L’Émergence

Publication du Réseau Tara Canada (Québec)      Bulletin d’octobre 2005


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm

Pour vous désabonner cliquez sur le lien qui précède


Prochaines conférences de Benjamin Creme

 

Le 10 novembre 2005 à Londres, Grande-Bretagne

Le 6 décembre 2005 à Londres, Grande-Bretagne

(voir plus bas pour des informations plus précises)

 


Nos prochaines conférences au Québec

http://taraquebec.org/ac-conferences.html

Le 10 novembre à Montréal : Le retour des Maîtres de Sagesse
Le 17 novembre à Montréal : La méditation de Transmission
Le 30 novembre à Victoriaville : L’Émergence de Maitreya et la Méditation de Transmission

(voir plus bas pour des informations plus précises)


Exposition de cercles de lumière

à Montréal du 5 au 26 novembre

(voir plus bas pour des informations plus précises)


Nous serons présents

au 42e Salon International de l’ésotérisme

à Montréal du 4 au 6 novembre 2005

(voir plus bas pour des informations plus précises)


La fraternité humaine

« Les hommes doivent prendre conscience que les peuples de toutes les nations sont uns, égaux entre eux, et dépendants les uns des autres. Aucune nation ne possède le monde, ni ne peut le régir. Aucune ne peut s’opposer seule à toutes les autres. Les jours des empires et de leur domination sont révolus. L’homme est au seuil d’une compréhension nouvelle de son rôle sur la planète Terre. 

 

Progressivement, un changement de perspective conduira au remplacement de la confrontation et de la compétition acharnées d’aujourd’hui, par la compréhension mutuelle, et à la coopération. Il faut bien dire que toutes les nations n’avanceront pas à la même allure dans cette direction mais l’efficacité de la méthode, fondée sur un évident bon sens, finira par encourager même les moins enthousiastes à voir combien elle est profitable pour tous. »

 

Extrait de l’article du Maître d’octobre 2005, inclus plus bas.


Le site Internet québécois « Le retour des Maîtres et de l’Instructeur mondial » présente un nouveau « look »

Ce site Internet québécois a été restructuré et son contenu ajusté. Sa présentation graphique a été modifiée. Vous êtes invités à le visiter régulièrement à l’adresse http://taraquebec.org . Inscrivez cette adresse dans vos favoris.


 

Conférences de Benjamin Creme en 2005 (partiel)

 

Toutes les conférences sont en anglais. Des traductions sont réalisées en direct pour les pays non anglophones.

GRANDE-BRETAGNE

Londres :

Les conférences publiques y sont données à Friends House, 173/177 Euston Road, London NW1 (en face de la Station Euston).

Horaire conférences: 19 h à 21h30 (portes 18h30)

Renseignements: Share International, PO Box 3677, London NW5 1RU. Tél. 0044-207-482-1113; Fax. 0044-207-267-2881

Prochaine conférence : Prochaines conférences : les 10 novembre et 6 décembre 2005

Entrée libre.


Conférences à Montréal et en régions

À Montréal, à l'UQAM, 1205 rue St-Denis (coin René-Lévesque), Pavillon de l’Éducation, salle N-M110:

- le jeudi 10 novembre à 19 h 30 : Le retour des Maîtres de Sagesse et de  l’Instructeur mondial

Cette conférence sera consacrée au plus grand événement de l'Histoire : le retour dans le monde des Maîtres de Sagesse, ces hommes qui ont réalisé pleinement leur potentiel spirituel. Depuis la fin de l'Atlantide, il y a 98 000 ans, ils s'étaient retirés dans les régions les plus reculées de la planète, et ce n'est qu'au XIXe siècle que leur existence a commencé à être révélée au public, pour le préparer à leur retour.

Les Maîtres reviennent aujourd'hui dans le monde moderne avec à leur tête Maitreya, l'Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d'une nouvelle civilisation où règneront la justice et la liberté, et où l'être humain connaîtra un accomplissement sans précédant.


