L’Émergence

Publication du Réseau Tara Canada (Québec)      Bulletin d’octobre 2004


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm

Pour vous désabonner cliquez sur le lien qui précède


Mise au point de Benjamin Creme

Il semblerait que certains lecteurs (des revues Share International et Partage international) soient gênés par notre intérêt pour l’élection présidentielle américaine de novembre et l’espace que nous y consacrons. Ils semblent penser qu’il est déplacé pour une revue fondée sur la spiritualité de s’intéresser à la politique, et particulièrement à la politique américaine, alors que chacun sait que les deux partis sont corrompus. Ce n’est certainement pas le cas.

Je dois avouer être perplexe devant une telle réponse aux événements qui secouent le monde depuis plusieurs années. Le but de Partage international est de faire connaître l’existence de la Hiérarchie, son retour dans le monde, ses plans et ses soucis pour le présent et l’avenir.

En ce qui concerne les prochaines élections américaines, ces soucis ont été exprimés avec force dans les récents articles de mon Maître.
Permettez-moi de citer quelques passages de l’article de ce mois-ci. Rien ne saurait être plus clair ou moins ambivalent. Pourquoi la voix de Partage international devrait-elle être moins honnête et moins soucieuse de la vérité ?

« Quand ils iront voter le mois prochain, les citoyens américains auront l’opportunité de changer le cours de l’histoire.

A l’approche de l’heure fixée par le destin […]  Nous, vos Frères aînés, nous ne pouvons nous tenir à l’écart quand l’avenir même du monde est menacé.

Cette élection marque un tournant majeur dans les affaires des hommes. »

Benjamin  Creme, rédacteur en chef


Nous présentons donc ici, un peu plus tôt,  l’article du Maître de novembre. L’article d’octobre suit plus loin.

Le choix de l'Amérique

par le Maître --, à travers Benjamin Creme

Quand ils iront voter le mois prochain, les citoyens américains auront l’opportunité de changer le cours de l’histoire. De leur décision dépendra en grande partie la tournure des événements dans l’avenir proche. S’ils font un choix avisé ils éliront un président soucieux du bien-être de tous ceux qui aspirent à la paix et à la justice dans notre monde perturbé, ceux qui savent que la paix et la justice dépendent de la confiance et qui sont prêts à partager les immenses ressources de leur pays pour créer cette confiance.

L’autre éventualité est trop terrible pour s’y attarder : elle signifierait une escalade de la guerre, du terrorisme et du contre-terrorisme ; des restrictions de plus en plus sévères imposées aux libertés traditionnelles du peuple américain ; la dégradation des relations entre les Etats-Unis et les autres pays ; et une réputation internationale de paria pour cette grande nation. Qui ferait un tel choix en connaissance de cause ?

Le peuple américain

A l’approche de l’heure fixée par le destin, beaucoup tournent leur regard vers le peuple américain, ce peuple tourmenté que, désormais, tant d’autres méprisent et haïssent. Ils prient pour le voir délivré de la cruauté et de la brutalité des tenants d’un pouvoir illégal et usurpé. Ils en appellent à tous les Américains épris de paix pour qu’ils se prononcent contre les menées belliqueuses du gouvernement actuel, et l’expriment par leur vote.

L’Amérique n’est bien sûr pas seule à blâmer pour les inégalités du monde, ce fléau de notre temps qui est à la source de tous les problèmes. Elle en partage la responsabilité avec toutes les nations développées qui traitent de façon cavalière et arrogante les pays qui se débattent dans la pauvreté. Ces nations doivent prendre conscience que la misère représente aujourd’hui le plus grand des foyers de tensions – et de terrorisme.

Les torts du monde occidental

Tels sont les torts du monde occidental : c’est en grande partie à l’histoire qu’il doit sa « réussite », sa richesse et sa position dominante, de même qu’à sa capacité à manipuler l’économie mondiale dans son propre intérêt, par le jeu agressif des forces du marché. Les pauvres et les déshérités du monde revendiquent désormais la part qui leur revient en toute justice. Si l’on continue de leur dénier ce simple droit, le monde ne connaîtra pas la paix. L’incubation du terrorisme se poursuivra, et il se changera en une guerre qui menacera la survie des peuples de la Terre.

