L’ÉMERGENCE

Publication gratuite du Réseau Tara Canada (Québec)

Bulletin d’information de mars 2002

Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm  

Pour vous désabonner allez à la fin du bulletin.


Nous ne sommes reliés à aucun groupe religieux, mais nous respectons la Vérité qui est présente dans toutes les cultures spirituelles.  Nous vous présentons ce message d'espoir en tant qu'information seulement. S'il vous apparaît vrai ou digne d'intérêt, nous vous invitons à le partager avec vos amis (es).


Les fêtes du printemps

Méditations de 8 heures à Montréal, au Québec

 

De nombreux groupes de transmission cé­lébreront les trois fêtes de printemps en organisant des Transmissions d’une durée de huit, douze ou vingt-quatre heures. Au moment des plei­nes lunes du printemps, les énergies spiri­tuelles sont au summum de leur puissance, en raison de l'alignement Terre-Lune-So­leil et du pouvoir de ces anciennes fêtes, ce qui fournit une opportunité unique pour le service spirituel.

Comme par les années passées, le groupe de Transmission de Montréal, au Québec, organisera des Transmission de 8 heures, lors de ces fêtes du printemps.

Évidemment, personne n'est obligé de méditer durant 8 heures consécutives. Chacun et chacune arrive et quitte, en silence, à l'heure qu'il ou elle désire.

La fête de Pâques
Méditation de 8 heures, le 30 mars 2002, à Montréal

Au Centre de naturopathie l'Éveil
1012, rue Mont-Royal, coin Boyer, salle # 104
de 14h 00 à 22h 00
Entrée gratuite

Visitez ce site pour les dates, lieux et horaire des autres fêtes : celles du Wesak et de l'Humanité

http://taraquebec.org


NOS ACTIVITÉS  DE L’HIVER ET DU PRINTEMPS 2002 AU QUÉBEC

http://taraquebec.org

 

NOS CONFÉRENCES D’HIVER ET DU PRINTEMPS AU QUÉBEC

(Entrée gratuite)

 

« LE RETOUR DU CHRIST, DES SIGNES ET DES MIRACLES LE CONFIRMENT-ILS ? »

présentation de diapositives sur des événements rapportés par la presse internationale; documentation gratuite; livres, vidéos et condensés thématiques.

Lundi, 18 mars           Lundi, 13 mai

 

« LA MÉDITATION DE TRANSMISSION : une méditation de groupe au service de l'humanité »

 

Courte présentation des diffé­rents aspects de la méditation en général et de la méditation de transmission. Bien que cette méditation de groupe favorise évidemment l'évolution personnelle, son but premier est le service, en transformant les énergies des Maîtres de Sagesse afin de les rendre accessibles à l'Humanité. La présentation sera suivie d'une courte méditation de transmission, pour quiconque désirera rester pour l'essayer.

 

Jeudi, 14 mars          

Lundi, 22 avril             Lundi, 10 juin 

 

 

Les dates de certaines autres conférences seront déterminées plus tard. Informez-vous en visitant notre site : http://taraquebec.org .


 


 

 


CALENDRIER DES CONFÉRENCES

Date

Heure

Lieu

Titre

Jeudi

14 mars 02

19 h 30

Hull,

Centre communautaire

Tétreau

71 rue Brunet (près du boul. Taché) salle B

La Méditation de Transmis­sion : une méditation de groupe au service de l’humanité

 

Lundi

18 mars 02

19 h 30

Montréal,

Restaurant Le Commensal,

1720, rue St-Denis (coin Ontario)

3ième étage.

Celui qui vient, Maitreya, et les signes de son émergence

Lundi

22 avril 02

19 h 30

Montréal,

Restaurant Le Commensal,

1720, rue St-Denis (coin Ontario) 3ième étage.

La Méditation de Transmis­sion : une méditation de groupe au service de l’humanité.

 

Lundi

13 mai 02

19 h 30

Montréal,

Restaurant Le Commensal,

1720, rue St-Denis (coin Ontario) 3ième étage.

Celui qui vient, Maitreya, et les signes de son émergence

Lundi

10 juin 02

19 h 30

Montréal,

Restaurant Le Commensal,

1720, rue St-Denis (coin Ontario) 3ième étage.

