L’ÉMERGENCE

Publication gratuite du Réseau Tara Canada (Québec)


Bulletin d’information de novembre 2002


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm

Pour vous désabonner cliquez sur le lien qui précède ou allez à la fin du bulletin.


Nous ne sommes reliés à aucun groupe religieux, mais nous respectons la Vérité qui est présente dans toutes les cultures spirituelles.  Nous vous présentons ce message d'espoir en tant qu'information seulement. S'il vous apparaît vrai ou digne d'intérêt, nous vous invitons à le partager avec vos amis (es).


POURQUOI NE PAS DONNER UN LIVRE EN CADEAU POUR LES FÊTES !

PAR EXEMPLE :


Le livre de Benjamin Creme « Le Grand Retour »

Ce livre de 311 pages est consacré au plus grand événement de l’Histoire : le retour dans le monde des Maîtres de Sagesse, ces hommes qui ont réalisé pleinement leur potentiel spirituel. Depuis la fin de l’Atlantide, il y a 98 000 ans, ils s’étaient retirés dans les régions les plus reculées de la planète, et ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que leur existence a commencé à être révélée au public, pour le préparer à leur retour.

Les Maîtres reviennent aujourd’hui dans le monde moderne avec à leur tête Maitreya, l’Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d¹une nouvelle civilisation où régneront la justice et la liberté, et où l’être humain connaîtra un accomplissement sans précédent. Depuis ces dernières années les signes de leur retour se multiplient dans le monde entier, et le lecteur trouvera dans ce livre 8 pages de photographies en couleurs de ces «miracles».


Et/ou le livre de Wayne Peterson, « Rencontres avec les Maîtres de Sagesse » 

C’est à l’issue d’une longue carrière au service du gouvernement américain que Wayne Peterson a commencé à témoigner publiquement de ses expériences avec Maitreya et les Maîtres de Sagesse, confirmant en tout point les informations transmises par Benjamin Creme.

 

Au fil de ses contacts dans les milieux politiques et économiques internationaux, il s’est aperçu que de nombreux responsables de haut niveau travaillaient déjà, dans la plus grande discrétion, sous l’inspiration des Maîtres de Sagesse, pour préparer une transformation complète du monde dans lequel nous vivons.

 

Parmi les sujets abordés : les rencontres de l’auteur avec Maitreya, et le sens qu’il leur donne, ainsi que ses expériences avec Saï Baba; comment différentes personnalités de Washington ont été amenées à coopérer avec les Maîtres; les miracles dans le monde et les apparitions de Marie à Medjugorje; l’enseignement sur la réalisation du Soi.


Pour commander l’un et/ou l’autre de ces livres au Québec (au coût de 19,95 $ chacun) imprimez le bon de commande que vous trouverez à http://taraquebec.org/catalog.htm et expédiez-le avec votre paiement.

Pour les internautes européens, vous pouvez vous procurer ces livres dans les librairies.

Il est également possible d'acheter ces livres directement sur Internet en vous adressant chez alapage.com



NOS DERNIÈRES CONFÉRENCES DURANT L’AUTOMNE 2002 AU QUÉBEC

http://taraquebec.org

 


 

À Montréal, au restaurant Commensal, 1720 St.-Denis, 3ième étage, métro Berri-UQAM :

 

- le jeudi 14 novembre à 19 h 30 : La Méditation de Transmission : une méditation de groupe au service de l’humanité, exposé théorique suivi d’une courte période de méditation.

 

- le jeudi 12 décembre à 19 h 30  : Et si un Instructeur mondial, un Messie, un Christ ou un Bouddha était présentement parmi nous pour nous aider, maintenant ?

 



Le mirage du pouvoir

par le Maître --, à travers Benjamin Creme

Le Maître est un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

Au début de chaque année, dans le monde entier ou presque, l’humanité célèbre l’opportunité de prendre un nouveau départ, accompagné de résolutions pour préparer un avenir meilleur. Alors que cette année de crise et de tension touche à sa fin, les hommes peuvent se mettre en quête de nouvelles lignes d’action pour améliorer la vie de tous.