Nous, vos Frères aînés, nous ne pouvons nous tenir à l’écart quand l’avenir même du monde est menacé. L’Amérique est une grande nation qui a beaucoup à offrir pour le bien du monde. Elle doit maintenant s’ouvrir à l’aspiration de son âme qui est de servir, de vivre dans la paix et la justice, et d’œuvrer en harmonie et en coopération avec toutes les autres nations pour rebâtir ce monde.

Cette élection peut marquer un tournant majeur dans les affaires des hommes. Prononcez-vous, nous vous en adjurons, pour la justice, le partage et la paix.

 

Partage international, novembre 2004


La clarté de vision et les inquiétudes exprimées dans cet article par le Maître de Benjamin Creme en novembre 2002 sont toujours aussi appropriées aujourd’hui. En raison de la situation mondiale actuelle nous le réimprimons ici.

Le mirage du pouvoir

par le Maître --, à travers Benjamin Creme

Au début de chaque année, dans le monde entier ou presque, l’humanité célèbre l’opportunité de prendre un nouveau départ, accompagné de résolutions pour préparer un avenir meilleur. Alors que cette année de crise et de tension touche à sa fin, les hommes peuvent se mettre en quête de nouvelles lignes d’action pour améliorer la vie de tous.

La crise actuelle s’achèvera bientôt, et sera suivie d’une phase d’expérimentation touchant à tous les aspects de l’existence humaine. Des horizons nouveaux et vastes s’ouvriront à l’exploration de l’homme quand il s’attaquera pour de bon aux problèmes que confronte aujourd’hui le monde. Actuellement, beaucoup se préoccupent de la crise politique qui menace de déstabiliser les nations. C’est une chose naturelle et inévitable.

L’hystérie engendrée aux Etats-Unis par les événements du 11 septembre 2001 s’est répandue sur la majeure partie de la planète. L’attitude belliciste du président américain a soufflé sur le feu et attisé les peurs, au point de faire obstacle à toute approche mesurée de la situation. Il va pourtant de soi qu’une certaine sérénité est indispensable tant à l’évaluation correcte des circonstances, qu’à une prise de décisions équilibrée. Dans la conjoncture actuelle, spéculations et rumeurs tiennent le haut du pavé, privant de toute vitalité un monde réduit au rôle d’observateur.

La première des priorités est une véritable connaissance des faits. C’est pourtant là chose rare. Tant de voix s’élèvent, luttant pour s’imposer contre d’autres tendances, tant d’opinions sont érigées au rang de faits avérés, qu’il n’est guère de sources d’informations qui paraissent crédibles ou dignes de respect. En de telles circonstances, ce serait faire preuve de sagesse que d’agir avec prudence et retenue.

Un plan militaire d’envergure est déjà sur pied, dont en général on ne connaît guère l’aboutissement. De notre point de vue, ses effets seront à la fois positifs et négatifs : destruction d’un régime sombre et tyrannique au prix de nombreuses vies innocentes, et déstabilisation aggravée d’une région déjà en crise. En Amérique et ailleurs se font entendre des appels à la prudence. Mais il semblerait qu’ils ne soient pas assez forts pour contenir les passions du groupe de fanatiques qui entoure le président. Ces hommes sont égarés par le mirage du pouvoir, et il sera difficile de les ramener à la raison. Les richesses pétrolières de l’Irak représentent une tentation trop puissante pour leur soif de domination et leur cupidité sans bornes.

Toutefois, ceux qui s’opposent à une guerre contre l’Irak et à tous ses dangers doivent continuer de faire connaître leur refus. Ils doivent faire preuve d’une détermination accrue à faire entendre leur voix par des manifestations. Il faut que les risque-tout et les irresponsables comprennent que le monde ne leur appartient pas ; que s’ils gouvernent, ils doivent le faire en accord avec la loi ; que par le passé, des empires parmi les plus grands se sont effondrés en de semblables circonstances. Leur indifférence à l’opinion mondiale ne pourra durer qu’un temps. Le monde se transforme aujourd’hui à la faveur de tant d’événements de différentes natures que ces hommes du passé, aux méthodes obsolètes, seront bientôt relégués silencieusement aux oubliettes de l’histoire.

Maitreya, le Grand Seigneur, est en train d’émerger et montrera la voie. Ne vous découragez pas, car tout ira pour le mieux.

