels des instruments, et d’agir en tant que canal mental positif et stable. Les Maîtres pourront alors transmettre de manière hautement scientifique l’énergie à travers nos chakras, et la diriger mentalement là où elle sera le plus utile et le plus nécessaire. Ils sont sans cesse à la recherche des personnes susceptibles de servir de canaux, d’agir consciemment comme transmetteurs de leurs énergies.

 

POUR CONSULTER LA LISTE DES GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION DU QUÉBEC ET D’OTTAWA, OU  PÒUR CRÉER OU VOUS JOINDRE À UN GROUPE DE TRANSMISSION, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.taraquebec.org/groupes_mdt/index.htm

 

Pour les internautes européens qui désirent de l’information sur la Transmission et créer ou se joindre à un groupe, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.partageinternational.org/05_02.htm

 


Extraits des Questions - réponses de Benjamin Creme dans la revue Partage international (mai 2004)


Q. Votre Maître pourrait-il nous dire combien de millions de personnes ont manifesté dans le monde , le 20 mars 2004 – premier anniversaire de l’offensive américano-britannique en Irak ?

R. Quinze millions.

Q. Le 11 mars 2004, à Madrid, en Espagne, il y a eu plusieurs attentats terroristes sur des trains de banlieue qui ont fait au moins 200 morts et plus de 1 200 blessés. C’est le plus grave attentat terroriste survenu dans un pays européen en temps de paix. Cet attentat a-t-il été perpétré par le groupe séparatiste basque ETA, ou par un groupe islamiste en raison de l’implication espagnole dans la guerre contre l’Irak ?

R. D’après mes informations il s’agirait d’un groupe appartenant à une frange de l’ETA. C’est la raison pour laquelle le groupe principal de l’ETA a dénié toute responsabilité.

Q. Si l’ETA est responsable de l’attentat de Madrid, [1] ses membres ont-ils planifié cet attentat tout seuls ? [2] L’ont-ils commis eux-mêmes ou ont-ils été aidés par d’autres groupes (Al-Qaïda, groupes islamistes radicaux, mercenaires payés, ou autres) ?
[3]
Pourquoi l’attentat n’a-t-il pas été revendiqué par le groupe principal du mouvement séparatiste basque ?

R. [1] Oui. [2] Eux-mêmes, mais il s’agissait de membres appartenant à une frange extrémiste. L’ETA n’a aucun lien avec Al-Qaïda. [3] Le groupe principal n’avait pas organisé cet attentat et le peuple espagnol s’est montré extrêmement choqué lorsque le gouvernement espagnol en a tout d’abord attribué la responsabilité à l’ETA. Ils n’avaient jamais commis d’attentat à une aussi grande échelle auparavant.

Q. Des démentis ont été donnés par un porte-parole de la branche politique de l’ETA et par l’ETA elle-même en ce qui concerne une éventuelle implication dans l’attentat de Madrid. Etant donné que l’ETA est actuellement affaiblie à la suite de la mise en détention de son précédent dirigeant, est-il possible que l’attentat ait été perpétré par une branche radicale de l’ETA sans que l’autre partie de l’organisation ait été au courant ?

R. C’est précisément le cas. Une frange radicale, faisant preuve d’impatience à l’encontre de la direction générale de l’ETA, a décidé d’aller plus loin que l’ETA ne l’avait jamais fait auparavant en perpétrant un attentat à grande échelle, particulièrement destructeur et spectaculaire. Le gouvernement espagnol avait donc raison de déclarer que l’attentat portait « l’empreinte » de l’ETA. Les Espagnols cependant étaient très en colère à l’idée que le gouvernement puisse essayer de masquer une attaque d’Al-Qaïda (en raison de l’implication du gouvernement espagnol en Irak) en suggérant que l’ETA était responsable. Immédiatement, le gouvernement Bush demanda au gouvernement espagnol de laisser tomber toute référence à l’ETA et d’annoncer que les coupables étaient des terroristes musulmans, appartenant sans doute à Al-Qaïda. Ce qui a été fait. Un certain nombre de musulmans, dont certains originaires du Maroc, ont été arrêtés. Ils ne sont pas coupables de cette action tragique. La CIA, comme d’habitude, s’est arrangée pour fournir des « preuves » – un sac avec un Coran à l’intérieur ! Attribuer tout attentat terroriste à Al-Qaïda, qu’elle en soit ou non responsable, est bien sûr un bon moyen d’agir en faveur de la réélection du président Bush.

