L’Émergence

Publication du Réseau Tara Canada (Québec)      Bulletin de septembre 2004


Vous recevez ce Bulletin parce que vous vous êtes abonné à http://taraquebec.org/inscription.htm

Pour vous désabonner cliquez sur le lien qui précède


Prochaines conférences de Benjamin Creme

 

Le 12 octobre à Londres, Grande-Bretagne

Le 23 octobre à  Münich, Allemagne

Le 9 novembre à Londres, Grande-Bretagne

 (voir plus bas pour des informations plus précises)


Prochaines conférences au Québec

(voir plus bas pour des informations plus précises)

 

le 1 octobre à Valleyfield : Le retour des Maîtres de Sagesse

le 2 octobre à Sherbrooke : Perspectives spirituelles sur la mondialisation
le 9 octobre à St-Ferdinand : Perspectives spirituelles sur la mondialisation
le 12 octobre à Victoriaville : La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse

le 13 octobre à Sherbrooke : Perspectives spirituelles sur la mondialisation
le 15 octobre à Québec : La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse
le 21 octobre à Montréal : Le retour des Maîtres de Sagesse
le 26 octobre à Trois-Rivières : La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse
le 28 octobre à Montréal : La Méditation de Transmission : une méditation de groupe au service de l’humanité

 

Visitez régulièrement le site : http://taraquebec.org/conferences/conferen.htm


L’article du Maître du mois de septembre 2004

Continuer sa progression  

par le Maître, à travers Benjamin Creme

Le Maître est un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n’est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

 

Préalablement à tout changement dans la conscience humaine il y a une pause, un moment de silence permettant de réévaluer les réalisations du passé et, si elles laissent à désirer, de les éliminer. Il en est ainsi aujourd’hui que l’homme évalue ce qu’il est judicieux et nécessaire de préserver pour un usage futur, et ce qu’il peut laisser derrière lui à la lumière des progrès de son entendement et de sa compréhension du monde.


S’il était livré à lui-même, une telle période risquerait d’être des plus prolongées. Beaucoup d’expériences lui seraient nécessaires, et nombreuses seraient les erreurs possibles avant qu’il ne trouve le bon chemin et ne prenne les bonnes décisions.

Désormais il peut, si tel est son choix, tirer profit de l’expérience et de l’aide que nous, ses Frères aînés, mettons à sa disposition pour l’épauler et l’inspirer quand il fera appel à nous. Nous vivons donc à une époque sans précédent où les Aides sont proches en toute situation, soucieux de maintenir le divin libre arbitre de 1’homme mais désireux aussi de partager avec lui les fruits d’une sagesse séculaire, d’une expérience et d’une connaissance chèrement acquises.

Une vie plus simple


Beaucoup de ce qui semble aujourd’hui important est appelé à disparaître, et sera remplacé par des formes de vie et de relation plus simples et plus naturelles. A n’en pas douter, le blasphème de millions d’hommes mourant de faim dans un monde de surabondance appartiendra bientôt au passé.


Ainsi de l’intolérance qui aujourd’hui défigure à un tel point l’esprit humain. Ainsi également de la propension à dominer et à soumettre les nations plus petites et plus faibles pour exploiter leur territoire et leurs ressources. Tout cela cédera la place à un nouveau réalisme, à une meilleure compréhension des interconnexions entre tous les hommes, de leurs droits et de leurs obligations mutuelles. Les hommes et les nations chercheront à vivre dans le respect de la loi et en remplissant les conditions nécessaires à la paix et à la sécurité de tous.

 

La nouvelle pensée


Bientôt, l’on assistera au début d’un tel processus. Déjà, les hommes dont l’intuition embrasse l’avenir se font connaître et suscitent l’attention. De plus en plus nombreux sont ceux qui se tourneront vers eux en quête de conseils et d’encouragements, et c’est ainsi que la nouvelle pensée prendra racine.

Graduellement, une transformation se produira dans les conceptions humaines et, inévitablement, ce qui vient du passé cédera la place à une approche nouvelle et plus saine des problèmes de la vie. Ainsi, dans un chaudron de feu se façonne dès maintenant un avenir dont les contours, bien qu’encore flous et indistincts, sont pourtant assez clairs pour qui a l’œil aiguisé. Cet avenir porte en lui l’assurance et l’espoir que l’homme s’éveille à son identité et à sa raison d’être véritables et que, malgré les vicissitudes actuelles, il est bien préparé à continuer sa progression.