Novembre 2002


 

Prochaines conférences de Benjamin Creme

 

Le 23 octobre à  Münich, Allemagne

Le 9 novembre à Londres, Grande-Bretagne

 (voir plus bas pour des informations plus précises)


Prochaines conférences au Québec

(voir plus bas pour des informations plus précises)

 

le 21 octobre à Montréal : Le retour des Maîtres de Sagesse
le 26 octobre à Trois-Rivières : La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse
le 28 octobre à Montréal : La Méditation de Transmission : une méditation de groupe au service de l’humanité

 

Visitez régulièrement le site : http://taraquebec.org/conferences/conferen.htm


L’article du Maître du mois d’octobre 2004

Un appel à la raison  

par le Maître, à travers Benjamin Creme

Le Maître est un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n’est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

 

Les citoyens américains voient aujourd'hui s'approcher une échéance critique. De la décision qu'ils prendront cette année en novembre peut dépendre l'avenir et le bonheur d'un grand nombre d'hommes, pas seulement aux Etats-Unis mais dans bien d'autres pays du monde. Vu la situation, l'on aurait pu supposer que cette décision ne serait pas difficile à prendre, que le choix à faire ne pourrait qu'aller de soi pour tous ceux qui sont épris de paix et de relations justes.

Toutefois il s'avère que certains voient les choses d'un œil différent, et se réservent le droit d'envahir d'autres pays sous prétexte que ces derniers pourraient nourrir à leur égard des desseins hostiles. L'on aurait pu croire de tels actes de guerre préventive abandonnés de longue date par les Etats civilisés du monde moderne, et relégués à un passé où l'homme ignorait la loi. Eh bien non, hélas, nous assure-t-on. L'actuel gouvernement américain, loin d'exprimer des remords pour sa cruelle et injuste invasion de l'Iraq, affirme fièrement sa détermination, s'il garde le pouvoir, à poursuivre ses déprédations dans le cadre de la " guerre au terrorisme ".

Combattre un fantôme

Mener la guerre au terrorisme revient à combattre un fantôme : exercice inutile, coûteux et dangereux. Le terrorisme est une hydre, monstre à plusieurs têtes ; comme Hercule eut à l'apprendre, chaque tête que l'on tranche donne naissance à deux autres. Le gouvernement des Etats-Unis, dans son arrogance et son ignorance, est tombé aveuglément dans le piège. Ceux qui en souffrent sont le peuple américain, ses victimes, et le monde tout entier. Il n'y a qu'un seul moyen de s'en prendre au terrorisme et d'en finir, pour toujours, avec ce fléau : il faut en rechercher l'origine.

Le terrorisme a bien sûr plusieurs causes, mais la plus importante de toutes est le déséquilibre existant dans la répartition des ressources du monde. C'est ce déséquilibre qui creuse un fossé dangereux entre les nations, conduisant certains à recourir au terrorisme pour réaliser leurs rêves. De tels hommes sont réduits au désespoir, mus par le sentiment de n'avoir rien à perdre. Ces desperados forment une immense armée potentielle ; ils sont prêts à mourir si nécessaire pour la justice à laquelle ils aspirent, et qu'à juste titre ils revendiquent. Nulle guerre contre le terrorisme ne peut vaincre pareille armée. Ni la morgue ni l'arrogance ne peuvent l'éloigner des bastions du monde occidental. Aucune nation, si puissante soit-elle, ne peut par elle-même vaincre le terrorisme. Il naît de l'injustice qui défigure ce monde.

Apprendre le partage

C'est seulement quand les hommes apprendront le partage que nous verrons la fin du terrorisme. Par le partage et par lui seul, ils pourront conquérir la justice et la liberté. Nous en appelons à vous, citoyens des Etats-Unis d'Amérique, cette grande nation bénie, pour que vous mettiez toute votre attention et tout votre cœur, comme de coutume, dans le choix électoral qui vous attend. Prononcez-vous pour la paix, la justice, et le respect de la Loi.