La crise actuelle s’achèvera bientôt, et sera suivie d’une phase d’expérimentation touchant à tous les aspects de l’existence humaine. Des horizons nouveaux et vastes s’ouvriront à l’exploration de l’homme quand il s’attaquera pour de bon aux problèmes que confronte aujourd’hui le monde. Actuellement, beaucoup se préoccupent de la crise politique qui menace de déstabiliser les nations. C’est une chose naturelle et inévitable. L’hystérie engendrée aux Etats-Unis par les événements du 11 septembre 2001 s’est répandue sur la majeure partie de la planète. L’attitude belliciste du président américain a soufflé sur le feu et attisé les peurs, au point de faire obstacle à toute approche mesurée de la situation. Il va pourtant de soi qu’une certaine sérénité est indispensable tant à l’évaluation correcte des circonstances, qu’à une prise de décisions équilibrée. Dans la conjoncture actuelle, spéculations et rumeurs tiennent le haut du pavé, privant de toute vitalité un monde réduit au rôle d’observateur. 

 

La connaissance des faits

 

La première des priorités est une véritable connaissance des faits. C’est pourtant là chose rare. Tant de voix s’élèvent, luttant pour s’imposer contre d’autres tendances, tant d’opinions sont érigées au rang de faits avérés, qu’il n’est guère de sources d’informations qui paraissent crédibles ou dignes de respect. En de telles circonstances, ce serait faire preuve de sagesse que d’agir avec prudence et retenue.

 

Un plan militaire d’envergure est déjà sur pied, dont en général on ne connaît guère l’aboutissement. De notre point de vue, ses effets seront à la fois positifs et négatifs : destruction d’un régime sombre et tyrannique au prix de nombreuses vies innocentes, et déstabilisation aggravée d’une région déjà en crise. 

 

Un groupe de fanatiques

 

En Amérique et ailleurs se font entendre des appels à la prudence. Mais il semblerait qu’ils ne soient pas assez forts pour contenir les passions du groupe de fanatiques qui entoure le président. Ces hommes sont égarés par le mirage du pouvoir, et il sera difficile de les ramener à la raison. Les richesses pétrolières de l’Irak représentent une tentation trop puissante pour leur soif de domination et leur cupidité sans bornes.

 

Toutefois, ceux qui s’opposent à une guerre contre l’Irak et à tous ses dangers doivent continuer de faire connaître leur refus. Ils doivent faire preuve d’une détermination accrue à faire entendre leur voix par des manifestations. Il faut que les risque-tout et les irresponsables comprennent que le monde ne leur appartient pas ; que s’ils gouvernent, ils doivent le faire en accord avec la loi ; que par le passé, des empires parmi les plus grands se sont effondrés en de semblables circonstances. Leur indifférence à l’opinion mondiale ne pourra durer qu’un temps. Le monde se transforme aujourd’hui à la faveur de tant d’événements de différentes natures que ces hommes du passé, aux méthodes obsolètes, seront bientôt relégués silencieusement aux oubliettes de l’histoire.

 

Maitreya, le Grand Seigneur, est en train d’émerger et montrera la voie. Ne vous découragez pas, car tout ira pour le mieux.

 

Partage international, novembre 2002

 



 

LA MÉDITATION DE TRANSMISSION

 

La méditation de transmission est la méthode la plus simple pour parvenir à un contact avec l'âme. Beaucoup de méditations, en effet, demandent une puissance de concentration mentale bien au-dessus de celle dont la plupart des individus sont capables. D'ailleurs, ce que l'on appelle généralement méditation, n'est souvent guère plus qu'un exercice de concentration, quand ce n'est pas tout simplement de la rêverie. Car la véritable méditation comporte cinq étapes successives : la concentration, la méditation proprement dite, la contemplation, l'illumination et l'inspiration. La pratique de la méditation de transmission renforce chacune d'elles.

Depuis la décision du Christ, en 1945, de revenir dès que possible dans le monde, une quantité considérable d'énergie est mise à la disposition des Maîtres. Le Christ devint alors le canal pour de colossales forces spirituelles, cosmiques et extra systémiques, d'une puissance telle qu'elles doivent être « réduites », sous peine de « rebondir » sur la masse de l'humanité. C'est précisément le but des groupes de méditation de transmission, de réduire ces forces et de les transformer, les rendant ainsi directement disponibles et accessibles à l'humanité.

