L’Émergence

Publication du Réseau Tara Canada (Québec)      Bulletin de novembre 2007


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné au Bulletin « L’Émergence »


 

La terre en travail

« L'on est en droit de dire que, parmi les hommes, certains commencent enfin à prendre au sérieux les dangers du réchauffement global et des changements climatiques qu'il entraîne. Il est vrai que bien des désaccords subsistent sur la réalité des périls et leur ampleur, comme sur la manière de traiter les problèmes dont l'existence est généralement admise. Toutefois il ne fait aucun doute que certains, au moins, reconnaissent que l'humanité a devant elle une tâche colossale pour arrêter le processus de destruction en cours et stabiliser l'environnement. Il est également vrai que même les plus conscients de la situation et les plus soucieux d'y faire face ne savent pas grand-chose de l'ampleur et de la complexité des problèmes. »

 

Extrait de l’article du Maître, Partage international, novembre 2007 (voir l’article complet  plus loin)


Prochaines conférences de Benjamin Creme

 

Le 4 décembre 2007, à Londres, Grande-Bretagne

 

 (voir plus bas pour des informations plus précises)


Nos prochaines conférences au Québec

 

Le jeudi 10 avril 2008, à 19h30 à Montréal, Canada

Centre Saint-Pierre, 1212, rue Panet, salle 200, métro Beaudry

 

« Créez un monde nouveau par le Partage »

Entrée gratuite  

http://taraquebec.org/ac-conferences.html

1-888-886-tara (8272)

(Visitez ce site régulièrement pour être au courant des derniers développements)

 


 

Conférences, salons et programmes de radio en Europe

Visitez http://www.source77.net/agenda/index.html  

(Visitez ce site régulièrement pour être au courant des derniers développements)


 

 Un message de Maitreya

 

Le 27 septembre 2007, Benjamin Creme a été interviewé pour un documentaire de télévision au centre d’information de Share Nederland à Amsterdam (Pays-Bas). A la fin de l’interview, pendant la bénédiction de Maitreya, celui-ci a donné par l’entremise de Benjamin Creme le message suivant :

 

« Mes chers amis, je suis maintenant proche de vous.

Nombre de vous attendent ma présence depuis longtemps.

Je suis sur le point de m’avancer ouvertement devant tous les hommes

et de commencer ma mission extérieure.

Il n’existe aucune distance entre nous. Sachez-le. Comprenez-le.

Lorsque vous me demandez de l’aide à travers « la main »,

ou directement, cette aide, soyez-en sûrs, vous est assurée.

Vous ne réaliserez peut-être pas que cette aide vous a été apportée

 mais elle le sera. Faites-moi confiance pour vous aider,

car c’est pour le faire que je viens.

Je vous exhorterai à travailler avec moi pour le bien de tous.

C’est l’opportunité de grandir plus vite, plus rapidement

que vous ne l’avez jamais fait auparavant,

et d’accéder ainsi aux pieds de celui que nous appelons Dieu.

Ne soyez pas effrayés des nombreux problèmes qui surgissent

maintenant presque chaque jour dans le monde.

Ces événements sont transitoires et les hommes comprendront bientôt

qu’ils ont devant eux un avenir baigné de lumière.

Ainsi en sera-t-il. »


L’article du Maître du numéro de novembre 2007 de la revue Partage international

La terre en travail

par le Maître --, par l’entremise de Benjamin Creme

L'on est en droit de dire que, parmi les hommes, certains commencent enfin à prendre au sérieux les dangers du réchauffement global et des changements climatiques qu'il entraîne. Il est vrai que bien des désaccords subsistent sur la réalité des périls et leur ampleur, comme sur la manière de traiter les problèmes dont l'existence est généralement admise. Toutefois il ne fait aucun doute que certains, au moins, reconnaissent que l'humanité a devant elle une tâche colossale pour arrêter le processus de destruction en cours et stabiliser l'environnement. Il est également vrai que même les plus conscients de la situation et les plus soucieux d'y faire face ne savent pas grand-chose de l'ampleur et de la complexité des problèmes.