(Partage international - octobre 2004)


Exposition photographique

" LES RÉFLEXIONS URBAINES : UN PHÉNOMÈNE MYSTÉRIEUX "

 

Des formations de lumière à la fois mystérieuses et esthétiques ont proliféré dans le monde depuis 1997. Formés à partir des reflets du soleil sur les fenêtres, les cercles de lumière suivent le mouvement du soleil : ils se manifestent à certains moments de l'année et de la journée, au milieu de l'activité urbaine. Ils apparaissent sur toute surface plane, comme les murs ou les trottoirs spécialement lorsque le soleil est bas.


Ce phénomène demeure inexpliqué par la science. Benjamin Creme, éditeur en chef de la revue Share International, établit un lien entre ce phénomène et celui des " crop circles ". Les cercles de lumière, comme les " crop circles ", semblent être la signature d'Êtres ayant acquis un niveau de conscience et de connaissance supérieur à celui de l'être humain moyen. Selon M. Creme, les cercles sont des signes, parmi tant d'autres, qui révèlent à l'humanité l'imminence de grands événements et d'un renouveau spirituel.

 

Date : du 1er au 31 décembre 2004
Lieu : Café La Lippé, 3981, boul. St-Laurent, Montréal, Québec

Information : 514-384-1921 ou (sans frais) 1-877-384-1921

 


Conférences de Benjamin Creme en 2004 (partiel)

Toutes les conférences sont en anglais. Des traductions sont réalisées en direct pour les pays non anglophones.

GRANDE BRETAGNE

Londres

Les conférences publiques y sont données à Friends House, 173/177 Euston Road, London NW1 (en face de la Station Euston). Horaire  des conférences: 19 h à 21h30 (portes 18h30)

Renseignements: Share International, PO Box 3677, London NW5 1RU. Tél. 0044-207-482-1113; Fax. 0044-207-267-2881

Prochaine conférence :  le 9 novembre 2004. Ouverture de la salle 18 h 30.

Une méditation de Transmission se tiendra le 27 novembre, de13 à 16 h, Cecil Sharp House, 2 Regent’s Park Road, London, NW1 (près de la station Camden Town).

Entrée libre.

ALLEMAGNE

Münich : conférence le 23 octobre 2004 ;  Transmission le 24 octobre. 

Renseignements : 0049 89 123 2522 


CONFÉRENCES À MONTRÉAL, QUÉBEC 

À Montréal, à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), 1001 Sherbrooke Est, coin St-Timothée, salle Y-R180, rez-de-chaussée, 3 minutes du métro Sherbrooke

 

- le jeudi 21 octobre à 19 h 30 : Le retour des Maîtres de Sagesse

Cette conférence sera consacrée au plus grand événement de l'Histoire : le retour dans le monde des Maîtres de Sagesse, ces hommes qui ont réalisé pleinement leur potentiel spirituel. Depuis la fin de l'Atlantide, il y a 98 000 ans, ils s'étaient retirés dans les régions les plus reculées de la planète, et ce n'est qu'au XIXe siècle que leur existence a commencé à être révélée au public, pour le préparer à leur retour.

Les Maîtres reviennent aujourd'hui dans le monde moderne avec à leur tête Maitreya, l'Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d'une nouvelle civilisation où règneront la justice et la liberté, et où l'être humain connaîtra un accomplissement sans précédant.

Entrée gratuite

Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : (877) 384-1921
Site Internet
: http://taraquebec.org

À Montréal, à l'UQAM, 1001 Sherbrooke Est, coin St-Timothée, salle Y-R180, rez-de-chaussée, 3 minutes du métro Sherbrooke

 

- le jeudi 28 octobre à 19 h 30 : La Méditation de Transmission : une méditation de groupe au service de l’humanité

Nombre de personnes cherchent actuellement une voie de service. La méditation de Transmission constitue précisément une puissante forme de service, simple et efficace. Elle produit des résultats remarquables pour la planète, et stimule l'évolution personnelle de ceux qui la pratiquent.

La Transmission est une méditation de groupe qui s'effectue en coopération avec les Maîtres de Sagesse. Le groupe agit comme "transformateur", réduisant l'intensité des énergies spirituelles afin de les rendre plus facilement utilisables par l'humanité.

Cette activité est non confessionnelle, et entièrement compatible avec toute autre pratique religieuse ou spirituelle. Plusieurs centaines de groupes travaillent déjà de cette manière dans le monde.