La Méditation de Transmis­sion : une méditation de groupe au service de l’humanité

 

 

 


 

Pour lire des extraits de la revue Partage international  visitez :

http://www.partageinternational.ch

dont cet extrait de la revue de janvier/février 2002

FAITS & PREVISIONS 

La crise en Argentine : le pouvoir du peuple se fait sentir

par Carmen Font

« L’« aura » de la démocratie va commencer à se développer dans toute l’Amérique latine. » [Maitreya, PI, novembre 1988]

« La conscience se développe maintenant chez les êtres humains dans le monde entier, si bien qu’ils n’accepteront plus d’être dominés par d’autres, alors que leur destin est d’être libres. Partout, les gouvernements devront écouter le peuple ». [Maitreya, Partage international septembre 1988]

Dans la nuit du 20 décembre 2001, les Argentins sont descendus dans la rue, afin de protester contre la manière dont les politiciens géraient la profonde récession économique qui accable le pays depuis plusieurs années. Depuis les années 1950, c’est la première fois que les citoyens, armés de casseroles (avec cette cacerolada, ou sérénade des casseroles, le peuple montre qu’il a faim), forçant un ministre des Finances, Domingo Cavallo, et un président, Fernando de la Rúa, à démissionner.

Les manifestations ont débuté à Buenos Aires, alors que des gens se penchaient à leurs fenêtres et faisaient s’entrechoquer des casseroles. Le son s’est répercuté dans le voisinage, et les premiers groupes se sont formés aux coins des rues. Ces rassemblements spontanés se sont rapidement multipliés, un appel à tous ayant été lancé sur les ondes et sur Internet : « Rendez-vous tous chez Cavallo ! » En moins d’une heure, des milliers de citoyens s’étaient assemblés devant la résidence de D. Cavallo. Mais la foule a également congestionné d’autres quartiers de Buenos Aires, exprimant les mêmes protestations, et des supermarchés ont été pillés dans un geste de désespoir.

La nuit même, D. Cavallo s’est trouvé forcé de démissionner, suivi le lendemain par le président de la Rúa (du parti radical). Ensuite, la mobilisation sociale a fait se succéder cinq présidents en l’espace d’une quinzaine de jours. Le message des casseroles était clair : « Nous ne voulons pas que les politiciens réduisent nos salaires », comme l’exprimait un Argentin sur Internet en appelant ses concitoyens à protester. « Nous voulons que les administrations nationales, provinciales et locales soient réduites de 50 %. Nous ne voulons plus de politiciens avides de pouvoir, qui se préoccupent plus de gagner les élections que de résoudre des problèmes qu’ils ont eux-mêmes créés. Nous voulons que ces politiciens sachent que nous n’accepterons plus leur irresponsabilité plus longtemps. » Des messages de cette sorte ont débordé le secteur politique, pour incriminer les pouvoirs judiciaires et les grosses entreprises.

L’inquiétude de la population n’était pas sans fondement, puisque le système économique et financier de l’Argentine était sur le point de s’effondrer. Les mesures prises par D. Cavallo avaient conduit au blocage de l’épargne des classes moyennes et inférieures. La réserve de 25,6 milliards de dollars qui, en janvier 2001, soutenait la convertibilité du peso en dollar, était réduite à 14,6 milliards fin décembre. Onze milliards de dollars avaient ainsi disparu. Avant d’en arriver là, les grandes entreprises argentines avaient retiré la plupart de leurs dépôts. Ce qui amena D. Cavallo à interdire aux citoyens de retirer plus de 250 pesos (soit 250 dollars) par semaine à leur banque. Selon le journaliste argentin Joaquin Morales : « Les Américains, au cours de la dépression des années 1930, ont perdu 20 % de leurs dépôts sur une période de deux ou trois ans. Nous, les Argentins, avons perdu 24 % en six mois.