Cette méditation ne demande rien d'autre que de se mettre à la disposition des Maîtres, tels des instruments, et d'agir en tant que canal mental positif et stable. Les Maîtres pourront alors transmettre de manière hautement scientifique l'énergie à travers nos chakras, et la diriger mentalement là où elle sera le plus utile et le plus nécessaire. Ils sont sans cesse à la recherche des personnes susceptibles de servir de canaux, d'agir consciemment comme transmetteurs de leurs énergies.

 

POUR CONSULTER LA LISTE DES GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION

DU QUÉBEC ET D’OTTAWA CLIQUEZ ICI

 

http://www.taraquebec.org/groupes_mdt/index.htm

 

Pour en savoir plus sur la méditation de transmission: http://taraquebec.org/transmission/tmnamenu.htm

ATTENTION : Veuillez nous rejoindre si vous êtes d'une région où il n’y a pas de groupe, car nous savons que plusieurs personnes de différentes régions aimeraient créer ou se joindre à un groupe.

 

Pour information au Québec : Christian Tremblay (514) 527-6817  (téléphone, répondeur et télécopieur) ou par courriel : tremblc@cam.org

 

Pour les internautes européens qui désirent de l’information sur la Transmission, expédiez un courriel (email) à

transmission@partageinternational.org.

 



Dans "Questions-Réponses" de la revue Partage international, Benjamin Creme répond aux lecteurs

 



Q. Pourquoi Maitreya n’apparaît-il pas dès maintenant à la télévision afin d’empêcher une guerre contre l’Irak ?

R. Pour les Maîtres, le libre arbitre humain est sacro-saint. Ils ne l’enfreignent jamais. Maitreya établit un plan et il peut y avoir des milliers d’aspects différents à prendre en compte avant de décider quoi faire et quand le faire. Ce plan n’est pas immuable, il présente beaucoup de souplesse et de flexibilité, mais notre libre arbitre ne sera jamais enfreint.

Entamer une guerre contre l’Irak est une décision qui semble avoir été prise par le gouvernement américain (personne d’autre ne souhaite une telle guerre) et, aux yeux de Maitreya, apparaître ouvertement « pour l’empêcher » serait enfreindre notre libre arbitre, aussi malencontreuse et destructrice que puisse être une telle agression. Ce n’est pas à Maitreya de prendre des décisions pour nous, ni de les annuler. Par ailleurs, lorsqu’il apparaîtra, il n’aura pas immédiatement l’influence que notre correspondant semble imaginer.

La Loi doit être respectée. Les Maîtres sont des Maîtres parce qu’ils vivent selon la Loi, la Loi de la Vie, la Loi de l’évolution. Il existe des choses que l’on peut faire, que l’on doit faire, et d’autres que l’on ne doit pas faire. De notre côté,  nous faisons n’importe quoi. Nous enfreignons mutuellement notre libre arbitre, nous assassinons, nous blessons, nous mutilons, en paroles ou en actions. C’est la raison pour laquelle nous avons des problèmes et connaissons la maladie et la souffrance.

 Q. Y a-t-il quelque chose que la Hiérarchie puisse faire pour empêcher une guerre contre l’Irak ?

R. Non, pas sans enfreindre le libre arbitre humain. Il existe la possibilité d’imprégner le mental des chefs de gouvernement mais malheureusement, dans le cas présent, les chances d’une réponse favorable sont assez minces.

Q. L’Irak possède-t-il des armes de destruction massive ? [1] biologiques? [2] chimiques ? [3] nucléaires ?

R. [1] Oui. Pas nécessairement utilisables. [2] Oui. Pas nécessairement utilisables non plus. [3] Non.

Q. Combien de pays possèdent-ils des armes de destruction massive, nucléaires et/ou chimiques ou biologiques ?

R. Vingt-huit.

 Q. Pensez-vous que les stocks « d’armes de destruction massive » détenus par l’Irak soient la véritable raison du désir évident du gouvernement américain d’attaquer ce pays ?