Entrée gratuite

Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : (877) 384-1921
Site Internet : http://taraquebec.org


 CONFÉRENCES EN RÉGIONS AU QUÉBEC 

À Trois-Rivières, au Centre de santé Pauline Gagnon, 466 A , rue Bonaventure, Trois-Rivières

 

-         le mardi 26 octobre, à 19 h 30 : La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse

 

La Transmission est une méditation de groupe qui s'effectue en coopération avec les Maîtres de Sagesse. Le groupe agit comme "transformateur", réduisant l'intensité des énergies spirituelles afin de les rendre plus facilement utilisables par l'humanité.

La Transmission est non confessionnelle, et entièrement compatible avec toute autre pratique religieuse ou spirituelle. Plusieurs centaines de groupes travaillent déjà de cette manière dans le monde.

Les Maîtres reviennent aujourd'hui dans le monde moderne avec à leur tête Maitreya, L'Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d'une nouvelle civilisation où règneront la justice et la liberté, et où l'être humain connaîtra un accomplissement sans précédant.
 
Entrée gratuite, sauf à Valleyfield où elle est payante

Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : (877) 384-1921
Site Internet : http://taraquebec.org


 

CALENDRIER DES CONFÉRENCES AU QUÉBEC
AUTOMNE 2004 (partiel)

Date

Heure

Lieu

Titre

Jeudi, le 21 octobre 04

19 h 30

Montréal, à l'UQAM, coin St-Thimotée, salle Y-R180, rez-de-chaussée, 3 minutes du métro Sherbrooke. Entrée gratuite.

Le retour des Maîtres de Sagesse

Mardi 26 octobre 04

19 h 30

Trois-Rivières, Centre de santé Pauline Gagnon, 466A rue Bonaventure, Trois-Rivières. Entrée gratuite.

La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse

Jeudi, le 28 octobre 04

19 h 30

Montréal, à l'UQAM coin St-Thimotée, salle Y-R180, rez-de-chaussée, 3 minutes du métro Sherbrooke. Entrée gratuite.

La méditation de Transmission : une méditation de groupe au service de l’humanité

 


Nous participerons à 2 autres salons ésotériques durant l’automne à Montréal

Au 40e Salon International de l'Ésotérisme de Montréal

Lieu : au Marché Bonsecours, Vieux Montréal

Date : du 5 au 7 novembre 2004

Notre participation : notre kiosque no. 66 et conférence (date et heure à déterminer)

 Pour information : 514-384-1921 ou sans frais 1-877-384-1921

 

Au Salon Santé Mieux-être

Lieu : Stade Olympique, Montréal

Date : 26, 27 et 28 novembre 2004

Notre participation : notre kiosque no. 411

Pour information : www.salonsantemieuxetre.com
514-384-1921 ou sans frais 1-877-384-1921

Consultez régulièrement cette page pour être au courant des derniers développements

 Invitez vos parents et amis(es) à nous visiter !


Maitreya visite notre kiosque

au Salon Destin et Spiritualité

 

Voici la demande transmise à Benjamin Creme par une  bénévole du Réseau :

 

Cher monsieur,

Le samedi 11 septembre 2004,  je tenais le kiosque du Réseau Tara Québec au salon Destin et Spiritualité. La soirée se terminait. J’étais seule vers 21 h 30, et j’expliquais notre message et nos activités à un monsieur entre 30 et 40 ans, lorsqu’un jeune homme de race blanche s’approcha de notre table et paraissait intéressé par les photos des croix de lumière. Lorsque mon interlocuteur me posa la question « Qui est Maitreya », le jeune homme se retourna et répondit : « C’est le nouveau Bouddha ». Je le repris en précisant que ce devait être le prochain Bouddha. Il sourit et commença à nous parler du Bouddha et de la philosophie bouddhiste. L’échange entre nous trois dura entre 10 et 15 minutes, et tout ce temps, chaque fois que je plongeais mon regard dans les yeux du jeune homme, je ne pouvais en cerner la profondeur, très intriguée par ce sentiment étrange, quoique très réconfortant, que je ressentais. Il avait un aimable sourire, mais paraissait tellement sage et sérieux pour son âge, comme le lui fit remarquer l’autre monsieur.