Entrée gratuite

Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : 1-877-384-1921
Site Internet : http://taraquebec.org

À Montréal, à l'UQAM, 1205 rue St-Denis (coin René-Lévesque), Pavillon de l’Éducation, salle N-M530:

- le jeudi 17 novembre à 19 h 30 : La Méditation de Transmission : une méditation de groupe au service de l'humanité

Nombre de personnes cherchent actuellement à servir. La méditation de Transmission constitue précisément une puissante forme de service, simple et efficace. Elle produit des résultats remarquables pour la planète, et stimule l'évolution personnelle de ceux qui la pratiquent.

La Transmission est une méditation de groupe qui s'effectue en coopération avec les Maîtres de Sagesse. Le groupe agit comme « transformateur », réduisant l'intensité des énergies spirituelles afin de les rendre plus facilement utilisables par l'humanité.

Cette activité est non confessionnelle, entièrement compatible avec toute autre pratique religieuse ou spirituelle. Plusieurs centaines de groupes travaillent déjà de cette manière dans le monde.


Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : 1-877-384-1921
Site Internet : http://taraquebec.org

À Victoriaville, à la Manne, 194, rue Notre-Dame Est, (Face au Luxor), Victoriaville

- le mercredi 30 novembre, à 19 h 30 : L’Émergence de Maitreya et la Méditation de Transmission

Les Maîtres reviennent aujourd'hui dans le monde moderne, avec à leur tête Maitreya, l'Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d'une nouvelle civilisation où règneront la justice et la liberté, et où l'être humain connaîtra un accomplissement sans précédant.

La Transmission est une méditation de groupe qui s'effectue en coopération avec les Maîtres de Sagesse. Le groupe agit comme "transformateur", réduisant l'intensité des énergies spirituelles afin de les rendre plus facilement utilisables par l'humanité.

Cette activité est non confessionnelle, et entièrement compatible avec toute autre pratique religieuse ou spirituelle. Plusieurs centaines de groupes travaillent déjà de cette manière dans le monde.

Entrée gratuite
Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : 1-877-384-1921
Site Internet : http://taraquebec.org


Exposition photographique à Montréal :

Les réflexions urbaines, un phénomène mystérieux : les croix de lumière

 

Depuis 1997, plusieurs personnes ont remarqué des reflets lumineux ayant l'apparence de cercles marqués d'un X au centre. L'éditeur en chef de Share International,  Benjamin Creme, considère ce phénomène comme un signe non religieux. Les cercles seraient la signature d'Êtres ayant acquis un niveau de conscience supérieur à celui de l'être humain.

 

Cette exposition rassemble des photos de cercles de lumière provenant de plusieurs parties du monde, en autre des États-Unis. d'Allemagne, de Suède, de Norvège, de Slovénie et du Canada.

 

Date et lieu : du 5 novembre au 26 novembre 2005 au Le Boudoir, 850 rue Mont-Royal Est, (514) 526-2819

 

Visitez régulièrement notre site pour connaître les dates et les lieux des autres expositions à http://taraquebec.org/exhibition/index.htm ou téléphonez au secrétariat au (514) 384-1921

 

 

         


 Kiosque lors d’un salon sur l’ésotérisme

Nous participerons au

42e Salon International de l’Ésotérisme de Montréal

Lieu : au Marché Bonsecours, 350, rue Saint-Paul Est, Vieux Montréal

Date : du 4 au 6 novembre 2005

Horaire du salon : Vendredi, le 4 novembre 16 h – 23 h

                              Samedi, le 5 novembre 11 h – 22 h

                              Dimanche, le 6 novembre 11 h – 19 h       

Activités : animation d’un kiosque et présentation de conférences sur le Retour des Maîtres de Sagesse et la méditation de Transmission

Pour information : 514-384-1921 ou sans frais 1-877-384-1921


Lors de la dernière visite de Benjamin Creme à New York

À la fin de juillet dernier, environ 10 personnes des groupes du Québec se sont rendues à New York, où était de passage Benjamin Creme. Les membres du groupe ont pu participer à deux méditations, l'une publique et l'autre privée, ainsi qu'à une conférence publique. Benjamin Creme a donné une longue conférence très stimulante avec en prime des bénédictions de Maitreya. Durant les méditations, où était rassemblées de nombreuses personnes, nous avons pu transmettre pendant plusieurs heures les énergies des Maîtres avec Benjamin qui était adombré par Maitreya. Nous avons donc tous(tes) été très énergétisés(es) par notre court passage à New York.