Une science encore inconnue

Ainsi en va-t-il de la pollution, qui prend des formes nombreuses. Certaines sont faciles à identifier et à traiter, pourvu que soit présente la volonté d'agir ; d'autres, cependant, nécessitent une science et des moyens d'intervention encore inconnus de l'humanité. Les pollutions de cette deuxième catégorie sont tellement toxiques et destructrices qu'il est nécessaire d'y remédier en toute priorité. On connaît les effets de la pollution sur la qualité de l'air et de la nourriture, sur les animaux, sur les poissons des rivières et des océans, mais on n'y prête guère attention.

Plus destructrice que toute autre, la pollution causée par les radiations nucléaires attend encore d'être découverte par les savants de la Terre. Les niveaux vibratoires les plus élevés des radiations nucléaires se situent au-dessus de ceux que permettent de mesurer les instruments actuels. Ce sont aussi les plus toxiques et les plus dangereux pour l'homme comme pour les règnes inférieurs. Sur tous ces plans les problèmes de pollution doivent être surmontés.
Cela ne pourra s'accomplir que par la reconstruction complète des structures politiques, sociales et économiques actuelles. L'homme a ravagé et pollué la Terre, il a porté gravement atteinte à son environnement. Il lui faut maintenant considérer comme une priorité absolue de réparer ce qu'il a endommagé, et de rendre la santé à sa planète souffrante. Il lui faut apprendre à réduire ses exigences envers elle ; il lui faut apprendre la beauté de la simplicité, et la joie du partage. L'homme n'a guère le choix : l'urgence de la tâche à entreprendre nécessite une action immédiate ; rares sont ceux qui prennent la mesure des dommages déjà occasionnés.

Sauver la Terre                                            

La question se pose : la planète Terre peut-elle être sauvée, et par quels moyens ? La réponse est un « OUI ! » retentissant ; les moyens à mettre en œuvre impliquent la transformation du mode de vie actuel de la majorité des hommes.

L'ambition suprême de tous les pays dits « développés » est de parvenir à un taux de croissance toujours plus élevé de leurs économies, et de s'enrichir par ce moyen ; il s'agit, dans un monde économique fondé sur la compétition, de s'assurer domination et puissance, pour profiter d'un niveau de vie plus élevé.
Dans ces conditions, le pillage de la Terre et l'arrogante dilapidation de ses ressources sont considérés comme nécessaires et allant de soi. C'est cette attitude irresponsable qui a fini par mettre notre planète pratiquement à genoux.

Maitreya, soyez-en certains, abordera d'ici peu ce problème pressant, et présentera ses solutions. Il soulignera que la première nécessité est d'accepter la réalité d'une urgence que beaucoup s'emploient encore à nier. Le partage, dira-t-il, est la première étape du processus de changement qui portera remède à nos malheurs, et réhabilitera la Terre.

 

 Partage international, novembre 2007

 


Benjamin Creme au Pays-Bas

Près de six cent personnes ont assisté à la conférence de Benjamin Creme au théâtre Meervaart, à Amsterdam (Pays-Bas). Le public, composé en majorité de nouveaux venus, s’est montré très réceptif. Maitreya était présent dans la salle jusqu’à l’entracte.

 

Le lendemain, à l’occasion d’une interview, au centre d’information de Share Nederland à Amsterdam, Benjamin Creme fut adombré par Maitreya qui donna un message par son entremise. (Voir le message plus haut)


 SIGNES DES TEMPS

 « Ceux qui cherchent des signes les trouveront », annonçait Maitreya dans son message de novembre 1977. Depuis lors, les phénomènes miraculeux se multiplient: apparitions, croix de lumière, sources curatives, icônes et statues qui versent des larmes...