Pendant que je continuais à parler avec ce dernier, le jeune homme s’éloigna de notre table, discrètement. Je le suivis des yeux, ressentant beaucoup d’amour et de sérénité. Un peu plus tard, en rangeant les livres et les documents avant de quitter, je ne cessais d’y penser et un sentiment de joie m’envahit en réalisant que je venais sans doute de rencontrer un être très évolué, peut-être Maitreya.

Pouvez-vous confirmer ce ressenti et préciser quel personnage est venu rendre visite à notre kiosque ce jour-là.

 

Marie-France Greppo, Montréal, Québec

 

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que le jeune homme était bien Maitreya]


Nos activités auprès des médias s’intensifient !

 

Télévision communautaire

 

 

Vos suggestions de thèmes pour ces émissions sont les bienvenues.

 

 

Télévision et radio publique et privée

 

 

 

 

Aidez-nous à diffuser notre message. N’hésitez pas à communiquer avec Christian Tremblay au 514-527-6817, télécopieur 514-527-8392, courriel : tremblc@cam.org ou téléphonez au secrétariat du Réseau, sans frais de l’extérieur du grand Montréal, au 1-877-384-1921.


Un nouveau message de Maitreya

Lors de sa visite aux Pays Bas, B. Creme a donné des interviews sur deux chaînes de télévision. Le 23 septembre, à la fin de l’une d’elles, il lui a été demandé si Maitreya pourrait donner sa bénédiction aux téléspectateurs, et éventuellement leur adresser un message. Voici donc le dernier en date d’une série de brefs messages, inspirants et émouvants, qui ont été délivrés dans des circonstances similaires par Maitreya.

« Attendez-moi juste un peu plus longtemps, et vous verrez vos rêves s’accomplir.
Ainsi en sera-t-il, et ainsi le nourrissement de mon Amour remplira-t-il votre vie de force et de joie. »


Le dernier livre de Benjamin Creme : L’art de la coopération

Le tout dernier ouvrage de Benjamin Creme, The Art of Co-operation, est paru en français sous le titre L’art de la coopération. Il aborde les problèmes les plus pressants de notre époque. Les solutions qu’il propose s’appuient sur les enseignements de la Sagesse éternelle qui, depuis des millénaires, ont révélés l’existence de forces sous-jacentes au monde extérieur.

Cet ouvrage considère l’état du monde, figé dans la compétition, essayant de résoudre ses problèmes par des méthodes surannées, alors que la réponse – la coopération – est entre nos mains. Il nous montre la voie d’un monde de justice, de liberté et de paix, qui naîtra d’une perception croissante de l’unité qui sous-tend toute vie.

Par son inspiration, Maitreya fera grandir en nous cette prise de conscience.

320 pages, dont 8 pages couleurs de « Signes des temps ».
ISBN : 2-95 10974-6-8

Pour commander ce livre par la poste au Québec ou en Europe visitez http://partageinternational.org/06_07.htm


La méditation de Transmission

 

La Transmission est une forme de méditation de groupe ayant pour objet de transmettre des énergies spirituelles, au bénéfice de l’humanité. Il s’agit d’un acte de service, qui s’effectue en coo­pération avec les Maîtres de Sagesse. Les Maîtres de Sagesse sont les êtres éclairés qui nous ont précédés sur le chemin de l’évolution. Ils ont atteint un degré d’évolution spirituelle tel que, de notre point de vue, ce sont des êtres parfaits. Ils servent le Plan d’évolution, travaillant avec de grands flux d’énergies qu’ils équilibrent et dirigent dans le monde selon les nécessités. Ils font ainsi progresser l’humanité sur le sentier de l’évolution, puisque c’est grâce au stimulus de ces énergies que toute vie évolue. Certaines énergies spirituelles sont d’une puissance telle qu’elles doivent être réduites en intensité pour que l’humanité puisse les assimiler. Le but des groupes de transmission est pré­cisément de réduire l’intensité de ces énergies. Ainsi ces groupes agissent-ils comme des « transformateurs ».

On trouvera quelques recommandations, utiles et simples, sur la manière de conduire une Transmission dans le livre de Benjamin Creme : la Transmission, une méditation pour le nouvel âge.

Il existe des groupes de transmission actifs, ouverts à tous, dans de nombreux pays. Aucune participation financière n’est demandée.