 

Partage international, septembre 2004


Le plan Marshall,

plus grand accomplissement des Etats-Unis (extraits de cet article)

 

Le 5 juin 1947, le Secrétaire d’Etat George C. Marshall esquissa, dans une allocution prononcée à l'Université d’Harvard, les grandes lignes de ce qui allait devenir le plan Marshall. L’Europe était dévastée par la guerre et venait de survivre à l’un des pires hivers jamais enregistrés. « Il serait logique que les Etats-Unis fassent tout ce qu’ils peuvent pour aider au retour d'une santé économique normale, sans laquelle il ne saurait exister de stabilité politique ni de paix assurée, déclara-t-il. Son but devrait être de rétablir dans le monde une économie en état de fonctionner afin de permettre l’émergence de conditions politiques et sociales dans lesquelles de libres institutions pourront exis­ter. Un tel soutien, j’en suis convaincu, ne devrait pas se faire au coup par coup lorsque différentes crises surgissent. Toute forme de soutien accordée par notre gouvernement dans l’avenir devrait apporter une véritable guérison plutôt que des soins palliatifs [...] Avec de la prévoyance, et une volonté de la part de notre peuple de faire face aux vastes responsabilités que l’Histoire a clairement placées devant notre pays, les difficultés que j’ai soulignées peuvent être et seront surmontées. »

     Ce qui suit est une compilation tirée de différentes sources: les écrits du Maître Djwhal Khul, du Maître de Benjamin Creme, et de Benjamin Creme lui-même.

 

En mai 2003, le Maître de Benjamin Creme a donné, dans la revue Partage internatio­nal, la description suivante du futur rôle des Etats-Unis dans le monde:

« Le monde attend l'émergence de l'âme américaine, naguère à l'origine de cette belle initiative que fut le plan Marshall. Il attend également, pour montrer la voie aux hom­mes, l'émergence de Maitreya. Son ensei­gnement éveillera l'âme idéaliste des Etats-­Unis et l'invoquera, guidant leurs meilleurs citoyens vers la lumière qu'ils ont toujours gardée au fond du cœur. Ils se mettront en accord avec leurs fières et sœurs d'autres nations et, à l'unisson, sous l'inspiration de Maitreya, ils apporteront la justice et donc la paix à un monde qui les attend.» [Partage international, mai 2003]

 

Benjamin Creme a formulé le dilemme essen­tiel et le grand potentiel des Etats-Unis:

Le rayon de l'âme des Etats-Unis est le 2e rayon d'Amour-Sagesse qui s'est mani­festé de manière évidente, après la guerre, avec le plan Marshall qui est à ce jour la plus grande réalisation des Etats-Unis vis-à-vis du reste du monde. Ce n'est pas son sens de la compétition, son informatisation, sa con­quête de la Lune et son espoir d'atteindre un jour la planète Mars qui importent. Tout le monde accomplit plus ou moins les mê­mes prouesses techniques. Les Etats-Unis le font à plus grande échelle, mieux et plus vite, parce que c'est un pays plus vaste et plus doué pour ce genre de choses. Mais tout cela n'a guère d'importance. Ce qui compte réellement, ce sont les justes rela­tions humaines créées par une nation quelle qu'elle soit.

En tant qu'idéal, les Etats-Unis croient aux justes relations dans la mesure où elles correspondent à l'idée qu'ils s'en font. Pour eux, cet idéal est le capitalisme et un sys­tème politique suffisamment démocratique, mais pas trop.

Maintenant que la Guerre froide est ter­minée, une certaine coopération s'est ins­tallée pour la première fois entre les Etats-­Unis et l'ancienne Union soviétique […] Nous avons connu, face-à-face et en com­pétition, deux géants politiques, économi­ques et militaires, depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu'à une époque récente. [...] En attendant l'émergence de la Chine, il n'existe plus désormais qu'une seule super­puissance, les Etats-Unis, et la responsabi­lité leur incombe de créer un monde diffé­rent. Cela ne sera possible que lorsque se manifestera le 2e rayon d'Amour, qui est celui de l'âme de cette nation.

Comment peut-il se manifester? Il ne le peut que par l'intermédiaire des disciples et des initiés, car ils sont les seuls à exprimer l'aspect de l'âme d'une nation. C'est à eux qu'il appartient de mettre en avant les idées, les enseignements, les formes-pensées qui inspireront la coopération à une échelle mondiale, en accord avec la mondialisation créée par les Etats-Unis dans le domaine économique, mais non dans le domaine politique. Pour l'instant, il n'existe pas suf­fisamment de bonne volonté entre les na­tions pour créer cette contrepartie politique et c'est pourquoi l'esprit de compétition, à travers les forces du marché, règne en maître dans notre vie.