En mai 1988, un collaborateur de Maitreya déclarait de son côté dans Share International: « Les signes de la présence de Maitreya seront de plus en plus nombreux. Il va inonder le monde de tant d'événements extraordinaires qu'il semblera impossible de leur trouver la moindre explication. »

Canada : des ovnis en Colombie britannique

Dans la nuit du 9 septembre 2007, les habitants de Sidney, petite ville de Colombie britannique, ont aperçu dans le ciel une brillante sphère orange.

Un témoin a déclaré que l'objet avait la forme d'une méduse et se déplaçait silencieusement en direction du sud. Selon lui, « l'objet était très brillant, extrêmement lumineux, et animé de légères pulsations. Sa couleur n'était ni fixe ni homogène. Il ressemblait beaucoup à une méduse de couleur orange. Il poursuivit sa route en direction du sud au-dessus de Sidney à une vitesse croissante, puis vers Victoria, et pour finir, il s'éloigna vers le sud-ouest avant de disparaître peu à peu. »

Le témoin rapporta l'incident sur un site Internet, ce qui poussa une autre personne ayant également vu l'ovni à se manifester. Le second témoin a déclaré : « Nous étions dehors devant notre maison et soudain nous avons vu une lumière brillante au-dessus des arbres. Je pensai tout d'abord qu'il s'agissait d'un avion, mais c'était très lent et il n'y avait aucun son. L'objet bifurqua en direction du sud en se déplaçant très lentement, puis il sembla s'élever et s'éloigner de plus en plus […] avant de disparaître tout à fait. Nous savions qu'il ne s'agissait pas d'un avion, il se déplaçait trop lentement. Tout le monde avait les yeux levés vers cet étrange objet. Je ne sais pas ce que c'était, mais c'était très excitant. »

[Source : Peninsula News Review, Canada]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait d'un authentique vaisseau spatial venant de Mars.]

D'étranges lumières dans des prairies indiennes

Dans les prairies de Banni, dans l'État du Gujarat (Inde), des visiteurs ont raconté qu'ils avaient vu un étrange phénomène lumineux les nuits sans lune. Les habitants de la région, qui disent voir ces lumières depuis des siècles, les appellent Chhir Batti, ce qui signifie « lumières fantomatiques ».

Un ornithologue indien, Jugal Kishor Tiwari, a vu ces lumières inhabituelles à plusieurs reprises au cours de ses visites à Banni pour étudier les différentes espèces d'oiseaux de la région. « J'ai pu constater ce phénomène pour la première fois en étudiant les oiseaux à Banni en 1990, a-t-il déclaré.  Nous étions là pour attraper quelques oiseaux […] et nous fûmes distraits par ces lumières. La lumière, qui est aussi brillante qu'une lampe à mercure, change de couleur pour devenir bleue ou parfois rouge. C'est comme une boule de feu qui se déplace, s'arrête parfois, puis repart en flèche. Le 5 novembre 2005, mon équipe a trouvé ces lumières dans sept endroits différents. Nous avons montré ce phénomène à plusieurs experts, notamment un ornithologue américain bien connu, Bill Clark. Il a été stupéfait et n'a pu donner aucune explication. »

Selon J. K. Tiwari, les lumières sont seulement visibles après 20 h, lorsque la nuit est sombre. Elles se situent à une hauteur variant entre 60 cm et 3 m du sol. Il a ajouté que ces lumières semblent presque douées d'intelligence personnelle. « C'est comme si les lumières jouaient à cache-cache. Même si nous décidons de ne pas les suivre, elles peuvent s'agripper à nous. C'est comme si elles nous suivaient. Il ne s'agit pas seulement d'une impression personnelle, tout le monde ici a fait la même expérience. »

[Source : http://cities.ExpressIndia.com]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait de dispositifs utilisés par des vaisseaux spatiaux venant de Mars et de Vénus pour recueillir des informations locales sur la qualité de l'air et du sol.]

Des ovnis en Bavière

Le 25 avril 2007, en Bavière (Allemagne), certaines personnes ont remarqué un objet surprenant dans le ciel.

C'était un point brillant de couleur claire, avec plusieurs cercles noirs tournant autour.