Cette crise a connu des répercussions dans toutes les couches de la société,  et s’est traduite par la réduction des offres d’emploi, des salaires et des retraites, et de nombreuses familles ont manqué de nourriture. Le chômage a triplé entre 1991 et 1995, avec un taux actuel de 20 %, l’Argentine ayant
37 millions d’habitants. Un Argentin sur trois est sans travail. Plus de cinq millions de personnes vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Selon le rapport du Pnud (Programme des Nations unies pour le développement) sur la démocratie en Argentine, l’appauvrissement de la société argentine s’est fortement accrue au cours des quatre dernières années. La dette extérieure est à la base des nombreux problèmes économiques de ce pays : l’Argentine doit 132 milliards de dollars au FMI. Le nouveau gouvernement péroniste d’Eduardo Duhalte a ordonné l’interruption des remboursements pour pouvoir financer d’urgence un ensemble de réformes économiques destinées à éviter l’effondrement du pays. E. Duhalde a déclaré que l’Argentine était dans l’incapacité de rembourser sa dette extérieure, et qu’elle interrompait donc ses règlements.

Le gouvernement argentin avait appliqué des mesures d’austérité draconiennes ces derniers mois, mais sans atteindre le déficit zéro exigé par le FMI. En décembre, le FMI avait alors suspendu le versement d’un crédit de 1,3 milliard de dollars. Selon l’agence internationale de notation Fitch, la défaillance de l’Argentine est la plus importante jamais enregistrée pour un pays débiteur. Le nouveau gouvernement a dévalué le peso (maintenu à parité avec le dollar américain depuis dix ans ) de 28,5 %, dans l’espoir d’accroître les exportations et de réduire l’inflation.

La société argentine, qui vit dans un pays doté d’abondantes richesses naturelles, envisage les nouveaux développements avec un mélange d’espoir et de scepticisme, guettant avec intérêt les nouvelles mobilisations sociales, pour éviter que son avenir ne glisse entre des mains étrangères ou corrompues. De l’avis d’un dignitaire de l’Eglise catholique d’Argentine : « Eduardo Duhalde a débuté son mandat du bon pied, parce qu’il a modifié l’orientation de la politique économique. Il favorise la production et l’emploi au niveau national, au lieu de continuer à opter pour une politique d’ouverture aveugle et d’ajustements permanents, qui signifie souvent un transfert des ressources du peuple vers l’État, et même vers l’étranger. »

[Sources : Clarín, La Nación, Argentine]

Le déclin économique se poursuit au Japon et aux États-Unis

« Lorsque cette nouvelle énergie touchera le marché boursier, les forces de l’avidité commenceront à refluer. Les personnes qui consacrent une large part de leur vie à entretenir le système et à en tirer profit, verront disparaître leur intérêt pour ce système et tout ce qu’il représente. Lorsque l’énergie qui maintient ce système s’épuisera, la Bourse commencera à s’effondrer. » [PI, mars 1990]

Les deux plus grandes économies mondiales, les Etats-Unis et le Japon, sont toujours dans la tourmente. Bien que certains économistes annoncent les signes d’un rétablissement de l’économie américaine, le président de la Réserve fédérale, Alan Greenspan, a déclaré que « des risques majeurs persistent à court terme ». Tout comme en l’an 2000, les trois principaux indices boursiers américains ont terminé l’année en baisse – cette double baisse consécutive est la première depuis la crise de 1973-1974. Après avoir concédé 39 % en 2000, l’indice Nasdaq des valeurs technologiques a de nouveau perdu 21 % en 2001. L’indice Standard & Poor 500, qui avait chuté de 10 % en 2000, a encore reculé de 13 % en 2001. L’indice Dow Jones, qui accusait une perte de 6 % en 2000, a éga-lement subi un retrait de 7 % l’an dernier.

Les pertes d’emplois en 2001 sont les plus importantes depuis neuf ans, en partie du fait des événements du 11 septembre – jugés responsables de la disparition de 1,6 millions d’emplois en 2001.

Au Japon, la fin de l’année n’a pas apporté de répit à la détérioration de l’économie. En fait, le pessimisme se reflète sur divers fronts. Plusieurs indicateurs clés de la bourse de Tokyo ont connu un déclin brutal, l’indice Nikkéi terminant l’année à 10 543 points, rejoignant ainsi son niveau de 1983.