Si les forces du marché sont supposées dominer le mode de vie de la communauté mondiale, celui-ci sera nécessairement basé sur la compétition car les forces du marché reposent sur elle. Les plus grands pays se­ront inévitablement les gagnants. Or il se trouve que les Etats-Unis sont la plus grande nation et c'est la raison pour laquelle ils encouragent les forces du marché. Per­sonne ne va encourager de telles forces s'il se trouve dans une situation de faiblesse. Vous n'imaginez pas le Zaïre ou l'Ouganda faisant « cadeau » au monde d'une écono­mie basée sur les forces du marché. Un tel cadeau ne pouvait venir que des Etats-Unis et l'esprit de compétition s'est répandu dans le monde entier parce que son écono­mie s'est elle-même répandue partout.

La crise spirituelle de 1'humanité, la re­cherche du sens et du but de notre vie, se focalise aujourd'hui dans le domaine politi­que et spécialement dans le domaine écono­mique, et c'est là qu'il faudra trouver la so­lution. Cela signifie que l'aspect de l'âme, l'aspect spirituel, doit entrer enjeu.

Nous devons observer notre manière d'agir et transformer nos habitudes. L'hu­manité doit changer ou mourir. C'est ce que le Maître exprime avec tant de justesse: « Coopération est synonyme d'unité. L'unité et la coopération sont les tremplins de l'avenir, offrant à tous l'assurance de l'accomplissement. De grandes réserves d'énergie restent latentes au sein de l'humanité, n'attendant que la magie de la coopération pour se manifester. » [Benja­min Creme, l'Art de la coopération]

 

Le Maître Djwhal Khul, par l'intermédiaire d'Alice Bailey, expose les problèmes et les possibilités suivantes:

« Le conflit interne des Etats-Unis a lieu entre un amour de la liberté qui en arrive presque à l'irresponsabilité et à la licence, et une idéologie humanitaire grandis­sante, celle-ci devant aboutir à un service mondial et à la non-séparativité. »

« L'interprétation juvénile de cet idéal apparaît dans la conviction absolue des Américains selon laquelle tout ce qui existe aux Etats-Unis est supérieur à n'importe quoi, n'importe où, dans leur empressement à dire au monde ce qu'il faut faire et ne pas faire, dans leur révolte contre tout contrôle, dans leur acceptation irraisonnée de toute information qui cadre avec leurs idées pré­conçues et leurs préjugés. L'idéalisme amé­ricain, sous son aspect maturité, conduit le peuple à répondre promptement à ce qui est beau, bon et vrai, à exprimer un humanita­risme actif, et à aborder la réalité de mani­ère spirituelle et invocatoire.» [Alice Bailey, Les Rayons et les Initiations]

 

La note-clé des Etats-Unis est « J'éclaire le chemin ». Ceci est le privilège des Etats-­Unis, si ses citoyens en décident ainsi et, de leur propre initiative, se sacrifient dans un but humanitaire universel et prennent la ferme décision d'exiger que la droiture gou­verne leur présente attitude et leur politi­que. Ceci se produit graduellement. L'atti­tude négative est en voie de lente dispari­tion ; les voix égoïstes des idéalistes aveugles et celles des craintifs et des sépara­tistes s'éteignent. Le désir de servir, motivé par l'amour est la cause qui inspire ce chan­gement. Ainsi les deux grandes démocra­ties (américaine et britannique) pourront finalement rétablir l'ordre mondial, abro­ger l'ancien ordre égoïste et agressif, et inaugurer l'ordre nouveau fait de compré­hension, de partage mondial et de paix uni­verselle. La paix sera le résultat de la com­préhension et du partage et non leur origine, ainsi que le croient si souvent les pacifistes.

Les implications de ce fait sont non seu­lement claires et intéressantes mais égale­ment encourageantes. L'aspect conscience du peuple britannique tend de plus en plus à exprimer le second rayon de l'âme, ce qui lui fait saisir en ce temps l'occasion de servir l'humanité quoiqu'il lui en coûte. C'est ce qui arrive aussi au peuple américain. » [A. Bailey, La destinée des Nations]

 

Il existe un puissant courant de type fasciste aux Etats-Unis, qui observe les événements et attend une opportunité pour se manifes­ter. Cette opportunité pourrait venir lorsque les changements auront pris une certaine importance, mais les tenants de ce courant découvriront que les éléments les plus ins­truits du public prendront alors des posi­tions auxquelles ils ne s'attendaient pas. Ils prendront le parti du changement. Vous découvrirez alors que la qualité de Maitreya invoquera l'âme des Etats-Unis, qui est celle du deuxième rayon d'amour-sagesse, et agira comme elle le fit après la Seconde Guerre mondiale avec le plan Marshall. Le plan Marshall est sans aucun doute la plus grande réalisation de l'Amérique moderne. Malheureusement il s'est arrêté à l'issue de son travail immédiat en Europe, et il s'est transformé en plan de la CIA, qui fut de maintenir le statu quo, de déstabiliser les pays orientés à gauche et de maintenir les Etats-Unis en tête. La CIA est toujours très puissante mais cela aussi aura une fin.