Le phénomène a également été signalé par des policiers effectuant une patrouille à Illertissen, un village situé entre Munich et Stuttgart. Au bout d'un moment le point lumineux et les cercles disparurent aussi rapidement qu'ils étaient apparus.

[Source : Tageszeitung, Allemagne]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait de vaisseaux spatiaux venant de Mars.]

 

Motifs lumineux, sur un immeuble de Split (Croatie), créés par les Frères de l'espace en collaboration avec Maitreya.

(photo Goran Bosnic)

 


 

Conférences de Benjamin Creme en 2007 (à venir)

 

Toutes les conférences sont en anglais. Des traductions sont réalisées en direct pour les pays non anglophones.

GRANDE-BRETAGNE

Londres :

Les conférences publiques y sont données à Friends House, 173/177 Euston Road, London NW1 (en face de la Station Euston).

Horaire conférences: 19 h à 21h30 (portes 18h30)

Renseignements: Share International, PO Box 3677, London NW5 1RU. Tél. 0044-207-482-1113; Fax. 0044-207-267-2881

Prochaines conférences : 4 décembre 2007

Entrée  libre. 


Questions - réponses de Benjamin Creme dans la revue Partage international novembre 2007 (extraits)


 

Benjamin Creme traite, dans cette rubrique, toutes questions ayant trait aux activités de Maitreya et de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, ainsi qu’aux enseignements de la Sagesse éternelle, auxquelles il n’a pas répondu dans ses livres. Benjamin Creme ne souhaite pas se poser en arbitre de l’au­thenticité de l’activité et des communications des autres groupes. Veuillez donc vous abstenir de poser des questions sur ces sujets.

Les questions doivent être adressées à : Share Internatio­nal/Questions, PO Box 36-77, London NW5 IRU, G.-B.

Q. Dans le message numéro 13, Maitreya dit ceci : « Commencez par vous consacrer vous-mêmes, tout ce que vous êtes et avez été, au service du monde, au service de vos frères et sœurs, où qu'ils se trouvent. Assurez-vous que pas un jour ne s'achève sans que vous n'ayez accompli un acte de service véritable, et soyez assurés que mon aide sera vôtre. »

Si Maitreya attend de moi que je me consacre au service du monde, il demande trop. Je dois aussi survivre et gagner ma vie. Je ne peux servir chaque jour et aussi travailler. Je peux servir de temps en temps, une fois par semaine par exemple, mais « chaque jour » c'est demander trop. Par ailleurs, dans les Lois de la Vie, Maitreya dit que lorsqu'une personne est déprimée elle prend des médicaments pour éviter de faire l'expérience de la dépression et que ce que nous devrions faire, dans ce cas, c'est : « Nous asseoir et observer ce qui se passe en nous », « observer et être détachés ». Ceci me semble une attitude plutôt désinvolte face à la dépression. Je lutte contre elle depuis des années et je prends des médicaments pour cela. Il semble que Maitreya me critique de prendre des médicaments. On ne peut tout simplement « se détacher ». C'est une maladie débilitante. Je ne peux rien faire lorsque je suis déprimé, j'ai besoin de médicaments pour pouvoir travailler et me supporter. Lorsque le tourbillon de pensées négatives s'empare de votre cerveau, vous ne pouvez vous en détacher. C'est impossible. Maitreya ne dit pas si le détachement apporte la guérison. Même dans ce cas, essayer de rester constamment détaché est simplement trop difficile lorsque vous êtes déprimé. Là encore, Maitreya demande trop.

R. Je suis certain que de nombreuses personnes seraient d'accord avec vous, mais néanmoins je vous suggère d'essayer de faire ce que Maitreya conseille et je pense que vous serez surpris de constater que les choses commencent à changer relativement vite en vous. Maitreya ne suggère pas de servir toute la journée chaque jour, mais une parole, ou un acte de gentillesse, est également un service et ils peuvent ne prendre que quelques minutes. Commencez à servir et cela aura un effet d'épanouissement sur vous. Vous désirerez servir et vous serez capable de le faire de plus en plus. Vous devez commencer pas à pas et, en utilisant la photographie de la main de Maitreya, lui demander son aide.