R. Non, je pense qu’il s’agit d’une excuse commode pour satisfaire : a) l’obsession de George W. Bush d’accomplir ce que son père n’a pas réussi à faire, renverser Saddam Hussein, et b) l’ambition de longue date du gouvernement républicain des Etats-Unis de remplacer Saddam Hussein par un gouvernement « fantoche », soi-disant démocratique, qui donnerait aux Etats-Unis le libre accès et le contrôle des réserves de pétrole irakiennes, qui occupent la seconde place dans le monde. Les élections au Congrès qui doivent avoir lieu en novembre prochain apportent au parti républicain, en cas de victoire sur Saddam Hussein, une excellente opportunité d’obtenir le pouvoir absolu aux Etats-Unis mêmes.

Partage international, novembre 2002

 




L'ENERGIE DU POINT ZERO

Et la lumière fut

 

« La lumière agit de plusieurs façons : elle purifie et elle stimule l’évolution parce qu’elle est notre nature même. La lumière, c’est l’évolution, et la nature de la vie, c’est la lumière ou l’électricité. » [Le livre Le Grand Retour]

 

La notion d’énergie de point zéro, qui a pris corps peu à peu au cours du XXe siècle, était restée marginale par rapport aux autres domaines de la physique. Or, depuis quelques temps, elle suscite une forte augmentation de la recherche, à la fois théorique et appliquée. Ce qu’on entrevoit des propriétés de cette énergie, à la fois propre, inépuisable et omniprésente dans l’univers, permet de penser que ce mouvement d’intérêt, qui commence d’ores et déjà à bousculer l’inertie de la science officielle, prélude sans doute à un changement radical dans notre vision du monde et de la vie.

 

La mécanique quantique avait déjà montré, en effet, que le vide absolu n’existe pas. On peut, par exemple, détecter et mesurer les fluctuations d’un champ énergétique à la température du zéro absolu. A cette température, la matière est détruite. Ne reste qu’un état fondamental, fait d’énergies résiduelles très structurées, qu’on appelle énergies de point zéro.

 

Mais, selon des scientifiques des universités de Princeton et Stanford, ce champ d’énergies de point zéro pourrait également fournir la clé de mystères jusque là inexpliqués. En particulier en ce qui concerne l’unité de la vie dans l’univers : tout être vivant est essentiellement un ensemble de paquets d’énergie quantique qui échange de l’information avec ce champ pulsatif fondamental. Nous sommes, en quelque sorte, en résonance permanente avec le monde qui nous entoure.

 

Des découvertes, issues de différentes approches, semblent confirmer cette vue. Par exemple, Lynne Mac Taggart, auteur de The Field (terme qui renvoie à la fois à la notion de terrain en médecine et de champ en physique) et rédactrice en chef de la revue médicale allemande Medisch Dossier, a prouvé la valeur, à partir de travaux réalisés dans différents laboratoires, d’un certain nombre de thérapeutiques dont l’efficacité demeure jusqu’à présent inexplicable, comme l’homéopathie. Cette revue a aussi rendu compte du travail du biophysicien et professeur de radiologie allemand Fritz A. Popp, qui a découvert que certains matériaux (ou tissus) absorbent la lumière à une fréquence donnée et la réémettent à une autre fréquence.

 

Il semble, d’ailleurs, que les carcinogènes (facteurs de cancer) manifestent souvent cette distorsion de fréquences. On observe que des cellules bombardées aux UV, et donc pratiquement détruites, peuvent être régénérées si on les soumet ensuite à une lumière de très basse fréquence. De plus, cette régénération semble plus efficace, et même parfois complète, lorsque cette fréquence est identique à celles que manifestent les substances carcinogènes.

 

Les recherches de Popp ont également montré que les organismes émettent de faibles signaux lumineux. Les particules subatomiques coopérant et communiquant entre elles, comme l’a prouvé la physique quantique, cette avancée pourrait permettre de répondre à de nombreuses questions, notamment sur la division cellulaire et la fonction spécifique des cellules de l’embryon. L’information nécessaire au fonctionnement des êtres vivants pourrait être stockée au niveau quantique dans les champs électromagnétiques dans lesquels nous baignons, et nos corps capables de la retrouver quand c’est nécessaire.

 

D’une façon complémentaire, le neurochirurgien Karl Pribram a montré que la fonction de la mémoire, que l’on croyait liée à une ou des zones cérébrales spécifiques, mobilise en fait la totalité du cerveau, via la lumière.  La conscience serait, dès lors, de la lumière cohérente.