Lorsque Maitreya sera davantage ac­cepté et que l'opinion publique sera mobi­lisée, ceux qui résistent au changement se découvriront bientôt minoritaires. Des mil­lions d'Américains de bonne volonté se joindront à Maitreya pour réclamer le chan­gement et la justice. Un nouveau type d'ac­tion du genre plan Marshall sera créé pour sauver les millions d'êtres qui meurent de faim dans le monde. Une aide immense, ex­traordinaire, telle qu'il n'en a jamais existé auparavant, sera organisée et distribuée par l'intermédiaire des agences des Nations-unies. Ceci aura un effet profond sur l'opi­nion mondiale y compris aux Etats-Unis. Ceux qui sont contre le changement seront de moins en moins nombreux, de plus en plus retranchés dans leurs bastions, inca­pables de résister bien longtemps aux déci­sions de la majorité. [Benjamin Creme, le Grand Retour]

[…]

PARTAGE INTERNA TIONAL 17e ANNÉE – No. 193 SEPTEMBRE 2004

 


Conférences de Benjamin Creme en 2004 (partiel)

Toutes les conférences sont en anglais. Des traductions sont réalisées en direct pour les pays non anglophones.

GRANDE BRETAGNE

Londres

Les conférences publiques y sont données à Friends House, 173/177 Euston Road, London NW1 (en face de la Station Euston). Horaire  des conférences: 19 h à 21h30 (portes 18h30)

Renseignements: Share International, PO Box 3677, London NW5 1RU. Tél. 0044-207-482-1113; Fax. 0044-207-267-2881

Prochaines conférences :  le 12 octobre 2004 et le 9 novembre 2004. Ouverture de la salle 18 h 30.

Une méditation de Transmission se tiendra le 27 novembre, de13 à 16 h, Cecil Sharp House, 2 Regent’s Park Road, London, NW1 (près de la station Camden Town).

Entrée libre.

ALLEMAGNE

Münich : conférence le 23 octobre 2004 ;  Transmission le 24 octobre. 

Renseignements : 0049 89 123 2522 


CONFÉRENCES À MONTRÉAL, QUÉBEC 

À Montréal, à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), 1001 Sherbrooke Est, coin St-Thimotée, salle Y-R180, rez-de-chaussée, 3 minutes du métro Sherbrooke

- le jeudi 21 octobre à 19 h 30 : Le retour des Maîtres de Sagesse

Cette conférence sera consacrée au plus grand événement de l'Histoire : le retour dans le monde des Maîtres de Sagesse, ces hommes qui ont réalisé pleinement leur potentiel spirituel. Depuis la fin de l'Atlantide, il y a 98 000 ans, ils s'étaient retirés dans les régions les plus reculées de la planète, et ce n'est qu'au XIXe siècle que leur existence a commencé à être révélée au public, pour le préparer à leur retour.

Les Maîtres reviennent aujourd'hui dans le monde moderne avec à leur tête Maitreya, l'Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d'une nouvelle civilisation où règneront la justice et la liberté, et où l'être humain connaîtra un accomplissement sans précédant.

Entrée gratuite

Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : (877) 384-1921
Site Internet
: http://taraquebec.org

À Montréal, à l'UQAM, 1001 Sherbrooke Est, coin St-Thimotée, salle Y-R180, rez-de-chaussée, 3 minutes du métro Sherbrooke

- le jeudi 28 octobre à 19 h 30 : La Méditation de Transmission : une méditation de groupe au service de l’humanité

Nombre de personnes cherchent actuellement une voie de service. La méditation de Transmission constitue précisément une puissante forme de service, simple et efficace. Elle produit des résultats remarquables pour la planète, et stimule l'évolution personnelle de ceux qui la pratiquent.

La Transmission est une méditation de groupe qui s'effectue en coopération avec les Maîtres de Sagesse. Le groupe agit comme "transformateur", réduisant l'intensité des énergies spirituelles afin de les rendre plus facilement utilisables par l'humanité.

Cette activité est non confessionnelle, et entièrement compatible avec toute autre pratique religieuse ou spirituelle. Plusieurs centaines de groupes travaillent déjà de cette manière dans le monde.