 


Franc succès de la tournée de conférences de James Quilligan au Québec

 

Le Dr James Quilligan, écono­miste émérite, spécialiste réputé en développement international et conseiller de chefs d’états, de ministres et d’experts internationaux, a visité le Québec durant près d’une semaine en septembre au cours de sa tournée de conférences dans l’est du Canada.

 

Lors de sa visite au Québec, il a présenté des conférences à de nombreux groupes dont, entre autres, les étudiants du Département des sciences économiques de l’Université de Montréal, les cadres supérieurs de l’important syndicat québécois FTQ lors de leurs congrès de réflexion, les étudiants du Département des sciences politiques de l’Université Concordia, des journalistes lors d’un déjeuner café-croissant, des étudiants dans le cadre de « l’Université autrement » dont la rencontre fut organisée en collaboration avec Oxfam et les membres de l’Association des anciens parlementaires. Une conférence publique fut aussi présentée au Club St-James de Montréal sous le titre « Un plan Marshall mondial est-il vraiment réaliste ? Pourquoi n'arrivons-nous pas à atteindre les objectifs de développement du millénaire ? » 

 

Au début des années 80, M. James Quilligan a travaillé étroitement avec M. Willy Brandt, ex-chancelier de l’Allemagne de l’Ouest, à la production des rapports Nord-Sud : un programme de survie et Crise Commune, alors endossés par plus de 100 pays et bien reçus par le G-7.

 

À ce moment, des chefs d’État et des experts en économie et politique internationale, quoique de pays, de convictions et d’expériences disparates, en étaient arrivés à un consensus quant à leurs recommandations, qui s’adressaient aux gouvernements, agences internationales et au grand public. Ces recommandations suggéraient une restructuration politique, économique et sociale mondiale basée sur les fondations actuelles. Si leurs suggestions n’étaient pas appliquées, prédisaient-ils, les courants mondiaux aboutiraient à un avenir sombre pour l’économie mondiale, par exemple : des pertes d’emplois et dans le Nord et dans le Sud, une compétitivité accrue pour l’énergie, une dégradation environnementale, etc.

 

M. Quilligan a récemment mis à jour ces rapports sous le titre de The Brandt Equation: 21st Century Blueprint for the New Global Economy. Selon lui, le contexte actuel est plus propice aujourd’hui qu’au début des années 1980 à la mise en œuvre de ces recommandations, et l’urgence de les appliquer est aussi plus pressante.

 

 Liens utiles :

 

www.Brandt21Forum.info 
www.global-negotiations.org
http://213.225.140.43/ (Commission pour l’Afrique)


Notre présence au Salon de la médecine douce et du mieux-être

Nous avons animé un kiosque au Salon de la médecine douce et du mieux-être qui s’est tenu les 13 et 14 octobre à la Grande Place du Complexe Desjardins à Montréal. Les visiteurs ont été nombreux qui ont pris notre documentation gratuite, ont acheté des livres et ont échangé avec les personnes du Réseau qui étaient disponibles au kiosque. Les thèmes que nous avions retenus pour la présentation étaient : « La guérison ésotérique et la présence des Maîtres de Sagesse » et « Le pouvoir du service et de la méditation dans la guérison ».   