 

POUR CONSULTER LA LISTE DES GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION DU QUÉBEC ET D’OTTAWA, OU  PÒUR CRÉER OU VOUS JOINDRE À UN GROUPE DE TRANSMISSION, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.taraquebec.org/groupes_mdt/index.htm

 

Pour les internautes européens qui désirent de l’information sur la Transmission et créer ou se joindre à un groupe, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.partageinternational.org/05_02.htm

 


Extraits des Questions - réponses de Benjamin Creme dans la revue Partage international octobre 2004


 

Benjamin Creme traite, dans cette rubrique, toutes questions ayant trait aux activités de Maitreya et de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, ainsi qu’aux enseignements de la Sagesse éternelle, auxquelles il n’a pas répondu dans ses livres. Benjamin Creme ne souhaite pas se poser en arbitre de l’au­thenticité de l’activité et des communications des autres groupes. Veuillez donc vous abstenir de poser des questions sur ces sujets.

Les questions doivent être adressées à : Share Internatio­nal/Questions, PO Box 36-77, London NW5 IRU, G.-B.

 

Q. Al-Qaïda était-elle impliquée dans la tragédie de l’école de Beslan ou les preneurs d’otages étaient-ils tous tchéchènes ?

R. Non, la plupart des preneurs d’otages était des Tchéchènes, mais un certain nombre d’entre eux venait des régions voisines.

Q. Le 7 septembre 2004, des milliers de personnes se sont rassemblées spontanément sur la Place Rouge, à Moscou, afin de manifester leur solidarité avec la population de Beslan, contester la manière dont le gouvernement avait traité la tragédie de l’école et dénoncer le terrorisme. Il s’agit d’une manifestation sans précédent de la « voix du peuple ». Votre Maître pourrait-il nous dire combien de personnes se sont rassemblées ?

R. Environ 300 000.

Q. Maitreya participe-t-il toujours à des manifestations, par exemple récemment au Venezuela, à Berlin ou à New York ?

R. Oui, absolument. Il a pris part aux manifestations de Berlin et de New York et le Maître Jésus a pris part à celles du Venezuela.

Q. [1] Dans quelle mesure la menace d’un attentat nucléaire par les terroristes est-elle vraisemblable ? [2] Le danger d’un tel attentat est-il exagéré par le gouvernement américain ? [3] Si oui, pourquoi ? [4] Quel effet cela a-t-il sur le psychisme d’une nation (et individuellement sur ses citoyens) d’être maintenue dans un état de peur constante, d’anxiété et de stress ?

R. [1] Elle n’est pas très vraisemblable. Lancer des armes nucléaires, en admettant qu’elles soient disponibles, n’est pas chose aisée pour des « amateurs ». [2] Oui. [3] Garder les gens sensibles au danger possible d’un attentat terroriste et renforcer la position du gouvernement en tant que « protecteur » du peuple. [4] Le stress créé affecte la capacité des gens à analyser et évaluer l’action du gouvernement, si bien qu’ils deviennent plus dociles.

Q. Mis à part le fait de voter pour J. Kerry, que pouvons-nous faire pour nous débarrasser des hommes néfastes qui gouvernent actuellement ce pays (les Etats-Unis) ?

R. Apprendre et être prêts à PARTAGER. Influencer les membres du Congrès et les sénateurs des deux partis pour qu’ils voient la nécessité du PARTAGE, seule réponse à tous les problèmes d’aujourd’hui – problèmes économiques, politiques, écologiques, terrorisme, guerre. Le mal peut seulement exister dans un terrain favorable. Les Etats-Unis sont riches, puissants et avides, et bon nombre d’Américains doivent préférer qu’il en soit ainsi. Changez cela et sauvez les Etats-Unis et le reste du monde.

Q. Si toute l’institution politique est dominée par l’influence des Poissons, et, à mon avis, très corrompue, quelle différence cela fera-t-il qu’un président ou un autre soit élu en novembre ?

R. Ceci me semble une vue très superficielle de la situation politique des Etats-Unis. Elle a été rarement aussi polarisée qu’aujourd’hui et il a été rarement aussi important pour le monde que le peuple américain fasse le bon choix le 2 novembre.