Entrée gratuite

Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : (877) 384-1921
Site Internet : http://taraquebec.org


 CONFÉRENCES EN RÉGIONS AU QUÉBEC 

À Valleyfield, 410 Victoria, (Marina), Valleyfield, Québec

- le vendredi 1 octobre, à 19 h 30 : Le retour des Maîtres de Sagesse

À Victoriaville, à la Manne, 194 Notre-Dame Est, (Face du Luxor), Victoriaville

-         le mardi 12 octobre, à 19 h 30 : La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse

À Québec, au Centre communautaire Lucien Borne, salle 302, 100 chemin Ste-Foy, Québec

-         le vendredi 15 octobre, à 19 h 30 : La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse

À Trois-Rivières, au Centre de santé Pauline Gagnon, 466 A , rue Bonaventure, Trois-Rivières

-         le mardi 26 octobre, à 19 h 30 : La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse

 

La Transmission est une méditation de groupe qui s'effectue en coopération avec les Maîtres de Sagesse. Le groupe agit comme "transformateur", réduisant l'intensité des énergies spirituelles afin de les rendre plus facilement utilisables par l'humanité.

La Transmission est non confessionnelle, et entièrement compatible avec toute autre pratique religieuse ou spirituelle. Plusieurs centaines de groupes travaillent déjà de cette manière dans le monde.

Les Maîtres reviennent aujourd'hui dans le monde moderne avec à leur tête Maitreya, L'Instructeur mondial, pour nous conduire hors du marasme actuel, et nous inspirer la création d'une nouvelle civilisation où règneront la justice et la liberté, et où l'être humain connaîtra un accomplissement sans précédant.
 
Entrée gratuite, sauf à Valleyfield où elle est payante

Pour information :
Montréal : (514) 384-1921
Ligne sans frais : (877) 384-1921
Site Internet : http://taraquebec.org


À Sherbrooke, à la Bibliothèque Éva Senécal, salle # 1, 420 rue Marquette, Sherbrooke, Québec

-         le samedi 2 octobre, à 19 h 30 : Perspectives spirituelles sur la mondialisation

À St-Ferdinand, Oasis Soleil Lune, 828 rang 10 Nord, St-Ferdinand, Québec

-         le samedi 9 octobre, à 19 h 30 : Perspectives spirituelles sur la mondialisation

À Sherbrooke, à la Bibliothèque Éva Senécal, salle # 1, 420 rue Marquette, Sherbrooke, Québec

-         le mercredi 13 octobre, à 19 h 30 : Perspectives spirituelles sur la mondialisation

Placer l'humanité, la personne, au cœur des priorités de la mondialisation

« Selon un rapport du département du Développement Humain de l’ONU, les 20% les plus riches consomment 86% de tous les biens et services, tandis que les 20% les plus pauvres consomment seulement 1,3%. Selon l’auteur et conférencier britannique Benjamin Creme, les tensions inhérentes à ce déséquilibre économique, étant non résolues, équivalent à une bombe à retardement, prête à exploser à n’importe quel moment. Il pourrait sembler qu’il n’y a pas d’échappatoire sur ce sentier conduisant à la destruction ultime, mais le message plein d’espoir de M. Creme, inconnu de la majeure partie de l’humanité, nous informe qu’une aide d’une nature extraordinaire nous attend. À ce moment critique de notre histoire, explique M. Creme, de grands enseignants comme le Bouddha, Krishna, le Christ et Mahomet s'apprêtent à aider l'humanité, afin de lui montrer la voie de l'avenir. Il croit qu’un tel enseignant est maintenant venu afin de nous guider dans notre crise actuelle vers une longue période de paix et de prospérité pour tous ».

Entrée gratuite

Pour information :
Sherbrooke : (819) 569-3416 et Info@WebEstrie.com
Ligne sans frais : (877) 384-1921
Site Internet : http://taraquebec.org


CALENDRIER DES CONFÉRENCES AU QUÉBEC
AUTOMNE 2004 (partiel)

Date

Heure

Lieu

Titre

Vendredi 1 octobre 04

19 h 30

À Valleyfield, Marina, 410 Victoria, Valleyfield, Québec. Entrée payante.

Le retour des Maîtres de Sagesse

Samedi 2 octobre 04

19 h 30

À Sherbrooke, Bibliothèque Éva Senécal, salle 1, 420 rue Marquette, Sherbrooke, Québec.  Entrée gratuite.

Perspectives spirituelles sur la mondialisation

Samedi 9 octobre 04

19 h 30

À St-Ferdinand, Oasis Lune Soleil, 828 rang 10 Nord, St-Ferdinand Québec.  Entrée gratuite.

Perspectives spirituelles sur la mondialisation

Mardi 12 octobre 04

19 h 30

Victoriaville, à la Manne, 194 Notre-Dame Est ( face du Luxor). Entrée gratuite.