L’article du Maître du numéro d’octobre 2005 de la revue Partage international

La fraternité humaine

par le Maître --, à travers Benjamin Creme

Le Maître est un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n’est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

Tôt ou tard, les nations et leurs dirigeants se rendront compte de la réalité de leur interdépendance. Cette prise de conscience amènera une approche totalement nouvelle des problèmes auxquels ils sont actuellement confrontés, leur permettant de les résoudre plus facilement et avec plus de sagesse.

Progressivement, un changement de perspective conduira au remplacement de la confrontation et de la compétition acharnées d’aujourd’hui, par la compréhension mutuelle, et à la coopération. Il faut bien dire que toutes les nations n’avanceront pas à la même allure dans cette direction mais l’efficacité de la méthode, fondée sur un évident bon sens, finira par encourager même les moins enthousiastes à voir combien elle est profitable pour tous.

Chaque pas effectué dans ce sens cimentera le processus et hâtera le mouvement vers la coopération. De cette manière, on verra se développer une relation plus saine entre nations, ce qui avec le temps amènera un véritable sens de la fraternité.

La réalité de l’interdépendance

Parmi les petites nations, nombreuses sont celles qui reconnaissent d’ores et déjà la réalité de cette interdépendance, mais par manque de puissance elles ne peuvent faire entendre leur voix.

Quant aux nations grandes et puissantes, elles traitent par le mépris de telles idées, leur orgueilleuse autosuffisance les aveuglant à la vérité de leur relation avec le monde. L’homme n’évolue que lentement et a besoin de temps et d’expérimentation pour faire des progrès significatifs, mais c’est précisément ainsi que de tels progrès deviennent stables et permanents. Ce sont bien sûr les Nations unies qui constituent le forum où les petites nations doivent pouvoir faire entendre leur voix. Ce ne sera possible que quand le Conseil de sécurité, avec son veto arbitraire, sera aboli. Ce Conseil n’a plus de raison d’être, et doit bientôt céder la place à une assemblée des Nations unies libérée des abus de pouvoir comme du droit de veto.

La fin des empires

Nous verrons alors les nations agir sans les restrictions qu’imposent le veto des grandes puissances et leurs « récompenses » financières. Ceux qui élèvent le plus la voix pour exiger la démocratie en terre étrangère sont étrangement aveugles à son absence aux Nations unies. Les hommes doivent prendre conscience que les peuples de toutes les nations sont uns, égaux entre eux, et dépendants les uns des autres. Aucune nation ne possède le monde, ni ne peut le régir. Aucune ne peut s’opposer seule à toutes les autres. Les jours des empires et de leur domination sont révolus.

L’homme est au seuil d’une compréhension nouvelle de son rôle sur la planète Terre. Cela implique un changement dans sa relation avec ceux qui cheminent avec lui sur la voie de la sagesse, sur la voie d’une gestion digne et éclairée des ressources de ce monde d’abondance.

Nous, vos Frères aînés, nous aiderons les hommes à effectuer ce changement. Maitreya fera connaître aux hommes ce qui surviendrait s’ils n’agissaient pas pour transformer le monde. Il montrera que sans un changement de direction l’avenir serait difficile et même sinistre. Il leur inspirera aussi la prise de conscience de leur interdépendance, la réalité de leur Fraternité.


La voix du peuple

Des enfants manifestent

La ville de New Delhi fut remplie d’un son nouveau, le 8 septembre 2005, lorsque des milliers d’enfants, venus de vingt-quatre pays, ont envahi les rues pour attirer l’attention sur les problèmes auxquels sont confrontés les enfants dans le monde.

Ils portaient des tee-shirts blancs et des casquettes rouges, brandissaient des bannières et psalmodiaient leurs demandes : « Nous réclamons l’éducation », « Que toutes les routes mènent à l’école », « Plus d’outils dans des mains minuscules ».