Même si certains républicains votent démocrate par dégoût des mensonges et de la corruption du gouvernement actuel et si des démocrates très conservateurs (et dominés par l’influence des Poissons), notamment dans le Sud, votent Bush, il me semble que les différences de perspective entre les deux partis n’ont jamais été plus claires. Un parti semblant vouloir à tout prix la confrontation et la guerre quel qu’en soit le coût, si illégale et si injustifiée soit-elle ; l’autre plus stable, prêt à travailler avec les Nations unies et ayant des projets moins grandioses de pax americana et de domination des Etats-Unis dans le monde. Je dirais que la différence entre l’approche des deux partis est d’environ 45 %.

Q. Que dire à ceux qui projettent de voter pour Ralph Nader ? Il est certain que nous préférerions avoir Nader comme président, mais il ne gagnera pas et il peut prendre des voix à J. Kerry.

R. Absolument. C’est exactement ce qui arrivera si vous votez pour Nader. Personnellement j’ai beaucoup de respect pour ses idées. Il est cependant un peu trop fanatique à mon goût. Il semble faire preuve, dirons-nous, d’une certaine mégalomanie et il se lance dans la course à la présidence tout en sachant qu’il n’a aucune chance de gagner. Voter pour Nader, c’est diminuer les chances d’élire un président démocrate. Il devrait, à mon avis, suivre l’exemple de Dennis Kucinich et s’aligner derrière John Kerry afin d’assurer une victoire démocrate. L’enjeu est trop sérieux, trop important, pas seulement pour les Etats-Unis, mais pour le monde entier, pour qu’il soit possible d’agir pour son propre compte comme le fait Nader.

Q. J’ai été choqué de vous entendre dire qu’Israël était un point du triangle du mal. Qu’est-ce que cela signifie ?

R. Je suis surpris que la personne qui pose cette question soit choquée, étant donné l’oppression brutale du peuple palestinien par Israël. Israël justifie son action comme faisant partie de la « guerre contre le terrorisme » comme l’a fait George W. Bush en attaquant l’Irak, qui n’était pas terroriste et ne constituait certainement pas une menace pour les Etats-Unis. Après la victoire des Alliés sur les puissances de l’Axe en 1945, les « forces du mal » comme nous les appelons – les seigneurs de la matérialité, comme les appelle la Hiérarchie de lumière – furent graduellement scellées dans leur propre domaine : le maintien de l’aspect matière de la planète. Avec la création de l’Etat d’Israël en 1948, par une action terroriste menée contre le mandat britannique et le peuple de Palestine, ce fut, selon le Maître D.K. « comme si les forces du mal avaient à nouveau un pied à la porte ». Israël est le point central d’un triangle du mal qui agit à travers Israël, le Pentagone aux Etats-Unis et certains Etats de l’Europe de l’Est. Nous assistons actuellement à une explosion de cette force du mal qui doit être contrée et vaincue par l’humanité avec l’aide de la Hiérarchie de lumière – Maitreya et son groupe de Maîtres de Sagesse.

Q. Certains changements qui pourraient permettre au Christ de se manifester plus ouvertement se sont-ils produits dans la conscience de l’humanité depuis votre première conférence ?

R. Oui, en dépit des apparences, l’humanité prend davantage conscience de ses problèmes et, dans une certaine mesure, de la manière de les résoudre. Du point de vue de la Hiérarchie un réel progrès a été accompli.



ABONNEMENT

À La revue Partage International

 

Vous abonner à la revue Partage international constitue aussi un excellent moyen d’être au courant des dernières nouvelles sur l’Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l’an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

La revue Partage international est depuis janvier 2002 une traduction intégrale de la revue en anglais Share International, et du même format.

  

Si vous êtes du Québec et que vous désirez vous y abonner, retournez-nous le bon de commande que vous trouverez à

 http://taraquebec.org/catalog.htm  avec votre paiement (70.00$ pour 1 an).

 

Pour les internautes européens qui désirent s’y abonner allez à

 http://www.partageinternational.ch/revuepi/piabonne.htm

 


DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT PAR COURRIEL, L’Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  « L’ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais)  1-877-384-1921

Envoi d’un courrier :
http://taraquebec.org/tara.html
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

Site de la revue Partage international : http://partageinternational.ch

 


Pour vous désabonner allez à  http://taraquebec.org/inscription.htm