 

Q. Pourriez-vous me dire quel est le point de vue de Maitreya en ce qui concerne les patients à qui l'on refuse des médicaments contre le cancer et la maladie d'Alzheimer, alors que ces médicaments sont déjà disponibles. Le gouvernement dit que leur coût est trop élevé par rapport à leur efficacité, mais comment peut-il dire cela alors que la vie des gens est en jeu et que leur qualité de vie pourrait être améliorée. Que pouvons-nous faire pour persuader le gouvernement que cette attitude est totalement erronée et inacceptable ? Nos dirigeants ne semblent pas écouter les gens ordinaires.

R. Maitreya n'aborde pas de telles questions directement, mais il parle de la nécessité du changement et c'est précisément ces problèmes quotidiens qui devraient être abordés dans n'importe quelle société saine. Lorsque nous accepterons le principe du partage et reconstruirons notre monde, les fonds nécessaires pour ce genre de soins seront trouvés sans difficulté.

Q. Je lis qu'il existe un lien entre les frères de l'espace et la Hiérarchie. En ce qui me concerne, je l'ai toujours pensé. [1] L'existence de nos frères de l'espace sera-t-elle un jour ouvertement révélée à tous ? [2] Cela arrivera-t-il de mon vivant, j'ai cinquante et un ans ?

R. [1] Oui. [2] Oui.

Q. Nous avons des questions à poser à la Hiérarchie en ce qui concerne l'adoption d'enfants. Le terme « adoption » dans les questions suivantes signifie : a) l'adoption d'enfants par un couple marié sans enfants ; b) l'adoption d'enfants par un couple marié ayant ses propres enfants ; c) l'adoption de l'enfant d'un partenaire, né d'une relation précédente. Que pense la Hiérarchie de l'adoption des enfants d'une manière générale ?

R. La Hiérarchie est tout à fait favorable à l'adoption des enfants orphelins. Elle n'est pas favorable à l'adoption par des gens riches dans les pays occidentaux d'enfants pauvres ayant des parents, issus d'autres pays, notamment des pays orientaux.

Q. Dans quelles conditions l'adoption est-elle souhaitable ?

R. Si l'enfant est sans parents et si le couple qui l'adopte est prêt à lui donner son amour et sa protection comme si l'enfant était le leur.

Q. Est-il préférable pour un enfant de grandir dans une institution pour enfants dans son pays d'origine ou dans une famille en tant qu'enfant adopté ?

R. Dans une famille.

Q. L'adoption peut-elle aider à donner à un enfant une meilleure chance de grandir dans une famille intacte ?

R. Oui.

Q. L'adoption est-elle une intervention inadmissible dans la vie d'un enfant avec des conséquences fâcheuses pour lui ?

R. Généralement pas.

Q. Si un couple adopte un enfant, les parents devraient-ils avoir le même pays d'origine que l'enfant qu'ils veulent adopter ?

R. Ce n'est pas important.

 

Q. Cela ne pose-t-il pas de problèmes si les parents et l'enfant qu'ils veulent adopter ont une nationalité différente ?

R. Non.

Q. Que pense la Hiérarchie de l'adoption d'enfants d'autres races que celle des parents ?

R. C'est acceptable si les autres critères sont respectés.

Q. Quel est le meilleur âge pour l'adoption d'un enfant ?

R. Le plus jeune possible.

Q. À partir de quel âge un enfant ne devrait-il pas être adopté ?

R. Au-dessus de quatorze ans il est généralement trop tard pour que l'enfant s'attache pleinement, mais ceci n'exclut pas la possibilité d'adoption.