La manifestation était organisée par la Global March Against Child Labour (Marche mondiale contre le travail des enfants) et Bachpan Bachao Andolan, le dernier jour du 2e Congrès des enfants dans la capitale, qui a duré quatre jours. Fondée par un groupe de quelques personnes, Bachpan Bachao Andolan (BBA) est devenue une organisation soutenue par des milliers d’individus et un réseau de plus de 750 ONG, syndicats, associations des droits de l’homme, déterminés à obtenir une totale suppression du travail des enfants et une éducation de qualité pour tous en Inde.

Les enfants participant à la manifestation venaient des pays de la bordure du Pacifique et également d’Afrique et du Moyen Orient : Ethiopie, Pakistan, Philippines, Cameroun, Bangladesh, Cambodge, Iran, Mexique, Malawi, Costa Rica, Japon et Népal.

Les enfants ont formulé ensemble une charte de demandes qui sera soumise aux Nations unies en 2006, appelant les gouvernements à prendre leurs responsabilités pour protéger les droits des enfants, et pour que des coupures drastiques soient faites dans le budget de la guerre et de l’armement au profit de l’éducation. La charte demande également que les gouvernements s’engagent, de manière visible et effective, à mettre un terme au travail des enfants, en assurant une éducation gratuite et égale pour tous.

« Nous voulons jouer et aller à l’école. Nous demandons aux autorités de prendre en compte notre triste condition et de mettre un terme au travail des enfants », a déclaré Kifayatulla, âgé de treize ans, qui travaille à temps partiel dans un petit restaurant au bord de la route à Dhaka.

Un autre enfant, Umair Choudhury, âgé de douze ans et originaire du Népal, a expliqué : « Je suis heureux de me trouver parmi d’autres enfants, même si c’est difficile de comprendre leur langue. Au moins, pendant quatre jours je n’ai pas été obligé de travailler et je n’ai plus du tout envie de retourner à mon travail. »

[Sources : www. bbasaccs.org ; Hindustand  Times, Inde]


Signes

En réchapper par miracle

Un directeur commercial d’Hamilton (Nouvelle-Zélande), déclare « qu’il mesure toute sa chance » depuis qu’il est sorti indemne d’une collision avec deux camions qui ont réduit sa voiture en miettes. Cet homme de cinquante et un ans, qui se rendait dans le sud pour son travail vers 8 h 30, se rappelle seulement « avoir pensé à la vie » lorsque sa Subaru Legacy entra en collision avec un camion qui allait dans la même direction et fut alors projetée en travers de la route devant un second camion allant dans l’autre sens. Il ne souffrit que d’égratignures mineures et de contusions et quitta l’hôpital le jour même avant midi.

[Source : Waikato Times, Nouvelle-Zélande]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le conducteur avait été sauvé par le Maître Jésus.]

L’image de Jésus dans une fontaine

Une image de Jésus est apparue sur une photographie prise par Tom Brobakke à Bragenes Torg, Drammen (Norvège) le 9 juillet 2005. Il avait photographié une fontaine et en rentrant chez lui il découvrit sur la photo l’image d’une silhouette aux mains levées. VG, le plus important journal norvégien, a relaté l’histoire en ces termes : « Regardez attentivement cette image : il peut s’avérer que Jésus soit apparu à Drammen jeudi soir. »

[Source : VG, Norvège]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l’image avait été créée par le Maître Jésus.]

Des ovnis au-dessus de la côte britannique

« Mystery UFO over Coastline » (Un mystérieux ovni au-dessus de la côte) titrait en première page un journal local de Plymouth (Grande-Bretagne) en juin 2005. De brillantes lumières vues au-dessus de la côte sud-ouest de l’Angleterre ont été photographiées par Mark Fowler, persuadé qu’il ne pouvait s’agir d’un avion militaire. « J’ai été pendant dix-sept ans pilote dans l’Armée de l’Air et si cela avait été un avion militaire, je l’aurais su. Je n’ai pas la moindre idée de ce dont il s’agit. Je n’ai jamais rien vu de semblable », a-t-il déclaré. Il était en train de photographier le coucher du soleil sur le Devon et la Cornouaille lorsqu’il a vu les objets. « Il y avait un grand amas de lumières brillantes que je crus tout d’abord être un nuage, mais alors un disque argenté a émergé au milieu. Il était visible à l’œil nu, mais à travers le viseur de mon appareil photo je le voyais encore plus nettement. Il s’arrêtait, puis accélérait et s’arrêtait à nouveau. C’était vraiment bizarre. »  

[Source : Plymouth Independent, Grande-Bretagne]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que les lumières étaient des vaisseaux spatiaux venant de Mars.]