La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse

Mercredi 13 octobre 04

19 h 30

À Sherbrooke, Bibliothèque Éva Senécal, salle 1, 420 rue Marquette, Sherbrooke, Québec. Entrée gratuite. 

Perspectives spirituelles sur la mondialisation

Vendredi 15 octobre 04

19 h 30

Québec, Centre communautaire Lucien Borne, salle 302, 100 chemin Ste-Foy, Québec. Entrée gratuite.

La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse

Jeudi, le 21 octobre 04

19 h 30

Montréal, à l'UQAM, coin St-Thimotée, salle Y-R180, rez-de-chaussée, 3 minutes du métro Sherbrooke. Entrée gratuite.

Le retour des Maîtres de Sagesse

Mardi 26 octobre 04

19 h 30

Trois-Rivières, Centre de santé Pauline Gagnon, 466A rue Bonaventure, Trois-Rivières. Entrée gratuite.

La Méditation de Transmission et le retour des Maîtres de Sagesse

Jeudi, le 28 octobre 04

19 h 30

Montréal, à l'UQAM coin St-Thimotée, salle Y-R180, rez-de-chaussée, 3 minutes du métro Sherbrooke. Entrée gratuite.

La méditation de Transmission : une méditation de groupe au service de l’humanité

 


La méditation de Transmission

 

La Transmission est une forme de méditation de groupe ayant pour objet de transmettre des énergies spirituelles, au bénéfice de l’humanité. Il s’agit d’un acte de service, qui s’effectue en coo­pération avec les Maîtres de Sagesse. Les Maîtres de Sagesse sont les êtres éclairés qui nous ont précédés sur le chemin de l’évolution. Ils ont atteint un degré d’évolution spirituelle tel que, de notre point de vue, ce sont des êtres parfaits. Ils servent le Plan d’évolution, travaillant avec de grands flux d’énergies qu’ils équilibrent et dirigent dans le monde selon les nécessités. Ils font ainsi progresser l’humanité sur le sentier de l’évolution, puisque c’est grâce au stimulus de ces énergies que toute vie évolue. Certaines énergies spirituelles sont d’une puissance telle qu’elles doivent être réduites en intensité pour que l’humanité puisse les assimiler. Le but des groupes de transmission est pré­cisément de réduire l’intensité de ces énergies. Ainsi ces groupes agissent-ils comme des « transformateurs ».

On trouvera quelques recommandations, utiles et simples, sur la manière de conduire une Transmission dans le livre de Benjamin Creme : la Transmission, une méditation pour le nouvel âge.

La Transmission constitue un moyen de travailler avec la Hiérarchie spirituelle des Maîtres de Sagesse, et se déroule sous sa direction. Aussi est-il recommandé de s’en tenir à la méthode de base indiquée. Au cours d’une Transmission, on ne reçoit aucun message, et il n’y a pas d’exception à cette règle. Quiconque prétendrait en recevoir serait alors en contact avec le plan astral.

Il existe des groupes de transmission actifs, ouverts à tous, dans de nombreux pays. Aucune participation financière n’est demandée.

 

POUR CONSULTER LA LISTE DES GROUPES DE MÉDITATION DE TRANSMISSION DU QUÉBEC ET D’OTTAWA, OU  PÒUR CRÉER OU VOUS JOINDRE À UN GROUPE DE TRANSMISSION, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.taraquebec.org/groupes_mdt/index.htm

 

Pour les internautes européens qui désirent de l’information sur la Transmission et créer ou se joindre à un groupe, VISITEZ LE SITE SUIVANT

 

http://www.partageinternational.org/05_02.htm

 


Extraits des Questions - réponses de Benjamin Creme dans la revue Partage international (septembre 2004)


 

Benjamin Creme traite, dans cette rubrique, toutes questions ayant trait aux activités de Maitreya et de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, ainsi qu’aux enseignements de la Sagesse éternelle, auxquelles il n’a pas répondu dans ses livres. Benjamin Creme ne souhaite pas se poser en arbitre de l’au­thenticité de l’activité et des communications des autres groupes. Veuillez donc vous abstenir de poser des questions sur ces sujets.

Les questions doivent être adressées à : Share Internatio­nal/Questions, PO Box 36-77, London NW5 IRU, G.-B.

 

Q. [1] Combien de personnes ont-elles entendu l’information concernant Maitreya. [2] Parmi elles, combien sont ouvertes à cette possibilité. [3] Combien y croient réellement?


R [1] Trente millions. [2] Vingt millions. [3] Deux millions.