Le taux de chômage a atteint le record de 5,4 % l’an passé. La baisse des revenus se poursuit. Le moral des entreprises reste bas. Les faillites et les dépôts de bilan augmentent. Face à ces difficultés et aux problèmes récurrents des systèmes bancaires, les trois principales agences de cotation ont diminué la note du pays. Le Japon est au coude à coude avec l’Italie dans le classement des plus mauvais débiteurs parmi les principaux pays industrialisés. La dette publique du Japon atteint 140 % du produit intérieur brut.

La confiance des consommateurs est au plus bas. Les sondages montrent que 72 % d’entre eux craignent une perte d’emploi pour eux ou un autre membre de leur famille au cours de l’année à venir. Et pour 67 % d’entre eux, la situation économique devrait continuer à se détériorer. La récession et l’insécurité économique ont amené les Japonais à réduire sensiblement leurs dépenses et leurs emprunts, malgré la faiblesse des taux d’intérêt.

[ Source : The Japan Times, Japon]

La chute de la bourse

En commentant la crise financière de plus en plus aiguë qui sévit au Japon, Yoshifumi Nishikawa, président de la Sumitomo Mitsui Banking Corporation, a fait la déclaration suivante : « Les banques ont perdu pratiquement toute la  richesse qu’elles avaient amassée au cours des cinquante cinq années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale. L’accroissement des créances douteuses et la chute vertigineuse des cours boursiers nous ont conduits à une situation très grave. »

[Source : The Nihon Keizai, Japon]

Chute des principaux indices boursiers en 2001

Les opérateurs financiers considèrent que les performances des principaux marchés boursiers en 2001 ont été les plus médiocres depuis 25 ans :

-         Hang Seng (Hong Kong) : baisse de 24 %

-         Nikkei (Japon) : baisse de 24 %

-         Straits Times (Singapour) : baisse de 15,75 %

-         FTSE (Royaume-Uni) : baisse de 16 %

-         Nasdaq (Etats-Unis) : baisse de 21 %

-         Dow Jones (Etats-Unis) : baisse de 7 %

-         Standard & Poor (Etats-Unis) : baisse de 13 %.

 (Partage international – janvier/février 2002)

 



Prochaines conférences de Benjamin Creme

http://www.partageinternational.ch/creme/conferen.htm


Le livre de Wayne Peterson « Rencontres avec les Maîtres » est maintenant disponible au Québec et en Europe

Le livre de Wayne Peterson, Extraordinary Times, Extraordinary Beings, vient de paraître en français, aux éditions des Trois Monts, sous le titre Rencontres avec les Maîtres de Sagesse.

 

C’est à l’issue d’une longue carrière au service du gouvernement américain que Wayne Peterson a commencé à témoigner publiquement de ses expériences avec Maitreya et les Maîtres de Sagesse, confirmant en tout point les informations transmises par Benjamin Creme.

 

Au fil de ses contacts dans les milieux politiques et économiques internationaux, il s’est aperçu que de nombreux responsables de haut niveau travaillaient déjà, dans la plus grande discrétion, sous l’inspiration des Maîtres de Sagesse, pour préparer une transformation complète du monde dans lequel nous vivons.

 

Son récit, largement autobiographique, débute avec l’épisode au cours duquel la Vierge Marie lui est apparu quand il avait à peine quatre ans, et lui a sauvé la vie. Il décrit ensuite avec humour sa carrière diplomatique sur trois continents, qui semble parsemée de signes du destin. Puis, la manière dont il a découvert le message de Benjamin Creme, qui devait amorcer une nouvelle phase de son existence.

 

Cet ouvrage, rempli d’anecdotes, est rédigé dans un style très différent de ceux de Benjamin Creme. Tout en présentant l’essentiel de l’Émergence, l’auteur a délibérément évité une terminologie trop ésotérique pour toucher, par un récit simple et vivant, le public le plus large possible. Ce livre peut donc fournir une bonne introduction à l’œuvre de Benjamin Creme.

 

Parmi les sujets abordés : les rencontres de l’auteur avec Maitreya, et le sens qu’il leur donne – ses expériences avec Saï Baba – comment différentes personnalités de Washington ont été amenées à coopérer avec les Maîtres – les miracles dans le monde, et les apparitions de Marie à Medjugorje –  l’enseignement sur la réalisation du Soi.