Q. Est-il cynique de soupçonner une ingérence des Etats-Unis ?

R. Les Etats-Unis sont effectivement intervenus pour faire porter la culpabilité de l’attentat à Al-Qaïda.

Q. Si le gouvernement américain est impliqué dans la « modification des faits  » [1] comment a-t-il procédé ? Dans quel but ? [2] les soi-disant « preuves » étaient-elles authentiques ?

R. [1] En faisant pression sur le gouvernement espagnol. [2] Elles n’étaient pas authentiques, mais on leur a fait beaucoup de publicité tandis que tout autre possibilité, notamment celle d’une responsabilité de l’ETA, fut rapidement abandonnée.

Q. [1] Je ne suis certainement pas le seul à penser que si le gouvernement américain pensait  pouvoir continuer à berner le public, il exhiberait le soi-disant Saddam Hussein dans le but de gagner des voix pour les futures élections. En fait, nous n’entendons plus parler du pauvre double de Saddam Hussein. [2] Est-il toujours en vie ? [3] Où est-il détenu ?

R. [1] Oui, sans doute. Les dirigeants américains réalisent qu’une exposition publique conduirait à une grande suspicion quant à l’identité de leur captif. Ils considèrent probablement qu’il a servi leur but immédiat [2] Oui. [3] Aux Etats-Unis.

Q. Parmi les prisonniers détenus à Guantanamo, quel est le pourcentage de ceux qui ont été impliqués dans des activités terroristes ?

R. Environ un quart – 25 %.

Q. Je suis abonné à Share  International depuis plus de dix ans. J’ai fait des dons, assisté à des méditations, lu certains des ouvrages, consulté régulièrement le site Internet et vu Benjamin Creme en personne à Los Angeles et à Londres. En fait, j’ai même programmé un séjour à Londres avec ma famille dans le but d’assister à une conférence. Je suis suffisamment sensible pour ressentir le pouvoir spirituel qui entoure Benjamin Creme ; ceci a préservé mon écoute. Cependant, alors que je trouve l’aspect spirituel enrichissant, l’aspect politique me semble souvent mal inspiré.

Je lis en particulier, chaque mois, avec la plus grande attention, les « Questions-réponses » de votre revue et je suis de plus en plus consterné par l’orientation politique de Benjamin Creme et de Share International. Cela m’a empêché de participer de manière plus approfondie à votre mouvement. Etant donné que l’on trouve sous cette rubrique de nombreuses assertions outrageantes et irresponsables qui ne s’appuient sur aucune autre source, j’ai commencé à douter du reste du programme.

Je ne vous demande pas de cacher votre orientation. Il est bon que vous l’exposiez aussi ouvertement. Cependant, cela limite votre crédibilité pour moi et peut-être pour d’autres. Avec mes meilleures pensées.

R. Je suis certain que l’auteur de cette lettre n’est pas le seul à être insatisfait du contenu politique et économique de Share International (Partage international). Je peux comprendre sa consternation devant ce qu’il considère comme un empiètement de plus en plus grand de l’aspect purement « politique » sur l’aspect « spirituel ». Etant donné que nous nous montrons très critiques à l’encontre du gouvernement américain actuel et de sa contribution massive au chaos, à la peur et au stress qui règnent dans le monde, et que notre correspondant est américain et porte un regard différent sur les actions américaines, ce doit être pour lui douloureux, vexant et embarrassant. C’est la même chose pour de nombreuses personnes, ici en Grande-Bretagne, lorsque nous voyons notre gouvernement mentir et dissimuler dans son soutien à l’action américaine.

Il ne faudrait pas oublier que notre approche n’est jamais celle d’une politique partisane et que les questions émanent de lecteurs qui sans aucun doute cherchent des réponses honnêtes qu’ils ne trouvent pas ailleurs. Il est certain que tous ne considèrent pas nos réponses comme des « assertions outrageantes et irresponsables » mais comme des déclarations qui ont réellement le soutien de la Hiérarchie.

L’intention déclarée de Share International est de réunir les deux directions majeures de la pensée du nouvel âge – l’aspect politique et l’aspect spirituel – afin de montrer la synthèse sous-jacente aux changements politiques, sociaux, économiques et spirituels qui se produisent actuellement à l’échelle mondiale.