 
Q [1] Pourriez-vous nous dire combien de civils irakiens ont été tués depuis le début de la guerre? [2] Combien ont été sérieusement blessés ou irrémédiablement mutilés? [3] Combien d’enfants irakiens ont-ils été tués? [4] Combien mutilés à jamais? [5] Combien de soldats et de membres des services généraux ont-ils été tués chez les Américains et chez les Britanniques?

R. [1] Environ 25 000 personnes. [2] approximativement 350 000. [3] 846. [4] 3 500. [5] A ce jour (28 juin 2004) 850 Américains et 260 Britanniques.

Q. Combien de traités internationaux, de lois internationales ou de résolutions sont enfreints par les Etats-Unis [1] au centre de détention de Guantanamo, [2] en Irak et [3] dans le Moyen Orient en général? [4] par les Britanniques en Irak? Combien de résolutions de l’Onu, de lois et de traités internationaux sont enfreints [5] par Israël et [6] par les Palestiniens?

R. [1] 14. [2] 14. [3] 14. [4] 14. [5] 63. [6] 5.

 
Q. Le Dalaï lama a déclaré que " seule l’Histoire nous dirait si la guerre était une erreur ". Mais le peuple irakien a vu sa situation s’améliorer et elle le sera encore davantage s’il saisit sa chance de parvenir à la liberté et à la démocratie. Quel est donc le problème avec la guerre et l’occupation qui, selon un groupe d’experts dans l’émission de Charlie Rose sur PBS, va bientôt se terminer, en raison de la colère irakienne et arabe provoquée par le scandale causé par les révélations concernant la prison d’Abu Ghraib ?

R. L’invasion de l’Irak était illégale et dépourvue de nécessité tout comme l’invasion du Tibet par la Chine en 1959. Nous n’avons pas besoin du recul de l’Histoire pour savoir que l’invasion de la Chine au Tibet et celle des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne en Irak étaient unilatérales, illégales, dépourvues de nécessité et erronées. L’invasion de l’Irak a causé le chaos, la terreur et la menace d’une guerre civile qui perdurera après le départ des troupes américaines et britanniques. Les Américains, au moins, réalisent que la guerre était une erreur, et ils souhaitent partir le plus vite possible, laissant au gouvernement irakien fantoche qu’ils ont installé et aux Nations unies le soin de rassembler les morceaux et d’assumer le prix de la guerre.

 
Q. Je suis préoccupé par la teneur politique des déclarations faites dans Partage international, notamment par l’affirmation persistante que l’homme capturé par les Américains n’est pas Saddam Hussein et que c’est une branche radicale de l’ETA, et non une branche d’Al Qaïda, qui a perpétré les attentats de Madrid. Aucune de ces assertions n’est basée sur la réalité. Dans les deux cas, des preuves matérielles évidentes ont montré que le contraire était vrai - et ce n’est pas seulement le gouvernement américain qui l’affirme mais le monde entier. J’aimerais savoir quelle réponse vous pouvez donner à ceux qui comme moi se posent ce genre de questions.


R Avec votre respect, le monde entier n’affirme rien, il se contente de reprendre les affirmations du gouvernement américain sans les contester. J’ai répondu longuement dans de précédents numéros de Partage international [mai 2003, janvier/février et mai 2004] aux questions concernant la soi-disant capture de Saddam Hussein et donné mes raisons de douter de l’authenticité de celle-ci. J’ai fait connaître par ailleurs mes informations, émanant de la Hiérarchie, sur l’attentat du train de Madrid [PI, mai 2004]. Si notre correspondante ne peut accepter mes informations, qu’il en soit ainsi. Je ne peux les modifier pour lui faire plaisir. Par ailleurs, mon information indiquant que l’attentat du train de Madrid avait été perpétré par une branche dissidente marginale de l’ETA faisait référence seulement à l’attentat du train, pas aux attentats qui ont suivi.

Q. Il y a quelques mois, il a été dit dans Partage international que Maitreya avait fait référence à "des temps difficiles" à venir. A quoi faisait-il allusion? S’agissait-il de la situation mondiale actuelle?


R. Il faisait allusion à des difficultés économiques.


Q. Depuis des années, j’entends parler de l’imminence d’un effondrement économique qui provoquera un krach boursier et transformera le monde. Aujourd’hui des gens de tous niveaux de sagesse, depuis les économistes jusqu’aux intuitifs, suggèrent qu’en 2005 nous assisterons à certains signes spectaculaires de cet effondrement. Des événements récents, comme la chute des dot com, les scandales concernant diverses sociétés, la délocalisation du travail vers l’étranger, et même la guerre, ne paraissent toucher que certains groupes de gens aux Etats-Unis, et il ne semble jamais y avoir d’événement qui change réellement notre niveau de vie. Pouvez-vous voir se profiler pour l’année prochaine certains événements qui commenceront à modifier de manière spectaculaire l’économie américaine et le niveau de vie américain?