Déclassification de documents concernant les ovnis

Le Ministre britannique de la Défense a déclassifié des milliers de documents classés confidentiels relatant des apparitions d’ovnis dans les années 1970.

Le public peut désormais avoir accès, à la National Archive , à des documents du département SF4 du ministère de la Défense , révélant des comptes-rendus dignes de foi émanant du personnel de la RAF , de pilotes de la British Airways et d’officiers supérieurs de la police.

En juillet 1977, un pilote de la RAF , le lieutenant A. M. Wood, et deux de ses collègues signalèrent la présence « de brillants objets planant au-dessus de la mer », le plus proche étant « lumineux, de forme ronde et quatre à cinq fois plus grand qu’un hélicoptère Whirlwind ». L’un de ces objets se transforma sous leurs yeux « pour prendre la forme d’un corps avec des projections ressemblant à des bras et des jambes ». Ils observèrent les objets pendant 1 h 40. Ceux-ci furent également repérés par deux stations radars britanniques.

Un pilote de Tristar, de la British Airways , revenant du Portugal en juillet 1976, vit quatre objets, « deux de forme ronde, d’un blanc brillant, et deux en for-me de cigares », à 29 km au nord de Faro. Inquiet, il signala ces apparitions aux contrôleurs aériens de Lisbonne et de Londres et des avions de chasse furent envoyés d’urgence de Lisbonne. Les documents contiennent également des détails sur des lumières inexpliquées dans le ciel, signalées par des officiers de police.

Ces témoignages furent davantage pris au sérieux que ceux de personnes ordinaires qui furent soupçonnées, par exemple, de sortir d’un « pub » et de ne pas avoir les idées claires, ou à qui l’on reprochait de signaler trop souvent des apparitions d’ovnis.

[Source : The Independent, G.-B.]

Un phénomène officiellement « inexplicable »

Une enquête officielle concernant la Madone de Civitavecchia, qui verse des larmes de sang par intermittence depuis 1995, a conclu que le phénomène n’avait pas « d’explication humaine ».

La statue de 42 cm de haut, originaire de Medjugorje, était placée dans le jardin de Fabio Gregori, à Civitavecchia, à 60 km au nord de Rome (Italie). En février 1995, des milliers de personnes s’étaient attroupés dans le port de la petite ville, après qu’une fillette de cinq ans ait signalé que la statue versait des larmes de sang. Dans les mois qui suivirent, la statue pleura plus de quatorze fois.

Dénoncé par un groupe de consommateurs auprès du juge local, M. Gregori fut accusé de conspiration, de fraude et d’abus de la crédulité des gens, et sa maison fut fouillée à plusieurs reprises. Cette nouvelle enquête l’a complètement disculpé, et toutes les charges retenues contre lui sont enfin tombées. « Je suis heureux que ce procès soit terminé, mais honnêtement je dois dire que je me suis toujours senti totalement en paix, explique-t-il. Pour défendre la vérité jusqu’au bout, j’étais prêt à affronter une éventuelle peine. »

Initialement, l’Evêque de Civitavecchia, Mgr Girolamo Grillo, était particulièrement réticent à propos de cette affaire : « Une semaine après l’annonce des premières larmes, je dis au prêtre de la paroisse de prendre un marteau et de détruire la petite statue, raconte-t-il. Mais, au lieu de cela, il la cacha et la confiant au frère de G. Gregori. Peu après, j’en pris la garde afin de tirer la chose au clair, et la statue se mit à verser des larmes tandis que je la tenais dans les mains. »

A cette époque, le liquide rouge s’écoulant de la statue fut identifié comme du sang humain (masculin). Les rayons-X et les scanners ne révélèrent aucune cavité dans le corps de la statue qui aurait pu dissimuler des mécanismes permettant au liquide de s’écouler. L’équipe actuelle, composée de théologiens, d’historiens et de docteurs engagés par le diocèse de Civitavecchia afin de réexaminer le cas, ont analysé l’intégralité des témoignages et ont conclu que ce phénomène restait « inexplicable ».