Que conclure de tout cela, sinon, peut-être, que le corps et l’esprit (la conscience) ne sont pas séparés, que les cellules et l’ADN communiquent par la lumière, que le temps et l’espace sont infinis, et qu’il y a quelque chose qui se déplace à une vitesse supérieure à celle de la lumière. Enfin, que l’univers repose sur une structure de champs électromagnétiques de point zéro, au niveau de laquelle toutes les vies sont en constante communication les unes avec les autres, et fondues en une seule. L’être humain n’est donc pas séparé de son environnement.

 

[Sources : ODE magazine, Pays-Bas ; Lynne Mac Taggart, The Field, Harper Collins ISBN: 00619300X] (Partage international - octobre 2002)


Tournées de Benjamin Creme

Etats-Unis

Comme chaque été, la visite de Benjamin Creme aux Etats-Unis a débuté à New York, où  un auditoire très attentif et plus nombreux qu’à l’habitude l’attendait pour entendre l’histoire de l’apparition de Maitreya. Moins d’un an après les tragiques événements du 11 septembre, il fut surprenant de rencontrer un public si objectif et si réceptif à l’appel de Maitreya pour le partage avec les pays en voie de développement.

 

La tournée s’est poursuivie à Los Angeles où, à nouveau, un public plus nombreux que les fois précédentes et tout aussi intéressé écouta cette « histoire » avec enthousiasme. Une fois encore, la réaction de l’auditoire vis-à-vis de la rhétorique du président américain et de ses conseillers s’est révélée totalement différente de celle proférée par les médias.

 

C’est à San Francisco que l’auditoire fut le plus important, avec 600 ou 700 personnes, accueillant favorablement, non seulement l’information de l’Émergence, mais surtout ses implications concernant le partage et la création d’une justice mondiale. Aussi étonnant que cela puisse paraître dans le contexte de cette prise de parole, M. Creme fut salué par une standing ovation.

 

Au cours de cette tournée, M. Creme a participé à plusieurs émissions de radio, dont une de trois heures présentée par Art Bell, Coast to coast, qui compte des millions d’auditeurs. Benjamin Creme a été interviewé par Frank Sontag sur Radio KLOS, dans l’émission « Impact », une interview d’une heure et demie, transmise en direct sur Internet. Ayant eu la possibilité de terminer l’émission à sa guise, Benjamin Creme suggéra que les quelques minutes restantes soit consacrées à une bénédiction de Maitreya. Frank Sontag accepta. Benjamin Creme fut alors adombré par Maitreya et une bénédiction silencieuse se déversa sur la station radio pendant cinq à six minutes. Une rare opportunité quand on sait que tout temps mort est interdit à la radio.

 

Puis, vers la fin de la bénédiction, et de manière totalement inattendue, Maitreya prononça quelques mots à l’intention des auditeurs. Auparavant, certaines personnes avaient téléphoné pour exprimer l’inquiétude et la crainte que leur inspirait l’histoire de la Réapparition.

 

Voici la transcription des paroles de Maitreya :

 

« Mes amis, vous me verrez très prochainement. Certains d’entre vous craignent ma venue, mais je vous le dis, n’ayez aucune crainte, car je vous aime, chacun d’entre vous, maintenant et à jamais. Mon cœur est rempli de l’amour de Dieu pour vous tous. »

Pays-Bas

La conférence de Benjamin Creme, qui s’est tenue à Amsterdam, en septembre 2002, a réuni environ 500 personnes, dont une grande partie entendait l’information pour la première fois. L’auditoire est resté attentif, jusqu’à près de minuit, alors que Benjamin Creme exposait les solutions aux problèmes de notre temps, ainsi que les dernières nouvelles de l’émergence de Maitreya – message d’espoir en cette période de crise mondiale.

 

La conférence, très profonde mais non sans humour, ainsi que la cession de questions/réponses qui suivit, permirent de placer l’actualité mondiale dans une perspective à long terme. La salle manifesta son accord lorsque Benjamin Creme déclara que les leaders mondiaux actuels, hommes du passé, seraient relégués à l’arrière plan à mesure que des leaders à l’esprit plus ouvert viendraient sur le devant de la scène, et que le besoin immédiat était celui d’une opinion publique mondiale, informée et active, qui constituerait un pouvoir contre lequel aucun pays sur Terre, même le plus puissant, ne pourrait résister.