R. L’année 2005 pourrait bien être l’année où l’action conjuguée de diverses forces créera les conditions d’un krach boursier majeur aux Etats-Unis et en Europe. Comme chacun le sait, les marchés dans leur ensemble connaissent une instabilité croissante depuis de nombreuses années, en dépit de quelques succès isolés. Rien ne demeure jamais identique et les nombreux exemples mentionnés dans la question, spécialement la guerre en Irak, pourraient conduire le marché américain à son effondrement final. Les marchés européens suivraient alors inévitablement.

Q. Maitreya a dit.. " Lorsque ce principe [le partage] sera accepté, je me déclarerai ". Ceci est très différent de vos propres prédictions concernant une interview télévisée et l’imminence d’un krach boursier, etc. Qui a raison, vous ou Maitreya ?


R. Maitreya a raison naturellement, mais moi aussi. Il ne révélera pas son identité ni son rôle tant que l’humanité n’aura pas accepté le principe du partage. C’est cette acceptation du partage qui conduira à l’apparition de Maitreya devant le monde entier le jour de la Déclaration. Les interviews à la télévision et le krach boursier auront lieu auparavant.


Q. Quel est le service le plus important que nous puissions accomplir à cette époque de l’Histoire mondiale?


R. Faire connaître le retour de la Hiérarchie dans le monde, ainsi que la présence et les projets de Maitreya et des Maîtres.


Q. Un pays vieux et sage comme la Grande-Bretagne et un pays jeune et malavisé comme les Etats-Unis ont, dit-on, le potentiel de prendre des mesures qui transformeront les systèmes mondiaux. Comment se fait-il que ce sont justement ces deux pays qui aujourd’hui engendrent le désordre, ruinent des vies, détruisent des pays, sèment les graines d’un terrorisme exacerbé et mettent le monde en danger?


R. La Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont une âme de deuxième rayon (le rayon d’Amour-Sagesse) et ont potentiellement la capacité de voir quels sont les besoins supérieurs de l’humanité à notre époque et d’inaugurer l’ère du partage et de la justice. Malheureusement, avec le gouvernement américain actuel, le second rayon, celui de l’âme, des Etats-Unis n’est pas invoqué et ce sont les exigences inférieures de la personnalité qui sont satisfaites. En Grande-Bretagne, avec Tony Blair comme premier ministre, la même illusion est exprimée et le même blocage de l’expression de l’âme se produit.



ABONNEMENT

À La revue Partage International

 

Vous abonner à la revue Partage international constitue aussi un excellent moyen d’être au courant des dernières nouvelles sur l’Émergence de Maitreya, de lire 10 fois l’an un article du Maître de Benjamin Creme, ainsi que des articles de collaborateurs de la revue portant sur des sujets chers au cœur de Maitreya, comme le partage, la justice, la paix dans le monde.

 

La revue Partage international est depuis janvier 2002 une traduction intégrale de la revue en anglais Share International, et du même format.

  

Si vous êtes du Québec et que vous désirez vous y abonner, retournez-nous le bon de commande que vous trouverez à

 http://taraquebec.org/catalog.htm  avec votre paiement (70.00$ pour 1 an).

 

Pour les internautes européens qui désirent s’y abonner allez à

 http://www.partageinternational.ch/revuepi/piabonne.htm

 


DIFFUSEZ le Bulletin de nouvelles GRATUIT PAR COURRIEL, L’Émergence

 

Si vous avez des amis(es) qui montrent un intérêt pour les sujets spirituels et qui ont accès à un courrier élec­tronique (email), vous pou­vez leur transmettre ce bulletin par courriel (email), les invitant à le parcourir, et s’ils le désirent à s’inscrire.

 

Pour recevoir notre bulle­tin de nouvelles  « L’ÉMERGENCE »  par courriel (email) dix fois l’an, allez à

http://taraquebec.org/inscription.htm


Réseau Tara Canada (Québec)

C.P. 156, Succursale Ahuntsic
Montréal, (Québec) H3L 3N7

Région de Montréal: Tél. et fax. (514) 384-1921
Extérieur de la région de Montréal (sans frais)  1-877-384-1921

Envoi d’un courrier :
http://taraquebec.org/tara.html
Site Internet au Québec : http://taraquebec.org   

Site francophone international : http://partageinternational.org

Site de la revue Partage international : http://partageinternational.ch

 

Collaborateurs(trices) au bulletin: 
Andrée Trépanier,  Christian Tremblay,  Martin Payette,  Dominique Sirois, René Ross

 


Pour vous désabonner allez à  http://taraquebec.org/inscription.htm