[Sources : Associated Press ; www.vision-sofjesuschrist.com]

[Le Maître de Benjamin Creme confirme que ce « nouveau miracle », de même que le miracle original, ont été manifestés par le Maître qui fut la Madone.]


 

La méditation de Transmission

 

La Transmission est une forme de méditation de groupe ayant pour objet de transmettre des énergies spirituelles, au bénéfice de l’humanité. Il s’agit d’un acte de service, qui s’effectue en coo­pération avec les Maîtres de Sagesse. Les Maîtres de Sagesse sont les êtres éclairés qui nous ont précédés sur le chemin de l’évolution. Ils ont atteint un degré d’évolution spirituelle tel que, de notre point de vue, ce sont des êtres parfaits. Ils servent le Plan d’évolution, travaillant avec de grands flux d’énergies qu’ils équilibrent et dirigent dans le monde selon les nécessités. Ils font ainsi progresser l’humanité sur le sentier de l’évolution, puisque c’est grâce au stimulus de ces énergies que toute vie évolue. Certaines énergies spirituelles sont d’une puissance telle qu’elles doivent être réduites en intensité pour que l’humanité puisse les assimiler. Le but des groupes de transmission est pré­cisément de réduire l’intensité de ces énergies. Ainsi ces groupes agissent-ils comme des « transformateurs ».

On trouvera quelques recommandations, utiles et simples, sur la manière de conduire une Transmission dans le livre de Benjamin Creme : la Transmission, une méditation pour le nouvel âge.

Il existe des groupes de transmission actifs, ouverts à tous, dans de nombreux pays. Aucune participation financière n’est demandée.

 

POUR CONSULTER LA LISTE DES GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION DU QUÉBEC ET D’OTTAWA, OU  PÒUR CRÉER OU VOUS JOINDRE À UN GROUPE DE TRANSMISSION, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.taraquebec.org/groupes_mdt/index.htm

 

Pour les internautes européens qui désirent de l’information sur la Transmission et créer ou se joindre à un groupe, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.partageinternational.org/05_02.htm

 


Questions - réponses de Benjamin Creme dans la revue Partage international octobre 2005 (extraits)


 

Benjamin Creme traite, dans cette rubrique, toutes questions ayant trait aux activités de Maitreya et de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, ainsi qu’aux enseignements de la Sagesse éternelle, auxquelles il n’a pas répondu dans ses livres. Benjamin Creme ne souhaite pas se poser en arbitre de l’au­thenticité de l’activité et des communications des autres groupes. Veuillez donc vous abstenir de poser des questions sur ces sujets.

Les questions doivent être adressées à : Share Internatio­nal/Questions, PO Box 36-77, London NW5 IRU, G.-B.

Q. Pourquoi l’ouragan Katrina s’est-il produit dans cette région avec une telle intensité ? Est-ce une gigantesque libération, un nettoyage de certaines formes ou le résultat d’un mouvement massif d’énergie ? Quelle est la cause sous-jacente ?

R. Le Golfe du Mexique est naturellement une région d’ouragans, et c’est la saison, mais l’extraordinaire intensité (la pire de mémoire d’homme) de celui-ci a une cause karmique. L’incroyable effet destructeur de ce tragique événement est lié aux résultats également destructeurs des invasions de l’Irak et de l’Afghanistan. Il s’agit d’un nettoyage, dissipant une force de destruction massive. Les gens doivent apprendre la loi de cause et d’effet.