Q. À quelles exigences devraient satisfaire les parents pour adopter un enfant ?

R. Être capables de donner amour et protection à l'enfant comme si c'était le leur.


Quelques personnalités et leurs rayons

(Partage international, novembre 2007)

 

On se souviendra que la structure de rayons d’un individu et son point d’évolution, publiés dans la revue Partage international, sont donnés par le Maître de Benjamin Creme. Le niveau d’évolution se situe entre 1 et 5 et correspond aux initiations correspondantes reçues. On devient un Maître de Sagesse lorsqu’on a passé la 5e initiation.

 

A : âme; P : personnalité; M : corps mental; As : corps as­tral ; Ph : corps physique; NE : niveau d'évolution. Le chiffre entre parenthèses représente le sous-rayon.

 

Marcel Marceau (1923-2007),  mime français

 A: 3 ; P : 4 (4); M: 3 (7); As: 6 (2); Ph: 3 (7). NE : 1,0

 

John Vladika Maximovitch (1896-1966),canonisé, archevêque russe de l’Église russe orthodoxe à Shanghai et San Francisco

A: 6 ; P : 6 (2); M: 6 (2); As: 6 (4); Ph: 7 (7). NE : 3,0

 


 

La méditation de Transmission

 

La Transmission est une forme de méditation de groupe ayant pour objet de transmettre des énergies spirituelles, au bénéfice de l’humanité. Il s’agit d’un acte de service, qui s’effectue en coo­pération avec les Maîtres de Sagesse. Les Maîtres de Sagesse sont les êtres éclairés qui nous ont précédés sur le chemin de l’évolution. Ils ont atteint un degré d’évolution spirituelle tel que, de notre point de vue, ce sont des êtres parfaits. Ils servent le Plan d’évolution, travaillant avec de grands flux d’énergies qu’ils équilibrent et dirigent dans le monde selon les nécessités. Ils font ainsi progresser l’humanité sur le sentier de l’évolution, puisque c’est grâce au stimulus de ces énergies que toute vie évolue. Certaines énergies spirituelles sont d’une puissance telle qu’elles doivent être réduites en intensité pour que l’humanité puisse les assimiler. Le but des groupes de transmission est pré­cisément de réduire l’intensité de ces énergies. Ainsi ces groupes agissent-ils comme des « transformateurs ».

On trouvera quelques recommandations, utiles et simples, sur la manière de conduire une Transmission dans le livre de Benjamin Creme : la Transmission, une méditation pour le nouvel âge.

Il existe des groupes de transmission actifs, ouverts à tous, dans de nombreux pays. Aucune participation financière n’est demandée.

Pour des informations sur la méditation de transmission :

http://partageinternational.org/decouvrir/14_4-groupes.php


ABONNEMENT À La revue Partage International


Vous abonner à la revue Partage international www.partageinternational.org constitue aussi un excellent moyen d’être au courant des dernières nouvelles sur l’Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l’an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

La revue Partage international est depuis janvier 2002 une traduction intégrale de la revue en anglais Share International, et du même format de 8½ x 11 pouces.

 

Chacun des liens qui suivent ouvriront une deuxième fenêtre avec un bon de commande pré-adressé que vous pourrez imprimer et compléter ensuite à la main. Pour les commandes en France, une possibilité d'achat par carte bancaire vous est aussi offerte.

Commande pour la Belgique cliquez ICI :

Commande pour la France cliquez ICI :

Commande pour la Suisse cliquez ICI :

Commande pour tous les Autres pays cliquez ICI :

 


 

Inscrivez-vous au bulletin de nouvelles de la revue Partage international

 

Visitez http://partageinternational.org  et inscrivez-vous au bas du menu.

 


DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT PAR COURRIEL, L’Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  « L’ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, et vous joindre à plus de 600 inscrits, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm

 


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Téléphone sans frais  1-888-886-tara (8272)

Envoi d’un courrier : http://taraquebec.org/phorm/forme1.htm
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

Sites en 20 autres langues : http://taraquebec.org/langues.html


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné au Bulletin « Émergence »

Pour vous désabonner allez à  http://taraquebec.org/inscription.htm