Rencontres avec les Maîtres de Sagesse, par Wayne Peterson, ISBN 2-909735-51-6, éditions des Trois Monts (diffusion : DG), 192 p., 98 FRF (22 CHF)

Pour le commander au Québec (au coût de 19.95$ Can. Plus les frais postaux) imprimez le bon de commande à

http://taraquebec.org/catalog.htm et expédiez-le avec votre paiement.

 


­Les trois grandes fêtes spirituelles du printemps approchent

 

Il existe trois importantes fêtes spirituelles qui forment le point cul­minant du cycle annuel. Ce sont: la fête de Pâques, à la pleine lune du Bélier, la fête de Wesak, à la pleine lune du Taureau, et la fête de l'Humanité, à la pleine lune des Gé­meaux. Par le travail de médi­tation ferme et continu de nom­breux individus et groupes de toutes les par­ties du monde, ces fêtes accom­plis­sent actuel­lement un ancrage sub­jectif dans la conscience de l'humani­té. Elles représentent un Dessein divin de base, qui commence à s'implan­ter alors que les diverses religions recon­naissent et obser­vent simultané­ment, chacune à sa manière, l'appro­che uni­que annuelle de l'homme vers Dieu et de Dieu vers l'homme. La reconnais­sance simulta­née est fondamentale pour la nou­velle religion mondia­le.

 

LA FÊTE DE PÂQUES

 

C'est la fête du Christ vivant et ressuscité, MAI­TREYA, Instructeur de tous les hommes et Chef de la Hiérarchie spirituelle. Il est l'expres­sion de l'Amour de Dieu. Ce jour-là, on reconnaît l'exis­­tence de la Hiérarchie qu'il guide et qu'il dirige, et l'on insiste sur la nature de l'A­mour divin.

 

Cette fête est toujours déterminée par la date de la première pleine lune du printemps, la pleine lune du Bélier, et elle est la grande fête des Chrétiens et de l'Occi­dent. En 2002, la fête de Pâques (fête spirituel­le) sera cé­lébrée le 28 mars. Cette pleine lune aura lieu exac­tement à 13h 26, heure normale de l'Est pour le Québec.

 

LA FÊTE DE WESAK

 

C'est la fête du Bouddha, intermé­diaire spirituel entre le Centre spiri­tuel suprême, Shamballa, et la Hiérar­chie. Le Bouddha est l'expression de la Sagesse de Dieu, l'incarnation de la Lumière et le représentant du Plan di­vin.

Cette fête est fixée annuellement par rapport à la Pleine Lune du Taureau. C'est la grande fête de l'Orient. En 2002, le fête de Wesak sera célé­brée le 26 avril à 23h 01, heure avan­cée de l'Est pour le Québec.

 

 

LA FÊTE DE L'HUMANITÉ OU FÊTE DE LA BON­NE VOLONTÉ

 

C'est la fête de l'Humanité qui aspire à Dieu, qui cherche à se conformer à sa Volonté, et se con­sa­cre à l'éta­blisse­ment de justes rapports hu­mains. C'est le jour où la nature spirituelle et divine de l'homme est reconnue. Depuis 2,000 ans, le jour de cette fête, le  Christ repré­sente l'humani­té, se tenant devant la Hiérarchie et près de Shambal­la. Chaque année, à cette occa­sion, il prêche le dernier sermon du Boud­dha devant la Hiérarchie assem­­blée. Cette fête est donc un jour d'intense invoca­tion, exprimant l'aspiration fonda­mentale à la fraternité et à l'u­nité spirituelle et humaine. Elle re­présente l'effet produit dans la cons­cience des hommes par les efforts con­ju­gués du Bouddha et du Christ.

Cette fête est fixée annuellement par rapport à la Pleine Lune des Gémeaux.

 

C'est la grande fête de l'Humanité. En 2002, cette Fête se­ra célé­brée le 26 mai. Cette pleine lune aura lieu exactement à 07 h 52, heure avancée de l'Est pour le Québec.