 

Partage international, novembre 2002


 



Désarroi sur les marchés financiers

« Le bien-être économique des pays développés n’est qu’une bulle qui va éclater. » [La Mission de Maitreya, tome II,  page 171]

 

Les gros titres des journaux reflètent la situation difficile des marchés financiers à l’échelle mondiale : « Le Dow Jones en chute libre depuis trois mois, situation sans précédent depuis le krach de 1987. » « Les actions japonaises chutent de 3,2 %, plus forte baisse depuis dix-neuf ans. » « Plongeon des marchés financiers au Brésil .» « La chute de la banque allemande risque d’entraîner un krach généralisé. »

 

Les chiffres sont étonnants. Aux Etats-Unis, le Dow Jones a chuté de plus de 35 %  depuis juin 2000. Même si certains experts prévoient une reprise de l’économie américaine, la plupart estiment que la situation est pire que celle des années 1970, la confiance des investisseurs ne cessant de diminuer en raison des scandales financiers, des incertitudes économiques et du malaise engendré par les projets de guerre contre l’Irak.

 

Au Japon, le gouvernement lutte pour sauver le système bancaire et redonner confiance dans l’équité du marché, en rachetant les actions détenues par des banques commerciales en difficulté.

 

L’effondrement du marché européen a diminué de moitié la cote des sociétés européennes cette année, et la solvabilité de la Commerzbank, troisième banque allemande, a été remise en question, ce qui a causé une chute d’un quart de sa valeur. Les mesures prises par les gouvernements pour gonfler artificiellement l’économie et éviter une double récession, comme le soutien gouvernemental apporté aux banques japonaises et la diminution des taux d’intérêt, onze fois en 2001, par la Réserve fédérale américaine, n’ont pas réussi à enrayer la chute.

 

[Source : The Observer, Grande-Bretagne]

 


 

Un krach rampant : l’économie vacille

 

On parle désormais aux Pays-Bas de « krach rampant », lorsqu’il est question de la chute graduelle, mais incessante, des marchés financiers et des valeurs immobilières. Le NRC Handelsblad, quotidien néerlandais, a commencé à publier une série d’articles analysant les conséquences de ce phénomène. L’un d’entre eux examine les conséquences des pertes boursières sur le marché de l’immobilier.

 

Dans des quartiers où, il y a seulement quelques années, les villas neuves se vendaient sans difficulté, à la faveur d’un grand boom immobilier, fleurissent maintenantles pancartes « à vendre », car plus personne ne peut se permettre de payer les échéances des crédits souscrits.

 

En plus des pertes occasionnées par la chute des valeurs boursières, la confiance des consommateurs semble sérieusement entamée par l’insécurité internationale et l’inflation qui a inévitablement suivi le passage à l’euro. Les agents immobiliers ont confirmé que la tendance était très nettement à la baisse. Une étude récemment publiée par De Nederlandsche Bank établit un lien entre l’effondrement du marché immobilier et les sévères pertes boursières.

 

[Source : Het NRC Handelsblad, Pays-Bas]

 



 

ABONNEZ-VOUS À La revue

Partage International

 

Vous abonner à la revue Partage International constitue un excellent moyen d'être au courant des dernières nouvelles sur l'Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l'an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

Si vous êtes du Québec et que vous désirez vous y abonner, retournez-nous le bon de commande que vous trouverez à

 http://taraquebec.org/catalog.htm  avec votre paiement.

 

Pour les internautes européens qui désirent s’y abonner allez à

 http://www.partageinternational.ch/revuepi/piabonne.htm

 

 


 

DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT L'Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  «L'ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm

 



Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais)  1-877-384-1921

courriel : bulletin@taraquebec.org
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

 

Collaborateurs(trices) au bulletin: 
Andrée Trépanier,  Christian Tremblay,  Martin Payette,  Dominique Sirois

 


Si vous désirez recevoir une version 'texte brut' plutôt qu'une version 'html' (comme celle-ci), envoyez un courriel (email) à bulletin@taraquebec.org le spécifiant

 

Pour vous désabonner allez à

 http://taraquebec.org/inscription.htm

 

Retour au menu des archives des Bulletins de nouvelles