Pour Share International, tout ce qui rend la vie meilleure pour l’humanité est spirituel, que ce soit sur le plan physique, mental ou à proprement parler « spirituel ».

Pourquoi Maitreya manifeste-t-il avec les millions de protestataires qui appellent à l’action politique afin de mettre un terme à la guerre et à l’injustice ? La crise spirituelle si douloureuse que nous traversons tous est aujourd’hui focalisée dans les domaines politiques et économiques. Ce n’est que dans ces domaines qu’elle peut être résolue, ce qui ouvrirait la voie à l’instauration de justes relations humaines.

Q. Que pensez-vous, vous et votre Maître, de l’assassinat de Cheik Yassin, dirigeant spirituel du Hamas ? Quelles en seront les conséquences ?

R. C’est du terrorisme sous son aspect le plus criant, le plus irresponsable et le plus impitoyable, et cela montre le mépris et l’opposition d’Ariel Sharon envers le processus de paix. Cela ne fera qu’enflammer le Moyen Orient et prolonger la lutte en faveur de la justice pour le peuple palestinien.

Q. Ariel Sharon déclare qu’il veut supprimer certaines des colonies israéliennes. S’agit-il simplement d’une ruse ? Qu’est-ce qui se cache derrière ce genre de déclaration ?

R. J’ai bien peur que les déclarations d’Ariel Sharon soient dénuées de toute valeur vu son action à l’encontre des droits du peuple palestinien. Il n’a aucune intention de céder du territoire.

Q. L’Histoire montre que les empires présument de leurs forces et sont souvent occupés sur trop de fronts à la fois à combattre des ennemis réels, imaginaires ou purement inventés. [1] L’empire américain est-il entré dans la phase finale de son existence ? [2] Qu’est-ce qui peut ramener les Américains à la raison ?

R. [1] Oui. [2] Un grave effondrement économique.

Q. Il est chaque jour plus évident que les Etats-Unis, à travers des agences comme la CIA, imposent leur volonté et manipulent à leur profit ce qui relève de la souveraineté d’autres pays (les élections par exemple). Ceci a-t-il toujours existé même si ce n’est que maintenant que nous voyons la corruption venir à la surface, comme Maitreya l’a prédit ? Ou la corruption politique a-t-elle atteint une profondeur nouvelle avec le gouvernement américain actuel ?

R. Les Etats-Unis sont un pays jeune dominé en tant que personnalité par les aspects inférieurs du sixième rayon d’idéalisme ou de dévotion. Ils souffrent par conséquent de tous les vices de ce rayon : la dévotion à ses propres intérêts, la suspicion aux motivations des autres, la combativité et l’affirmation de soi, l’aveuglement quant à ses propres motivations, etc. Les tactiques tyranniques de ce pays sont endémiques et durent depuis longtemps. Ses habitants et ses gouvernements successifs croient répandre la liberté et la justice dans le monde, alors qu’en fait ils servent leurs propres intérêts. L’aveuglement est l’une des principales caractéristiques du sixième rayon. La corruption politique a donc toujours existé, mais avec le gouvernement actuel, mené par des extrémistes fondamentalistes, elle prend des proportions plus importantes que jamais.

Le monde, comme l’a écrit Djwhal Khul, par l’intermédiaire d’Alice Bailey, attend que l’âme de deuxième rayon des Etats-Unis se manifeste, comme elle l’a fait à travers le Plan Marshall après la Seconde Guerre mondiale.


ABONNEMENT

À La revue Partage International

 

Vous abonner à la revue Partage international constitue aussi un excellent moyen d'être au courant des dernières nouvelles sur l'Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l'an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

La revue Partage international est depuis janvier 2002 une traduction intégrale de la revue en anglais Share International, et du même format.

  

Si vous êtes du Québec et que vous désirez vous y abonner, retournez-nous le bon de commande que vous trouverez à

 http://taraquebec.org/catalog.htm  avec votre paiement (70.00$ pour 1 an).

 

Pour les internautes européens qui désirent s’y abonner allez à

 http://www.partageinternational.ch/revuepi/piabonne.htm

 


DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT PAR COURRIEL, L'Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  «L'ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais)  1-877-384-1921

Envoi d’un courrier :
http://taraquebec.org/tara.html
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

 

Collaborateurs(trices) au bulletin: 
Andrée Trépanier,  Christian Tremblay,  Martin Payette,  Dominique Sirois

 


Pour vous désabonner allez à  http://taraquebec.org/inscription.htm