 


B­énédictions spéciales de Maitreya lors des fêtes du printemps

À l'occasion des trois Fê­tes spiri­tuelles du prin­temps, il y aura une béné­diction spéciale d’une heure de Maitreya à 15 heures (heure locale), les di­man­ches 31 mars, 28 avril et 26 mai. Nous vous invi­tons à profiter de cette énergie d'a­mour, spé­ciale­ment of­ferte par Maitreya. Cette béné­dic­tion s'a­dresse d'a­bord aux grou­pes de Transmission, mais nous sommes con­vaincus que Mai­treya bénira aussi tous ceux qui le lui de­man­deront.

 

Rappel pour les membres des groupes de Transmission : l'atten­tion doit à ce moment être main­tenue au sommet du crâne, au chakra coronaire, et non au centre ajna, comme durant une Transmission

 


 

Groupes de méditation de Transmission

Il existe des groupes de méditation de Transmission dans la majorité des pays francophones

Pour les internautes du Québec qui désirent en savoir plus sur la méditation de transmission : http://taraquebec.org/transmission/tmnamenu.htm  

Courriel (email) : transmission@taraquebec.org

To learn more about transmission meditation: http://www.transmissionmeditation.org/ or http://www.shareintl.org/background/xmission/tm_main.htm

Pour nos lecteurs d’Europe ou d’un autre continent qui désirent obtenir des informations sur les groupes de Transmission dans ces régions, envoyez votre nom, votre adresse avec le nom de la ville et du pays, votre numéro de téléphone et votre courriel (email) à transmission@taraquebec.org .

Nous ferons suivre aux responsables dans vos pays

N.B.: La liste des groupes de méditation de transmission du Québec et d’Ottawa sera mise à jour régulièrement sur ce site: http://taraquebec.org/groupes_mdt/

 


 


La revue Partage international cesse d’être un abrégé de la revue Share International et devient une traduction intégrale de la revue en anglais

 

Vous abonner à la revue Partage International constitue un excellent moyen d'être au courant des dernières nouvelles sur l'Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l'an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice et la paix dans le monde.

 

L'abonnement à Partage International sera dorénavant de 60 $ au Québec. Cette augmentation est due au fait que la revue en français sera dorénavant une traduction intégrale de la revue en anglais, et du même format. Le prix de revient de chaque revue sera même supérieur au montant demandé en France et au Québec, et le groupe français assumera le déficit. On suggère que le coût, en fait, doublera pour l'impression de la revue. Le nouveau format débutera avec le numéro de janvier-février. Il n'y aura pas d'ajustement pour les gens dont l'abonnement annuel n'est pas terminé.

  

Nous vous encourageons à vous abonner et à vous réabonner à la revue Partage International. Pour nos lecteurs du Québec, si vous désirez vous y abonner visitez http://taraquebec.org/catalog.htm , imprimez le bon de commande et expédiez-le avec votre paiement.

 

Pour les internautes européens visitez :

http://www.partageinternational.ch/revuepi/revuepi.htm

 


 

Recevez le Bulletin de nouvelles l’Émergence par courriel (email)

 

Si vous avez accès à un courrier élec­tronique ou courriel (email) vous pou­vez recevoir notre bulle­tin de nouvelles  «L'ÉMERGENCE »  par courriel.

 

Pour vous inscrire, allez à   

http://taraquebec.org/inscription.htm  

Cela diminue­rait nos frais de reproduction et d'envoi postal et vous per­mettrait d’avoir des nouvelles plus fréquem­ment



N’oubliez pas d’assister à nos conférences et de visiter nos expositions

 

http://taraquebec.org

 

Nous sommes aussi dispo­ni­­bles pour participer à des rencontres ou organi­ser des conféren­ces par­tout au Québec.  Égale­­ment, nous désirons con­­naî­tre des groupes à caractère spirituel où nos conférences pourraient être présentées.

 


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7
Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais) 1-877-384-1921
email:
info@taraquebec.org  
Internet : http://taraquebec.org/

Collaborateurs au bulletin: 
Andrée Trépanier,  Martin Payette,  Christian Tremblay, Dominique Sirois

Nous vous souhaitons un agréable et doux printemps !


 

 

Retour au menu des archives des Bulletins de nouvelles