Q. Pourriez-vous indiquer combien de personnes sont décédées à la Nouvelle-Orléans ?

R. D’après mes informations le nombre de morts atteindra 12 000.

Q. Pourquoi les secours ont-ils été si désorganisés ?

R. Il va y avoir à ce sujet une enquête, dirigée par le président Bush. Nous ne pouvons donc attendre grand chose qui donne une image négative de l’administration Bush, mais il ne fait guère de doute que si la catastrophe s’était produite en Californie, à New York, ou ailleurs que dans une région traditionnellement pauvre, où vivent surtout des Noirs, l’aide aurait été rapide, adéquate et efficace.

Q. Que pense George Bush de l’idée d’accepter l’aide offerte par d’autres pays après l’ouragan Katrina ? Quelles sont les implications de tout ceci ?

R. Je n’imagine pas que l’idée que les Etats-Unis reçoivent de l’aide plaise à George Bush, mais il doit réaliser que cela ferait mauvais effet s’il refusait l’aide offerte. De nombreuses personnes veulent apporter leur aide.

Q. [1] Maitreya et les Maîtres aident-ils les victimes de l’ouragan ? [2] Les gens l’ont-ils été au moment de leur mort ?

R. [1] Oui, continuellement ! [2] Oui, par milliers.

Q. Maitreya et les Maîtres sont-ils optimistes quant à la manière dont les gens vont réagir ?

R. Oui.

Q. Maitreya ou l’un des Maîtres s’est-il adressé directement ou indirectement à George Bush en ce qui concerne l’ouragan Katrina ou l’Irak ?

R. Non.

Q. [1] Maitreya ou les Maîtres ont-ils des suggestions sur la façon dont nous pouvons aider (d’une manière générale ou à titre individuel) pour que l’assistance parvienne aux sinistrés le plus directement possible ?

[2] Je me sens impuissant, j’ai l’impression que si j’envoie de l’argent il restera coincé dans un bureau. La Croix Rouge répondra-t-elle mieux à cette catastrophe qu’à celle du 11 septembre ?

R. [1] Non. [2] Oui.

Q. D’après de récentes découvertes médicales, fumer pourrait causer la cécité. Ces résultats sont-ils exacts ?

R. Certaines personnes le disent depuis l’invention des cigarettes. La cécité (lorsqu’elle se produit) est due non pas au fait de fumer, mais au fait que le tabac des cigarettes absorbe très facilement les radiations nucléaires venant de la terre et de l’atmosphère.


ABONNEMENT

À La revue Partage International

 

Vous abonner à la revue Partage international constitue aussi un excellent moyen d’être au courant des dernières nouvelles sur l’Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l’an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

La revue Partage international est depuis janvier 2002 une traduction intégrale de la revue en anglais Share International, et du même format de 8½ x 11 pouces.

  

Si vous êtes du Québec et que vous désirez vous y abonner, retournez-nous le bon de commande que vous trouverez à

 http://taraquebec.org/catalog.htm  avec votre paiement (70.00$ pour 1 an).

 

Pour les internautes européens qui désirent s’y abonner allez à

 http://www.partageinternational.ch/revuepi/piabonne.htm

 


LE DERNIER LIVRE DE BENJAMIN CREME EN ANGLAIS

Un nouvel ouvrage de Benjamin Creme vient de sortir en anglais ayant pour titre « Maitreya’s Teachings - The Laws of Life ». La version française est en cours de préparation par les groupes européens. Nous vous informerons de sa disponibilité en français lorsque l’ouvrage aura été imprimé.


DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT PAR COURRIEL, L’Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  « L’ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais)  1-877-384-1921

Envoi d’un courrier :
http://taraquebec.org/tara.html
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

Site de la revue Partage international : http://partageinternational.ch

Sites en 20 autres langues : http://taraquebec.org/langues.htm


Pour vous désabonner allez à  http://taraquebec.org/inscription.htm